Monaco-Matin n°2015-11-27 vendredi
Monaco-Matin n°2015-11-27 vendredi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-11-27 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 72,7 Mo

  • Dans ce numéro : battus par les Belges d’Anderlecht au Louis-II (0-2), les Monégasques s’éloignent de la qualification en Ligue Europa.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Le Fait du jour Hommage national : Deux semaines après les terribles attentats du vendredi 13 novembre àParis, la France saluera la mémoire des 130 victimes depuis la cour de l’hôtel national des Invalides ce matin dès 10h30 L’Hôtel national des Invalides à Paris prendra ce matin les couleurs du deuil. Une cérémonie inédite d’hommage aux 130 personnes tuées et aux 352 blessées lors des attentats du 13 novembresera présidée par François Hollande à partir de 10h30. Selon le vœu du Président et du Premier ministreManuel Valls, explique-t-on à l’Élysée, cet hommage « national et républicain » sera « rendu dans la gravité et la solennité, mais aussi la beauté de ce lieu », à l’ombre du dôme doré des Invalides et du tombeau de Napoléon. Hollande seul orateur Un seul orateur : le chef de l’État qui devrait s’exprimer pendant une vingtaine de minutes, devant plusieurs blessés du Bataclan et des terrasses de la capitale. « Le président a commencé à réfléchir à son discours le week-end dernier et devait y travailler dans l’avion qui le conduisait mardi à Washington », selon l’un de ses proches, qui précise qu’« àtravers son hommage aux victimes, il rendra aussi hommage à une génération »,celle du Bataclan et des terrasses des cafés parisiens mitraillées où la moyenne d’âge était de 35 ans. Familles et blessés seront accueillis aux Invalides par les agents de Entreprise familiale fondée en 1967 à Cuers dans le Var, Macap Pavoisement est l’un des cinq acteurs majeurs en France de la fabrication de drapeaux et fanions. Ses clients sont tout àlafois des PME régionales comme des poids lourds de l’industrie, àl’instar de Total. Des ambassades, des collectivités de France métropolitaine, des Dom-Tom et dernièrement la République Démocratique du Congo, font appel àMacap pour confectionner leurs drapeaux officiels. L’entreprise basée àCuers était aussi àla manœuvre en2011 lors du G20 àCannes et pour pavoiser la principauté de Monaco lors du mariage d’Albert etCharlène. Depuis les attentats du vendredi 13 novembre àParis et Saint-Denis, la demande de drapeaux français aété multipliée Depuis les attentats, denombreux rassemblements ont eu lieu dans toute la France pour rendre hommage aux victimes, comme ici place de la République. (Photo AFP) la cellule interministérielle d’aide aux victimes du Quai d’Orsay. « Lecadre le plus solennel » Ils prendront place sur les gradins d’une longue tribune érigée dans la cour par quatre, passant de 400 à 1600 demandes hebdomadaires. Un sursaut républicain par lequel le peuple de France se d’honneur, « lecadre le plus solennel, le plus républicain qui puisse être choisi », souligne-t-on encoreàl’Élysée. « Ladirective du président de la République et du Premier ministre est très simple : accueillir toutes les familles des personnes tuées ainsi que tous les blessés qui pourront se rendre sur place », selon l’entourage du chef de l’État. « Très sobre », lacérémonie sera filmée par les caméras du ministère de la Défense et retransmise par rassemble sur les valeurs symbolisées par son drapeau. Macap –etses 39 salariés – sait répondre àcette demande plusieurs chaînes de télévision. Elle s’ouvrira à 10h30 précises et devrait durer près d’une heure. Outre les familles et les blessés, « l’ensemble des autorités de l’État prévues par le protocole de la République, le corps diplomatique et l’ensemble des dirigeants des partis politiques » y assisteront, précise l’Élysée. Marine Le Pen ad’ores et déjà fait savoir qu’elle serait présente aux Invalides. De nombreuses autres personnalités politiques, dont Nicolas Sarkozy,participeront à ce moment chargé d’émotion. « Donner le temps aux familles » Selon la présidence, François Hollande et Manuel Valls, « en liaison avec la cellule d’accompagnement des victimes et le parquet, responsable de la procédure judiciaire en cours, ont souhaité attendre que l’ensemble des victimes soient identifiées » avant d’organiser cette cérémonie. Il s’agissait aussi de « donner le temps aux familles d’organiser les obsèques de leurs proches, même si toutes n’auront pas encore eu lieu vendredi. » La Garde républicaine sera au cœur du dispositif. Des représentants des forces de sécurité et de secours déployées sur les lieux des attentats le vendredi 13 novembredevraient également être présents. inopinée, fort de son expérience lors des grands événements sportifs (l’Euro 2016 de football) qui dopent sa production. « Notre valeur ajoutée repose sur la qualité de nos matières premières, du tissu polyester qui vient d’Allemagne et du tissé italien de moindre résistance. Mais surtout sur nos délais de livraison : nous avons un carnet de commande à3-4semaines », confient Yves-Marie Maréchal et Alexandre Praneuf, directeur général et marketing de Macap. Des familles en colère Malgré l’appel du Président àdécorer les fenêtres françaises de drapeaux tricolores et l’hommage national prévu aujourd’hui aux Invalides, certains proches des victimes des attentats ne peuvent contenir leur colère. Plusieurs d’entre eux ne se déplaceront pas dans la capitale. La sœur de l’une des victimes, François-Xavier Prévost, tué au Bataclan aappelé sur sa page Facebook àboycotter la cérémonie des Invalides, considérant les politiciens « comme partie responsable de ce qui nous arrive ! » Jean-Marie de Peretti, père d’Aurélie de Peretti, une Varoise tombée sous les balles au Bataclan, arefusé de se rendre aux cérémonies parisiennes. « L’espace Schengen alaissé passer toutes ces personnes pourtant signalées par le fameux fichier S. Cette véritable passoire apermis à ces gens-là de venir perpétrer des actes terribles sur notre territoire. » Patrick Jardin, père deNathalie, régisseuse lumière tuée au Bataclan dont il n’avait pas de nouvelles, afait le choix d’aller à la cérémonie, après avoir envisagé de ne pas yaller. « J’aila haine des différents politiciens (...) aussi bien Les Républicains que le PS que le PC, tous ces genslà ont permis que de tels événements puissent seproduire en France. » Les drapeaux bleu-blanc-rouge ont le vent en poupe Le drapeau français reste le n°1 des ventes,a fortiori après les attentats qui ont frappé Paris. (Photos Luc Boutria) nice-matin Vendredi 27 novembre 2015 « Les attentats ont renforcé les couleurs du drapeau » La moitié de la production de drapeaux étant indirecte, difficile de cibler d’où vient lademande individuelle. Des mairies ont renouvelé leurs drapeaux au moment de les mettre en berne, pendant le deuil national. « Ilyauneffet « après 13 novembre », que l’on ressent plus fort qu’après Charlie Hebdo ». Macap commercialise aussi des drapeaux munis d’un symbole inspiré du motif « Peace for Paris », créé par le graphiste Jean Jullien, qui afait le tour du monde. Comment, chez Macap, vit-on ce retour au bleu-blanc-rouge ? « Ledrapeau tricolore appartient àtous les Français, il faut l’utiliser àbon escient. » Si des partis politiques ont pu se l’approprier, c’est aussi parce que tous les Français n’avaient pas pris conscience de la force de ce drapeau. « Ces attentats sont perçus comme une atteinte à notre liberté, concluent les responsables de Macap. Ça arenforcé les couleurs du drapeau, en lui donnant une vision différente, plus forte ». SYLVAIN MOUHOT
nice-matin Le Fait du jour Vendredi 27 novembre 2015 une cérémonieinédite Les émouvantes obsèques d’Aurélie de Peretti Rockinpeace Aurélie ! Tel est le message de ses amis, de ses proches, de sa famille. Aurélie de Peretti, tuée à Paris avec quatre-vingthuit autres personnes au Bataclan, en ce maudit vendredi 13, par des suppôts de l’Enfer,aunavrant esprit moyenâgeux. Aurélie de Peretti, que chacun aconnu belle, gaie, artiste, intelligente et douce, lumineuse. Elle aaujourd’hui rejoint l’Azur, augrand soleil de Provence, et brillera àjamais au firmament d’un esprit de liberté. Plus de mille personnes ont convergé hier vers l’église paroissiale pour une très émouvante messe célébrée par le père Jean- Paul Gouarin. Continuer àfaire vivre Aurélie Un office accompagnépar l’orchestre duClub 55 où Aurélie travaillait, et chanté aussi par July, notre collaboratrice de Var-matin. Un moment d’adieu beau et original où rien n’a manqué. Un office auquel assistaient aussi de très nombreux élus du golfe, mais aussi le conseiller départemental Alain Benedetto, le député Jean-Michel Couve, la conseillère régionale Annick Napoléon et le souspréfet de Draguignan, Philippe Portal. Le prêtre, tout en s’insurgeant contre labarbarie des assassins, asutrouver des paroles d’espoir, face àune assistance en larmes, au sein de laquelle de très nombreux jeunes, IO I NTERSPORT LE SPORT conmeuce ICI Ar" E g -o § MAGIC DAYS SUR TOUS LES ARTICLES TEXTILE & CHAUSSURES* Avec votre carte Intersport ou pour toute ouverture de carte en magasin (Carte gratuite) che Antibes/Villeneuve-Loubet : 14h30 -19h Cannes/Mandelieu : 9h30 - 19h30 Place de la mairie, un ultime hommage à Aurélie de Peretti, avant un grand lâcher de ballons. (Photos P.Blanchard) Une immense foule est venue se recueillir auprès d’Aurélie pour un dernier au revoir. anciens camarades d’Aurélie. Il aappelé chacun à vivre dans l’amour, àdonner,àpardonner mais àne pas oublier. Delphyne, sœur d’Aurélie, l’a fait revivre grâce àdes souvenirs, s’adressant à sa sœur, « sapetite rockeuse lumineuse ».Jean-Marie de Iniv" Le papa d’Aurélie, Jean-Marie de Peretti, exhibant une feuille du plaqueminier qu’Aurélie adorait. Peretti, son papa et notre confrère, arappelé notamment qu’Aurélie, en hébreu, voulait dire « lumière ». « Qu’elle puisse nous servir de guide dans un monde d’espoir. Ilfaut continuer àfaire vivre Aurélie. » Plus tard, sur la place de la SALON DU 27 > 30 NOVEMBRE 2015 CHAPITEAU DE FONTVIEILLE 10H > 19H MONTECARLOGASTRONOMIE.COM f/MONTECARLOGASTRONOMIE..11/MCGASTRONOMIE ANIMATIONS DU JOUR 11h00 : Inauguration de la manifestation par S.E. Monsieur Michel Roger, Ministre d'Etat. À partir de 15h : Dégustation de vins dans le cadre du concours des « Chroniqueurs Gastronomiques ». 16h00 - 17h00 : Démonstration de Bernard Leclerc, Chef de cuisine de Cap Traiteur à Paris. 17h15 : Remise des prix du « Grand Prix Slow Food » par l'Association Slow Food Monaco Riviera Côte d'Azur et Dominique Milardi, Vice-Président de l'Association Monégasque des Sommeliers et remise des prix des « Chroniqueurs Gastronomiques ». MONAM IFS 14pr RDAS MAGAZIN MERTMAGAZINE mairie, le cercueil magnifiquement décoré par des artistes de rueparisiens, a été installé face àune immense photo d’Aurélie. Les ballons de l’espoir Le maire, Jean-Pierre Tuveri aprononcé des mots tristes et chaleureux. S’adressant àAurélie, enfant de notre pays de Saint-Tropez, « Notre enfant » a-t-il dit : « Cematin et àtout jamais, nous sommes tous avec toi. » Le sous-préfet arappelé que tout serait fait pour que la lâcheté et la barbarie ne l’emportent pas sur la force. Avant un lâcher de ballons rouges et blancs, signe d’espoir,Jean-Marie de Peretti aexpliqué pourquoi il ne serait pas aujourd’hui à l’hommage national organisé àParis. Parce que depuis le 11 janvier 2015, rien n’a vraiment été mis en œuvre pour éviter une autre catastrophe. Chacun a ensuite pu écrire ou dessiner sur un grand registre mis àladisposition des personnes présentes. Des paroles et des dessins d’amour et d’espoir, pour qu’Aurélie, fille de lumière continue de rayonner parmi nous. P.PLEU Parmi l’assistance se trouvaient de nombreux anciens élèves de l’école Sainte-Anne,ducollège du Moulin-Blanc et du lycée du golfe,ainsi que de l’école d’infographie qu’avait fréquentéAurélie. On comptait aussi des représentants de Reporters sans frontières,del’Union des clubs de la presse et une grande délégation de Var-matin et Nice-Matin, conduite par le directeur des Rédactions, Denis Carreaux. Promocom Groupe Caron +377 97 98 50 00 RADIO OFFICIELLE RADIOMONACO PL « 8,EWS ae



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 1Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 2-3Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 4-5Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 6-7Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 8-9Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 10-11Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 12-13Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 14-15Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 16-17Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 18-19Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 20-21Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 22-23Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 24-25Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 26-27Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 28-29Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 30-31Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 32-33Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 34-35Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 36-37Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 38-39Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 40-41Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 42-43Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 44-45Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 46-47Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 48-49Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 50-51Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 52-53Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 54-55Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 56-57Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 58-59Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 60-61Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 62-63Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 64-65Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 66-67Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 68-69Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 70-71Monaco-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 72