Monaco-Matin n°2015-12-01 mardi
Monaco-Matin n°2015-12-01 mardi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-12-01 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 62,7 Mo

  • Dans ce numéro : COP départ.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Monaco Rédaction : 7, rue Suffren-Reymond, 98000 Monaco - Tél. +377.93.10.43.90 - monaco@nicematin.fr Eurosud publicité : 7, rue Suffren-Reymond, 98000 Monaco - Tél. 04.93.18.70.00 C’est une façon humoristique de dire que nos budgets ne nous permettent pas de faire deux grosses expositions dans l’année… C’est aussi un moyen de montrer qu’on aurait besoin de plus d’espace pour toutes nos collections. C’est alerter sur la nécessité de restaurer cette villa, de la rendre accessible aux handicapés. C’est transmettre. Être à l’écoute du public. Mettre en valeur ce riche patrimoine national… » Marie-Claude Beaud n’y va pas par quatre chemins. Ou plutôt si. Justement. En passionnée qu’elle est, la directrice du Nouveau musée national de Monaco (NMNM) aime les digressions. Et elle est intarissable sur la dernière proposition du musée : le « LAB ». Un nouveau modèle d’exposition, un laboratoire. Une sorte de « plate-forme d’échanges et de rencontres » qui accueille le public gratuitement, du jeudi au dimanche, jusqu’au 20 mars 2016 à la Villa Sauber. Missions du musée Dans ce « LAB », qui présente de manière originale différentes collections du NMNM mêlées à des pièces inédites, le visiteur est également invité à re-découvrir les différentes missions du musée. Inventorier, conserver, exposer, transmettre, communiquer,interpeller.Ce « Lab », et c’est le sous-titredel’événement, fait plonger le public dans « les coulisses du musée d’art de Monaco ».On se laisse ainsi guidé, d’une présentation des derniers costumes portés par Joséphine Baker en Principauté donnés par la SBM, àlacollection d’automates de Madeleine de Galéa, en passant par des archives de Serge Lifar acquise et donnée par le Palais princier. On découvre également une installation imaginée par les étudiants du Pavillon Bosio à Monaco Phil 2015 Evénement Philatélique International Terrasses Fontvieille - 3/5 décembre -10h/l7h315'rame 1,6 « (â MONACO Produits exclusifs et raretés mondiales Avec le LAB,plongée dans les coulisses de la Villa Sauber Le Nouveau musée national de Monaco lance le « LAB », un nouveau modèle d’exposition interactif et pédagogique pour réfléchir, avec le public, au musée de demain Dans le LAB,lemusée met en avant ses missions. Ici : « inventorier ». Dans chaque espace, le public est invité à découvrir des œuvres mais aussi à discuter, quand ils sontlà, avec ceux qui travaillent dans les coulisses du musée. Ci-dessus : on inventorie de nouvelles pièces, celles issues d’une collection de Serge Lifar donnée par le Palais. (Photos Michael Alesi) Des costumes de Joséphine Baker donnés par la SBM au NMNM, présentés dans un boudoir réaménagé. Ici, la mission « exposer ». partir de l’œuvre de Vito Acconci, ou une vidéo de l’artiste britannique Martin Creed. Et tout au long de ces visites, qui seront menées par des médiateurs et ponctuées de rencontres (lire ci-contre), le public est invité à donner son avis, exprimer ses attentes. Et finalement, àparticiper àlagrande réflexion qu’ont entamée les lieux d’exposition comme le NMNM : « Quel musée pour demain ? ». AMÉLIE MAURETTE amaurette@nicematin.fr Le « LAB », jusqu’au 26 mars 2016 au NMNM, VillaSauber, 17 av. Princesse-Grace. Entrée libre du jeudi au dimanche, de 10h à 18h. Rens. 98.98.91.26. Klaus Lorenz répare les automates de la collection de Madeleine de Galéa. Les pièces sont présentées dans le LAB sans mise en scène en particulière, dans un esprit de « réserves ouvertes ». Rencontres Le « LAB », c’est aussi des rencontres avec des artistes, architectes, directeurs de musées, etc. Ces rencontres ont lieu à 18 hàlaVilla Sauber. Notamment : - Jeudi 3 décembre, « Réinventer le musée » : conversation entre Christian Bernard, directeur du MAMCO Genève, et Laurent Busine, directeur du MAC’S Grand Hornu. - Vendredi 11, « L’art du musée » : Berger &Berger, artiste etarchitecte. - Jeudi 17, « Vito Acconci, Sous Contrôle » : Audrey Illouz, critique et commissaire d’expositions. - Vendredi 15 janvier, « 59 sorties » : Celia Pym, artiste. - Jeudi 21, « Le musée à l’âge du changement climatique » : Philippe Rahm, architecte. - Jeudi 28, « Residency Unlimited, un regard alternatif sur les résidences d’artistes » : Nathalie Anglès, fondatrice de Residency Unlimited, NYC. Programme complet : www.nmnm.mc.
Monaco Actualité COP21 : le prince AlbertIIàla tribune La COP21 s’est ouverte officiellement hier à Paris, avec la présence de 150 chefs d’État. Dès 8 heures 30, le défilé adémarré sur le tapis vert du Bourget donnant le coup d’envoi des négociations qui devraient aboutir, dans 15 jours, à un accord mondial pour limiter le réchauffement climatique à 2 degrés... Francois Hollande, Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU, Ségolène Royal et Laurent Fabius se sont relayés pour accueillir les représentants des 196 pays représentés. Le prince est arrivé à9heures 30 juste après le prince Charles. Il a pu échanger avec nombre de ses homologues avant de poser pour la photo souvenir de cet instant historique et inédit. La neutralité carbone pour 2050 Le prince Albert II a ensuite pris place à la tribune pour un discours bref, tout comme les 149 autres chefs d’État et de gouvernement. Des allocutions qui se sont déroulées simultanément dans les deux salles plénières du centre de conférence, étant donné le nombredediscours. Le souverain lui, avait choisi de « rendre hommage à la communauté scientifique pour le travail accompli en quelques décennies dans la connaissance et la compréhension des phénomènes climatiques, des dangers qui menacent et de la manière appropriée de les affronter.Grâce à ces travaux, nous disposons des moyens scientifiques et techniques d’empêcher un réchauffement supérieur à 2°C. » et 1 Le souverain a endossé son rôle de chef d’Etat hier àParis pour le grand lancement de la COP21. Il a pris la parole à la tribune du Bourget tout comme ses 149 homologues Les océans, grands absents des débats Alors que la plupart des chefs d’État sont arrivés au cours de la nuit de dimanche et sont repartis hier soir. Le Prince Albert II lui, s’était envolé pour Paris, dès le dimanche après-midi après la Marche pour le Climat qui a réuni près de 900 personnes dans les rues de la Principauté. Il s’est rendu dès son arrivée sur le pont Alexandre-III, là où a accosté la goélette océanographique Tara, ce voilier polaire soutenu par la Fondation prince Albert IIdeMonaco. Puis, le souverain, ainsi que les représentants de 10 Moment d’échanges informels entre lesouverain et le président delaRépublique française, puis avec le prince Charles, Angela Merkel et David Cameron. (Photos MaxPPP/Hamilton et Martin Bureau) états, notamment la France, le Canada et le Chili, se sont retrouvés hier soir àParis lors de l’événement Because the Ocean. « Alors que le monde espère laconclusion d’un accord majeur sur le climat, l’océan est absent des négociations » résumait un des organisateurs. Une déclaration en est ressortie, signé des 11 pays représentés, « exhortant la communauté internationale à prendre des mesures pour renforcer larésilience del’océan face aux impacts des émissions de CO2 etdu changement climatique. » Le musée océanographique se met au diapason de la COP21 et adécidé de mettre en lumière le changement climatique, à travers une exposition d’œuvres inuites contemporaines mêlant art, science et sensibilisation. L’exposition « Linked » souligne l’interdépendance des différentes cultures et l’urgence à aboutir à un accord international permettant de lutter efficacement contre le changement climatique. Mises à l’honneur au premier étage, dans la salle Albert I er, ces pièces font écho à la diffusion de films sur les Il a ensuite rappelé les efforts que Monaco fournit quotidiennement pour lutter, àson niveau, contrele réchauffement climatique, ainsi que ses engagements : « Notre but est de parvenir ainsi à la neutralité carbone à l’échéance 2050. » Tout en soulignant qu’il était conscient que de tels objectifs « seront difficiles à atteindre pour d’autres pays. Je n’ignore pas les impératifs du développement. Et je partage le souci de tout faire pour permettre à tous des conditions de vie satisfaisantes, y compris par la lutte contre les effets des changements climatiques et les déplacements de populations qu’ils impliqueront. Monaco assumera à cet égard sa part de contribution au Fonds Vert pour le Climat. Aujourd’hui, il n’est pas possible de se contenter d’un réchauffement évalué à 2,7°C, car il n’est pas acceptable de bâtir notre prospérité au détriment des générations à venir. Ce qui est maintenant essentiel, c’est de cesser de raisonner sur la base de visions parcellaires et d’intérêts àcourtterme. » Puis le souverain a conclu en rappelant la responsabilité de chacun sur un accord indispensable àtrouver pour les générations futures, « il n’est d’autre choix que de sortir aussi rapidement que possible d’une économie carbonée. L’économie décarbonée que nous pouvons, que nous devons aujourd’hui construire, sera la source d’une croissance différente.(...) C’est la seule solution. C’est le défi de ce siècle qu’il nous incombe ensemble de relever aujourd’hui. » ANNE-CLAIRE HILLION achillion@monacomatin.mc Virée dans le Grand Nord avec le musée océanographique L’art inuit pour sensibiliser le public. (Photo Jeff Ottonello) nice-matin Mardi 1er décembre 2015 expéditions du prince Albert Ier et du prince Albert II aux pôles, afin de sensibiliser les visiteurs à la fragilité de cette partie du monde. À découvrir notamment l’igloo en pierre de Mario Merz àtaille réelle, ainsi qu’une installation de tambours suspendus d’AllessandroSciaraffa. Une véritable pirogue inuit en peau de phoque, installée à l’entrée, fait son effet. Des œuvres d’art contemporain ainsi que des peintures complètent cette exposition engagée. À découvrir jusqu’au 29 février.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 1Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 2-3Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 4-5Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 6-7Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 8-9Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 10-11Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 12-13Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 14-15Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 16-17Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 18-19Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 20-21Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 22-23Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 24-25Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 26-27Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 28-29Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 30-31Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 32-33Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 34-35Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 36-37Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 38-39Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 40-41Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 42-43Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 44-45Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 46-47Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 48-49Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 50-51Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 52-53Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 54-55Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 56-57Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 58-59Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 60-61Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 62-63Monaco-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 64