Modèles Ferroviaires n°12 oct/nov 2008
Modèles Ferroviaires n°12 oct/nov 2008
  • Prix facial : 6,50 €

  • Parution : n°12 de oct/nov 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (220 x 285) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 16,2 Mo

  • Dans ce numéro : un tombereau SNCF à toit ouvrant en 0.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Édito Directeur de la publication  : Christian Fournereau chfournereau@lrpresse.fr Rédaction en chef  : Denis Fournier Le Ray defournierleray@lrpresse.fr Tél. 09 63 03 83 28 Secrétaire g al de rédaction  : Christophe Adam chadam@lrpresse.fr Premier Rédacteur Graphiste  : Antoine Simon ansimon@lrpresse.fr Rédactrice Graphiste  : Clotilde Clervoy clclervoy@lrpresse.fr Avec la collaboration de  : Jean-Louis Audigué, Ivan Bory, Jean Cantaloube, Jean-Pierre Chevoppe, Éric Verdebout. Responsable administrative/Abonnements  : Cathy Fournereau cafournereau@lrpresse.fr Comptabilité  : Annie Lehébel anlehebel@lrpresse.fr Flashage/Impression  : Léonce Deprez (Béthune) Photogravure  : LR Presse Modèles Ferroviaires est une publication du groupe LR PRESSE BP 30 104, F-56 401 AURAY Cedex Siège social  : « Le Sablen », 12, rue du Sablen, AURAY SARL au capital de 84.500 € RCS Lorient B.381289719 Principaux associés  : Ch. Fournereau, F. Fournereau, J. P.Guimbert Abonnements  : Tél. 02 97 24 01 65 Publicité  : Tél. 09 63 03 83 28 Inspection des ventes  : VN Developpement/Ethy De Carvalho Tél. 08 72 66 20 73 N°CPPP  : 0109K88686 N°ISSN  : 1953-6445 Dépôt légal à la date de parution -Tous droits réservés pour tous pays. Les manuscrits non réclamés ne seront pas retournés. La rédaction n’est pas responsable des textes et illustrations qui lui sont communiqués par leurs auteurs. Ce numéro contient un encart abonnement. « Printed in France/Imprimé en France » En cette rentrée de septembre 2008, ce nouveau numéro de Modèles Ferroviaires va vous permettre de retrouver vos sujets favoris  : un micro-locotracteur en 0 de Jean-Louis Audigué, la suite de la description du magnifique « Dakota » de Jean-Pierre Chevoppe, la francisation facile d’un tombereau à toit coulissant d’origine allemande par Ivan Bory, et un couvert OCEM 29 en N par Jean Cantaloube. Nouveau venu dans notre équipe de contributeurs, Éric Verdebout nous explique en détail toute les phases de la conception et du dessin d’un kit en HO, un aspect rarement abordé dans le domaine de la construction de modèles. Et, toujours aussi actif, n’oubliez pas le forum de Modèles Ferroviaires (www.lrpresse.fr), dans lequel des discussions et des partages d’expériences passionnantes vous attendent ! Un homme, une revue… Il s’appelait Jacques Archambault et s’était fait connaître dans le petit monde du zéro par sa revue « Histoire d’0 »... devenue depuis « Modèles Ferroviaires ». Jacques était avant tout un rassembleur. De ce fait, il fut l’un des piliers fondateurs du Cercle du Zéro dont il avait animé avec brio les réunions de la section Nord – Ile de France. Mais il avait également beaucoup d’autres facettes dans d’autres domaines, toujours avec le même objectif  : rassembler. J’emploie le passé, car Jacques vient de nous quitter. Son souvenir restera ancré profondément parmi nous. Nos sincères pensées à Francine, son épouse, qui était toujours présente dans ses actions. Denis Fournier Le Ray Jean-Claude Ragot > Prochainement dans Modèles Ferroviaires (sous réserve de modifications)  : une 141 R en 1 un wagon-citerne TP un locotracteur Berliet en N un pont-tournant Ouest de 17m CAO 3D (suite)  : la conception des gravures un diesel G45 en 0 et des plans... Numéro 12
intégrale Construction Texte et illustrations  : Jean-Louis Audigué Construire en 0 un locotracteur à voie normale OmZ Deutz Cette fois-ci nous vous proposons quasiment un devoir de vacances, car l’engin que nous allons construire intégralement n’entraînera pas beaucoup de travaux pour le réaliser et par voie de conséquence ne demandera qu’un budget limité en laiton (par les temps qui courent…). Les fournitures et la facture Le moto réducteur à moteur Mashima m’avait coûté 30 € sur un salon anglais en 2006 Les 2 essieux Romford diamètre 16 mm  : 25 € Facture Octant (fournitures de laiton) 72 € et il me reste une grande quantité de laiton de différentes épaisseurs et profi lés pour une autre construction ultérieure  : tôle 1 mm, 0,8, 0,4, 0,2, ronds de 0,4, 0,6, 0,8, 1, 3, 4, 6 mm tube de 1, 5, 2, 4 mm, 11 mm, 6 mm. Tôle estampée (platelage), carré de 1 mm, lisses de 1 mm x 0,5 cornière de 1 mm, visserie à tête fraisée de 1,5 mm, 2 mm avec écrous Soudure 2 mètres de soudure 1 mm pour électronique avec âme résine (on va dire 2/3 € ) Pièces Kit-Zéro (les phares)  : 8 € Les tampons anglais 6 € (pour ne conserver que les plateaux) Le plombpour le lest est de récupération Peintures (apprêt, peinture + patine = 6 € maxi) Total 150 € et 25 heures de construction… Pour les amateurs qui ne souhaiteraient entreprendre la construction intégrale de ce modèle mais simplement monter un kit, la firme anglaise KB Scale doit en sortir ou en a sorti un en 0 16,5 réf KB01. Au moment de l’écriture de ces lignes le prix n’était pas encore établi. E-mail du fabricant  : news@kbscale.com. Ce type d’engin d’origine allemande a été fabriqué des années 30 à 50 par la société allemande Deutz de Cologne (Allemagne) à des milliers d’exemplaires dans le monde ; dans notre pays, les quelques exemplaires qui ont été utilisés ont fait (surtout) les beaux jours des EP et des coopératives, mais qui n’a pas envie d’avoir sur son réseau un petit engin pour avoir la possibilité de manœuvrer un wagon de ci de là. Le modèle réel dont Vincent Lepais a relevé les cotes que vous trouverez en plan dans ce numéro est adorable et en 0 une seule diffi - culté réside, celle de lui trouver des roues d’un diamètre convenable, comprenez suffisamment petites pour être à rayons et faire 16 mm de diamètre à l’échelle 0. J’ai donc choisi des roues H0 de machines à vapeur provenant de Romford, dont le défaut principal pour notre utilisation est d’avoir plus de rayons que prévu, mais une fois les contrepoids installés, et peintes voire copieusement patinées et rouillées cela ne choquera pas l’œil, enfin j’espère… Un micro motoréducteur anglais acheté lors d’une expo doté d’un mini-moteur Mashima est suffi sant pour le déplacement od’un wagon et de l’engin par lui-même. nº12 - Modèles Ferroviaires - 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :