Modèles Ferroviaires n°1 nov/déc 2006
Modèles Ferroviaires n°1 nov/déc 2006
  • Prix facial : 6,50 €

  • Parution : n°1 de nov/déc 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (220 x 285) mm

  • Nombre de pages : 34

  • Taille du fichier PDF : 14,3 Mo

  • Dans ce numéro : la citerne AMJL en 0... un très joli wagon ancien.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Édito Directeur de la publication  : Christian Fournereau chfournereau@lrpresse.fr Rédaction en chef  : Denis Fournier Le Ray defournierleray@lrpresse.fr Tél. 0 272 901 370 Secrétaire g al de rédaction  : Christophe Adam chadam@lrpresse.fr Premier Rédacteur Graphiste  : Antoine Simon ansimon@lrpresse.fr Webmestre  : Rodolphe Braud robraud@lrpresse.fr Avec la collaboration de  : Jean-Louis Audigué, YannBaude, Jean Cantaloube, Patrick Fastelli, Jean-Claude Ragot. Abonnements/Facturation  : Cathy Fournereau cafournereau@lrpresse.fr Comptabilité  : Annie Lehébel anlehebel@lrpresse.fr Flashage/Impression  : Léonce Deprez (Béthune) Photogravure  : LR Presse Modèles Ferroviaires est une publication du groupe LR PRESSE BP 30 104, F-56 401 AURAY Cedex Siège social  : « Le Sablen », 12, rue du Sablen, AURAY SARL au capital de 84.500 € RCS Lorient B.381289719 Principaux associés  : Ch. Fournereau, F. Fournereau, J. P.Guimbert Abonnements  : Tél. 02 97 24 01 65 Publicité  : Tél. 02 72 90 13 70 Inspection des ventes  : Distrimédias, Philippe Salat, Tél. 05 61 72 76 06 uniquement pour les grossistes. N°CPPP  : en cours N°ISSN  : en cours Dépôt légal à la date de parution -Tous droits réservés pour tous pays. Les manuscrits non réclamés ne seront pas retournés. La rédaction n’est pas responsable des textes et illustrations qui lui sont communiqués par leurs auteurs. Ce numéro contient un encart abonnement. « Printed in France/Imprimé en France » Lorsque, il y a quelque temps, nous avons appris la mort programmée de la revue « Histoire d’O », nous avons eu la sensation que l’expression d’une certaine forme de modélisme allait disparaître. Pour ceux d’entre vous à qui ce titre n’évoque rien, « Histoire d’O » était une revue créée par des amateurs de la construction à l’échelle zéro. Durant une vingtaine d’années, ces passionnés ont présenté leurs modèles, échangé leurs expériences et leurs techniques dans ce magazine quelque peu confidentiel. L’idée nous est donc venue, non pas de continuer le titre tel quel, mais d’en élargir le concept et la diffusion, afin de pouvoir le rendre accessible à tous ceux que nous appelons les « modélistes constructeurs ». Nous avons donc créé Modèles Ferroviaires, dont le contenu est axé sur la construction et le montage de modèles, quelle que soit l’échelle. « Modèles Ferroviaires », c’était également le titre d’une revue mythique parue entre 1949 et 1953, animée par des pionniers du modélisme ferroviaire en France, et magnifi quement illustrée des dessins de Pierre Delarue-Nouvellière. Nous avons choisi de nommer ainsi notre nouveau magazine en hommage à ces pionniers qui ont tant fait pour développer l’esprit « modéliste constructeur ». Nous espérons, au travers des pages qui suivent, y rester le plus fidèle possible. Denis Fournier Le Ray Numéro º1 Le mot de… Jean-Claude Ragot, membre de l’équipe rédactionnelle d’« Histoire d’O » « MODELES FERROVIAIRES »  : un titre plein de promesses et qui va nous entraîner vers de nouvelles aventures. Suivez-le, vous ne le regretterez pas. « MODELES FERROVIAIRES »  : un titre qui en dit long et qui rappellera de bons souvenirs aux « Anciens ». « HISTOIRE D’O », un autre titre qui a tracé un sillon pour une véritable encyclopédie du modèle au 1/43,5e. Mais il y a encore et toujours beaucoup de choses à dire et bien sûr à redire. La nouvelle formule de Modèles Ferroviaires va transformer ce sillon en voie royale et nous emmener à la découverte de tous les modèles façonnés par des passionnés, aux échelles reines de la construction d’amateur. Tout cela nous promet des pages merveilleuses et des photographies à la hauteur, avec une large place pour de la documentation de qualité. Tout un programme pour satisfaire un maximum de lecteurs ! Alors vite, venez avec nous pour votre plus grand bonheur et surtout, n’hésitez pas à dialoguer et à participer pour faire avancer notre train de plaisir ! Bulletin d’abonnement (à photocopier) ❑ Oui, je m’abonne à Modèles Ferroviaires à partir du prochain numéro au prix exceptionnel de 29 € les 6 numéros (34,50 € pour l’étranger) au lieu de 39 € prix normal au numéro en kiosque. ❑ Ou 14,90 € pour 3 trois numéros (17,90 € pour l’étranger). Je joins mon règlement par  : ❑ chèque bancaire (à l’ordre de LR Presse) ❑ carte bancaire  : CB N°  : ❑❑❑❑ ❑❑❑❑ ❑❑❑❑ ❑❑❑❑ Expire le  : Clé 3 chiffres. (les 3 derniers chiffres au dos de votre carte) Date et Signature obligatoire J’indique ici mes coordonnées  : ❑M me ❑Mlle ❑M. Nom  : Prénom  : Adresse  : Code postal  : Ville  : Té.l  : Mail  : Coupon à retourner à LR Presse BP 30104, F-56401 AURAY Cedex Abonnez-vous sur Internet  : www.lrpresse.fr Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à un usage interne à LR Presse. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Offre valable jusqu’a janvier 2007 dans la limite des stocks disponibles.
intégrale Construction Texte et illustrations  : Jean Louis Audigué Construire une centenaire ! … A l’échelle O la 030 centenaire, l’une des trois dernières représentantes du dépôt de Poitiers, est une jolie machine dotée d’une double coulisse Allan, ce qui n’est pas sa moindre difficulté. Mais ayant pu acquérir à Expométrique 2005 chez l’artisan anglais « Sans Pareil » un ensemble de double coulisse qu’il monte sur sa Forquenot, je supprimais grandement l’une des difficul- tés majeures de ce modèle que je rêvais de construire depuis bien longtemps. Le Châssis et la motorisation  : Le châssis est composé de 2 longerons en laiton de 1 mm découpés ensemble (en les soudant l’un à l’autre) et dont les passages de roues ont été soigneusement pointés et percés. Les 2 bielles d’accouplement sont également percées, le tout en utilisant la perceuse à colonne pour éviter tout perçage de biais générateur de problèmes de roulement. J’ai également percé à trois endroits peu gênants des trous de 3 mm ; une fois les perçages faits les deux longerons sont dessoudés puis mis au bon écartement au moyen de tronçons de tiges filetées de 3 mm. Du fait de l’empattement de la machine un écartement de 23 mm intérieur entre longerons est décidé, les 4 Matériaux nécessaires  : Roues Slater’s M 31 13 (3 essieux complets) pour la loco et roues à rayons de 24 mm de diamètre pour le tender (axes à pointe) réf 7127 Slater’s. Moto réducteur  : origine anglaise rapport 36/1 moteur Canon simple étage. Un jet de laiton de 22 mm (pour le volant d’inertie). Ensemble cylindres et double coulisse Allan, + support de boite à essieux tender de chez Sans Pareil adresse  : Unit 4 Millside How Mill Brampton CA 89JU Cumbria (G.B), ne parle qu’anglais et n’est pas pressé, doit être relancé souvent… Tôles de 0.2 (chaudière et plaques rivetées), de 0.4 et 1 mm (longerons). Barres de laiton de diverses largeurs et épaisseurs (cela dépend de votre méthode de construction). Visserie de 1,6 et 2 mm (j’utilise systématiquement des vis de 10 mm de long que je recoupe à demande, plutôt que d’avoir tout un échantillonnage et jamais la bonne). Une barrette de 6 petits connecteurs tulipe 74 02 41- 82 (Conrad). Un morceau de carte plastique de 3 mm d’épaisseur (connections tender machine). Cheminée, devant de chaudière, suspensions arrières, pompe, tampons, robinets de purge, attelages à vis, tampons, siffl et et diverses pièces provenance Kit-Zéro (selon aussi la boite à malice qui parfois renferme des trésors). Divers jets de laiton 22 x 50 mm et 18 x 30 pour confectionner le dôme et la sablière (attention le dôme Kit-Zéro haut ne correspond pas). Une plaque de laiton striée (platelage entre machine et tender) Tubes et fils laiton de divers diamètres (en fait entre 0.6 mm 1,5 mm (ronds) 1 à 3 mm (tubes) il vaut mieux avoir un peu de stock d’avance. Fil de bronze phosphoreux de 0.2 mm pour réaliser les palpeurs de prise de courant. Baguette de bois de 3 x 1,5 mm 30 cm. Tout le laiton, le bois, et la visserie provenant de chez l’Octant. Et comme toute construction personnelle, ce qui va manquer au fur et à mesure de la construction et qu’il faudra se procurer au dernier moment chez le bricoleur du coin… Et bien sûr un outillage permettant de travailler avec suffi samment de précision, limes, fer à souder etc. Montant total de la facture  : 360 Euros dont 100 Euros pour les pièces Sans Pareil. nº1 - Modèles Ferroviaires - 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :