Monaco-Matin n°2015-11-28 samedi
Monaco-Matin n°2015-11-28 samedi
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-11-28 de samedi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 69,9 Mo

  • Dans ce numéro : « Ils étaient le visage de la France »

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
nice-matin Sports Samedi 28 novembre2015 BASKET O npassera sur la fin et un QT4 en roue libre mais, pour le reste, c’étaitpresque parfait... Opposés au SLUC Nancy hier soir dans leur antre, les Sharks ont mis un terme àtrois semaines de disette en s’imposant (93-77) à l’issue d’un match àsens unique. Portés par une adresse diabolique (58% dans le champ, 12/22 à3pts), les partenaires d’un immense Solomon (19pts, 5rbs, 5pds) décrochent un sixième succès avant de défier,samedi prochain, le double champion de France limougeaud. Échaudé par son entame manquée lors de la dernière sortie àl’AAA contre LeMans (76-80), Antibes a, cette fois, construit son succès avant le repos. C’est le duo Solomon- PRO A(10 e JOURNÉE) Antibes : c’est reparti ! Après deux défaites de rang, les Sharks, au presque parfait pendant trois quart-temps, ont remis la marche avant en écrasant le SLUC Nancy (93-77) hier soir àl’AzurArena ANTIBES -NANCY : 93-77 ÀAntibes, AzurArena,Antibes -Nancy 93-77 (27-16,17-16, 28-15, 21-30). Spectateurs : 3200. Arbitres : MM. Maestre,Gueu et Bourgeois. Antibes : 34/59 aux tirs (58%), 12/22 àtrois points (55%), 13/17 aux lancers francs (76%), 36 rebonds dont Carter 7, 15 passes dont Solomon 5, 8 interceptions,11 balles perdues. Marqueurs : Dallo 6, Blue 20,Solomon 19,Samake 3,Bourdillon 8, Fall 8,Blagojevic, Carter 18,Bakumanya, Mitchell 11. Nancy : 30/65 aux tirs (46%), 11/28 à trois points (39%), 6/13 aux lancers francs (46%), 36 rebonds dont Pietrus 13, 13 passes dont Sene 3, 4 interceptions,10 balles perdues. Marqueurs : Falker 6, Sene 9, Panko 23, Sy 13,Pietrus 7, Bell 13, Kitchen 6. Julien Espinosa (entraîneur d’Antibes, en photo) : « Jefélicite les joueurs pour leur engagement et leur application. Il nous manquait deux joueurs et non des moindres. Il fallait attaquer avec des intentions claires. On a tendance à perdre trop de balles, ce soir,ona réussi à endiguer cela. Hormis le dernier quart-temps, où le relâchement est de trop, on encaisse 15 ou 16 points par quart-temps, ça me va. Paul Carter fait un excellent match, Fred Bourdillon a apporté du scoring aussi, dans un rôle de 2 e arrière. TimBlue et Will Solomon ont été parfaits. Chaque semaine, on essaye de se remettre en cause. J’ai une équipe qui afaim. On va essayer de battre Limoges samedi prochain. On n’a pas encore battu de grosse équipe depuis le début et ça nous manque. Bernard King ? Il est blessé jusqu’à la fin de l’année et on cherche un joueur pour le remplacer durant cette période.Mamoutou Diarra ? Bourdillon qui lançait les hostilités, dans un match précédé d’une belle Marseillaise et d’une minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Paris. Déjà en feu derrière l’arc (5/6 en QT1), guidé par l’impact de Carter et Blue, Antibes démarrait à100 à l’heure (10-1, 3’puis 16-7, 6’). Fébrile en attaque, désorganisé en défense, le SLUC prenait la foudre, tout juste aidé par le scoring du frontcourt Panko-Falker- Pietrus (27-16, 10’). Quand les Sharks font le show... En perte de rythme et, donc, de réussite extérieure, les Sharks laissaient le jeune Sene leur faire des misères et son hôte recoller (29-23, 13’Il est absent pour raisons personnelles, familiales ». Alain Weisz (entraîneur de Nancy) : « Onn’a jamais été en mesure de l’emporter. Quand on est dans le dur et que l’on commence à 27-16 le premier quart, ça ne va pas. Pour la première fois de la saison, je nous ai trouvés mauvais. On s’écroule. Le premier problème, c’est la combativité. Contre Antibes ou n’importe qui, si on ne défend pas, on ne s’en sortira pas. On a construit notre effectif depuis deux ans autour de Falker et Pietrus, et aujourd’hui, on ne trouve pas les relais, hormis Sy et Panko ce soir. Onadémarré la saison sur de mauvaises bases. Il faut comprendre la logique dans laquelle on se trouve, on joue le maintien et rien d’autre ». puis 33-28, 16’). Une micro-tendance, qui tombait vite dans l’oubli quand Blue, intenable devant Falker, revenait en jeu. En tête àlapause (44-32), Antibes allait plier définitivement l’affaireaucours d’un QT3 spectaculaire. Entre lemove de Carter sur Falker (21’), celui de Blue ligne de fond (26’) et l’immense block de Mitchell devant Sy (26’), le public de l’AAA en prenait plein les yeux. Dans ses œuvres, Solomon en rajoutait une couche à7m et Nancy, d’une faiblesse étonnante, abdiquait avant même l’ultime période (72-47, 30’). Le match en poche, les Sharks relâchaient leur emprise et le SLUC, en roue libre, en profitait pour bombarder àtrois points (8/14 sur le quarttemps), au grand dam -.. ceàet #4.-7" Akil Mitchell, auteur de 11 points. (Photos Sébastien Botella) d’un Julien Espinosa passablement énervé. Ancien top scoreur du championnat espagnol, Panko - seul Nancéen, avec Sy, auniveau hier - prouvait, qu’à 38 ans, il n’a rien perdu de son talent (11pts sur la période, 23 au final). Bien insuffisant, néanmoins, pour venir àbout d’une formation antiboise àceniveau-là... PASCAL FIANDINO ILS ONT DIT Julien Espinosa : « Jefélicite les joueurs » PRO A Journée 10 Antibes -Nancy. 93 -77 Monaco -Châlons-Reims... 19h Rouen -Strasbourg 20h Dijon -Cholet 20h Orléans -Chalon/Saône. 20h Le Havre -LeMans 20h Nanterre -Pau-Lacq-Ort 20h Limoges -ASVEL 20h30 Gravelines -Paris Levallois lun. Classement Pts J G P D 1Gravelines. 16 9 7 2 104 2Antibes... 16 10 6 4 39 3ASVEL 15 8 7 1 95 4Chalon/Saône.. 15 9 6 3 24 5LeMans.. 15 9 6 3 19 6Monaco... 15 9 6 3 16 7Limoges... 14 9 5 4 71 8Châlons-Reims. 14 9 5 4 -40 9Strasbourg. 13 8 5 3 56 10 Dijon. 13 8 5 3 7 11 Orléans... 13 8 5 3 -1 12 Pau-Lacq-Ort... 13 9 4 5 -28 13 Nanterre.. 12 8 4 4 4 14 Paris Levallois.. 12 9 3 6 -34 15 Nancy 10 9 1 8 -54 16 Cholet 10 8 2 6 -66 17 Rouen 10 9 1 8 -97 18 Le Havre.. 8 8 0 8 -115 Journée suivante : vendredi 04 décembre (11), Pau-Lacq-Ort. -Orléans ; Châlons-Reims - Nanterre ; Paris Levallois -Dijon ; Strasbourg - Gravelines ; Antibes -Limoges ; Monaco -Le Mans ; Cholet -LeHavre ; Chalon/Saône - ASVEL ; Nancy -Rouen Andy Panko (intérieur de Nancy) : « Onnesait plus comment faire pour gagner.Il faut revenir aux fondamentaux, à commencer par la défense ». Moustapha Fall (pivot d’Antibes) : « Il fallait rebondir,ce n’était pas la crise mais il fallait se relancer après deux défaites en vue de la Leaders Cup. Il nous manquait deux joueurs (King et Diarra), tout le monde aélevé son niveau de jeu. On savait que Nancy n’avait pas beaucoup de rotations à l’intérieur, onvoulait appuyer sur ce point. La leaders cup ? Onfera tout pour la jouer,c’est un bel objectif ». Paul Carter (ailier d’Antibes) : « Il fallait être agressif d’entrée, on avait un banc raccourci. Le coach insiste pour que l’on prenne nos responsabilités, pour aider Will (Solomon) et Tim (Blue). On a confiance en nous, on joue bien ensemble. Battre Limoges samedi prochain ? Je sais que nous pouvons le faire ». RECUEILLIS PAR F.PATURLE
nice-matin Sports Samedi 28 novembre2015 PRO A- MONACO- CCRB, A19HEURES SALLE GASTON MÉDECIN Alasauce « yougo » BASKET-BALL Entre Zvezdan Mitrovic (AS Monaco) et Nikola Antic (Châlons-Reims), le respect est réciproque L’un, Zvezdan Mitrovic, dirige sa première saison en Pro A après avoir découvert laPro Bla saison passée. L’autre, Nikola Antic, est probablement le plus français des entraîneurs serbes, lui qui est à la tête de Châlons-Reims depuis 5saisons et qui est installé dans l’hexagone depuis 1992, avec son épouse Zvetlana (1).Zvezdan Mitrovic est Monténégrin, Nikola Antic est de nationalité serbe. Mais sur ce plan, déjà, les deux hommes se rejoignent. « Je suis né en Serbie en 1959, mais j’ai vécu mon enfance au Monténégro, àPodgorica,raconte l’entraîneur du CCRB. J’ai commencé le basket àl’âge de 14 ans. À l’époque, ça n’était pas comme aujourd’hui où on débute à sept ou huit ans, nous, on commençait moins jeune. » Son club, Buducnost, accéda àlapremièredivision yougoslave en 1980, un exploit, vu la densité de talents àl’époque sur le territoire des Balkans. En 1980, Mitrovic avait dix ans, il usait déjà ses baskets VOLLEY-BALL Zvezdan Mitrovic (AS Monaco Basket). (Photo ASM) Nikola Antic (Châlons-Reims). (Photo PQR/L’Union) sur les play-gounds de Podgorica, et se souvient parfaitement. « Nikola Antic, c’était un arrière magnifique, grand, excellent shooteur. Avec Buducnost, ils alignaient les exploits face aux grands du championnat. Dans cette équipe, il y avait aussi Dusko Ivanovic, qui a réalisé une riche carrière Sur le papier, ils’agissait presque d’un match entre amis. D’un côté, trois Martégaux (Bersani, Bruckert, Mitrovic) retrouvaient leur ancien jardin. De l’autre, Anton et Clère avaient fait cause commune sous la tunique alésienne. Mais hier soir, il a d’abord été question d’une leçon. Celle donnée par Martigues à des élèves Niçois dissipés, atones et corrigés d’entrée. Les Provençaux trouvent les diagonales, alternent lorsqu’il s’agit de prendre le dessus au filet et Bersani régale. Le Brésilien allié à un Gavrilovic des grands soirs (24 points) enchaîne et laisse de marbre un bloc azuréen inexistant (1-11 puis 13-25). Inattentifs, les hommes de Mladen Kasic savent néanmoins apprendre leur leçon. Même si Martigues offre toujours un certain répondant, la hargne visiteuse trouve plus costaud face à elle. La réception niçoise reprend des couleurs (33% dans le premier set, 63% dans le second), la rentrée de Béclin à l’orée du moneytime est salutaire (25-22). Revenu dans le coup, le leader confirme que sa place n’est pas usurpée. Même si d’entraîneur (ex-coach du Barça et du Pana notamment). » « Le danger peut venir de partout » « J’ai eu l’opportunité de rencontrer Nikola Antic la première fois lors de l’Euro 2015 à Lille. On a pu bien échanger. Son équipe de Châlons- le déchet technique est légion d’un côté comme de l’autre, Nice joue les gros bras àdéfaut de pouvoir imposer un vrai rythme. « Jen’ai jamais vécu un tel Reims pratique un beau basket. Ils n’ont pas de superstars, hormis peut-être Drew Gordon (l’intérieur US, ex- Philadelphia Sixers,ndlr), mais ça défend bien, la balle circule, et les grands peuvent shooter à trois points, à l’image de Todic. La patte yougoslave ? Ça y ressemble », sourit Mitrovic. début de match. Prendre 1- 11... concède Mladen Kasic. On aété très mou ce soir, pourtant les entraînements ont été diminués cette semaine. » L’agenda allégé « Avec son équipe, Zvezdan Mitrovic (qui venait d’Ukraine) aréussi às’adapter rapidement àunnouveau championnat, àunnouvel environnement. C’est un signe d’intelligence, beaucoup n’auraient pas réussi », souligne Nikola Antic. « Dans cette équipe monégasque, le danger peut venir NiceVB:leader dans la douleur NICE -MARTIGUES : 3-1 ANice, salle Palmeira, Nice bat Martigues 3à1(13-25, 20‘), (25-22, 28‘), (25-23, 26‘), (25-21, 25‘). Nice : 6aces (Cubrilo 3) ; 43 attaques gagnantes (Ristic 11) ; 8contres gagnants (Cubrilo 4) ; 31fautes directes dont 15 au service. Joueurs : Ribbens (L), Cubrilo (13), Radevic (10), Ristic (13), Seppänen (13), Béclin (1), Corre (cap. 2), Gras (2), Clère (3), Anegay (1). Entraîneur. : Mladen Kasic. Martigues : 5aces (Anton, Pouley 2) ; 51attaques gagnantes (Gavrilovic 23) ; 6contres gagnants (Bruckert, Bersani 2) ; 30fautes directes dont 20 au service. Joueurs : Kilama (L), Da Silva (3), Gavrilovic (24), Anton (cap. 3), Szymkowiak, Bruckert (11), Pouley (3), Bersani (18). Entraîneur : Christophe Charroux. LIGUE B(6 e JOURNÉE) Ristic et les siens sont assurés de rester leaders grâce àleur succès d’hier soir. (Photo F.Fernandes) n’est pas totalement bénéfique mais Martigues n’est plus aussi incisif. Tendue (preuve en est les deux cartons rouge en début de troisième acte), la bande à de partout, cela montre que les joueurs sont en confiance, ça aussi, le coach yest largement pour quelque chose », témoigne le technicien du CCRB. Ce soir à Gaston-Médecin, donc, l’opposition entreles deux coachs sera teintée de respect et de compréhension mutuelle. Le tout pour un match qui s’annonce rude et spectaculaire entre deux équipes en forme. Châlons-Reims (5-4) reste sur trois victoires d’affilée (Cholet, Limoges, Le Havre), tandis que La Roca Team (6- 3), valeureuse pour s’imposer à Nancy (81-80) entend impérativement rester invaincue sur son parquet pour gravir une marche importante en vue du Top8. Ça promet au Louis-II ! FRANÇOIS PATURLE 1.Médaillée d’or aux JO de 84 en handballavec la Yougoslavie,avec sa sœur Ljijana, épouse de SavoVucevic ex-coach de l’ASM À19h, ASM(3 e), Châlons-Reims (6 e). Entrée gratuite pour les moins de 18 ans,étudiants et spectateursen Rouge et Banc. LIGUE BMASC. Journée 6 Hier : Nice -Martigues 3-1 Tourcoing -Saint-Quentin.. 3 -2 Aujourd’hui : Asnières -Cambrai 19h Rennes -Plessis-Robins. 20h Classement Pts J G P D 1Nice.. 14 6 5 1 7 2Rennes... 10 4 3 1 7 3Tourcoing. 7 6 3 3 -3 4Saint-Quentin.. 7 5 2 3 0 5Martigues. 6 5 2 3 -1 6Cambrai... 6 4 2 2 -1 7Plessis-Robins.. 4 4 1 3 -4 8Asnières.. 3 4 1 3 -5 Prochaine journée (7) : samedi 5décembre : Plessis-Robinson -Tourcoing, Saint-Quentin - Rennes,Cambrai -Nice,Martigues -Asnières. Bruckert perd le fil au service avant de perdre une partie de son jeu. Les Provençaux concèdent le troisième set comme ils avaient cédé au second, sur un service out (25-23). Nice déroule, le Finlandais Seppänen s’en donne à cœur joie et Martigues ne répond définitivement plus. « Mentalement c’était compliqué mais c’est une belle victoire »,poursuit Kasic. Hier soir,malgré un retard à l’allumage, le NVB afait respecter son statut. FLORENT CAFFERY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 1Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 2-3Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 4-5Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 6-7Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 8-9Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 10-11Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 12-13Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 14-15Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 16-17Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 18-19Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 20-21Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 22-23Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 24-25Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 26-27Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 28-29Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 30-31Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 32-33Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 34-35Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 36-37Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 38-39Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 40-41Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 42-43Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 44-45Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 46-47Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 48-49Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 50-51Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 52-53Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 54-55Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 56-57Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 58-59Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 60-61Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 62-63Monaco-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 64