Micro Systèmes n°99 jui/aoû 1989
Micro Systèmes n°99 jui/aoû 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°99 de jui/aoû 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 188

  • Taille du fichier PDF : 156 Mo

  • Dans ce numéro : grandes écoles... du clavier au charbon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 140 - 141  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
140 141
MI CHOISIR la que : quadrillage de l'écran, variation de la profondeur 3D, espacement entre les barres et les histogrammes, dessin à main levée... La liste est loin d'être exhaustive ! Chart 3 possède douze polices de caractères standards dans 256 tailles différentes. Des effets très sophistiqués peuvent être obtenus mais ce, après avoir suivi une formation d'un jour ou deux. Tout comme DHG 4, Chart 3 possède une kyrielle de fonctions mathématiques, statistiques et trigonométriques : calculs exponentiel et logarithmique d'une série de valeurs, moyenne fixe ou mobile, pourcentage, puissance à l'ordren, sin, cos, ArcTg, max, min, moyenne, médiane, écart type, coefficient de corrélation. CHART 3 peut afficher jusqu'à 64 couleurs à l'écran et en imprimer jusqu'à 177 sur un périphérique de sortie le permettant. Notons que le logiciel est interfacé avec plus de 75 périphériques, des matricielles aux lasers HP et PostScript, des jet d'encre aux thermiques couleurs sans oublier les tables traçantes, les imageurs et périphériques vidéo. Bien que l'utilisateur puisse enchaîner les diagrammes produits pour réaliser un diaporama, CHART 3 n'est pas un logiciel de présentation comme pourrait l'être Harvard Graphics ou Freelance Plus 3. Comme la plupart des grapheurs, Chart 3 n'est pas un logiciel renfermé sur lui-même ; il peut récupérer directement les données issues de Multiplan, Lotus 1-2-3, Symphony, dBase III Plus et autres logiciels exportant en format dBase, ASCII, DIF et Sylk. Avec chacun des logiciels source précités, CHART 3 est en mesure de réaliser un lien dynamique, ce qui permet une mise à jour instantanée du graphique lorsqu'une donnée change. Chart 3 en français est en conclusion un très bon grapheur qui satisfera la majeure partie des utilisateurs de produits Microsoft axés sur la représentation graphique et l'analyse statistique de données. Disponible en version monoposte ou en version réseau 5 postes (8 970 F 140 - MICRO-SYSTEMES 700 CHART-MASTER Graphique d'exemple Légende 600 Ventes A Achats 500 - cn 400 - U 2 LI= 300 - 200 - 100 - o A Janvier Février Mars Avril Mois + 1 794 F HT par poste), Chart 3 profite de la synergie de l'éditeur pour asseoir son succès, même s'il n'est pas l'outil le plus convivial du marché. Prix : 2 990 F HT (Microsoft). CHART-MASTER : UNE GÉNÉRATION DE RETARD Conçu par Ashton-Tate, l'un des géants de la base de données, Chart-Master souffre néanmoins d'une interface vieillote à base de menus à choix prédéfinis. Par ailleurs, ses possibilités graphiques sont assez réduites par rapport à ses concurrents. Il semble qu'il soit plus destiné à celui qui désire compléter dBase IV qu'à l'utilisateur recherchant un Business Graphics offrant une richesse fonctionnelle certaine. Appartenant à l'ensemble « Master Graphics », comportant également Diagram-Master et Sign-Master, Chart-Master est un logiciel assez simple à utiliser, en dépit de son interface peu conviviale. Il dispose d'une aide richement docu- mentée et accessible par Son manuel très didactique peut faire office de cours de formation. Chart-Master permet la représentation graphique de données chiffrées sous forme d'histogrammes horizontaux ou verticaux, de nuages de points, de courbes, de camemberts, d'aires, de diagrammes mini/maxi, voire même de graphiques boursiers... Mais la qualité de son tracé, qui peut à tout moment être interrompu par , est loin dernière celle de Chart 3 ou de DHG 4. Chart-Master ne dispose d'aucune possibilité de représentation de diagrammes texte, comme Harvard Graphics, ce qui peut représenter une lacune importante pour certains besoins spécifiques comme la liste des nouvelles fonctionnalités d'un produit, ou l'organigramme d'un département, par exemple. Tout graphique généré peut être modifié afin d'y apporter de multiples enrichissements : huit types de hachurages, de lignes et de symboles, grilles, trames, et positionnement du graphique à l'écran ; jusqu'à quatre représentations peuvent être combinées sur le même écran. Il en est de même pour le texte : large choix de polices (Standard, Gras, Roman gras, Helvétique, Helvétique gras, Script et Symbol) dont la taille, la couleur, les attributs (souligné ou italique) et la justification du texte peuvent être modifiés. Chart-Master ne dispose pas d'un éditeur graphique comme Harvard Graphics ou Freelance Plus 3, même s'il offre la possibilité à l'utilisateur d'incorporer l'un des 94 symboles préenregistrés qui viendront enrichir son graphique. Ces derniers sont plus des pictogrammes que de véritables symboles coloriés. Comme la plupart des Business Graphics, les données peuvent être entrées directement au sein de Chart-Master via une grille de saisie ou importées à partir de dBase, RapidFile, ainsi que des fichiers aux format ASCII, DIF ou Sylk, ce qui lui permet de cohabiter avec la plupart des tableurs du marché. Le programme e dBase Bridge », livré en standard avec dBase IV, génère un fichier Chart-Master, ce qui permet à l'utilisateur de représenter graphiquement des données issues d'un fichier «.DBF ». Juillet/Août1989
Chart-Master, qui reconnaît les cartes graphiques Hercules, CGA, EGA et PGA (mais pas VGA), est paramétré avec la plupart des imprimantes et tables traçantes du marché où nous comptons plus d'une centaine de drivers. Notons également qu'il peut produire des diapositives directement sur imageurs (HP 7510A, systèmes Bell et Honeywell, Palette Polaroid). Mais c'est le moins qu'il puisse faire. Il ne dispose pas de fonction de diaporama. En revanche, il permet, par l'intermédiaire de son langage procédural, de créer des fichiers « batch » exécutant l'impression des graphiques sans passer par les menus. En conclusion, Chart-Master est un Business Graphics « honnête » que les aficionados de dBase utiliseront... peut-être. Mais son emploi, quoique simple, est alourdi par de multiples saisies répétitives. Il est et restera un produit mineur. Prix : 2 490 F HT (L.C.E.). FREELANCE PLUS 3.0 COMPLÉMENT À DEUX Venant renforcer l'offre graphique de Lotus après Graphwriter II, Freelance Plus version 3 est un logiciel aux multiples vocations. Avant tout logiciel de dessin, la nouvelle version permet de réaliser graphiques de gestion et effectuer présentations sur micro-ordinateur grâce à un module de diaporama. Freelance Plus 3 est désormais en mesure de jouer le rôle d'un Business Graphics, comme Graphwriter Il, permettant à l'utilisateur de réaliser la plupart des graphiques de gestion composés de données texte ou chiffres. Les utilisateurs Lotus ou de produits utilisant l'interface 1-2-3 (Paradox 3 par exemple) ne seront pas dépaysés avec l'emploi de ce logiciel supportant la souris. Même si l'exécution de certaines commandes n'est pas intuitive, l'utilisation générale du produit est simple. Une aide en ligne ainsi qu'une documentation à la fois didactique et très technique permettent de répondre à toutes les questions que l'on peut être amené à se poser. Juillet/Août 1989 Les données peuvent être saisies directement au sein de formulaires, semblables à ceux de Graphwriter II, où les choix prédéfinis, appelés par < Espace>, apparaissent dans une fenêtre de type pop-up. Il est possible néanmoins de récupérer des données à partir d'un tableur comme 1-2-3 avec lequel il assure un lien dynamique. L'importation s'effectue très simplement, l'utilisateur voyant à l'écran la feuille de calcul, ce qui lui permet d'effectuer une sélection des données beaucoup plus rapidement qu'en indiquant l'adresse du bloc de cellules. Par la suite, Freelance Plus 3 se charge automatiquement d'incorporer les libellés et les valeurs aux endroits adéquats du formulaire. Nous retrouvons dans Freelance Plus 3 tous les types de représentations qu'un Business Graphics offre en standard : histogrammes, camemberts, lignes, courbes... Jamais autant d'effets et de paramétrages d'une représentation graphique n'ont été offerts à l'utilisateur : effets 3D, couleurs, tramage sur mesure, types de cadres, polices de caractères dont on peut modifier la taille, la couleur et les attributs... Le résultat est tout à fait surprenant. Les graphiques générés sont présentés sur l'un des deux plans de travail disponibles (comme dans la version précédente) et peuvent, par la suite, être modifiés avec la Bons résultats en Mars (Année 1989) ❑ Matériels Logiciels ❑ Formation trousse à outils de dessin la plus fournie du marché. Il est vrai que Freelance Plus version 3 excelle dans la manipulation d'objets où la créativité de l'utilisateur reste la seule limite au produit. Agrandissement, déplacement, déformation, ajout de couleurs ou de texte, adjonction de symboles sont autant de fonctions puissantes et faciles à mettre en oeuvre qui s'inscrivent à l'actif de ce logiciel. Plus de 700 symboles sont livrés avec Freelance, permettant d'enrichir un graphique de gestion afin de produire une image communicative. Il reconnaît la quasi-totalité des périphériques du marché et permet, au sein du logiciel, d'installer, de Des présentations â la hauteur pour Freelance. Freelance Plus 3 : grahique de gestion. configurer et de sélectionner l'un d'entre eux très simplement. Freelance Plus 3 possède une fonction de prévisualisation Wysiwyg permettant de visualiser à l'écran le graphique tel qu'il sera imprimé sur le périphérique sélectionné. L'ensemble des paramètres d'impression du graphique (orientation, zone d'impression, vitesse de traçage, dimensions de la feuille et taille du texte) sont très simples de mise en oeuvre. La commande « Dossier » permet d'automatiser l'impression de plusieurs fichiers graphiques regroupés dans une liste. Il ne possède cependant pas de macros. Freelance Plus 3 dispose, comme Harvard Graphics ou Show Partner, d'un module de diaporama permettant de réaliser sur un PC ou sur un Barco une présentation entièrement automatisée. Une telle réalisation est simple à mettre en oeuvre même par un non-informaticien. De plus, il permet de générer, directement à partir du logiciel, une disquette de présentation sous DOS. Là, les logiciels précités nécessitent des manipulations externes. Freelance Plus 3 peut intégrer à l'intérieur d'un dessin des images scannérisées (format TIFF) pour permettre, par exemple, l'inclusion du logo de l'entreprise au sein d'un graphique. Cette fonctionnalité, absente sur la plupart des logiciels, peut se révéler fort utile. Le logiciel sait exporter dans les formats les MICRO-SYSTEMES - 141



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 188