Monaco-Matin n°2015-11-29 dimanche
Monaco-Matin n°2015-11-29 dimanche
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-11-29 de dimanche

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 72,6 Mo

  • Dans ce numéro : le Monte-Carlo Gastronomie a investi le chapiteau de Fontvieille avec 150 exposants...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Côte d’Azur Centre commercial Nice Lingostière OUVER r 1 1JPgl'HUI Hypermarché Carrefour : 9h - 20h Boutiques : 9h30 - 19h Consultez la Carte du logement 06 www.fnaim06.fr Le site référence des Professionnels du Logement achat Vente location syndic expertise diagnostic FNAIM AGIR POUR LE LOGEMENT « Xylellafastidiosa » : informer pour mieux lutter Tandis qu’un sixième foyer d’infection aété identifié cette semaine àLaSeyne-sur-Mer une réunion d’information publique s’est tenue hier àOpio afin de dissiper certaines rumeurs L esujet est grave, mais aujourd’hui, on nage en pleine psychose. Non, l’olivier emblématique de la Provence ne va pas disparaître de nos paysages àcause de la Xylella fastidiosa. » Olivier Nasles, président de l’Association française interprofessionnelle de l’olive (Afidol) apris son bâton de pèlerin pour porter la bonne parole. Et tuer dans l’œuf… les rumeurs auprès des populations, comme hier àOpio. « Lasous-espèce repérée en Paca est la multiplex qui, contrairement àlasouche italienne, la pauca,nes’attaque pas àl’olivier,mais pour l’instant àlaseule polygale à feuille de myrte. Une plante d’ornement très répandue »,a insisté l’expert, dont le rôle sera aussi d’informer les professionnels et les collectivités, cibles des trois prochaines réunions qu’il prévoit d’animer dans les Alpes-Maritimes avec Véronique Fajardi, chef de service à la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt. Véronique Fajardi et Olivier Nasles organisent des réunions d’information sur la « bactérie tueuse » dans les Alpes-Maritimes, comme hier àOpio. (Photo Xavier Depoilly) Les cas identifiés dans la région sont dus àune souche n’ayant rien àvoir avec sa cousine italienne, qui a décimé les oliviers des Pouilles. (Photo d’archives F. Bt.) La lutte s’organise Et de souligner qu’« onvit avec ces maladies qu’on ne sait pas soigner : la vigne subit les attaques de la flavescence dorée depuis 30 ans, sans avoir disparu. » Aujourd’hui, la lutte contre la Xylella fastidiosa multiplex « vise àéviter la propagation et l’introduction ».Elle fait l’objet d’une réglementation de plus en plus précise et concrète sur le territoire, comme l’a expliqué Véronique Fajardi, qui a évoqué des réseaux de surveillance et de repérage mis en place dès 2014, puis des opérations rapides de traitement avec l’appui des collectivités (désinsectisation et arrachage systématiques sur les secteurs contaminés, qui restent sous surveillance, de même qu’une zone périphérique élargie de 10 kilomètres). Sont identifiées les espèces végétales menacées (deux cents pour l’instant), les symptômes –qui sont très variables –, les transmetteurs de la maladie (insectes piqueurs et suceurs, outils, plants malades déplacés, etc.) Ce combat est aujourd’hui codifié, au point que « faire l’autruche », en tant que propriétaire ou collectivité, est un délit depuis l’arrêté préfectoral du 5 novembre dernier. 5 millions d’euros pour la recherche « L’enjeu est réel pour la France, d’où la fermeté et la rapidité des mesures mises en place »,a noté Véronique Fajardi, en donnant pour exemple douze interceptions récentes de caféiers porteurs de Xylella fastidiosa en provenance du Costa Rica et du Honduras. L’autre combat à mener est scientifique. La Commission européenne alancé un appel d’offres pour la recherche sur le sujet, avec un budget de 5millions d’euros, aexpliqué Olivier Nasles. « Laconnaissance de la maladie est àses débuts, et il n’y apas de traitement. Le projet piloté par la France, en concurrence avec deux autres groupements, est basé sur l’utilisation d’une bactérie contre la Xylella.Si cela marche, il pourrait s’appliquer àd’autres maladies, comme la flavescence dorée. » M.L. M. 50 boutiques - 2700 places gratuites Carrefour (e j'optimisme CÔTE D’AZUR Repères Déjà six foyers dans la région Cinq dans les Alpes- Maritimes : Nice,Mandelieu- La Napoule,Saint- Laurent-du-Var, Menton et Biot. Un dans le Var depuis cette semaine : La Seyne-sur-Mer. Quels contrôles ? Les services de l’État analysent les plants en circulation et en tous lieux du territoire. Un laboratoire (Anses) analyse les échantillons –fin octobre,plus de 3500 l’avaient été. Quatre autres seront opérationnels si besoin. Une précaution toutesimple Éviter de planter des végétaux susceptibles d’être infectés,comme la polygale à feuille de myrte. Un contact en casdedoute 04.67.06.23.46. ou contact@afidol.org Conception graphique : Orange Vif
Le dossier Notre sondage BVA pour la presse quotidienne régionale, réalisé après les attentats de Paris, confirme la montée en puissance du Front national qui paraît en mesure de gagner la Région C en’est pas encore un tremblement de terre, mais déjà une sacrée secousse. Une digue supplémentaire semble avoir cédé dans le regard que les Français portent sur le Front national. Semaine après semaine, sondage après sondage, la tendance se confirme. Le tripartisme s’est bel et bien installé dans notre paysage politique. Une nouvelle enquête BVApour notretitreconcernant les régionales (1) vient ainsi valider les précédentes. Marion Maréchal-Le Pen remporterait assez nettement la région Paca en cas de triangulairele13décembre. Et, peutêtreplus surprenant encore, elle ferait jeu égal en duel avec Christian Estrosi, si la gauche se retirait ! Ce qui revientàdire, sans faux-fuyants, que le front républicain ne signifie plus grand-chose pour l’électeur lambda. Et que le peuple dit de gauche, si ses candidats se désistaient, serait loin de se reporter en bloc sur Christian Estrosi. Dans ces conditions, va très vite se reposer la question d’une éventuelle fusion gauche-droite au 2nd tour,une idée jusqu’ici repoussée, avec la même virulence, et par Christian Estrosietpar Christophe Castaner. Elle seule pourrait sans doute inciter l’électorat de gauche à soutenir plus franchement le candidat des Républicains. Si tant est, bien sûr,que les sondages se confirment dimanche prochain dans les urnes, près d’un électeur sur quatre n’ayant pas encorearrêté son choix... THIERRY PRUDHON 1.Enquête réalisée du 17 au 23 novembre, par Internet, auprès d’un échantillon régional représentatif de 808 personnes. Marion Maréchal-LePen Intentions de vote au 1er tour FRONT NATIONAL Marion MARÉCHAL-LE PEN C 42% J DEBOUT LA FRANCE Noël CHUISANO RÉPUBLICAINS-UDI MODEM Christian ESTROSI 28% UNION DES DROITES Jacques BOMPARD C 1% C 1% 1% 0,5% L HomeSalons OUVERT DIMANCHE 29/11 XXL : AVENUE MARÉCHAL JUIN - SECTEUR CAP 3000 - ST-LAURENT-DU-VAR HOMESALONS : AVENUE DE VERDUN - SECTEUR CAP 3000 - ST-LAURENT-DU-VAR P Parking gratuit PARTI SOCIALISTE PRG-MRC Christophe CASTANER 16% LUTTE OUVRIERE Isabelle BONNET Intentions de vote au 2nd tour Triangulaire Hypothèse Liste Front national conduite par Marion Maréchal-Le Pen Liste Les Républicains,l’UDI et le MoDem conduitepar Christian Estrosi Liste Parti socialiste, Union de la Gauche conduitepar Christophe Castaner *Rappel sondages des 6et15octobre2015 25% -2 pts 32% -4 pts 43% +6 pts* 22% n’ont pas exprimé d’intention de vote N’ont pas exprimé d’intention de vote : 20% FRONT DE GAUCHE EELV Sophie CAMARD 8% UNION POPULAIRE RÉPUBLICAINE Daniel ROMANI nice-matin Dimanche 29 novembre 2015 ALLIANCE ECOLOGISTE Jean-Marc GOVERNATORI 2% NOUVELLE DONNE Cyril JARNY 0,5% Infographies François-Philippe LANGLADE Intentions de vote au 2nd tour Duel Hypothèse Liste Front national conduitepar Marion Maréchal-LePen Liste Les Républicains,l’UDI et le MoDem conduitepar Christian Estrosi 50% 31% n’ont pas exprimé d’intention de vote 50% « Effet post-attentats » De touteévidence, le Front national abénéficié d’un « effet post-attentats ».Adelaïde Zulfikarpasic, directricedeBVA Opinions,remarque : « Laprogression de Marion Maréchal-LePen se retrouveàpeu près dans toutes les régions,les listes FN enregistrantdes hausses allant de 3 à 7 points. Et seul le FN bénéficie de la séquence sécuritaire, au détrimentdetous les autres partis. » 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :