Micros ID n°1 décembre 1986
Micros ID n°1 décembre 1986
  • Prix facial : 22 F

  • Parution : n°1 de décembre 1986

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Mieva Presse

  • Format : (201 x 296) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 72,6 Mo

  • Dans ce numéro : Sony contre Amstrad : le combat

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
Le gendarme et l'informatique Messieurs, Je profite de cette correspondance pour vous exposer un léger problème : Je suis débutant en informatique, et ne voulant pas faire de gros investissements, on ne sait jamais, j'ai fait l'acquisition d'un micro-ordinateur de marque Toshiba, type HX 10 de 64 Ko (affichage de 28 815 octets libres). M'étant situé, je vous explique le problème. Lors de la recopie d'un programme publié dans une revue, j'ai eu la surprise de constater qu'à un moment donné, le micro refusait de prendre en compte les lignes et inscrivait après chaque « RETURN » le message « out of memory ». J'ai alors essayé de faire un « RUN » et il a affiché alors « out of memory in 60 ». Pensant qu'il s'agissait d'une erreur de ma part, je me suis rendu dans un magasin d'informatique où le vendeur a eu l'amabilité de me laisser essayer le programme sur ses machines. Surprise, le programme a fonctionné sur un Philips MS1 mais pas sur un Sony. Pouvez-vous me donner la solution à ce petit problème, peut-être me sera-t-il utile à l'avenir de savoir pourquoi un programme fonctionne sur une machine et pas sur une autre. Merci d'avance. Michel Gautier, Gendarmerie nationale, 83330 LE BEAUSSET Réponse d'Eric von Ascheberg Dans le cas de micro-ordinateurs compatibles, il est évident qu'un programme doit fonctionner correctement sur n'importe quelle machine. Dans l'exemple que vous évoquez dans votre lettre, plusieurs explications à votre problème sont possibles. — votre programme ne peut « tourner » que sur des machines de base. Le programme manquera de mémoire (« out of memory ») si un lecteur de dis- Coffee nelliaces Vos questions, vos opinions vos remarques, vos conseils quette ou un autre periphérique est connecté. — si le programme marche sur un Sony mais pas sur votre ordinateur dans la même configuration, c'est que votre ordinateur est en panne : essayez un logiciel du commerce en cassette pour vous en persuader. — le programme posait des problèmes sur Philips, mais était-ce des problèmes de mémoire ou simplement de chargement ? Dans le second cas, sachez que cela est relativement fréquent avec les cassettes, même au sein d'une même marque. Quoi qu'il en soit, voyez le problème avec le magasin qui vous a vendu l'ordinateur. Le compte est bon, mais long : Messieurs, Je possède un Canon V20 avec lecteur de cassette et moniteur couleur. J'ai enregistré sur cassette le programme « compte bancaire » et mis sur cette même cassette toutes mes opérations bancaires à partir du 1er janvier 86. L'ordinateur a bien répondu à toutes mes demandes de recherches pendant trois mois. Par contre, après cinq mois d'enregistrements de comptes, l'ordinateur met dix, vingt et jusqu'à trente minutes pour sortir un compte... C'est trop long, que faut-il faire ? J'ai bien pensé à acheter un lecteur de disquette mais les résultats seront-ils disponibles immédiatement ? Ou faut-il s'orienter vers un ordinateur professionnel compatible PC ? Merci de me répondre directement ou par l'intermédiaire de la revue. Henri Bacou, 81290 LABRUGUIERE Réponse : Les possibilités de la cassette restent très limitées en ce qui concerne les fichiers. Nul besoin d'un ordinateur professionnel pour votre application mais par contre, un lecteur de disquette paraît indispensable. Vos données seront malheureusement perdues à moins que vous soyez capable de modifier le programme pour qu'il fonctionne avec les disquettes. Si vous êtes débutant, cette solution est bien entendu exclue et il faudra recommencer à zéro, d'où l'importance de bien choisir son matériel lors d'un achat. Inutile de prendre un système cher qui ne vous servira à rien, mais d'un autre côté dommage de dépenser de l'argent pour une configuration où vous serez trop vite limité. Le choix d'un ordinateur et de son environnement doit directement être lié aux problèmes à résoudre. Vous avez dit « compatible » : A l'attention de la rédaction, Voici quelques remarques concernant la fameuse compatibilité ascendante des systèmes MSX. Quelques programmes ne fonctionnent pas sur les MSX2 : Jet Set Willy, Super directory, Tasword (sauf avec une extention mémoire). Par contre le traitement de texte « Multi Text » ne pose aucun problème contrairement à ce qu'on a pu lire dans la presse. Par ailleurs, j'aurais deux questions à vous poser : existe-t-il un moyen pour faire passer des programmes du commerce de cassette à disquette ? Quelles différences internes peut-on observer entre le VG 8020 et le VG 8235 en ce qui concerne la mémoire vive ? Réponse d'Eric von Ascheberg : Les programmes que vous citez ne
fonctionnent effectivement pas sur les MSX2, pourtant ce n'est en aucun cas la faute des constructeurs mais plutôt des sociétés de logiciels qui ne respectent pas les spécifications de la norme MSX telles qu'elles sont définies dans la documentation technique. Quant au cas particulier de « Multi text », la version distribuée en Belgique marche effectivement correctement sur MSX2, mais les premiers exemplaires de la version française refusaient entre autres, d'afficher une partie du texte. Je vous invite d vérifier, avant tout achat, que la version que l'on vous présente est la plus récente. Rien n'est plus simple : allumez l'ordinateur après avoir introduit la cartouche et enfoncez la touche « F3 » — option « Rappel de texte » — introduisez une disquette puis appuyez sur ENTER. L'ordinateur doit alors afficher la liste complète de tous les fichiers présents sur la disquette. Si ce n'est pas le cas, il s'agit de l'ancienne version, à réserver au MSX1. Venons-en à vos deux questions : en ce qui concerne le transfert de programmes du commerce de cassette sur disquette, ce n'est pas évident. Les programmes sont protégés par la loi du 11 mars 1957 qui interdit toute copie ou reproduction par quelque procédé que ce soit, y compris sur support magnétique. Cependant, il est légitime, dès lors que c'est pour un usage personnel et que l'on a acheté le logiciel, de vouloir posséder une version disquette tellement plus rapide que la cassette. Ceci peut s'envisager dans le cadre la loi 85- 600, titre V, article 47, du 3 juillet 1985 qui autorise une copie de sauvegarde unique, ne précisant pas que celle-ci doit s'effectuer sur le même support que l'original. Dans cette optique, nous vous présenterons sans doute l'aspect technique du transfert dans les numéros à venir de Micro ID. Enfin, pour les différences de mémoire entre les deux modèles Philips, elles paraissent trop importantes pour être évoquées dans le cadre de cette rubrique. Sachez simplement que le VG 8020 possède 64 Ko de mémoire vive divisée en quatre pages de 16 Ko toutes présentes dans le même slot alors que le VG 8235 se trouve équipé de 128 Ko de ram divisées en huit pages de 16 Ko, toutes mémory mappées et numérotées de zéro à sept. C miencess Vos questions, vos opinions vos remarques, vos conseils wat,rede"atia Débutant, tant de bévues : Messieurs, Je n'arrive pas à exploiter l'utilitaire de copie de cartouches, pourriez-vous m'envoyer des précisions ? Par quel programme faut-il commencer ? Quand faut-il engager la cartouche à copier ? Quand taper le second programme ? Les numéros de lignes sont les mêmes, est-ce normal ? En vous remerciant de combler mes lacunes recevez, Messieurs, l'expression de mes sentiments distingués. Réponse : Dominique Hatton, 88100 SAINT DIE Le type d'utilitaire dont vous parlez s'adresse avant tout aux utilisateurs expérimentés. Son utilisation suppose des connaissances assez précises et étendues. Comme vous n'êtes pas le seul à réclamer des précisions, il est probable que nous consacrerons une série d'articles qui prendra le débutant par la main et lui montrera toutes les ficelles au niveau de l'utilisation d'un tel logiciel utilitaire. S.O.S ANGOISSE Je programme en assembleur avec ODIN dans la perpétuelle angoisse de « planter » ma machine. La punition est sévère : tout éteindre, recharger l'assembleur avec ce maudit lecteur de cassette, remettre au point : quelle perte de temps ! Voici donc ma question : est-il possible de transférer ODIN sur disquette ? Jacques LEAW 92 CLICHY Réponse : Il existe un moyen simple de récupérer le contrôle de votre machine sans avoir besoin de recharger ODIN ni même votre source. Voici la marche à suivre : sélectez la RAM en page 4000H (taper T15 sous moniteur), et implantez-y les 4 octets suivants : 41H 42H CFH B7H. Toute réinitialisation, qu'elle soit provoquée par l'exécution de votre programme ou par la touche RESET, redémarrera ODIN dans la mesure où celui-ci n'a pas été endommagé. PROBLEME A LA CARTE Messieurs, Je possède un compatible MS-DOS SIL'Z 16 (français ! ! !) sur lequel je programmais jusqu'ici en TURBO- PASCAL version 2.00. J'ai récemment essayé la version 3.00 qui n'a même pas daigné me renvoyer le moindre message. Est-ce un problème de compatibilité de machine, ou bien ma version de MS-DOS (2.11) est-elle trop ancienne ? Merci pour votre réponse. Dominique Besson 69 LYON Réponse : Le problème vient de la carte graphique de votre machine qui n'est pas une carte standart IBM. Tous les logiciels graphiques IBM, dont TURBO 3.00, accédent directement à cette carte sans passer par le DOS. Une seule solution : faites remplacer votre carte graphique.r.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 1Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 2-3Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 4-5Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 6-7Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 8-9Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 10-11Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 12-13Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 14-15Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 16-17Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 18-19Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 20-21Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 22-23Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 24-25Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 26-27Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 28-29Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 30-31Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 32-33Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 34-35Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 36-37Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 38-39Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 40-41Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 42-43Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 44-45Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 46-47Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 48-49Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 50-51Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 52-53Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 54-55Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 56-57Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 58-59Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 60-61Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 62-63Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 64-65Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 66-67Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 68-69Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 70-71Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 72-73Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 74-75Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 76-77Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 78-79Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 80-81Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 82-83Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 84