Monaco-Matin n°2015-12-01 mardi
Monaco-Matin n°2015-12-01 mardi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-12-01 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 62,7 Mo

  • Dans ce numéro : COP départ.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
nice-matin Sports Mardi 1er décembre 2015 A Cap d’Ail, stade Plage-Marquet, Vence bat Cap d’Ail 2 à 1(1-0) Mizzi 6 Cap d’Ail 1-2 Vence Savadogo 5 Webb 7 Gielly (cap) 5,5 Macedo Silva 6 Juan 7 Mendes Cabral 4,5 Mokhles 5 A. Sy 5,5 Soum 6 Tafer 5 Ramenatte 7 Redjati 5,5 Londinière 5 Belarbi 7 Arbitres : MM. Chabane, Di Guisto, Djigo. V. Caporossi 5,5 Baldeschi 6,5 Aïtzekagh 5,5 De Sousa (cap) 5,5 Moziyan 7 Carrasco 6,5 F. Caporossi 5,5 Buts : Macedo Silva (81’) pour Cap d’Ail ; Ramenatte (26’), Belarbi (76’) pour Vence. Avertissements : Mantis (89’), Barbera (87’) à Cap d’Ail ; Aïtzekagh (33’), De Sousa (77’), Brelaz (84’), F. Caporossi (87’), Goncalves (89’), Carrasco (90+2’) àVence. Entrés en jeu : Lauro (5,5), Mantis (5,5), Barbera (nn) à Cap d’Ail ; Brelaz (5,5), Goncalves (4,5), Mkhinini (5) à Vence. Les buteurs du week-end PHA (7 e J.) Carros-LaTrinité 2-0 Buts : Charihi (67’), csc (85’). CDJ Antibes - Mougins 3 - 0 Buts : Benouahab (20’,25’), Aiglin (80’). Cap d’Ail - Vence 1 - 2 Buts : Macedo Silva (81’) pour Cap d’Ail ; Ramenatte(26’), Belarbi (76’) pour Vence. Fontonne - La Bocca 3 - 1 Buts : Carnevalli (45’), Miglierina (60’), Habchi (74’) pour La Fontonne ; Chatila (57’) pour La Bocca. Moulins - Pégomas 3 - 10 Buts : Losendjo (10’), Angélique (60’), Zendaoui (85’) pour les Moulins ; Maric (13’,26’,28’), Chamonal (27’, 46’,72’,88’), Smida (30’sp), M’Sakni (37’), Mesquita (38’) pour Pégomas. St-Sylvestre - Grasse II 4 - 1 Buts : Musacchia (28’), Ben Chaalia (60’,83’), Makhlouf (76’) pour Saint-Sylvestre ; Chauvet (65’) pour Grasse. FC Antibes - AS Cannes II 4 - 4 Buts : Milardi (5’), Dal Farra (25’), Cappadona (47’,60’) ; Nahounou (x2), Hamady, Niang pour Cannes. PHB (7 e J.) Plan-Baous 1-4 Buts : Sahli (63’) pour Le Plan ; Russo (20’,85’), Aranda (35’,65’) pour les Baous. Contes - ASCC II 1 - 1 Buts : K. Ouchene (15’) pour Contes ; Lo Bello (90’) pour Cagnes/Cros. Valbonne - Mandelieu II 3 - 1 Buts : N.Bœuf (2’,49’), Le Cam (55’) pour Valbonne ; Ghizaoui (70’) pour l’USMN. Fontonne II - Beausoleil 0 - 1 But : José Costa (80’). Menton II - Villeneuve 3 - 1 Buts : Philippe (31’), Redjem (75’), Bejaoui (80’) pour Menton ; Louis (44’) pour Villeneuve. SCMS II - JSSJB II 2 - 4 But : Ben Gharsa (15’), Durimel (85’) pour Mouans ; Djeroua (25’,84’), Gomes de Pina (37’), Aboudi (73’) pour St-Jean. Roquebrune- LeCannet II 3- 1 Buts : Boffa (12’,20’), Cherigui (40’) pour Roquebrune ; Ben Amara (80’) pour Le Cannet. 1 RE DIV. (7 e J.) AntibesII-Roquefort 3-0 Buts : Anacleto(50’), Manassero(60’), Segeric (75’). Carros II - Haute-Siagne 3 - 0 Buts : Teicu (65’), Charron (70’), Millet (80’). Cap d’Ail II - La Colle 2 - 0 Buts : Jamal (27’), Lopes da Costa (72’). Villefranche - ECMV 2 - 1 Buts : Librati(42’), Tari (45’) pour Villefranche ; Mogorovic(75’) pour l’ECMV. ASRCM II - Montet-B. 1 - 3 Buts : Vale Pereira(75’) pour Roquebrune ; Cordier (20’,60’), Mammoliti (80’) pour Le Montet. RC Grasse III - St-Laurent 1 - 3 Buts : Chabin (23’) pour Grasse ; Bellot (16’), Colomb(75’), Belabidi(83’) pour Saint-Laurent. Mougins II - R. Cap-Vert 0 - 0 Bettoni : Richard n’est pas le père deDavid ! Ceux qui ont vu l’émission Téléfoot sur TF1 dimanche matin ont eu des nouvelles de David Bettoni, au cours du sujet consacré à Zinedine Zidane, coach de la réserve du Real Madrid, de qui il est àl’adjoint. Passé plusieurs fois par l’AS Cannes –oùila connu Zizou –en tant que joueur puis entraîneur des jeunes,David n’est pas,comme certains le pensent, le fils de Richard, l’actuel entraîneur de l’US Pégomas en PHA. Ce dernier aaussi longtemps côtoyé le club de la Croisette et yamême entraîné David àlafin des années 80. Mais les deux Bettoni n’ont pas de lien de parenté. « Ons’est connu àl’AS Cannes et on garde encore aujourd’hui des contacts privilégiés. On croit souvent que c’est mon fils. Et parfois, je ne nie même plus, s’amuse Richard. En réalité, nous avons juste des origines communes de la région de Bergame en Italie, mais ça s’arrête là. » A.D. FOOTBALL Vencedétrône Cap d’Ail C ap d’Ail -Vence al’essence d’un « clasico ». D’un choc entre deux TGV lancés à toute berzingue et avides d’une place en DHR depuis quelques saisons. D’un combat entre deux ogres qui laissaient, avant le coup d’envoi, peu de place à l’adversité. Les Vençois n’avaient vu s’évaporer que deux points de leur besace. L’USCA, elle, avait fait carton plein et n’avait encaissé qu’un but en 7h30 de jeu ! Un revers venait donc plomber la dynamique. Et cette semaine, au bar des déçus, c’est Cap d’Ail qui tient le comptoir. Dimanche, les disciples de Calzoni ont mis fin àleur invincibilité. Mercredi dernier, le coach cap d’aillois a d’abord dû composer avec un Verger claqué à l’ischio. Un coup dur pour un entraîneur privé de son artilleur numéro 1(5 buts en 5 journées). De quoi perturber ses plans. Même si son remplaçant, Sy, a été combatif. Dans un duel peu fourni en occasions, malgré une réelle volonté de jeu et un Juan qui distillait les bons ballons, Cap PHA/LEGRAND MATCH (7 e JOURNÉE) Ramenatte, buteur puis passeur pour Vence, a fait très mal à l’arrière-garde cap d’ailloise. Une performance XXL pour permettre aux siens de chiper le fauteuil de leader détenu jusqu’alors par l’USCA. (PhotosC. R.) FIRTIMI91111iIIIM 1IMQWWINWIIMUM,.115.,111Mq I. 1 ! 11 I W ; i d’Ail n’a pas été assez tranchant, àl’image de Mokhles ou Tafer. En dépit d’une entame convaincante, avec un Mendes Cabral qui donnait le tournis aux frères Caporossi, et qui passait près d’une passe décisive sur une tête de Juan (14’). Avant que l’ailier,séché à deux reprises, ne s’éteigne au fil des minutes avant de céder sa place en fin de rencontre. Et quand Calzoni passait à trois derrière, pour tenter d’inverser la tendance (65’), après une volée victorieuse de Ramenatte (0-1, 26’), c’est Belarbi qui doublait la mise pour Vence d’une tête plongeante La rencontre en images "A. (0-2, 76’). Face à un adversairepassé àcinq défenseurs, seul Macedo Silva, d’un lob, trompait Carrasco (1-2, 81’). Calzoni : « Une défaite injuste » Gielly &co se ruaient à l’attaque dans une fin de match tendue, riche en cartons et où le banc visiteur ne tenait plus en place. L’ASV, dans le sillage de F. Caporossi ou Carrasco, cassait le rythme pour l’emporter. « Les Vençois ont été plus réalistes, fulminait Calzoni en fin de match. Heureusement qu’ils ont deux extra-terrestres devant, Belarbi et Ramenatte. J’ai été déçu Michaël Gielly, défenseur de Cap d’Ail « Onn’avait pas fait un aussi bon match depuis le début de saison. Même si la seconde période aété un peu bâclée avec peu d’occasions,ilyaeuune bonne intensitéen première. Leur second but plie le matchmais on n’a pas baissé la tête. Est-ce qu’on seramarqué psychologiquement ? Non, la saison est longue. » par leur attitude. J’ai eu l’impression de jouer un quart d’heure en seconde période... Cette défaite est injuste. » Moins présent dans le jeu, Vence a fait parler roublardise et intelligence tactique. Au grand bonheur de son technicien, Fredéric Lespagnol. « Çaatenu àpeu de chose. Je trouve qu’on aeu plus d’occasions et on ala chance de marquer vite. On est bien contre les gros, mais il ne va plus falloir d’absence face aux équipes du bas de tableau. » Avec ce succès, De Sousa et sa bande ont changé de costume, délaissant celui de dauphin pour la parurede leader. CHRISTOPHER ROUX PHA Classement Pts J G N P D 1Vence. 22 6 5 1 0 10 2Cap-d'Ail.. 21 6 5 0 1 9 3Antibes 16 6 2 4 0 3 4Pégomas.. 15 6 2 3 1 6 5Carros. 15 6 3 0 3 2 6ASFontonne 14 6 2 2 2 0 7Grasse 14 6 2 2 2 -1 8St-Sylvestre. 13 6 2 1 3 -1 9Trinité SPFC 13 6 2 1 3 -3 10 Cannes AS. 13 6 2 1 3 -4 11 Les Moulins 13 6 2 1 3 -7 12 Cannes-Bocca... 12 6 2 0 4 -1 13 CDJF Antibes... 11 6 1 2 3 -1 14 Mougins... 8 6 0 2 4 -12 Paroles de joueurs Reda Redjati, milieu de Vence « Onretient la victoire parce que notreniveau de jeu aété très moyen. On afait preuved’envie et d’implication mais on s’est aussi fait peur sur la fin. Nos dix dernières minutes ont manqué de maîtrise et j’ai bien cru reprendre un but dans les arrêts de jeu, comme face au FC Antibes (2-2, le 22 novembre). On avait encaissé un coup franc àla94e. »
Sports Moteurs AUTO I MOTO I RALLYE (WRC) Camillidans la cour des grands Sans certitude quant àson avenir àmoyen terme chez Toyota, le Niçois s’est engagé avec l’équipe M-Sport pour disputer l’intégralité du Mondial 2016 au volant d’une Ford Fiesta WRC O nlecroyait durablement lié àToyota. Fausse route ! Hier, le bruit qui circulait ces derniers jours dans les coulisses du Rallye du Varest devenu réalité. Trois ans à peine après avoir remporté l’opération fédérale de détection Rallye Jeunes, Eric Camilli va entrer dans la cour des grands. Direction le championnat du monde (WRC) où le Niçois disputera les 14 manches inscrites au calendrier 2016, du Monte-Carlo (22-24 janvier) à l’Australie (18-20 novembre), en passant par la Suède, l’Argentine, la Finlande, la Chine -grande nouveauté de l’année -et le Tour de Corse, entre autres. Sa nouvelle monture ? Une FordFiesta WRC ! Pas n’importe laquelle puisqu’il s’agira de l’un des deux exemplaires engagés par l’écurie M-Sport, l’autre étant confié au Norvégien Mads Ostberg, de retour au « bercail » après deux saisons chez Citroën Racing. Manifestement lassé de voir ses protégés, Elfyn Evans (7 e du classement final 2015 Gimbert, d’une pisteàl’autre On l’avait quitté au Castellet le dimanche 20 septembre. Complètement dépité, presque assommé, dans le box Honda Racing du Bol d’Or où une défaillance mécanique de la CBR 1000 officielle partagée avec Freddy Foray et Julien Da Costa venait de l’écarter brutalement de la course à la victoire. On l’a retrouvé chez lui. À Fréjus, sourire taille banane accrochée aux lèvres, sur la piste de l’Inter Racing Kart, où sa « moto-école » destinée aux jeunes apprentis pilotes (à partir de 6ans) enclenche la vitesse supérieure. « Depuis son lancement en début d’année, au Driving Center du circuit Paul-Ricard, la Race Experience School ne cesse de monter en régime », seréjouit un Sébastien Gimbert ravi de transmettre sa passion sous forme de session découverte ou de stage de perfectionnement. Rencontreàdeux vitesses, côté course et côte cours, avec le champion varois animé par le secret espoir de voir certains de ses élèves prendre lerelais et gravir un àunles échelons Champion, le prof’ ! (Photo Philippe Arnassan) Pour Eric Camilli, c’est Noël avant l’heure ! (Photo Philippe Arnassan) avec 89 points) et Ott Tänak (10 e/63 pts) enchaîner des courses ternes, sinon ratées, Malcolm Wilson, le boss, adécidé d’injecter du sang neuf. Dans son viseur figurait notamment le membre azuréen du Toyota Junior Driver Development qui vient de disputer cette saison 8épreuves mondiales en WRC2 à bord d’une Fiesta R5 affûtée par Oreca. Si ses débuts dans l’antichambre delacatégorie reine furent mi-figue mi-raisin, au printemps, une première période d’apprentissage en terres inconnues durant laquelle il n’arrivait pas àconvertir ses chronos prometteurs en résultat tangible, Camilli a superbement relevé la barre àpartir du Rallye d’Allemagne. Et un, et deux (Corse) et trois (Grande-Bretagne) podiums au compteur ! Avec en point d’orgue cette magistrale conclusion dans la boue galloise où l’ambassadeur de l’équipe de France FFSA, licencié à l’ASA Grasse, aurait dû embrasser la victoire (7 meilleurs temps en spéciale) sans ce collier de durit de turbo desserré l’ayant relégué in extremis au 2 e rang. « Lamême approche » Alors qu’on pensait le voir honorer sa deuxième année de contrat au même niveau, dans le baquet d’une Skoda Fabia R5 plus compétitive, le virage négocié récemment par le constructeur nippon a changé la donne. « Uncontact a été établi avec M-Sport par l’intermédiaire de Nicolas Bernardi (voir nos éditions du 29 novembre) après le Rallye d’Espagne », raconte l’enfant de la baie des Anges. « Du côté de Toyota, il n’y avait aucune certitude au-delà de 2016. La nomination de Tommi Makinen, à présent en charge du retour de la marque en WRC àpartir de 2017, aunpeu semé le de la compétition jusqu’au plus haut niveau. Côté course Deux mois après, l’amère pilule reste obstinément coincée en travers de la gorge. « Non, ce Bol d’Or, je ne l’ai toujours pas digéré »,martèle le régional de l’étape qui espérait marquer de son empreinte le retour de la grande kermesse de l’endurance en terre varoise. « Encore une fois, il yavait le potentiel pour gagner. Une fois de plus, un pépin aanéanti nos efforts en vue de l’arrivée. Bien sûr,çareste une grosse désillusion, mais on ne baisse les bras. » Plutôt que de céder au découragement, le héros malheureux regarde droit devant. Dans son viseur figure un objectif, un seul : redorer le blason de Honda sur le front des courses longue distance. « Courant octobre, on aresigné pour un an. Même équipiers, même machine, même structure... avec un stafftechnique sensiblement remodelé. Lepremier roulage se déroulera sans doute en février. Freddy, Julien et moi-même, nous sommes plus motivés que jamais. On veut gagner des courses de doute dans mon esprit car nous ne nous sommes jamais rencontrés. Comme vous, j’ai lu icietlàque tous les pilotes auxquels il s’intéresse sont finlandais : Hirvonen, Hänninen, Lappi, Suninen... Voilà, je suis allé visiter les installations très impressionnantes de M-Sport, dans le nord del’Angleterre. Bien sûr, au début, on était loin d’imaginer recevoir une telle proposition. Malcolm Wilson 24 heures et décrocher le titre mondial. » Après mûre réflexion, Gimbert a en revanche décidé de raccrocher son cuir de sprinteur. « Lavitesse, le championnat de France Superbike, pour moi, c’est terminé ! Comme je viens de racheter mes motos de FSBK àHonda, je disputerai peut-être une course, à Lédenon, juste pour le fun. À38ans, j’ai envie d’accorder plus de temps àmes autres activités : leteam Race Experience, qui engagera en principe deux espoirs en championnat du monde Junior (Moto2), et la Race Experience School, dont le planning va sérieusement s’intensifier l’an prochain. » Côté cours Baptisée et rodée sur la piste du Driving Center, la « pépinière » Gimbert vient ainsi de s’implanter àl’autrebout du département. « Ilyaura encore des dates au Castellet », précise le « professeur ». « Notre présence à Fréjus répond en fait à la demande de clients qui souhaitent un site plus abordable financièrement. De quoi programmer une échéance par mois àpartir de février 2016. » nice-matin Mardi 1er décembre 2015 m’a dit qu’il croit en moi. Donc, il va falloir beaucoup bosser afin de se montrer àla hauteur de sa confiance. » Aussi rapide qu’un certain Sébastien Ogier pour gravir les échelons, Eric Camilli, à 28 ans, sait que l’ultime marchesera la plus haute. « Ilne s’agit pas complètement d’un saut dans l’inconnu. D’une part, je possède déjà quelques repères sur tous les terrains, hormis la Chine. De l’autre, les séances d’essais accomplies dans le baquet de la Toyota Yaris WRC de développement m’ont donné une idée de ce qui m’attend. Bon, j’imagine que mes débuts vont être très suivis. Avec Nicolas Klinger, l’ami copilote qui m’épaulera désormais, on ne se met pas de pression outre mesure. Ce challenge, je veux l’aborder avec la même approche que les précédents. Sans griller les étapes et en gardant les pieds sur terre. » Un défi qui commence dès cette semaine par un test typé Monte-Carlo de plusieurs jours aux confins de la Loire et de la Haute-Loire. GIL LÉON (Photo E.Damagnez) La première journée rassemblait pas moins de 22 stagiaires, de différents niveaux, et 14 débutants. « Silaplupartd’entre eux sont originaires de la région, certains ont fait un long voyage, depuis Montluçon, Metz, Strasbourg... » Sous la houlette de l’enfant du pays, épaulé par l’ami Freddy Foray,tous et toutes ont pu affûter leur technique au guidon d’une mini-moto, Honda 100 NSF, Ohvale 110 et 160 GP-0. « Voir ces gamins rouler,ça ravive un super souvenir puisque j’avais disputé ma première course de mobylette ici même en 1991. Depuis, un bon bout de chemin a été parcouru, notamment grâce à des gens m’ayant permis de réaliser mon rêve, tels que Noël Ferro et Hervé Moineau. À mon tour, aujourd’hui, j’espère que la Race Experience School servira de tremplin àcertains... » G.L. Race ExperienceSchool Les deux prochaines journées de la Race Expérience School à Fréjus sont programmées le 9 février et le 5 mars 2016 (renseignements et inscriptions au 07.83.40.36.26 ou sur www.race-experienceschool.fr).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 1Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 2-3Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 4-5Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 6-7Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 8-9Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 10-11Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 12-13Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 14-15Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 16-17Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 18-19Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 20-21Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 22-23Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 24-25Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 26-27Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 28-29Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 30-31Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 32-33Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 34-35Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 36-37Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 38-39Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 40-41Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 42-43Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 44-45Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 46-47Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 48-49Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 50-51Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 52-53Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 54-55Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 56-57Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 58-59Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 60-61Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 62-63Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 64