Monaco-Matin n°2015-11-30 lundi
Monaco-Matin n°2015-11-30 lundi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-11-30 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 77 Mo

  • Dans ce numéro : la principauté a marché pour le climat.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
nice-matin Sports Lundi 30 novembre2015 AUTO ARRIVÉE DU 61 E RALLYE DU VARHIER ÀSAINTE-MAXIME Salanon passe la quatrième Leader d’un bout àl’autre sur les routes du massif des Maures, le Forézien (Ford Fiesta WRC) est parvenu àdécrocher haut la main sa quatrième victoire en championnat de France LES CLASSEMENTS I lyavait d’abordleretentissant doublé Lyon- Charbonnières/Rouergue réussi en 2007, àl’épo- que de la Peugeot 307 WRC. Il yavait aussi la passe de deux accomplie l’an dernier sur les routes du « Charbo », l’un de ses jardins favoris. Il yadésormais le Rallye du Var, 61 e du nom. Hier, sans surprise, David Salanon aétoffé d’une quatrième victoire enchampionnat asphalte son tableau de chasse également garni de deux coupes de France (2010, 2011). Souvent bien inspiré sur les routes du massif des Maures (voir « Lechiffre »), le pilote forézien de 36 ans originaire de Montrond-les-Bains (Loire), 2 e de l’édition précédente, ne pouvait pas laisser passer cette occasion en or de prendre lasuccession d’un certain Sébastien Loeb au palmarès de la traditionnelle finale maximoise. Sitôt partie, sitôt devant. Littéralement intouchable, la Ford Fiesta WRC numéro 2 aura fait la course en tête d’un bout à l’autre depuis vendredi. Un moment menacée par la Mini Countryman de Pierre Roché, revenu à5 » 3 àlafaveur de deux meilleurs temps enchaînés de nuit, le premier soir, entre Collobrières (ES 3) et Roquebrune (ES 4), elle aensuite imposé sa loi deux jours durant. De quoi redorer le bilan d’un exercice 2015 bien mal entamé, avec une 3 e place (Le Touquet) suivie de deux abandons (Lyon-Charbonnières et Antibes) qui l’avaient incité à faire un break. « C’est une victoire qui tombe àpic », glisse le héros du week-end, ivre debonheur au pied du podium de la délivrance. « Les galères du printemps nous avaient mis ES 12 -Grimaud -Collobrières (17,7 km) : 1. Bonato 10’38 », 2. Loix à0 » 1, 3. Salanon à1 » 7, 4. Michel à3 » 8, 5. Roché à4 »... ES 13 - Col de Vignon - Plan-de-la-Tour (10,1 km) : 1. Salanon 6’02 » 5, 2. Gilbert à 1 » 2, 3. Loix à 2 » 4, 4. Michel à 2 » 6, 5. Amourette à 3 » 4... ES 14 -Plan-de-la-Tour -Roquebrune (19,7 km) : 1. Gilbert 14’48 » 3, 2. Bonato à0 » 4, 3. Roché à8 » 7, 4. Michel à13 » 6, 5. Amourette à16 » 7... Freddy Loix et la Skoda Fabia R5 : pleins gaz ! Général final : 1. Salanon -Roche (Ford Fiesta WRC)2h19’05 » 6 2. Gilbert -Jamoul (DS3 R5).à1’39 » 8 3. Roché -Roché (Mini Countryman WRC).à 1’42 » 4. Loix -Miclotte (Skoda Fabia R5).à 2’01 » 5.Amourette -Delesque (DS3 R5)à2’50 » 6 6. Michel -Blondeau-Toiny (Peugeot 207 S2000).à3’34 » 9 7. Leandri -Gorguilo (Peugeot 208 R5)à 4’51 » 6 8. Hirschi -Bellotto (Peugeot 208 R5)..à5’29 » 2 9. Raoux -Magat (Skoda Fabia R5)..à 7’26 » 7 10. Guigou -Guieu (Renault Clio R3)..à 8’09 » 1 11. Suarez -Carrera (Peugeot 208 R2)à 9’11 » 1 12. Pellier -Neyret-Gigot (DS3 R3)à 10’12 » 6 13. Garcia -Favreau (DS3 R3)à10’22 » 2 14. P.Magnou -Manzo (Peugeot 208 R2).à 10’29 » 7 15. Margaillan -Chioso (DS3 R 3).à 10’35 » 9... (113 équipages classés) Championnat de France asphalte 2015 : 1. Jean-Marie Cuoq (Citroën C4 WRC)..119 pts 2. Pierre Roché (Mini Countryman WRC)...102 pts 3. YoannBonato (Peugeot 208 R5)..93 pts 31 e Rallye du Var Historique : 1. Dumas -Dumas (Porsche 911 SC)..2h00’44 » 1 2. Foulon -Mattei (Ford Escort RS).à 2’35 » 5 3. Vanderspinnen -Vanoverschelde (Ford Escort RS)...à 6’29 » 8 4. Salmon -Billaud (Opel Ascona 400)..à 8’08 » 5. Callum -Martin (Ford Escort RS).à 9’10 » 4 (28 équipages classés) le moral dans les chaussettes. Alors, gagner cette épreuve magnifique, à coup sûr la plus éprouvante de la saison, dans ma deuxième région de cœur qui plus est, constitue une consolation taille XXL. » Arrivé sur les bords de la Grande Bleue avec un plan de bataille bien précis, le favori l’a respecté à la lettre : « Enfait, il yavait trois phases. Vendredi : assurer des temps corrects sans prendre de risque. Samedi : hausser le rythme afin de creuser un écart substantiel. Dimanche : finir en mode gestion. Voilà, ça ne pouvait pas mieux se dérouler. Comme dans un rêve. » Gilbert contre Loix, quel duel ! Si la lutte au sommet n’a guèreoffertdesuspense, le duel de la catégorie R5, en revanche, est allé crescendo sur l’échelle de l’intensité. Apothéose fixée hier matin au départ de l’ultime épreuve spéciale (ES 14), où la Skoda Fabia de Freddy Loix ne comptait que 7 dixièmes de marge sur la DS3 de Quentin Gilbert. « Dommage, j’ai accéléré un poil trop tôt dans un enchaînement et nous sommes partis en tête à queue », déplore Loix avec son accent inimitable, le plus varois des pilotes belges, finalement devancé par le champion du monde Junior 2015. « Bon, l’équipe 2C Compétition nous avait demandé de montrer CHAMPIONNAT DE FRANCE JUNIOR Loïc Astier enfin maître chez lui Le malheur de l’un, le bonheur de l’autre... Ce week-end, le duel attendu pour la place de vice-champion de France Junior 2015 a tourné court. Tombé brutalement dans l’un des premiers pièges du parcours, vendredi, entre La Môle et le col du Canadel (ES 1), Romain Di Fante s’est fait peur et mal puisque le Niçois, victime d’une fracturedes vertèbres, a été hospitalisé à Toulon. En l’absence du meilleur Junior 2015 déjà titré, Laurent Pellier -brillant vainqueur de la catégorie R3 dès son coup d’essai, hier -, Loïc Astier (DS3 R1) avait donc le champ libre. Résultat : un cavalier seul du Ramatuellois qui décroche là sa premièrevictoire synonyme de 2 e place au général final. « Gagner àdomicile, c’est une belle satisfaction, surtout après les nombreux déboires mécaniques accumulés cette saison et l’an dernier », pouvait-il conclure. « Enespérant celle-ci en appellera d’autres... » a11101 "et, David Salanon ahissé hier son pavillon bleu sur le podium maximois. Victoire ! cette voiture toute neuve qu’elle vient d’acquérir. Mission accomplie. Avec Quentin, on s’est tiré une belle bourre. Un régal. Personnellement, j’ai enfin trouvé le chemin menant à l’arrivée puisque mes deux précédentes participations s’étaient soldées chacune par un abandon. Et puis traverser son village (Plan-de-la-Tour,ndlr) à plusieurs reprises en liaison pendant une course, c’est super chouette ! » Transcendé par sa couronne de lauriers JWRC fraîchement coupés, Gilbert, l’espoir vosgien qui grandit vite, s’est adjugé l’ultime scratch... en chipant au passage la 2 e place àRoché. Nul doute que l’on reparlera de lui la saison prochaine à l’étage supérieur (WRC2). Au Monte-Carlo et ailleurs... Textes : Gil LÉON Photos : YannLECOURT Le chiffre 6 S’il apassé la quatrième en championnatde France, hier, David Salanon s’est aussi adjugé sa sixième victoire en terre varoise.Après un triplé àBormes-les- Mimosas (Littoral Varois), de 2004 à2006, celui-ci a marqué de son empreinte les tablettes des rallyes de Plan-de-la-Tour (en 2011) et de La Crau, au mois de mai dernier. PEUGEOT 208 RALLYCUP Patrick Magnou finit en trombe Qu’importe le flacon... Sur les routes du Rallye du Var, il fait toujours rimer vitesse avec adresse. Après ses coups d’éclat en 206 Super 1600 (temps scratch dans l’ES 1en 2013) et 206 WRC (3 e du général l’an dernier), Patrick Magnou -copiloté par Benoît Manzo -s’est encore illustré hier en décrochant la 2 e place de la 208 Rally Cup derrière l’Espagnol Jose-Antonio Suarez, lauréat 2015. « Lors de cette saison d’apprentissage, on avait souvent manqué de réussite jusque-là », confie le Vidaubannais. « Cette fois, mis à part la crevaison dans l’ES 1, tout a tourné rond. Vivement l’an prochain ! »
nice-matin Sports Lundi 30 novembre2015 FORMULE1 Mercedes et Nico Rosberg, comme prévu, ont clôturé en beauté, hier soir au Grand Prix d’Abu Dhabi, une saison archi-dominée par les Flèches d’Argent qui ont réussi un 12 e doublé, nouveau record en Formule 1. Lewis Hamilton n’a jamais pu contester la victoire de Rosberg, parti en pole position. Sa 3 e d’affilée et la 6 e de l’année, soit une de plus qu’en 2014 quand l’Allemand avait déjà été le dauphin résigné de l’Anglais, désormais triple champion du monde de F1. Sur ces 12 doublés, soit deux de plus que McLaren- Honda en 1988, huit ont été réussis avec un pilote Ferrari sur la 3 e marche du podium. Hier soir sur le circuit de Yas Marina, c’est le Finlandais Kimi Räikkönen qui s’est dévoué, au terme d’une course sérieuse entamée sur la 3 e place de la grille. Vettel et Grosjean revenus de loin Les places d’honneur, au pied du podium, ont été prises par l’autre Ferrari de l’Allemand Sebastian Vettel, 4 e au terme d’une jolie remontée depuis la 15 e place GP D’ABU DHABI RosbergetMercedes terminentenbeauté (Photo AFP) sur la grille, et par le Mexicain Sergio Pérez (Force India), 5 e, comme la place finale de l’écurie de Vijay Mallya au championnat constructeurs. Enfin, pour l’anecdote, Romain Grosjean aterminé son 83 e GP de F1, tous disputés dans la même écurie (Lotus, ex-Renault F1), par une 9 e place acquise de haute lutte, en toute discrétion, au terme d’une course plutôt ennuyeuse, pendant 55 tours. Tennis La Coupe Davis de retour en Grande-Bretagne 79 ans après La Grande-Bretagne l’attendait depuis 79 ans : Andy Murray lui a offert sa première Coupe Davis depuis 1936 en apportant à son équipe le point du 3-1 contre la Belgique grâce à sa victoire sur David Goffin hier à Gand. Murray, 28 ans, vainqueur du N.1 belge 6-3, 7-5, 6-3, a été le héros du week-end en remportant ses trois matches, les deux simples et le double (avec son frère Jamie samedi), pour offrir à la Grande-Bretagne son dixième saladier d’argent, mais le premier depuis 79 ans. « J’ai du mal à croire que nous y sommes arrivés. J’ai vraiment joué mon meilleur tennis. Je le voulais, pour mon pays », a déclaré l’Ecossais. Murray est invaincu cette saison en Coupe Davis, où il a aligné 11 succès pour éliminer tour à tour les Etats-Unis, la France, l’Australie et donc la Belgique. Il devient le troisième joueur à remporter ses huit matches de simple sur la même année, après l’Américain John McEnroe en 1982 et le Suédois Mats Wilander l’année suivante. (PhotoAFP) i NOUVEAU CHAMPION DU MONDE WBA/IBF/WBO DES LOURDS Fury,c’est fort ! BOXE L’autoproclamé « roi des Gitans » n’était donc pas qu’un fanfaron : après avoir créé une énorme surprise en battant samedi VladimirKlitschko, invaincu depuis 2004, le Britannique Tyson Fury, nouveau champion du monde WBA/IBF/WBO des lourds, espère être celui qui va réveiller la boxe mondiale. « C’est le début d’une nouvelle ère. Je serai le champion le plus charismatique depuis MohammedAli », a promis le 7 e champion des lourds britannique de l’histoire. Jusqu’à samedi soir, ce genre de fanfaronnades ne décrochaient que des sourires sceptiques : Furyest une tête brûlée et un fort en gueule, capable d’arriver déguisé en Batman àune conférence de presse, de déverser sur ses adversaires des tombereaux d’insanités (Klitschko a « autant de charisme que mon slip ! ») etde revendiquer bruyamment ses origines de Gitan irlandais pour justifier sa soif de bagarre, tout en clamant son amour du « Seigneur et Sauveur Jésus Christ ». Mais àDüsseldorf, les ricanements narquois se sont En bref I SKI ALPIN Aksel Lund Svindal double la mise Le Norvégien Alsek Lund Svindal,déjà vainqueur la veille de la descente, a signé le doublé de la vitesse en remportant hier le super-Gde Lake Louise,sa 27 e victoireenCoupe du monde. En 1’29 » 30, Svindal, absent toutelasaison dernièreenraison d’une blessureautalon d’Achille gauche,adevancé l’Autrichien Matthias Mayer, de 35/100 e, etl’Italien Peter Fill,deuxième de la descenteà1/100 e, de 45/100e. Un dimanche difficile pour Nastasia Noëns L’Américaine Mikaela Shiffrin adécroché sa deuxième victoireendeux jours dans la Coupe du monde dames,en survolant le second slalom d’Aspen, hier.Shiffrin s’est imposée devant la Suédoise Frida Hansdotter,2 e à2 » 65, et la Tchèque SarkaStrachova,3 e à 2 » 90. Nastasia Noëns a passé une mauvaise Tyson Fury bourreau deVladimir Klitschko : incroyable mais vrai ! (Photo AFP) transformés en « Ooooh ! » incrédules : à27ans, le géant de Manchester (2,06 m) adéboulonné le monument ukrainien, quasi quadragénaire. Klitschko : « Jen’ai pas trouvé la clé » Avec un verdict unanime des trois juges, il aréussi là où 64 prédécesseurs avaient échoué (dont 54 espoirs brisés avant la limite), pour mettre fin àplus de 11 années d’invincibilité ! Eta journée à l’image d’un début de seconde manche difficile : la Niçoise a terminé àla14 e place. La meilleure Française ? Anne-Sophie Barthet. Seulement 22 e après la première manche,elle est remontée au 10 e rang. I HANDBALL Montpellier et Szeged dos àdos Montpellier a décroché le match nul (29-29) hier à domicile contre les Hongrois de Szeged, lors de la 9 e journée de la Ligue des champions. Lesvice-champions de France, qui avaient la balle de matchàvingt secondes de la fin de la rencontre, réalisent toutefois une bonne opération dans la perspectivedela qualification pour les playoffs de la compétition, avec désormais 5points. Les Bleues encore en roue libre Leshandballeuses françaises ont terminé leur préparation pour le Mondial par un succès facile sur la modeste République tchèque,31 à 20, hier àCoubertin. Après leur promenade de la veille face àCuba (37-18), les Bleues n’ont pas caché qu’elles auraient bien aimé se frotter à un adversaire un peu plus rugueux àune semaine du début de la compétition, contre l’Allemagne,samedi à Kolding (Danemark). I FUNBOARD Antoine Albeau est insatiable Antoine Albeau a décroché hier à43ans un 23 e titre mondial de funboard en remportant la coupe du monde de slalom grâceàsa 4 e placeàNouméa, ultime manche de la saison remportée par son compatriotePierre Mortefon. Quelques jours après son record du monde de vitesse en planche à voile,à près de 98 km/h, Albeau a gagné de justesse son 4 e titremondial d’affilée en slalom dans l’anse de Vata : 5 e, ilaurait abandonné le titre à Mortefon. créé l’une des plus grandes surprises de l’histoiredela boxe depuis la victoire de Buster Douglas en 1990 sur un Mike Tyson jusque-là invincible. « Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent. J’ai toujours su que je pouvais gagner ce combat », alancé samedi soir le nouveau roi, invaincu en 25 combats dont 18 conclus avantlalimite. Durant douze reprises, Fury a prouvé, comme il l’avait prédit, qu’il avait bien décelé les failles dans le style robotisé de l’Ukrainien. Il a parfaitement géré sa premièrechance mondiale, ne s’est jamais désuni. « Il était incroyablement agile, je n’ai pas pu porter mes coups et n’ai pas trouvé la clé »,aadmis Klitschko. De fait, Fury s’appuie sur une mobilité étonnante pour cette tour massive de 112 kg, particulièrement du haut du corps. Une arme qui a surpris et déstabilisé Klitschko. RUGBY TOP 14(9 E J.) Grenoble 19 Stade Français 21 Grenoble : 2 essais (Kimlin 30’, Hegarty 74’), 3 pénalités (Wisniewski 5’, 20’, 53’) Stade Français : 7pénalités (Plisson 17’, 38’, 40’+1, 46’, 50’, 61’, 71’) TOP 14 Journée 9 Grenoble -Stade Français.. 19-21 Bordeaux-B.-Pau.. 46 -10 Clermont -Toulon.. 9-35 Agen -Castres... 18-23 Oyonnax -Brive. 9-34 Racing 92 -Toulouse. 28 -13 Montpellier -LaRochelle.. 25 -20 Classement Pts J G N P D B 1Clermont. 29 9 5 1 3 92 7 2Racing 92. 28 9 7 0 2 13 0 3Toulon... 27 9 5 0 4 129 7 4Toulouse.. 27 9 6 0 3 116 3 5Brive. 26 9 6 0 3 38 2 6Montpellier 26 9 6 0 3 -25 2 7Bordeaux-B 24 9 5 1 3 28 2 8Castres... 19 9 4 0 5 -15 3 9Grenoble. 19 9 4 0 5 -28 3 10 Stade Français. 17 9 4 0 5 -18 1 11 La Rochelle 17 9 3 0 6 -32 5 12 Pau.. 13 9 3 0 6-112 1 13 Agen 10 9 2 0 7 -54 2 14 Oyonnax.. 10 9 2 0 7-132 2 Journée suivante : vendredi 4décembre (10), Toulouse -Oyonnax ; Toulon -Agen ; Brive -Clermont ; Pau -Racing 92 ; LaRochelle - Grenoble ; Castres -Montpellier ; Stade Français -Bordeaux-B.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 1Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 2-3Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 4-5Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 6-7Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 8-9Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 10-11Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 12-13Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 14-15Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 16-17Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 18-19Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 20-21Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 22-23Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 24-25Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 26-27Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 28-29Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 30-31Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 32-33Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 34-35Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 36-37Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 38-39Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 40-41Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 42-43Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 44-45Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 46-47Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 48-49Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 50-51Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 52-53Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 54-55Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 56-57Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 58-59Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 60-61Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 62-63Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 64-65Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 66-67Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 68-69Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 70-71Monaco-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 72