Micros ID n°2 janvier 1987
Micros ID n°2 janvier 1987
  • Prix facial : 22 F

  • Parution : n°2 de janvier 1987

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Mieva Presse

  • Format : (206 x 291) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 123 Mo

  • Dans ce numéro : PC compatible, comment le choisir ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
THOMSON ARRETE Plusieurs revues se sont faîtes l'écho de l'abandon de la micro par Thomson. Notre constructeur national n'arrête pourtant pas toute activité dans l'informatique. Il est nécessaire de bien distinguer trois domaines complètement différents. Le premier point concerne un nouvel ordinateur qui ne verra jamais le jour. Thomson devait en effet sortir un micro-ordinateur sur le modèle de l'Amiga et de l'Atari 520, à savoir une machine dotée d'un processeur de type 68000 et fonctionnant dans l'environnement fenêtres, souris, menus déroulants. Ce projet est définitivement abandonné pour trois raisons essentielles : l'ordidateur de Thomson aurait été bien trop cher par rapport à là concurrence (de l'ordre de 8000 francs). La seconde raison tient à l'évolution du marché : l'Atari et l'Amiga n'ont pas connu le succès escompté (prix cassés, promos, etc) et sont en perte de vitesse. La dernière raison Vient d'une constatation toute simple : le logiciel tend à prendre plus d'importance que le matériel. Les utilisateurs commencent à prendre conscience du fait que le meilleur ordinateur du monde n'est rien sans les logiciels adéquats. Le Thomson se serait trouvé complètement démuni à sa naissance, donc sans avenir. L'importance prise par les logiciels accompagnée par une baisse spectaculaire des prix des matériels a entraîné une véritable explosion du marché des ordinateurs compatibles PC. Le détonateur étant évidemment constitué par le PC-1512 d'Amstrad qui entrane avec lui toute une série de développements (logiciels professionnels à prix réduits, ludiciels, cartes d'extensions peu onéreuses, etc) qui donne aux ordinateurs compatibles PC une dimension nouvelle. Thomson décide de prendre le train en marche pendant qu'il en est encore temps en annonçant un compatible PC pour la fin de l'année 87. Ceci est une l excellente Echos (Opinions - Humeur• Infos... » nouvelle pour Thomson qui va arrêter de perdre de l'argent, pour ceux qui préfèrent acheter français (même si l'ordinateur proviendra du sud-est asiatique) mais qui veulent tout de même un vrai ordinateur à un prix raisonnable, enfin, pour les écoles qui profiteront de la compatibilité PC à grande échelle. S'il est acquis que le prochain ordinateur signé Thomson sera un PC et non un ordinateur à base de 68000, il reste le douloureux problème de la gamme actuelle des T08, TO9+ et autres M06 (sans parler du parc énorme des anciens modèles). Renseignement pris auprès de Thomson, la fabrication continue (il reste des contrats à honorer, notamment avec l'italien Olivetti) et le service après vente ne se trouve pas remis en question. Pourtant d'autres sources font état d'un avenir bien moins rose : tous les bruits de couloir vont dans le même sens, arrêt complet de la gamme, vente de la filiale informatique domestique, service après vente douteux. Une lettre d'un de nos lecteur est venu confirmer les rumeurs. Nous vous la livrons dans son intégralité : Messieurs, J'ai pu observer jusqu'à présent que votre revue faisait partie des plus sincères contrairement aux autres qui pour quelques dessous de table construisent un empire à Amstrad et Thomson. Etant un proche du responsable du service après vente, je puis vous certifier que Thomson arrête la production de ces ordinateurs pour sortir un compatible. Je pense donc qu'il serait souhaitable de prévenir les intéressés à temps, car investir 5000 francs ou plus dans un ordinateur qui ne sera pas suivi est vraiment décevant, surtout à l'heure actuelle. Par ailleurs, j'espère que dans vos numéros à venir, vous parlerez de la possibilité de brancher un magnétoscope sur les MSX2 et du CD-ROM qui devrait être commercialisé en décembre 87. Il ne faut pas oublier que ceci constitue l'avenir de la micro-informatique et que pour le consommateur ces informations sont d'une importance capitale. Je vous serais obligé de bien vouloir m'envoyer de la documentation pour la distribuer ou la montrer à mes clients qui ne seraient pas au courant de votre existence. Je vous remercie d'avance. Je vous prie d'agréer, Messieurs, l'expression de mes sentiments distingués. Eric DESCANTES, 77300 Fontainebleau Il est exagéré de dire que nos confrères sont vendus à Amstrad et Thomson. Chacun fait son métier dans son âme et conscience même s'il existe des préférences et des amitiés. Concernant les possibilités vidéo des MSX2, voyez MICROS MSX nx7 qui consacre un dossier au MSX2 HBG 900 F de Sony. Quant au CD-ROM, vous savez que Sony et Philips soutiennent le MSX2 pratiquement exclusivement pour être présents sur le marché informatique au moment de sa commercialisation. Nous en parlerons dès que le CD-ROM connaîtra une diffusion à grande échelle. Le marché informatique connaît un nouvel essor, surtout en Europe. La notion de compatibilité commence à faire son chemin chez tous les utilisateurs. Nous ne pouvons que nous en féliciter, nous qui avons été les premiers à soutenir la compatibilité domestique à travers les MSX tout d'abord, puis des PC, maintenant que ceux-ci se démocratisent. Dans ces conditions, observer un constructeur comme Thomson se'rallier àla norme et qui plus est dans une optique domestique (le futur Thomson PC devrait s'aligner sur les prix du PC 1512) nous fait vraiment très plaisir. E.A.
iegazine le plu s confidentieficié la micro... Avec un dossier exclusion couleur sur la digitalisation.•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 1Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 2-3Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 4-5Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 6-7Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 8-9Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 10-11Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 12-13Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 14-15Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 16-17Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 18-19Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 20-21Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 22-23Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 24-25Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 26-27Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 28-29Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 30-31Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 32-33Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 34-35Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 36-37Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 38-39Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 40-41Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 42-43Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 44-45Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 46-47Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 48-49Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 50-51Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 52-53Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 54-55Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 56-57Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 58-59Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 60-61Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 62-63Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 64-65Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 66-67Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 68-69Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 70-71Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 72-73Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 74-75Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 76-77Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 78-79Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 80-81Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 82-83Micros ID numéro 2 janvier 1987 Page 84