Monaco-Matin n°2015-12-03 jeudi
Monaco-Matin n°2015-12-03 jeudi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-12-03 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 75,6 Mo

  • Dans ce numéro : Fabinho et les Monégasques ont lâché deux points en signant un résultat nul avec Caen (1-1).

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
nice-matin France Jeudi 3décembre 2015 Le Foll : « MarionMaréchal-LePen aunproblèmeavecl’Histoire » Le ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, porte-parole dugouvernement, était mardi soir dans le Varpour soutenir le candidat PS aux régionales, Christophe Castaner Lesderniers sondages sont plutôt pessimistes pour vous en Paca. L’hypothèse d’une fusion avec les listes « Les Républicains » est-elle envisageable ? Je suis un homme politique assez pragmatique,donc avant de regarder l’entre-deux tours,je vais regarder assez sérieusement les résultats du premier tour.Qu’estce qu’il va se passer sur le total de gauche ? Qu’est-ce qu’il va se passer sur l’écart entre Marion Maréchal-LePen et Christian Estrosi ? Unoudeux points pour les uns ou pour les autres peuvent modifier la donne.Si je suis venu ce soir dans le Var, c’est pour rappeler qu’il faut se battre jusqu’au bout. Le pire, pour les électeurs,c’est de penser que les gens sont résignés. Le plus grave pour vous serait que la Région bascule au Front national ? Bien sûr.Çaaété dit par Christophe Castaner : il y a une espècedediscours assezlénifiant du FN... Il va fairebeauenété,ily -o a m orto c V) rio Ln 3 Dj — 0 CD - < 5. -1 -% -h 0 -. CU -% 0 1-1m. (A cal -‘ "a -I no C O..-e Ln C CUrci O U1 gi'-'In O CU Me. O Z fp 7 C fD ith CD 7 auradelaneige en montagne l’hiver. Mais ce n’est pas vrai, ce n’est pas ça qu’il y a derrière le Front national.Dans une région comme la Paca,qui est ouverte sur la Méditerranée depuis des siècles,il faut que l’on fasse attention à l’idée que l’on porte de la société que l’on veut. Marion Maréchal-LePen aunproblème avec l’Histoire:il lui manque la partie de la République. Parceque CharlesX, la Restauration, ça a déjà existé. Les pèlerinages et les missions àReims,àChartres,çaa existé. Quand elle dit « onest une nation catholique », c’est ce que Charles Xdisait aussi. Mais il ya eu la République après. Et la République,elle s’est construite, justement, pour tourner cette page-là. Elle, elle veut la réécrire. Après les attentats,pensez-vous que plus de sécurité passe par moins de libertés individuelles ? Il y a une partie des libertés qui sont, dans le cadre de l’état d’urgence, en partie reniées. Mais on afait très attention. D’abord 7 in TI IDrte C " f th 0- fnC. rD.9).CI Grd — M m z Z < C1 R. o Fio. zrts a, <,.., fD 1 i (Photo Frank Muller) avec un contrôle du Parlement. On a fait attention à garantir la liberté des avocats, la liberté de la presse,la liberté des parlementaires. On est à la fois attentif à la nécessité de mettre en placedes mesures exceptionnelles –parce que les Français ne comprendraient pas que l’on ne prenne pas la mesure de ce qu’il s’est passé –eten même temps,on est aussi vigilants sur le maintien de la démocratie,du droit, de ce qui fait la République. ! C’est dans cette situation que se tient la COP 21. Le dérèglement climatique aura et a déjà un fort impact sur l’agriculture, notamment dans la viticulture… Pour ce qui nous concerne,dans l’agriculture, on vient de présenter un plan sur un grand projet àl’échelle de la planète, « 4pour 1000 », pour ce que l’on appelle le stockage de carbone. C’est un enjeu majeur. Quatrepour mille,c’est le calcul qui avait étéfait par des chercheurs de l’Inrailya15ans, comptetenu du stock de carbone contenu dans les sols agricoles –2500 milliards de tonnes. Si on prend 0,4%, ça fait 9,6 milliards de tonnes de CO 2 et 9,6 milliards de tonnes,c’est ce que l’on émet comme carbone sur l’ensemble de la planète aujourd’hui. On pourrait, sur toutes les terres agricoles,les stocker.C’est ça l’objectif.C’est ambitieux mais c’est surtout une manièrede rappeler que si on veut, on peut. t Nous sommes àLaSeyne,où la Xylella fastidiosa a été détectée comme cela aété le cas récemment aussi dans les Alpes- Maritimes. Faut-il s’inquiéter ? Les mesures sont assez strictes et s’appliquent de la même manière partout. Il faut éviter la diffusion de cette bactérie. On sait qu’elle n’attaque pour l’instant ni les oliviers ni la vigne. Il yaune vingtaine d’espèces qui sont identifiées. Les principes sont simples et appliqués par les préfectures : détruire les plants et faire en sorte qu’autour des plants affectés,il y ait une mesurede vérification et d’éradication. On a étévigilant depuis le départ:la Franceaété le pays qui a demandé à l’Europe de prendre des décisions par rapport à ce qu’il s’était passé en Italie. En Italie,ils n’ont pas pris de décision suffisamment tôt. Ce n’est pas la même bactérie mais il ne faut jamais laisser les choses traîner. PROPOS RECUEILLIS PARSTÉPHANIE MAYOL smayol@nicematin.fr ellikiiitiliiiiiilithibeht
nice-matin France Jeudi 3décembre 2015 Frédéric Mitterrand : « Christian Estrosi est un vrai républicain » , outique Orange, orange.fr Frédéric Mitterrand couvred’éloges celui qui futson collègue au sein du gouvernement Fillon en 2009- 2010. Entre les deux, le courant est passé. (Photo AFP) D urant un an et demi, de 2009 à2010, ils se sont côtoyés au sein du gouvernement de François Fillon. L’un était ministredelaCulture, l’autrede l’Industrie. Et l’improbable s’est produit. Entreses deux personnalités au premier abordsi dissemblables, le courant est passé. Aujourd’hui, Frédéric Mitterrand ne garde que de bons souvenirs de Christian Estrosi. Au point d’appeler à voter pour lui aux régionales en Paca, alors même qu’il confesse « être un peu retourné àses origines de gauche ». « Jetrouve que c’est un vrai républicain, dit-il, quelqu’un avec qui on peut débattre dans le respect et l’estime réciproque. Je ne suis pas toujours d’accord avec lui, mais c’est un homme auquel on peut faire confiance. C’est un excellent maire pour la ville de Nice qu’il accompagne dans une modernisation sage. » L’ancien ministre etécrivain, qui a raconté dans Une adolescence sa jeunesse tiraillée entre son admiration pour de Gaulle et son affection pour son oncle François Mitterrand, voit aussi en Christian Estrosi un homme de culture et d’ouverture. « Ce qui me frappe, c’est son ouverture d’esprit, son absence de préjugés et son respect pour les créateurs De nouvelles émotions grâce à mon ancien mobile'44 Orange reprise Faites estimer votre mobile* et bénéficiez d'une remise sur une sélection d'objets. quels qu’ils soient, alors même que ces derniers sont souvent hostiles au pouvoir, afortiori de droite. Je l’ai vu àl’œuvre àplusieurs reprises et j’ai toujours été très frappé par son sens républicain. Sans apriori, il souhaite le meilleur pour sa ville et ne mélange pas les choses. » « Lesens de l’effort » Pour Frédéric Mitterrand, face à la menace frontiste en Paca, les choses sont donc claires : « Il est souhaitable de voter Estrosi dès le premier tour. Je ne me pose pas la question de savoir si j’aurais appelé àvoter pour un autre candidat de droite. Il se trouve que c’est lui àcet endroit-là. » L’homme de télévision conclut par un ultime dithyrambe de la méritocratie républicaine incarnée par le maire de Nice : « Christian Estrosi est quelqu’un qui vient d’un milieu très modeste. Il s’est fait tout seul et agardé de ses origines àla fois une grande humilité et un sens de l’effort et de l’efficacité qui relève de sa propre existence. » THIERRY PRUDHON Assemblée : l’hymne à la FrancedeJeanLeonetti catel Onetouch Watch BB-8TM by Sphero Jean Leonetti, enflammé hier àl’Assemblée. (Photo N.-M.) Le député-maire d’Antibes Jean Leonetti a interpellé le Premier ministre, hier lors des questions d’actualité à l’Assemblée, lui demandant, au-delà des symboles et des mots, de « faire respecter avec intransigeance les principes républicains inséparables de l’identité française ». L’élu des Républicains avait auparavant vidé sa colère, dans un hymne vibrant à notre pays : « Dans le contexte des événements tragiques du 13 novembre, un fait majeur choque nos concitoyens. Un certain nombre de terroristes étaient français et des enfants français n’ont pas observé la minute de silence en hommage aux victimes. Pour nous, que les choses soient claires, aucune excuse sociale, éducative ou culturelle n’est possible pour ceux qui ont commis ces actes barbares et ceux qui les approuvent. La France n’est pas coupable de discrimination religieuse car elle est laïque. Elle n’est pas coupable de l’exclusion sociale parce qu’elle est généreuse. Elle n’est pas coupable d’apartheid car elle n’est pas raciste. Elle n’a pas non plus à s’excuser auprès de quiconque de son passé et de son histoire qui afait ce que nous sommes. Etre français n’est ni une religion, ni une origine, ni une couleur de la peau. C’est comme le disait Renan ‘‘un héritage à partager et une volonté commune de destin ». Ces valeurs, ces idées, doivent être défendues à l’Ecole et dans les familles avec autorité. On n’a pas le droit d’interdire de caricaturer dans le pays de la liberté. On n’a pas le droit de masquer le visage des femmes dans le pays de l’égalité. On n’a pas le droit de prêcher la haine dans le pays de la fraternité. On n’a pas le droit de placer les lois religieuses audessus des lois républicaines dans le pays de la laïcité. » TH. P.* Reprise selon le modèle et son état. Le réseau des boutiques Orange étant constitué d'indépendants, la disponibilité des produits peut varier. Offre valable en France métropolitaine dans les boutiques Orange jusqu'au 06/01/2016, réservée aux particuliers ou aux professionnels non assujettis à la TVA, propriétaires de mobiles éligibles, limitée à 5 reprises par client sur 12 mois. Après évaluation, remise immédiate en caisse ou sous forme d'un bon d'achat valable 2 mois uniquement dans la boutique émettrice, pour l'achat de produits, accessoires et prestations de services payables en boutique. Bon d'achat utilisable en une seule fois et non remboursable. Conditions détaillées en point de vente. & TM Lucasfilm Ltd.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 1Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 2-3Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 4-5Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 6-7Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 8-9Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 10-11Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 12-13Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 14-15Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 16-17Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 18-19Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 20-21Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 22-23Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 24-25Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 26-27Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 28-29Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 30-31Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 32-33Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 34-35Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 36-37Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 38-39Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 40-41Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 42-43Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 44-45Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 46-47Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 48-49Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 50-51Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 52-53Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 54-55Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 56-57Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 58-59Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 60-61Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 62-63Monaco-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 64