Micro Systèmes n°99 jui/aoû 1989
Micro Systèmes n°99 jui/aoû 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°99 de jui/aoû 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 188

  • Taille du fichier PDF : 156 Mo

  • Dans ce numéro : grandes écoles... du clavier au charbon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
MICIRrl-ElIGEST IMVUE DE PRESSE INFORMATIQUE CHERE EN ASIE DU SUD-EST Baptisée « ère de prospérité du Pacifique », la zone regroupant les « quatre tigres » pose désormais aux fabricants de matériel informatique des problèmes de main-d'oeuvre qui n'iront qu'en s'accentuant. Taiwan, la Corée du Sud, Hong Kong et Singapour souffrent en effet d'une monnaie trop forte ainsi que d'une importante hausse du prix de la main-d'oeuvre influencée par le pouvoir sans cesse grandissant des syndicats. Tandy, qui s'était installée en Corée du Sud en 1972 pour y implanter une usine de composants électroniques, a fermé les portes de cette dernière en mars 1989, après de violentes confrontations avec les syndicats. « Les travailleurs sud-coréens ne sont plus ni dociles ni bon marché », constatent les investisseurs déçus. De l'autre côté, les syndicats affirment « Pour s'installer chez nous, il faudra désormais d'autres motivations que le simple attrait d'une main-d'oeuvre à prix plancher ». Pour confirmer ces dires, il suffit d'observer la croissance du taux moyen mensuel du salarié de l'industrie qui est passé de $302 à $633 de 1984 à 1988, soit une augmentation de 110% en quatre ans en Corée du Sud ; de $325 à $598 à Taiwan ; de $363 à $544 à Hong Kong et de $416 à $547 à Singapour. Le cas de Tandy n'est d'ailleurs pas isolé : IBM, Motorola, Seagate Technology, Fairchild Semiconductor connaissent des difficultés semblables. En Corée, plus de 50 affrontements syndicaux conséquents ont déjà éclaté en 1989. La société Pico Products a fermé ses portes et Fairchild a annoncé son intention d'en faire autant. (International Business Week du 15 mai 1989.) 74 - MICRO-SYSTEMES LE MONDE DE L'INFORMATIQUE DEPLOIE GRIFFES ET PATTES DE VELOURS Problèmes sociaux en Asie du Sud-Est, le PC promu au rang de cameraman, prévention des catastrophes et accidents, exploration de nouveaux mondes... Tous les secteurs passent par l'informatique. a THE BATTLES RACING OVER `INTELLECTUAL PROPERTY ete...esi RNA 4., businessweek VAT 32.1989 A WON/M.111U PUBLICATION G R 111 i CO I ES Annual Report on The World's Best Small Corporations.âilivi.tef ;'N,. -... PILOTE INFORMATISE POUR DIRIGER PETROLIER POLLUEUR Pour éviter des catastrophes telles que celle qui a pollué l'Alaska, deux chercheurs du Rensselaer Polytechnic Institute ont conçu un système informatisé capable de diriger un pétrolier à travers vents, tempêtes et brouillards. Relié à un système de localisation par satellite, ce système expert signale les déviations par rapport à la route normale et propose les remèdes appropriés. Différents capteurs lui fournissent les données correspondant au gel, au brouillard et à l'état de la mer. A l'origine développé pour entraîner les apprentis pilotes à sortir du port de New York, ce système a bénéficié de fonds importants après la catastrophe de l'Exxon dans le golf de l'Alaska. (International Business Week du 15 mais 1989). AVIONIQUE : ANALYSES DE CONTRAINTES INFORMATISEES Pour éviter les accidents tels que celui qui a récemment pelé le toit d'un 737 des Aloha Airlines, des ingénieurs de Lockheed Electronics Co. ont mis au point des contrôles antistress directement intégrés au métal des ailes et du fuselage. Les capteurs sont reliés à un ordinateur de bord qui enregistre tout dépassement des spécifications, ainsi que les circonstances qui leur sont liées. Les constantes pressurisation et dépressurisation des appareils peuvent affaiblir les joints entre les différentes pièces. La détection précoce de ces points de faiblesse permettrait des réparations anticipées. Le système développé par Lockheed sera vendu fin 1989 à un prix proche de $50 000 (International Business Week du 15 mai 1989). Juillet/Août 1989
SPIllenc 1..- A Bold In Mainframes 111N1 how laum.',Slim » mg. hiatry.Theyp. the leat.. W nxore go 00 -.. LES MEILLEURES PETITES COMPAGNIES International Business Week du 22 mai publie la liste des 100 meilleures « petites compagnies », celles dont les ventes ne dépassent pas 150 millions de dollars par an. Les classements s'appuient sur les résultats des trois dernières années. Cinq des dix premières appartiennent au monde de l'informatique : Adobe Systems (PostScript) vient en cinquième position, suivi par Aldus (PageMaker) et précédé, en seconde position, par Software Toolworks, une petite société de logiciel pour PC. Avec 10 sociétés primées dans les 20 premières, 8 primées dans les 30 suivantes et 11 primées dans les 50 dernières, l'industrie de l'informatique continuera à attirer le capital risque. A lire ces chiffres, on pourra conclure que, dans ce domaine, le risque principal est peutêtre de ne pas réussir à participer... CRAY SANS SEYMOUR Seymour R. Cray, le père des superordinateurs du même nom, quitte la compagnie qu'il avait fondée, chassé par les hommes du marketing et de la finance... Le ralentissement des ventes et la dévalorisation des stocks ont rendu impossible la poursuite du financement du département Recherches et Développement de Cray Research Inc. Au grand regret de chacun, la séparation a eu lieu de façon définitive le 16 mai 1989. Seymour Cray doit tout recommencer de presque zéro pour la troisième fois. En 1957, il avait quitté la société Univac qui refusait de financer un de ses développements. Devenu un des piliêrs de Control Data Corp. il quitte cette société quinze ans plus tard lorsqu'on lui refuse à nouveau le support d'un de ses projets. Aujourd'hui, Seymour crée « Gray West » qui opposera son nouveau Cray-3 au C-90 de son ancienne compagnie. Le premier reste fidèle aux composants rapides à l'arsénide de galium tandis que le second utilise des composants conventionnels. Bien que destinées à travailler ensemble, les deux compagnies poursuivent donc des routes quleque peu divergentes. ECRAN HOLOGRAPHIQUE POUR TEXAS Percée majeure ou simple gadget onéreux, l'avenir de la représentation holographique pourrait bien être fortement influencée par le système multiplanaire réalisé par Texas Instruments. Les inventeurs, R. Don Williams et Félix Garcia, créent une image 3D en mouvement à partir d'un disque translucide tournant de 400 à 600 tours par minute autour d'un axe. L'astuce réside dans la façon dont le disque est fixé, c'est-àdire en formant un angle particulier (non perpendiculaire) par rapport à l'axe. Le disque balaye non plus une surface mais un volume. Trois lasers y envoient de façon synchronisée des rayons jaunes, verts, bleus. L'oeil humain recrée l'illusion du 3D en réunissant les plans ainsi formés en un seul objet, grâce à la persistance rétinienne. Plusieurs personnes peuvent ainsi observer le phénomène à partir de points de vue différents. Première application envisagée : les contrôleurs aériens pourront visualiser l'état du trafic ainsi que les différents couloirs disponibles, ceux-ci étant spécifiés par des couleurs différentes. (Popular Science, mai 1989). VENUS : VISUALISER L'INVISIBLE La sonde Magellan orbitera autour de Vénus dès août 1990 et pendant 243 jours elle dressera la carte de la planète. Or, en raison des nombreux nuages épais qui la recouvrent, la surface de Vénus est totalement impénétrable à Le SAR (Synthetic Aperture Radar) utilisera cependant des instruments dont les ondes perceront les couches de dioxide de carbone et d'acide sulfurique avant de rebondir sur le sol. A l'aide d'une antenne de 3,60 m de diamètre qui se déploiera au moment voulu, Magellan récupérera des données concernant aussi bien l'altitude que la température. A chaque rotation, une bande de 25 km sera ainsi cartographiée. Au zénith de son orbite, Magellan tournera son antenne vers la Terre pour émettre au rythme de 268 Kilo-bits par seconde. Il ne restera plus qu'à analyser ces données. (Popular Science, mai 1989.) PC GOES TO HOLLYWOOD... L'avion datant de la Seconde Guerre mondiale dans lequel Indiana Jones multiplie les exploits pour son troisième film est en réalité une ma- quette contrôlée par un PC. Pour Indiana Jones and the Last Crusade, Industrial Light and Magic a utilisé un HP 200 et un... joystick pour diriger les caméras et les avions. Mais, désormais, aussi bien les scénarii sur disquette que les bases de données se généralisent. PCComputin PCs,GoHolluwood Flow Spkid Are aungingià Altena Puera. hm. es Cubais lit','[oeter Statile, 40'i144i3 [A HEU'hg Wh La société Data Access par exemple, de Baseline Inc., fournit des informations sur plus de 300 000 professionnels du film. Moyennant un abonnement de $400 par an, les utilisateurs peuvent désormais charger les renseignements qu'ils désirent aussi bien sur Macintosh que sur PC. De la musique au contrôle de robots, des bases de données au mailing électronique, le PC conquiert ainsi incontestablement ses lettres de noblesse hollywoodiennes. Mais, pour la plupart des utilisateurs, le PC n'en est qu'à ses débuts... « La plupart des accessoires complexes sont désormais maniés avec précision dès lors que l'on peut programmer exactement les mouvements désirés et recommencer les scènes à la demande, sans rien perdre par rapport aux précédentes », constatent des intéressés de plus en plus nombreux. (PC Computing, mai 1989). J. de Schryver Juillet/Août 1989 MICRO-SYSTEMES — 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 188