Monaco-Matin n°2015-11-29 dimanche
Monaco-Matin n°2015-11-29 dimanche
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-11-29 de dimanche

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 72,6 Mo

  • Dans ce numéro : le Monte-Carlo Gastronomie a investi le chapiteau de Fontvieille avec 150 exposants...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
nice-matin les sports Dimanche 29novembre 2015 Football Ligue 1 (15 e journée) TOULOUSE NICE : 2-0 A Toulouse (Stadium Municipal) : Toulouse bat Nice 2à0(1-0). Spectateurs : 9.956 Arbitre : S. Ennjimi Buts : Braithwaite (31’s.p.), Ben Yedder (58’). Avertissements : Somalia (15’), Machach (60’) àToulouse. Pied (63’), Bodmer (67’), Le Marchand (90’+1) àNice. Expulsion : Hassen (29’) à Nice. Toulouse : Bostan -Tisserand, Matheus, Somália, Diop -Akpa Akpro (cap), Bodiger (Pesic 76’), Machach, Trejo -Ben Yedder (Regattin 83’), Braithwaite (Blin 76’) Entraîneur : Dominique Arribagé Nice : Hassen -Genevois, Le Marchand, Ricardo Pereira (Cardinale 30’), Bodmer (cap) - Pied, N. Mendy, Koziello, Seri - Ben Arfa (Puel 77’), Germain (Benrahma 77’) Entraîneur : Claude Puel U npremier match en Ligue 1, c’est un moment important. On s’en souvient àvie. » En effet, Alban Lafont ne l’oubliera jamais sa première. A16ans, l’international des moins de 17 ans a permis au Téfécé de regoûter à la victoire après trois mois et treize journées de disette. Son arrêt sur Jérémy Pied (8’) est déterminant dans le scénario d’une rencontre entamée sur un rythme de sénateurs côté niçois. « Ouvrir le score aurait pu nous réveiller » approuve Claude Puel. Mais si Beauvue et les Lyonnais n’avaient pas puni l’entame timide des Aiglons la semaine passée, Toulouse ne s’est pas fait prier pour le faire. L’arbitre de touche n’a fait que repousser une échéance devenue fatale en signalant un hors-jeu imaginaire de Ben Yedder (13’). Pris de court dans les duels et pris de vitesse dans la profondeur, le Gym a failli collectivement pour concéder l’ouverture duscore pour la huitième fois de la saison. Un malheur n’arrivant jamais seul, la sortie manquée d’Hassen obligeait Monsieur Enjimi à appliquer la maudite double peine : penalty + expulsion du portier. « L’infériorité numérique amis un terme ànotre ambition », avouait un coach paru quelque peu résigné en conférence d’aprèsmatch. Avouons qu’il fallait être sacrément perspicace pour dénicher une quelconque motivation azuréenne sur le pré du Stadium. A l’image d’un Mika Séri méconnaissable, le quatrième de L1 s’est montré incapa- Nice : les pieds Les Niçois ont pris la fâcheuse habitude de relancer les équipes en perdition. Toulouse, qui restait sur 13 matches d’affilée sans succès, s’est imposé 2-0 ble d’enchaîner un semblant de combinaison dangereuse pour la piredéfense du championnat. Ben Yedder, ça fait 7/8 contre Nice Couronné de succès contre Lyon, le 3-5-2 niçois a failli au-devant d’un avant-dernier en manque de confiance et de repères, Issa Diop formant la paire centrale avec Tisserand pour la toute premièrefois de la saison. Après Troyes et Ajaccio, le Gym adenouveau perdu chez un mal-classé, confortant l’idée que cette équipe ne se sent bien que dans un environnement fait de strass et paillettes. Difficile à comprendre. « Onn’arriva pas àassumer ce statut de favori. Ce n’est pas qu’un problème de mental, c’est un tout. Ce n’est pas évident d’être performant chaque semaine. L’équipe a fait un gros match contre Lyon, ce soir (hier soir NDLR) c’était un contexte difficile, sans ferveur,sans supporters. » Reste àsouligner que le plan toulousain a fonctionné àmerveille. Onze morts de faim ont livré une réelle bataille dans l’engagement, tandis que Braithwaite et Ben Yedder appuyaient là où ça fait mal : dans le dos de l’arrièregarde rouge et noire. « C’est un peu le défaut de nos qualités, quand on veut jouer on laisse des espaces à l’adversaire »,tente d’expliquer Romain Genevois. Une offrande pour Ben Yedder.Car si les relégables et les candidats au maintien vont se mettre à rêver de jouer contre Nice tous les week-ends, l’attaquant toulousain aussi. Hier soir, ila converti son septième but en huit matchs contre les Aiglons. Son deuxième pion de la saison. L’OGC Nice s’est donc défilé et ne remontera pas sur le podium à l’issue de cette quinzième journée. La belle histoire de la soirée restera toulousaine et consacrée à Alban Lafont. Les Aiglons doivent se contenter d’une maigre consolation, le prochain match à Lorient arrive déjà dans deux jours. « C’est le meilleur moyen de ne pas gamberger et de ne penser qu’à bien récupérer », assure Valère Germain. Outrelarécupération physique, c’est un état d’esprit et une réelle envie d’exister dans ce championnat qu’il faudra retrouver sur le synthétique breton. ATOULOUSE, WILLIAM HUMBERSET Les buts 31’(1-0) : lancé dans la profondeur,Braithwaite dépose littéralement Bodmer et pénètredans la surface. Sorti à son encontre, Hassen ne peut éviter le contact et le penalty logique. Expulsé, il laisse sa place à Cardinale.Le Toulousain se fait justice. 58’(2-0) : couvert par Genevois,Ben Yedder profite d’un long ballon dans le dos de Bodmer pour se présenter seul face à Cardinale.Il trompe le portier niçois d’un petit piqué du droit. « Tous fautifs » Claude Puel (entraîneur OGC Nice) : « Onn’aime pas jouer contre les mal-classés,çasematérialise après Ajaccio.Mais je l’avais dit, Toulouse aunbon effectif.Ils n’étaientpas dans une dynamique positivemais ils ont de bons joueurs. De notrecôté, on aoffert une entame beaucoup trop approximative, avec beaucoup de déchettechnique. On n’a pas étéassezdense physiquement, on aété battus dans les duels par cetteéquipe toulousaine. Adix contre onze,onn’a plus réussi àdynamiser nos offensives. Bravoà Toulouse. A2-0 ils se sontcomplètement lâchés. On revientànos chères études. On enchaîne avec des matchs rapprochés,ona brûlé beaucoup d’énergie, il faudras’attacher àbien récupérer.Unmanque d’envie ? Je n’emploie pas cesmots-là, mes joueurs onttoujours envie. On est tous fautifs ce soir,moi le premier. » (Photos AFP) Romain Genevois (défenseur de Nice) : « Onadumal àentrer dans nosmatchs contre des mal-classés qui jouentleur peau. Je pense qu’on n’est pas complètementpassé àtravers comme àAjaccio,mais on aperdu le ballon beaucoup trop rapidement. LesToulousains ontmis les ingrédients qu’il fallait et ont étéfavorisés par une expulsion logique. Cardinale fait un ou deux arrêts pour nous garder dans le match àlami-temps. Il fallait se remobiliser et insister pour au moins mettreaumoins un but et fairedouter cetteéquipe toulousaine. Mais on était trop justecesoir. » Dominique Arribagé (entraîneur du TFC) : « Cette victoireveut direqu’on n’est pas mort. Mais on n’apas fini de souffrir et de se battrepour sortir de là. C’est un grand ouf de soulagementmais il faut rester modéré. Lancer deux jeunes joueurs internationaux dans leur catégorie d’âge, c’était un pariosé pour bousculer un groupe qui en avait besoin. » W.H II
nice-matin les sports Dimanche 29novembre 2015 dansletapis ! Les chiffres 25 Le Gymaévolué avec un maillot rouge et noir,un shortblancetdes chaussettes blanches hier soir. Une premièredepuis le 29 mai 1990, soit plus de 25 ans. Ce soir-là, les Aiglons atomisaient Strasbourglors du match retour des barrages pour le maintien en D1, au stade du Ray(6−0). 8 Sur les douzedernières confrontations contre des équipes en position de relégable,leGym n’a raflé que 8points sur 36 (2 victoires,2nuls,8défaites). Programme Journée 16 Lorient -Nice (mardi 1 er/12 à19h) Journée 17 Nice-Paris SG (vendredi 4/12 à20h30) Journée 18 Reims -Nice (samedi 12/12 à16h) Coupe de la Ligue (8 e) Guingamp -Nice (mardi 15/12 à20h) Journée 19 Nice-Montpellier (vendredi 18/12 à 20h30) Carnet Le Gym compte deux supportrices de plus depuis vendredi : Sacha et Charlie, les filles de Virginie Rossetti. Des jumelles pour voir l’horizon en rose bonbon : la dir’com de l’OGC Nice a signé là le plus joli des doublés. Nées un 27 novembre. Comme Aimé Jacquet... Championne du monde Virginie ! Hassenaplongé, Niceaussi HASSEN : Ben Yedder aurait pu punir son placement approximatif au premier poteau s’il n’avait pas été injustement signalé hors-jeu (13’). Le portier n’est pas exempt de tout reproche non plus sur sa logique expulsion où sa sortie pouvait êtremieux anticipée... Logiquement expulsé, il a cédé sa place à Cardinale (31’) (note : 5), pris à contre-pied sur le penalty. Avant la parade sur Ben Yedder pour entrer dans son match (41’). Pas toujours académique mais efficace, il est abandonné par son arrière-garde sur le second but. GENEVOIS : il s’est laissé surprendre dans son dos par moments, comme sur l’échappée de Braithwaite qui a provoqué le penalty. Après une intervention limite sur le même attaquant toulousain en fin de première période, il n’a plus réellement refait surface dans la rencontre. BODMER : le capitaine a réussi son retour pendant 20 minutes. Avant d’être littéralement déposé par Braithwaite d’abord, puis lobé trop facilement sur l’ouverture en profondeur qui amène le deuxième but (59’). LE MARCHAND : plutôt appliqué dans son entame, il a glissé dans le couloir gauche àdix contreonze. Et n’a jamais réussi à apporter le danger en position offensive, sans être tranchant non plus dans les duels. PIED : il aeul’occasion d’ouvrir le score du plat du pied (8’) mais Lafont aparfaitement réussi son premier arrêt en L1. Décisif pour empêcher Braithwaite d’inscrire un doublé (55’), il avécu des misères face à Machach après le repos. 28 ballons perdus, c’est beaucoup trop. MENDY : c’est le seul Aiglon àêtre irréprochable dans une bien triste soirée. Quel que soit l’adversaire, le soldat répond toujours présent. Il ajoué les plaques tournantes du haut de ses 116 ballons touchés. KOZIELLO : lui aussi s’est beaucoup dépensé dans l’engagement. Et comme Papy,ils’est appliqué dans ses passes. Mais il n’a pas toujours été aussi solide que son coéquipier dans les duels rugueux proposés par les locaux. RICARDO : beaucoup de déchet dans l’entame, dans la percussion comme dans la transmission. Il payera les frais de l’expulsion d’Hassen pour laisser sa place à Cardinale. SERI : méconnaissable, on l’a senti peu impliqué, à la limite de la nonchalance hier soir. Çanepardonne pas face à11morts de faim qui jouent le maintien. GERMAIN : une soirée compliquée pour l’attaquant niçois. Il a dû venir chercher les ballons plus bas àdix contreonze, sans trouver la faille ou la bonne combinaison avec un coéquipier pour se créer une occasion. Remplacé par Benrahma (77’). BEN ARFA : ses accélérations ont sorti l’équipe de sa torpeur. Mais manquait l’efficacité dans le dernier geste, comme sur cette frappe trop croisée (72’). Il aura eu le mérite de tenter de faire bouger les choses. Remplacé par Paulin Puel (77’). ATOULOUSE, WILLIAM HUMBERSET I LES NOTES I HASSEN.. NN CARDINALE 5 GENEVOIS 3 BODMER... 3 LE MARCHAND. 3 PIED.. 4 MENDY. 6 KOZIELLO 5 RICARDO... NN SERI 3 GERMAIN... 4 BENARFA.. 5 Infirmerie Simon Pouplin se blesse avec la CFA ! Décidément, il ne fait pas bon êtregardien de but à Nice. Titularisé hier avec la CFAàMarseille contrel’OM (défaite 3-0), le gardien du Gym se serait blessé (cuisse ou genou) alors qu’il avait repris la compétition. En toutefin de première période,ilasemblé soudainement perdreson appui, seul, alors qu’il s’était préparé àdégager du pied une passe en retrait de son défenseur. C’est finalement aidé de ses coéquipiers que Pouplin regagnait définitivement le vestiaireàlapause. Remplacé par Gambetta. III _



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :