Micro Systèmes n°99 jui/aoû 1989
Micro Systèmes n°99 jui/aoû 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°99 de jui/aoû 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 188

  • Taille du fichier PDF : 156 Mo

  • Dans ce numéro : grandes écoles... du clavier au charbon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
MICRn-nIGEST PRESENTATION AGFA FOCUS II, POUR COMPLETER LA GRAINE PAO L'édition électronique sur micro-ordinateur a su gagner ses lettres de noblesse. Il lui restait toutefois à trouver des outils à la hauteur pour gérer correctement l'édition des images. C'est chose faite avec une nouvelle série de scanners chez Agfa.fraitant les niveaux de gris sur 8 bits, les deux scanners de la série Agfa Focus II offrent respectivement des définitions de 600 et 800 points par pouce (dpi). Avec un traitement de l'image sur 256 niveaux de gris, les utilisateurs inconditionnels de la PAO disposent d'une qualité de rendu en relation avec la qualité des textes obtenus sur les périphériques PostScript. Après la photocomposition, qui peut aujourd'hui être entièrement gérée sur un PC ou sur un Macintosh, c'est maintenant au tour de la photogravure de passer sur micro. Pour l'heure, les deux scanners présentés n'exploitent pas encore la couleur, mais les services rendus en monochrome laissent présager de ce que sera sans doute le traitement de l'image. Traiter les niveaux de gris La série Focus II fait suite aux familles S et GS. Les nouveautés portent tant sur les caractéristiques propres du hardware que sur les améliorations des logiciels. Les Focus S600 et S800 offraient déjà des définitions de 600 et 800 dpi mais sur un seul bit. Cela signifie en clair que les niveaux de gris sont recréés à partir d'une trame, ce qui n'est plus nécessaire dès que la digitalisation se fait sur 4, 6 ou 8 bits. En effet, les périphériques utilisés actuellement ne savent pas faire au- tre chose que des points noirs et des points blancs. Lorsqu'il s'agit de restituer un grisé, le système effectue un mélange de points blancs et de points noirs en proportion diverse selon le grisé à obtenir. Pour gérer un document sur 4 niveaux de gris, il faudra donc créer des matrices de 2 points de côté. Cette matrice qui comprend 4 points reçoit, en fonction du grisé à restituer, 1, 2, 3 ou 4 points noirs. En sortie, on obtient des grisés qui vont du pratiquement blanc au noir total. On procéde de la même façon pour travailler sur 16 niveaux de gris, à la différence que cette fois la matrice a 4 points de côté. On peut même aller jusqu'à 64 niveaux de gris, il suffit pour cela d'utiliser une matrice de 8 points de côté. Cette inflation des niveaux de gris ne connaît pas a priori de limites. Il est techniquement possible d'établir des matrices de 10, voire 15 points de côté. Mais se présente alors rapidement un double problème. D'une part, on obtient des reproductions avec une définition de plus en plus fine puisque que le nombre de niveaux de gris est plus important, mais on perd en résolution puisque la matrice est plus large, il y en a moins. D'autre part, il ne faut pas oublier qu'un document digitalisé sur 1 bit ne pourra pas tirer parti d'un périphérique d'impression de 1 200 ou 2 540 dpi. Le rendu sera globalement le même qu'avec une impression à 300 dpi. Exploiter les possibilités des périphériques En effet, avec un périphérique à 1 200 dpi, on disposera de plus de points, chacun d'une taille plus petite. Mais il n'y a pas plus d'information dans le fichier à imprimer si celui-ci est sur 1 bit, ce qui n'est pas le cas d'un fichier sur 8 bits. Un fichier sur 8 bits réagira globalement de la même façon qu'un fichier sur 1 bit lors d'une impression avec une imprimante à 300 dpi. En revanche, avec une imprimante à 1 200 dpi, la différence de qualité entre un fichier 1 bit et un fichier 8 bits se manifeste clairement. En effet, le second fi chier, plus riche en informations, aura, à nombre de niveaux de gris égal, une meilleure résolution à 1 200 dpi qu'à 300 dpi, ce qui n'est pas le cas pour un fichier sur 1 bit. Les deux scanners de la série II sont accompagnés de deux logiciels : Pc- View, pour un fonctionnement avec un PC sous Windows, et MacView, si le scanner est piloté à partir d'un Macintosh. La nouvelle version des logiciels comprend des outils de traitement d'image, dont la gestion de la courbe tonale qui permet d'agir sur le contraste et la luminosité du document. L'utilisateur peut en outre télécharger des trames à partir de son poste de travail. La liaison scanner-ordinateur se fait en SCSI, un mode classique dans l'univers Macintosh mais peu répandu dans le monde PC. Les utilisateurs de ce dernier type de machine doivent donc préciser à l'achat s'ils désirent une carte d'interfaçage SCSI pour bus MCA ou pour bus AT. Frédéric Lorenzini Pour plus d'informations cerclez 103 AGFA FOCUS II 600 Prix : 44 000 F HT AGFA FOCUS II 800 Prix : 51 000 F HT PCVIEW Prix : 5 200 F HT MACVIEW Prix 2 420 F HT Constructeur : Agfa 66 - MICRO-SYSTEMES Juillet/Août 1989
Ne KTECHNO-DIRECT LE CHOIX-LA M'ALITE-LES PRIX livre les meilleurs produits aux meilleurs prix) EttC17,219 Niep j, s "mur — Q r ; -,77# 11111111110s comma./F C Produits de marque. Une équipe de techniciens à votre disposition pour finaliser Matériel garanti de 6 mois à 5 ans par leur constructeur votre choix. Livraisons rapides en France et à l'étranger : Documentations détaillées à disposition Prix compétitifs - nous nous alignons sur tout prix paru dans NOUVEAU CATALOGUE avec la description détaillée de plus une publicité nationale devant la même période de 500 produits demandez-le ! Me-rry,ne C 13TRIEVErXTRiEVE Pour créer et gerer des bases de données multilanguages avec extensions roseau BTRIEVE de NOV ELL est un systeme ISAM utilisable avec pratiquement tous les languages Il permet de oreer une structure de fichiers avec des enregistrements jusqu'a 64K,24 clés par fichier une taille maximale de 255 octets par clef et des fichiers de taille maximale de 4 milliards d'octets Pas de limite sur les fichiers ouverts a la fois XTRIEVE PLUS est un outil de recherche con, pour les utilisateurs de BTRIEVE II fonctionne avec des menus déroulants et est très simple d'utilisation Son générateur de rapport integre permet de sortir les rapports de votre choix grâce à des possibilités importantes de par arnetrages tant en fichiers et champs que imprimantes BTRIEVE existe en version réseau Novell.SCO XENIX.OS/2 IBM PC Network XTRIEVE PLUS est compatible DOS et réseau BTRIEVE monoposte(version 5)VA BTRIEVE reseau VA XTRIEVE plus VA 1990 F HT(2360,14F TTC) 5400 F HT(6404 40 F TTC) 4990 F HT(5918 1 4 F TTC) SOURCER Pour désassemblai vos programmes SOURCER est un desassembleur trés performants le code généré est clair er commente utilisable pour le reassemblage et ressemble au code source original Source determine même les directives assembleur adptées aux programmes multisegments Accepte les fichiers binaires tels que COM, E XE. SYS, BIN BIOS PR EPROCE SSOR associe avec source permet d'obtenir des listings de code source de n'importe quel BIOS SOURCER 990F ler 1174.14F TTC) SOURCER AVEC BIOSPREPROCESSOR 1390 F HT(1648,54F TTC) [VIRUSSAFE Pour éviter tout Virus VIRUSSAFE permet de détecter a tout instant si un virus a infecté votre machine Programme residentil detecte toute tentative de modification de programme sur le disque dur Un utilitaire permet de « sauvegarder- le programme utilisé jusqu'à ce que le virus soit détruit. Ecrans en Anglais manuel en Français LOGICIELS SCIENTIFIQUES I MATHCAD I MATHCAD combine la flexibilité d'une feuille de calcul,sans formatparticulier avec de fonctionnalités de traitement de texte sophistiquées,la simplicité d'une calculatrice et la possibilité d'exprimer des équations et modèles sous une forme mathématique standard MATHCAD 2790 F HT (3308.94 F TTC) I TK SOLVER PLUS I TKSOLVER PLUS permet la résolution d'équations ou de systèmes d'équations mathématiques équations algébriques ou différentielles.vanables complexes,opérations en logique Booléenne. calculs matriciels,statistiques,etc Interface ASCII et LOTUS. Probablement l'un des programmes les plus performants dans son domaine Version 2 0,Modules d'applications disponibles version Mac disponible. TK SOLVER PLUS Version DOS 3590 F HT (4257 74 F TTCI TECH GRAPH PAD TECH GRAPH PAD est un logiciel de dessin technique spécialement conçu pour ingénieurs et scientifiques Accès facile aux données LOTUS,SYMPHONY ASCII ou fichier binaire Foctions d'analyse de données comprenant l'extrapolation de courbes, créations d'histogrammes d'erreurefoncbons de tragages.Version3 0 US TECH GRAPH PAD 3790 F HT (4494 94 F TTC) SPSS PC SPPSS PC est fun des programmes statistiques les plus performants du marché II permet de mener de nombreuses fonctions comme analyse de la vanance,corrélabon matriaelle,règressions mulbples.lissage.etc Sorbe possible sur imprimante importation de fichiers ASCII,LOTUS,SYMPHONY,dBASE sorbe graphique. SPECIAL BLAISE VIRUSSAFE 590 F HT (699 74F TTC) SPSS PC 9950 F HT 7890 F HT (9357 54F TTC) Les bibliothèques de fonctions de Blaise permettent de développer rapidement des applications professionnelles en C/Turbo CéPascal ou Turbo Pascal EVERLOCK I OUICKPAK PRO I C TOOLS PLUS (pour MS 51 et Ouick C) comporte plus d'une centaine de fonctions qui vous permettront d'avoir le contrôle total du DOS,desinterruphons de séquence des programmes residents,du davier et del imprimante Fonctions de manipulation de chaines de caractères et de fenêtrages sont incluses. TURBO C TOOLS 2 0 est une version adaptée de C TOOLS PLUS pour Turbo C V2 011 comporte en particulier des fonctions de gestion de la souns,et de créabon de programmes résidents Code source Inclus Compatible Turbo C V1 0,1 5,2 0 POWER TOOLS PLUS/5 0 est une version adaptée pour Turbo Pascal d 0 ou 5 0 POWER SCREEN est un gestionnaire d'écrans conçu pour faciliter la program mation et l'utilisation d'écrans de saisie de données. Un éditeur est intégré et fonctionne avec des menus déroulants Les écrans sont stockés dans une base de données spécialement concçue pour en faciliter l'accès Le nombre maximal d'écrans n'est pas limite Compatible Turbo G/Turbo Pascal et COuick C C ASYNCH MANAGER comporte un ensemble complet de fonctions pour contrôler vos ports de communications jusqu'à 19200 bds à partir du C II supporte les protocoles XON/XOFF et les contrôles des modems HAYES. Sources incluses TURBO ASYNCH MANAGER est la version sous Turbo Pascal. Produits en version US C TOOLS PLUS,VA TURBO C TOOLSr2 0 POWER TOOLS PLUS/5.0 POWER SCREEN C ASYNCH MANAGER TURBO ASYNCH MANAGER OBCIII. dBASE a partir du C 1140 F HT(1352,04F TTC) 1140 F HT(1352.04F TTC) 1140 F HT(1352.04F TTC) 1090 F HT(1292,74F TTC) 1490 F HT(1767,14F TTC) 1140 F HT(1352,04F TTC) Grâce à dBClll ou dBC111., vous pouvez développer des applications dont les fichiers seront directement compatibles avec ceux de dBASE dBClll ou dBClll.comportent un ensemble de fonctions qui vous permettent de creer,de mettre a jour ou de modifier des fichiers compatibles dBASE111 ou dBASEIII. dBClll et dBC III. permettent d'avoir accès a l'ensemble des bibliothèques C lfenétrage,graphique,fonctions mathématiques et statistiques etc) d8C111- permet de developper des applications reseau grâce â des fonctions de verrouillage et déverrouillage de fichiers Les fichiers ISAM ainsi créés peuvent être partages par autant de stations de travail que possible Le code source peut être acheté separement d8C111(compatible dBASEIII)VA d8C111(compahble dBASE111.)VA BRIEF L'éditeur qui a prouve son efhcamte 2350 F HT(2787,10 F TTC) 4990 F HT(5918,14F TTC) GRIEF est un éditeur de texte conçu pour accroitre l'efficacité du programmeur Des fenêtres en nombre illimite permettent l'édition de multiples fichiers ou portions de fichiers à la fois Un macro-language integre permet d'adapter BRIEF à votre propre style Une commande UNDO permet d'annuler jusqu'a 300 dernières commandesIBRIEF permet d'édter des fichiers de taille d'imite° et supporte les reseaux et la plupart des languages Son option dBRIEF permet d'adapter cet éditeur a l'environnement dBASE BRIEF VA 2. » F HT 1780 F HT (2111,08F TTC) EVERLOCK est actuellement le » state of the Art- des system es de protection des logiciels EVERLOCK protège toute dsquette par une cle lograelle parametrable nombre d installation possibles7Sur quel support'Utilisation necessaire d'un mot de passe/installation possible sur disque dur',Sur réseau, Sa grande flexibilité ajoutée â l'absence de royalties en fait un outil privilégié pour tout éditeur de logiciels EVERLOCK 5400 F HT(6404 40 F TTC) FORTRAN Prix Public Prix TD Prix TD Compilateurs HT TTC TTC AM/FORTRAN DEVELOPMENT SYSTEM ND 4800 5692 80 F77ULAHEY ND 4900 5811 40 MICROSOFT FORTRAN d 1 3290 2690 3190 34 Bibliothèques Essenhal Graphics(graphiques),. NO 2500 2965 00 GRAFLIB,Sutrasoft ND 1590 1885 74 GSS GKS KERNEL SYSTEM ND 5390 6392.54 GSS GRAPHICS DEVELOPMENT SYSTEM ND 5390 6392 54 HALO 88 3500 2990 3546.14 1NGRAF,Sutrasoft(graphiques) ND 2450 2905 70 PLOTHP.Sutrasoft(f onctions traceurs) ND 1590 1885 74 Gestion d'écrans PanetRoundhIll NO 2390 2834 54 HIGH SCRENN.PC SOFT 4900 3950 4694 70 SERIE 4.0 CROSS ASSEMBLEUR SERIE 4.0 CROSS ASSEMBLEUR de 2500AD permet d'assembler sur un FC. AT des programmes écrits dans le language d'assemblage du microprocesseur cible en code natif Classe A 280,6501.6502. 6800,680t, 8080,8096,etc Classe B 228028000.68000.8.10 Class C 68020 CLASS A CLASS B CLASS C 1890 F HT 12241 54 F TTC) 2990 F HT (3546.14 F TTC) 3990 F HT 1473214 F TTCI Pour commander ou vous renseigner appelez le (1) 4728 6290 FAX (1) 47 28 62 89 TELEX MBI 290266 CONDITIONS D'ACHAT : CB acceptées,contre R avec supplément Les prix sont donnés Franco départ Suresnes pour un paiement comptant Frais de port sur la France métropolitaine:55F HT(65,23 F TTC) pour toute - commande inférieure à 1500F. Nous consulter pour les commandes supérieures et pour l'étranger Le matériel livra est assuré par nos soins Pris indicatifs modifiables sans préavis. Toutes les marques sont déposées Tout pour le Basic OUICKPAK PRO est un ensemble complet de fonctions pour BASIC Acces DOS et BIOS manipulation de chaines de caractèresionctions vidéo.trie de tableaux,etc. II est possible avec OUICKPAK PRO d'exécuter des fichiers Batch et COM à partir du BASIC Spécifier le compilateur Turbo BaeciOurck Basic OUICKPAK PRO ET AUSSI COMPILATEURS OUICK C V2 0,VFO OLOCK BASIC V4 5,11F TURBO C V2 0,VF TURBO PASCAL V5 0 VF LATTICE C V3.4 SMALLTALK V SMALLTALK W286 TOPSPEED MODULA2Jensen&Partners XENIX/286r0S.Santa Cruz SYSTEM V/286,Microport(2utd) BIBUOTHEOUES GRAPHIQUES Dr HaloIII,Media Cybernetrcs ESSENTIAL GRAPHICS HALO 88 METAWINDOW PLUS EDITEURS EDT-) Boston Consulbng SPF/PC,Command technology EPSILON,Lugaru NORTON EDITOR, P Norton BRIEF,Solution Systems DIVERS CARBON COPY PLUS SHOW PARTNER ORCAOSTDIII Prix Prix Prix Public TD TO HT KT TTC 1290 990 1174.14 990 790 936.94 1195 1090 1292 74 1195 1090 1292.74 4900 2840 3368.24 ND 890 1055.54 1990 1590 1885 74 ND 990 1174.14 6650 5290 6273,94 ND 2890 3427 54 1600 1190 1411 34 ND 2500 2965.00 ND 2990 3546.14 2750 2390 2834.54 ND 2950 3498 70 ND 2100 2490.60 ND 1750 2075 55 ND 790 936.94 ND 1780 2111 08 2150 1340 1589 24 ND 790 936 94 8900 6400 7590 40 Pour recevoir le nouveau catalogue AVRIL 1989.retourner ce coupon a TECHNO-DIRECT,6 BLD HENRI SELLIER 92150 SURESNES NOM PRENOM SOCIETE ADRESSE CP L Fi iB JBAbE a partir du OUICKBASIC VILLE 1290 F HT (1529 94F TTC) dBLIB permet de créer à partir de OUICKBASIC des applications compatibles dBASE dBLIBcompor te un ensemble de fonchons pour créatmettre à jour ou modifier des hchrers compatibles dBASE111. Ces fonctions sont finkables des applications BASIC et vous permettent de développr facilement sans dBASE Une version est disponible sous reseau dBLIB monoposte t290 F HT 1529 94F TTC) MS 07/08/89



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 188