Micros ID n°2 janvier 1987
Micros ID n°2 janvier 1987
  • Prix facial : 22 F

  • Parution : n°2 de janvier 1987

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Mieva Presse

  • Format : (206 x 291) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 123 Mo

  • Dans ce numéro : PC compatible, comment le choisir ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
du MSX2, et l'ajout au système d'un petit adaptateur, le SVI 811, permettent d'accéder à la fabuleuse programmathèque MSX, 1 et 2. Cet adaptateur est alimenté par l'ordinateur et utilise les manettes de jeux MSX. Achevons ce tour d'horizon par un inventaire du magasin des accessoires. Citons en premier lieu ceux proposés en série : — Les cables vidéo : pour connection d'un moniteur vert. La manette de jeux QuickShot X compatible PC à deux boutons de tir, deux vitesses de tir, qui permet un pilotage ultraprécis. Le système disque piloté par le système MS-DOS et ses utilitaires, accommodé de l'enhanced GW-BASIC et toutes les qualités qui en découlent. — Les manuels livrés en standard à savoir le guide de l'utilisateur X'Press 16 et MS-DOS ainsi que le guide de l'utilisateur du GW-BASIC. Anciens possesseurs de Newbrain, BBC, Elan, Alice 32 et 90, Laser 200, Aquarius, Electron, Yeno SC3000, Sharp MZ 720 et 730, Spectravidéo SV318, Dragon 32 et 64, Lynx, Lansay 64, Hector HRX, Adam, TI 99A, votre première expérience de l'informatique vous a laissé un goût quelque peu amer. Vous avez comme un sentiment confus de vous être fait avoir. Vous êtes donc devenus méfiants quant au choix d'un nouvel ordinateur : vous écartez les Atari 520 STF, Amiga et autres Apple IIc. (Est-il normal que le prix d'un ordinateur baisse de 50% en quelques mois ? Arnaque les premiers mois ou liquidation de stocks ?) De même, vous hésitez à acheter un Amstrad série CPC. Cette machine suit-elle les traces des ZX 81, Oric et Spectrum ? Son succès fantastique va-t-il se muer en disparition brutale ? Enfin, vous vous méfiez he msx. En deux reirsic il voue S.11\ra Mad, Là. VI%, 141 mots,111.• 20 u3rm.r..'PRESS 1 6 De nombreux accessoires sont de plus disponibles en options : Le SVI-811 MSX Game Adapter, qui comme nous le disions plus haut, permet l'utilisation des cartouches MSX et des manettes de jeux MSX. Il ne nécessite aucune alimentation externe. — Le SVI-812 Low-cost Multifunction Card qui porte la capacité mémoire vive à 640 K, est doté d'un port RS232 et d'une horloge temps réel. Le VI-813 Cooling Fan qui prévient la surchauffe due à une utilisation trop intensive. Il ne nécessite aucune alimentation supplémentaire et sa couleur est assortie à celle de l'ensemble. SVI-814 PAL/NTSC RF Adapter qui permet la connexion à un téléviseur PAL/NTSC ou à un moniteur vidéo composite. Tout aussi assorti à l'ensemble que le précédent. faut du solide, quitte à sacrifier quelque peu les performances graphiques et sonores. L'ordinateur doit être avant tout utile, justifier de son prix d'achat. Pour la programmation, les jeux, l'initiation à l'informatique des enfants, on verra plus tard. Au bureau (ou à la fac, au lycée), vous vous trouvez fréquemment en contact avec des compatibles PC. Votre choix s'est donc logiquement porté sur ce type de matériel. A présent, deux solutions s'offrent à vous. La première consiste à entrer dans une quelconque boutique d'informatique, à acheter un Amstrad PC 1512 dans n'importe quelle configuration (quoique), de rentrer chez vous, de brancher... et voilà ! C'est la solution de facilité, rien de spécial à faire : tout est dans le carton. Ah, si, pensez à jeter un coup d'oeil à notre banc d'essai du PC 1512, dans le numéro un de MICROS ID.• 0 oseer — SVI-815 Monitor Cable qui permet la connexion à un moniteur analogique RGB (D15 à 21 broches). — SVI-816 Monitor Cable qui permet la connexion à un moniteur analogique/digital RGB (D15 à 8 broches). Bien, qu'attendez-vous pour aller à la maternité voir comment se porte le nouveau-né et vérifier l'exactitude de mes propos. Attention quand même, vous risquez de tomber amoureux et qui sait, de l'adopter. L'Xpress 16 est disponible chez nos voisins du nord (Belgique et Hollande) au prix de 39.990 FB en version de base, ce qui représente 6 000 FF TTC. Espérons seulement que l'importateur francais fera lui aussi un geste et le distribuera à ce prix compétitif dans notre pays. Daniel Martin La seconde solution demande beaucoup de patience : il s'agit de faire le tour des machines compatibles PC, de comparer les prix, d'étudier les performances. Malheureusement, le monde des PC s'assimile facilement à une jungle où l'utilisateur se trouve confronté à des cartes mères turbo, de vrais faux compatibles (comme les passeports), des cartes compatibles Hercules à éviter, des versions de DOS non compatibles, des cartes multi-fonctions, etc. L'utilisateur pressé risque de rater quelque chose. Nous allons essayer de clarifier un peu la situation en examinant un à un les points délicats. Pour illustrer ma prose, je vous propose d'examiner le « Dynamit PC » qui se pose en leader parmi les compatibles à très bas prix, ose avoir des prétentions domestiques et risque de faire du bruit (sans vouloir faire de jeu de mot ringard).
Trois cas de figure parmi les compatibles PC susceptibles de nous intéresser : le microprocesseur peut-être un 8088 à 4,77 MHz, un 8088 à 4,77 MHz/8 MHz ou un 8086 à 8 MHz. Il existe d'autres processeurs (voir à ce sujet l'initiation au 8086, page 58) mais il y a peu de chances de les trouver sur les compatibles PC à vocation domestique. Le processeur employé n'a que peu d'importance. Sachez seulement qu'un 8088 à 4,77 MHz risque de paraître un peu lent dans les applications professionnelles. Le 8086 (celui que l'on trouve dans l'Amstrad) pose un léger problème dans les jeux d'arcades qui se déroulent trop vite pour être jouables. Finalement, le 8088 commutable 4,77 MHz/8 MHz représente sans doute un sage compromis. C'est justement ce processeur qui équipe notre Dynamit PC, l'utilisateur choisit à l'initialisation de passer en 4,77 ou 8 MHz en enfonçant simultanément les touches Ctrl, Alt et « - ». Mais ce point du microprocesseur ne constitue qu'un détail dans le choix d'une machine PC.ieemeeeeeeeege. Tout d'abord, sachez que les cartes comprenant un 8088 à deux vitesses sont souvent appelées cartes Turbo. Ceci dit, il existe plusieurs choses à surveiller au niveau de la carte mère. Pour commencer, il faut savoir combien de mémoire vive (ram) peut être supportée directement par la carte mère. 640 Ko, c'est bien, 512 Ko à éviter, moins de 512 Ko à proscrire (le Dynamit est correctement Dossier Compatible PC wMmffl pourvu : 640 Ko). Pourquoi exiger 640 Ko lorsqu'il existe des cartes d'extension mémoire ? Pour la simple et bonne raison qu'une carte d'extension mémoire, c'est un slot en moins. Or, tout utilisateur s'aperçoit rapidement qu'on sature facilement au niveau des extensions si l'on ne fait pas attention. Quant à la mémoire vive réellement installée sur la carte, demandez au moins 384 Ko même si vous ne pensez pas en avoir besoin, on ne sait jamais. Le dynamit PC, pour sa part, possède 512 Ko. Vous pouvez l'avoir en 640 Ko pour une différence de prix assez minime, n'hésitez pas trop. Autre question fondamentale : le nombre de siots (ou connecteurs d'extension). Ce chiffre détermine les possibilités d'évolution de votre ordinateur. Encore une fois, il est préférable de voir à long terme, mais attention il faut aussi connaître le nombre de connecteurs occupés dès le départ. Prenons un exemple : notre Dynamite PC possède huit connecteurs (ce qui est très bien) alors qu'un Amstrad PC n'en renferme que trois. Malheureusement, le Dynamit PC possède une carte graphique, une carte contrôleur de disquette et une carte multi-fonctions, ce qui nous donne trois connecteurs de perdus. L'Amstrad, lui, intégre ces fonctions directement sur la carte mère. Méfions-nous des chiffres donc, mais notons tout de même la supériorité du Dynamit PC (cinq connecteurs libres) sur l'Amstrad (trois connecteurs). Si vous êtes connaisseur en la matière (ce n'est pas mon cas), essayez de voir la carte mère. Notez la provenance des composants, plus c'est japonais ou américain, mieux c'est ! Renseignez-vous de la possibilité d'adjoindre un coprocesseur mathématique 8087 même si ce détail n'est pas primordial. Enfin, assurez-vous de la meilleure compatibilité possible avec l'IBM PC. Pour cela, lisez les revues d'informatiques, demandez les résultats obtenus par l'ordinateur au « Compatest » (logiciel de test de compatibilité) qui, s'il ne sont pas vraiment significatifs, vous donneront tout de même une idée. Surtout, si vous connaissez déjà les logiciels que vous envisagez d'utiliser, dans la mesure du possible, ESSAYEZ-LES ! Le dynamit obtient d'excellents résultats : bonne qualité électronique (d'après les spécialistes) ; 97% au Compatest, ce qui dénote une excellente compatibilité confirmée par les essais de logiciels et de cartes d'extension qui n'ont posé aucun problème. Autour de la carte mère, on trouve en premier lieu l'alimentation. Plus elle est puissante, mieux se portera votre ordinateur, surtout si vous envisagez de l'équiper de plusieurs cartes d'extension. L'alimentation du Dynamit fournit 135 Watts réels, à comparer aux quelques 60 Watts sur Amstrad (une des faiblesses de cet appareil). Comme l'alimentation du Dynamit répond de surcroît aux normes de rayonnement, on peut la considérer comme parfaite. La présence, comme sur le Dynamit, d'un ventilateur doit être considérée comme réconfortante (mais bruyante) même si son utilité reste à démontrer dans le cas d'une utilisation domestique. En second lieu, on remarque un boîtier autour de la carte mère et de l'alimentation (eh oui). Celui-ci se trouve soit en métal (bien) soit en plastique (moins bien). Le dynamit se trouve très correctement, pourvu avec son boîtier en métal facilement ouvrable et permettant l'installation de quatre lecteurs de disquettes (ou disques durs) simultanément. Reste à l'extérieur : le clavier. Il est rare de trouver des claviers de mauvaise qualité sur les compatibles PC. Vérifiez tout de même



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 1Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 2-3Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 4-5Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 6-7Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 8-9Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 10-11Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 12-13Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 14-15Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 16-17Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 18-19Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 20-21Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 22-23Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 24-25Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 26-27Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 28-29Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 30-31Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 32-33Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 34-35Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 36-37Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 38-39Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 40-41Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 42-43Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 44-45Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 46-47Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 48-49Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 50-51Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 52-53Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 54-55Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 56-57Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 58-59Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 60-61Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 62-63Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 64-65Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 66-67Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 68-69Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 70-71Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 72-73Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 74-75Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 76-77Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 78-79Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 80-81Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 82-83Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 84