Micros ID n°1 décembre 1986
Micros ID n°1 décembre 1986
  • Prix facial : 22 F

  • Parution : n°1 de décembre 1986

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Mieva Presse

  • Format : (201 x 296) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 72,6 Mo

  • Dans ce numéro : Sony contre Amstrad : le combat

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
Fin du dossier : PC 1512 contre HB F700F 1 5 (Suite de la page 27)\I/Dixième reprise : programmation Utiliser les logiciels du commerce est une chose, programmer soimême en est une autre. Ne revenons pas sur le Basic, mais intéressons-nous aux autres possibilités offertes au programmeur chevronné comme à l'amateur éclairé ou au débutant désirant s'initier. En ce qui concerne le PC 1512, la question se trouve vite réglée : sa compatibilité PC assure à l'utilisateur une bibliothèque de langages complète. Du Turbo Pascal au Fortran 77 beginning, tout ou presque s'offre sous MS-Dos au plaisir du programmeur. Chez Sony, la situation reste également extrêmement satisfaisante. D'ailleurs, à bien des égards le HB F700F se trouve complémentaire du PC 1512. Sur MSX2, on trouve en effet un Turbo Pascal, deux compilateursC, un Fortran, deux macro assembleurs (dont l'ALDS de Microsoft) et un très beau Logo de Philips pour ne citer que les langages professionnels. Il existe par ailleurs une multitude de langages venus du MSX1 et vendus en cassette à un prix particulièrement sympathique. En tous cas, tous ceux qui se sentent attirés par le langage machine trouveront vraiment leur bonheur avec le HB F700F, au Z80 tellement plus facile à programmer qu'un 8086, au bios très complet et au processeur graphique intégrant des commandes tel que le « line », « box » et autres « scroll ». Dans l'ensemble, j'aurais eu tendance à donner un petit avantage au PC 1512 de par la multitude de logiciels de programmation disponibles, mais à bien y refléchir, la possibilité de ne pas dépenser plus d'environ trois cents francs tout en Le combat s'initiant à un nouveau langage mérite qu'on s'y arrête. ROUND #10 égalité entre HB F700F et PC 1512\I/Contrairement aux logiciels, il n'existe pas de politique de développement de périphériques spécifiques au PC 1512 chez Amstrad. C'est dommage car les périphériques destinés aux PC en général demeurent chers. On peut cependant imaginer que des sociétés indépendantes ne tarderont pas à mettre sur le marché une série de produits destinés au PC 1512, du moins si celui-ci connaît le succès escompté. Quoi qu'il en soit, la machine a été conçue pour être extrêmement complète dans sa configuration de base, l'achat de périphériques n'est donc pas, contrairement à beaucoup d'autres systèmes, une voie obligatoire pour l'utilisateur moyen, surtout en utilisation domestique. Le HB F700F, et à travers lui tout le système MSX2, dispose d'un nombre élevé de périphériques, du moins en ce qui concerne les applications domestiques. En effet, tout ce qui provient du Japon, ou presque, se connecte d'une manière ou d'une autre au MSX2. Vous avez peut-être en- tendu parler de tout le système musical Yamaha, mais savez vous que l'on branche aussi facilement l'appareil photo T90 de Canon ou un camérascope huit millimètres Sony ? Il s'interface aussi avec un magnétoscope, le VHD de JVC ou tout appareil Midi. On trouve également des synthétiseurs de voix, émulateur Minitel, etc. Par contre, au niveau professionnel, le HB F700F se trouve assez démuni (pas de disque dur par exemple) mais cela sort du cadre de ce match, limité au domaine domestique. Je décrète une nouvelle fois l'égalité. Les périphériques du PC 1512 obtiennent la mention bien mais devront plus s'orienter vers les applications grand public. Quant à ceux du HB F700F, ils se trouvent trop difficilement auprès des revendeurs qui ne sont parfois même pas au courant de leur existence. En plus, il font parfois référence à du matériel japonais jamais parvenu sur les doux rivages de notre grande et belle France. ROUND #11 égalité entre le PC 1512 et le HB F700F Douzième et dernière re rise : documentation Cette rubrique - documentation fournie avec l'ordinateur - a été fatale à plus d'un micro-ordinateur
mais nos deux concurrents semblent décidément imbattables. Les deux constructeurs fournissent avec chaque appareil une documentation abondante et très complète. De plus, tout est en français, ce qui ne gâche rien. Chez Amstrad, on trouve un classeur unique comprenant pas moins de 550 pages. Les principales qualités de cette documentation résident dans sa clarté ainsi que dans l'effort didactique certain qui a été accompli. Mais si le manuel est très complet, on peut lui reprocher son manque d'organisation qui entraine assez souvent de longues et fastidieuses recherches pour répondre à une question précise. Autre défaut assez important, Amstrad n'a pas jugé utile de fournir le manuel du Basic dans la version de base du PC 1512, sans doute pour éviter de franchir la barre psychologique des cinq mille francs HT. Prévoyez donc de débourser environ 150 francs supplémentaires lors de l'achat du PC 1512 si vous avez l'intention d'utiliser le Basic 2 livré avec le PC 1512, je ne peux rien vous dire de la qualité de la traduction française des documentations car les manuels n'étaient pas encore traduits lors de la rédaction de cet article. Sony propose pour sa part cinq manuels, tous en (bon) français. On lira donc le manuel d'initiation comprenant 284 pages, le manuel du Basic (2M pages aussi), un mode d'emploi de 30 pages, ainsi que le tableau de référence de 26 pages et, enfin, la documentation expliquant Hibrid et donnant au cours de ses 132 pages le mode d'emploi des cinq logiciels livrés avec le HB F700F. Au total, plus de 750 pages vous guident dans l'exploration du monde du HB F700F. Les concepteurs de cette documentation ont réussi l'exploit de donner le sentiment formidable de sécurité à l'utilisateur qui ne se sent jamais perdu malgré la quantité impressionnante de pages. Bravo ! Le PC 1512 ne rend qu'un demi point au HB F700F dans cette reprise car il bénéficie du doute 1 ssier PC 1512 contre HB F700F quant à la traduction française de l'excellent ouvrage anglais livré par Amstrad. ROUND #12 un demi point au HB F700F LES RESULTATS Le résultat paraît clair : le HB F700F sort vainqueur aux points d'une très courte tête. Le jugement de l'arbitre (c'est môa) sera, comme toujours, discuté et c'est légitime. Je reconnais préférer le HB F700F pour ses jeux, ses graphismes fantastiques et surtout pour le plaisir qu'il me procure dans une utilisation de tous les jours. Ceci étant, je me suis aussi beaucoup amusé avec le PC 1512 et j'avoue franchement que s'il me fallait vraiment acheter une de ces deux machines, j'aurais bien du mal à choisir. La sagesse consiste sans doute à définir le champ d'application de son futur ordinateur. Pour une utilisation exclusivement domestique, le HB F700F est mieux, c'est certain. Par contre, si les jeux ne vous intéressent aucunement et que vous recherchez avant tout un micro ordinateur capable de rendre des services à la maison, choisissez sans hésiter le PC 1512. Pour ma part, je pense que je vais garder ces deux ordinateurs bien alignés l'un à côté de l'autre : quel bonheur ! Eric von Ascheberg



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 1Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 2-3Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 4-5Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 6-7Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 8-9Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 10-11Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 12-13Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 14-15Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 16-17Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 18-19Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 20-21Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 22-23Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 24-25Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 26-27Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 28-29Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 30-31Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 32-33Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 34-35Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 36-37Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 38-39Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 40-41Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 42-43Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 44-45Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 46-47Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 48-49Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 50-51Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 52-53Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 54-55Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 56-57Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 58-59Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 60-61Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 62-63Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 64-65Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 66-67Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 68-69Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 70-71Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 72-73Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 74-75Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 76-77Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 78-79Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 80-81Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 82-83Micros ID numéro 1 décembre 1986 Page 84