Micro Systèmes n°99 jui/aoû 1989
Micro Systèmes n°99 jui/aoû 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°99 de jui/aoû 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 188

  • Taille du fichier PDF : 156 Mo

  • Dans ce numéro : grandes écoles... du clavier au charbon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
O MICRCI RVICE ! -nIGEST SE Wb PARIS Maintenique 89 se tiendra du 11 au 13 octobre 1989 au Parc des Expositions (Hall 8) de la porte de Versailles. Productrique 89 ouvrira du 2 au 6 octobre 1989, au Parc des Expositions de Villepinte. La « Semaine internationale de la sécurité informatique et des communications », à l'initiative de Sécuricom et Infosec, se déroulera du 13 au 16 mars 1990 au Cnit. Siged/lnformatics 89 pour la première fois à Paris, porte de Versailles, aura lieu du 27 au 29 septembre 1989. Eurographics 89 aura lieu du 4 au 8 septembre 1989 au Congress Centrum de Hambourg. 56 - MICRO-SYSTEMES TARIFS TELECOMS EUROPÉENS... DIVERSIFIES C'est partout la même chose mais ce n'est pas partout au même prix. L a similitude de l'offre Telecom, d'un point de vue technique, est assez flagrante d'un pays à l'autre à l'intérieur de l'Europe. Vraie demande ou uniformisation concertée de l'offre ? Toujours est-il que vous trouverez dans tous les pays des lignes analogiques à 9,6 Kbitsis, 64 Kbitsis et 2 Mbits/s pour des lignes louées ainsi que, bien sûr, des réseaux publics X25. Similitude de l'offre technique certes, mais quelles disparités dans la tarification ! Alors apparaît toute la diversité de l'Europe. En ce lendemain d'élections, il semble bien que l'Europe tarifaire soit encore à faire. Le tableau n'est pas si noir en ce qui concerne les circuits nationaux assez proches de la réalité. La marge moyenne y est de 200%. Pour les réseaux internationaux, en revanche, c'est l'envolée. La marge bénéficiaire moyenne des administrations est alors de 900% ! Ce constat désarmant (et alarmant) est fait par le cabinet d'études britannique OVUM, qui a publié récemment une étude sur les bases de tarifs des télécommunications en Europe. Cette dernière est découpée selon une ligne dichotomique ! L'étude porte sur la tarification dans six pays ; la France, l'Espagne, la Suède, le Royaume-Uni, l'Italie et la République fédérale allemande. « Il existe une réelle différence entre les pays où sévit une relative concurrence et ceux où, au contraire, l'établissement des tarifs en matière de télé- communications relèvent d'un acte hautement politique. » Le postulat qui servit pour cette étude est simple : les tarifs dans un pays reflètent largement les contraintes imposées par les administrations. OVUM a pour cela classé les différents pays étudiés en fonction de quatre critères : le taux de concurrence, les contraintes de rentabilité, le niveau de liberté dans l'élaboration de ces tarifs, enfin l'éventail des coûts. Le cabinet a évalué ensuite le coût théorique d'une ligne, spécialisée ou publique, dans les différentes catégories techniques précitées. Il suffit alors de le comparer aux prix pratiqués. Elémentaire, mais combien riche d'enseignements ! Le tandem britannique British Telecom et Mercury, le réseau suédois Televerket ainsi que France Telecom se placent dans le premier groupe, ceux pour qui concurrence est un refrain connu. La RFA, l'Italie et l'Espagne constituent le second. Pour ces derniers, la situation est caractérisée par un très fort monopole largement utilisé par un pouvoir politique omniprésent. Ces pays possèdent des administrations où les télécoms et la poste ne font en général qu'un. Difficile dans ce cas d'avoir une tarification proportionnelle aux coûts ! La constante qui ressort de cette étude montre l'échelonnement exponentiel des coûts pratiqués par les telecoms européens en fonction de la distance. Plus c'est loin, plus les marges sont prohibitives. Jugez plutôt : quelle que soit la vitesse de transmission utilisée, le coefficient multiplicateur appliqué sur le coût passe de l'unité pour des lignes de voisinage (inférieures à deux kilomètres) à en moyenne 1000 fois plus pour des lignes internationales de plus de 2 000 kilomètres. Lucratif mais pas franchement à l'image de l'ouverture du Grand Marché ! PASSEPORT MICRO Un séminaire pour tous les « handicapés de la microinformatique ». U n package complet, séminaire de trois jours et outils d'apprentissage, permettent de percer les secrets de cette mystérieuse micro-informatique. Passeport Micro a été conçu par Espace Micro, filiale commune de Cap Sesa et Sari, à destination de tous ceux qui restent sur la touche, soit, selon une enquête Garni, près de 46% des cadres dirigeants français de plus de trente ans. Les moins de trente ans y sont tout de même admis, mais il est clair que les plus grandes craintes, allergies, rejets sont plus fréquents dans la décade supérieure. Les candidats sont invités à se préparer préalablement au séminaire et reçoivent pour ce faire une cassette (et le walk-man avec). Au cours même de la manifestation, il leur sera donné le guide Passeport Micro, soit l'intégralité des supports d'intervention et scenarii des cas concrets étudiés ainsi que les comparatifs des standards hards et softs. Ils pourront aussi conserver les disquettes des exercices développés au cours du séminaire. Enfin, le logiciel d'« efficacité personnelle » Sidekick de Borland, ainsi qu'un didacticiel d'entraînement au clavier sont mis à leur disposition. Ils ne sont pas ensuite livrés à euxmêmes, une assistance téléphonique est assurée pendant trois mois pour tous les participants au stage. Une approche originale et... inespérée est proposée aux dirigeants, cadres supérieurs, responsables et décisionnaires afin d'acquérir une compréhension des concepts, de maîtriser l'outil hard et de déduire à Juillet/Août 1989
LYON Imagica 89 réunissant professionnels et utilisateurs d'information graphique et de CAO, se déroulera les 24, 25 et 26 octobre prochain. MARSEILLE U) C'est dans le cadre de la Foire internationale de Marseille que se tiendra Manager du 22 septembre au 2 octobre 1989. Grand Palais, hall 6. DAO-CAO Liesa ouvre la deuxième session de « Maîtrise des maquettes virtuelles et gestion du projet ». Liesa, (1) 44.10.61.35. Juillet/Août 1989 quelles applications sont destinés les plus grands softs du marché. Et sûrement l'espoir de pouvoir, un jour, mettre au point une stratégie de mise en place de la micro révélée, au sein de leur entreprise. C'est peut-être le B.A. BA, encore faut-il le savoir ! D'autant que rien n'était jusqu'à présent proposé à ce niveau-là, et on ne pouvait évidemment que le regretter ! PAO FRANCAISE AU JAPON Le savoir-faire national se débride quelque part m inimétro pour minidistances, l'entreprise Soulé s'est vu confier la réalisation de ce projet qui desservira l'Exposition universelle Yokohama Exotic Shocase à Yokohama (Japon). Et c'est à Décobeq que revient l'honneur et la gloire d'assurer la documentation technique de ce dossier, représentant plus de trois mois de travail. Il concerne notamment la mise en forme de l'ensemble de la documentation d'exploitation, de maintenance préventive et d'aide à la recherche de défauts mécaniques, soit quelque 600 pages, en langue anglaise, de textes et croquis. Pourtant une telle performance a été réalisée sur micro comme l'indique Claude Vitse, du département PAO de Décobeq Saint-Etienne : « Nous avons tout traité sur Macil, ce qui représente un des plus gros dossiers faits sur ce type d'informatique. » Un contrat important remporté grâce à l'expérience longue de plusieurs années de Décobeq dans ce type particulier d'activité. RECRUTEMENT : UN PROBLÈME Qui est bien réel au sein du monde informatique p as assez de diplômes de haut niveau et trop de diplômes moyen de gamme. Soit, d'un côté, problèmes pour les industriels qui n'ont pas vraiment le choix, et de l'autre, problèmes de chômage pour tous ceux qui se bousculent au portillon du statut cadre moyen. Alors la profession s'organise, bien obligée de se prendre en main. Et c'est l'avalanche de Salons destinés à satisfaire toutes les parties. Ainsi, Pro Search, version 1989/1990, se positionne comme un « Salon de recrutement conçu pour les entreprises désirant embaucher un minimum de 5-6 diplômés en quelques mois ». Ces manifestations se déclinent en deux niveaux — expérimentés et jeunes diplômés — et en plusieurs sessions — respectivement les 13 et 14 octobre 1989, 19-20 janvier, 11-12 mai et 12-13 octobre 1990 pour les candidats possédant certains acquis professionnels. Les 1-2 décembre 1989, 30-31 mars, 8-9 juin et 9-10 novembre 1990 pour ceux dont le bagage est moins lourd. Parallèlement, la Fédip, en collaboration avec l'ANPE et IBM, organise pour le compte des distributeurs d'Ile-de-France l'opération « Job rencontre second départ », probablement pour ceux qui ont raté le premier, plus spécialement attaché à pourvoir au recrutement de 37 postes d'attachés commerciaux. Profil requis : avoir entre 26 et 40 ans et posséder au moins cinq ans d'expérience professionnelle dans un autre secteur de la distribution informatique. Mais le printemps doit être révélateur de réorientations puisque le premier Salon, organisé par le BIRP-Comtec et consacré à la formation continue, vient de fermer ses portes. Plus sélective, l'entrée de cette manifestation était réservée aux professionnels, soit sur invitation, soit payante. Il n'est pas encore possible de quantifier le score de ces diverses opérations, tout au plus peut-on affirmer avec une quasi-certitude que la bilan ne peut qu'être positif. Surtout au vu du marasme qui règne actuellement dans le recrutement informatique. SECURITE TOUS AZIMUTS La sécurité est au goût du jour et à la base de nombreuses études. L a dernière en date a été réalisée par Intereconomy, société d'études et de conseil, et s'intitule « Le marché français des systèmes d'alarme et de gestion électroniques à l'horizon 1995 ». Preuve que pour certains 1993 n'est pas une fin en soi. Cette étude a mis en évidence quatre marchés distincts : petits systèmes électroniques anti-intrusion, gros systèmes, domotique et gestion technique centralisée, qui font, d'une part, l'objet d'une analyse individuelle et, d'autre part, d'une analyse d'ensemble, notamment en ce qui concerne leur interactivité respective. Cette étude traite de la demande existant sur des marchés bien différents, des technologies présentes et futures ainsi que des axes stratégiques des leaders, dégageant ainsi les facteurs clés de ce secteur en plein mouvement. MICRO-SYSTEMES - 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 188