Micros ID n°2 janvier 1987
Micros ID n°2 janvier 1987
  • Prix facial : 22 F

  • Parution : n°2 de janvier 1987

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Mieva Presse

  • Format : (206 x 291) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 123 Mo

  • Dans ce numéro : PC compatible, comment le choisir ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Ensemble KX-TEL COMPATIBLE PC type 1 Editeur : KORTEX Type : utilitaire Support : disquette 5'1/4 2DD + carte électronique Configuration : 128 Ko, 1 drive MS-DOS 2.0 ou plus Prix : environ 3750 FF hors taxes Note globale : 16/20 Facilité d'utilisation : 15/20 Puissance : 16/20 Documentation : 14/20 Intérêt : 17/20 Pendant longtemps, envisager une solution télématique signifiait équiper son ordinateur d'une sortie série, acheter un modem permettant d'accéder aux services qui vous intéressaient, trouver un logiciel compatible tirant le meilleur parti de votre configuration, et se procurer les tous les câbles nécessaires au branchement des différents éléments. 5 bits'Ma, stol, bits data, I Ste. 7 buts data I S s biL data, 2 stol, 7 bits data, 2 stol, 1 buts data, 1 stol, Cette époque est maintenant révolue grâce à des sociétés comme Kortex qui proposent des solutions tout en un. Dans le cas qui nous intéresse, par exemple, vous ouvrez la boîte, vous trouvez à l'intérieur une carte électronique courte KX-TEL avec modem intégré, un logiciel KX-COM exploi- Logic/let& LA LOUPE•-- Télécommunications : la solution Kortex tant parfaitement l'électronique et un câble à relier directement à la prise du téléphone. Bref, en dix minutes, vous installez votre application télématique et sans risque de problème de compatibilité. Kortex n'est pas la première société à proposer une telle solution mais elle s'est néanmoins imposée comme leader sur ce marché très prometteur. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons : tout d'abord, Kortex est une société française. Cette qualité lui confère une bonne connaissance du marché français et notamment des possibilités du Minitel (nous y reviendrons), de plus je ne sais pourquoi mais les sociétés françaises ont plus de facilités pour faire homologuer leurs cartes par les PPT que leurs concurrentes étrangères. Mais l'origine nationale de Kortex ne constitue pas la seule explication de son succès. En effet, les fondateurs de Kortex sont tous trois jeunes, beaux, et surtout très intelligents (et sûrement bientôt riches). Ils ont compris qu'il fallait fournir un logiciel d'exploitation de la carte qui soit à la hauteur de l'électronique. Ainsi est né KX-COM. Ce logiciel ne possède peut-être pas de génie particulier mais il offre l'avantage d'avoir visiblement été conçu par un utilisateur de services télématiques. En pratique presque tout se fait avec trois touches : les flèches haut et bas ainsi que la touche RE- TURN. Ainsi une fois les caractéristiques d'un serveur définies (vitesse(s) de transmission, nombre de bits de données et de stop, parité, direction, etc), il suffit d'appuyer en moyenne quatre ou cinq fois sur la flèche vers le bas et une fois sur RETURN pour y accéder à n'importe quel moment. Le concepteur du logiciel à même prévu une possibilité de mémorisation de procédure exploitable à l'intérieur du serveur. Ainsi vous placez la surbrillance sur Calva-Com,, vous effleurez la touche RE- TURN et automatiquement, KX- COM peut par exemple composer le numéro de Transpac, effectuer la connexion, entrer le numéro d'identification du réseau Calva- Com, taper votre code d'accès puis votre mot de passe. Mieux encore, KX-COM choisit l'option AFP du menu qui vous dirige sur le service de l'agence France Presse présent sur Calva et, enfin, envoie le code EC qui signifie se mettre à l'écoute des dépêches qui tombent. Pendant tout ce temps, l'utilisateur peut aller boire un café et revenir juste pour prendre connaissance de l'état du monde. Il est impossible de détailler toutes les possibilités du logiciel mais l'exemple précité montre à quel point les créateurs ont eu le soucis de l'utilisateur. La partie électronique de l'ensemble proposé par Kortex remplit le même cahier des charges que la partie logiciel, à savoir possibilités étendues et environnement agréable. Au niveau des possibilités, nous avons affaire à une carte à modem intégré agréée PTT aux normes V21 (300 bauds) et V23 (1200/75 bauds réversibles) ainsi que Bell 103 et 202. La carte comporte également une interface asynchrone et un haut parleur. Le système prévoit l'utilisation simultanée de plusieurs interfaces asynchrones. La numérotation se fait par impulsions ou par fréquences vocales. On trouve aussi une prise
gigogne pour relier l'ordinateur directement au réseau commuté. En ce qui concerne les facilités d'utilisation, nous avons déjà évoqué la composition automatique ainsi que la présence d'un haut parleur qui permet de vérifier le bon déroulement de l'appel au serveur (serveur en dérangement ou occupé, mauvais numéro, etc). Le haut parleur sert en même temps à vous prévenir en cas d'appel alors que vous êtes connecté. La prise gigogne autorise le branchement d'un combiné qui se trouve alors sous le contrôle de la carte. Enfin, une petite fiche plastique vient sur les touches de fonctions de votre PC, rappelant les principales fonctions. Tout ceci est bien joli, mais à quoi sert exactement un ensemble télématique ? Tout d'abord, patriotisme oblige, à transformer un PC en super Minitel. « Super » parce que l'affichage se fait entièrement en couleur (si vous avez la carte et le moniteur adéquats). "Super" aussi parce que l'utilisateur peut sauvegarder des pages vidéotex sous forme ASCII réexploitable ensuite, ou sous forme graphique fidèle à l'originale. "Super", enfin, car le Minitel devient programmable, c'est-à-dire que l'utilisateur enregistre une séquence d'accès à une information et le PC la réexécute automatiquement à tout moment la procédure complète (comme dans l'exemple de l'AFP). Cette émulation Minitel ne tient-elle pas du gadget dans la :.•.•.. mesure où quelques couleurs et des possibilités d'enregistrement ne paraissent pas, au premier abord, indispensables. Il n'en est rien car Kortex a eu un trait de génie en proposant KX-MAIL qui permet en toute simplicité de faire du mailing à partir de l'annuaire électronique. Ceci signifie, à titre d'exemple, qu'il est tout à fait possible à un fabriquant de brosses à dents installé à Marseille de faire un mailing ventant les mérites de ses brosses en demandant sur Minitel la liste de tous les dentistes des Bouches-du-Rhône./4b -O., oy 111111111111 Les perspectives offertes par l'ensemble Kortex ne s'arrêtent pas au Minitel : puisque la transmission 1200/75 bauds est réversible, rien n'est plus facile que d'imaginer la réalisation d'un micro-serveur à base de votre compatible PC (avec réponse automatique aux Minitel). Cette optique d'utilisation a été envisagé par Kortex qui propose un logiciel KX-SERV. La carte KX-COM s'adresse aussi, bien entendu, à tous ceux qui utilisent régulièrement les banques de données tant françaises qu'étrangères par l'intermédiaire de trans- Logkee t(s pac. Pourtant en utilisation intensive, cette carte risque de paraître un peu juste avec seulement un débit de 300 bauds. Ceci explique sans doute l'existence d'une seconde carte chez Kortex (KX- 1200) qui monte à 1200 bauds (mais à un prix nettement plus « professionnel »). Enfin, la dernière application dévolue à la carte Kortex n'est pas des moindres. Il s'agit en effet de transférer directement des fichiers d'un PC à un autre. Ces derniers peuvent se présenter aussi bien sous forme ASCII que binaire. Dernier détail, toutes les opérations d'échange s'opèrent à 1200 bauds. Kortex occupe une grande partie du marché français des cartes à modem intégré grâce à l'ensemble constitué par cette carte KX-TEL et sa grande soeur la KX-1200. Voici l'exemple même d'une réussite jusqu'à maintenant exemplaire : bons produits, exploitation agréable, documentation correcte, tarif raisonnable et surtout environnement logiciel varié (du mailing au serveur) et particulièrement bien adapté aux possibilités des cartes. Bravo les petits français ! Eric von Ascheberg



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 1Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 2-3Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 4-5Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 6-7Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 8-9Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 10-11Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 12-13Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 14-15Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 16-17Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 18-19Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 20-21Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 22-23Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 24-25Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 26-27Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 28-29Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 30-31Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 32-33Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 34-35Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 36-37Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 38-39Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 40-41Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 42-43Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 44-45Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 46-47Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 48-49Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 50-51Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 52-53Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 54-55Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 56-57Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 58-59Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 60-61Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 62-63Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 64-65Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 66-67Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 68-69Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 70-71Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 72-73Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 74-75Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 76-77Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 78-79Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 80-81Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 82-83Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 84