Micro Systèmes n°99 jui/aoû 1989
Micro Systèmes n°99 jui/aoû 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°99 de jui/aoû 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 188

  • Taille du fichier PDF : 156 Mo

  • Dans ce numéro : grandes écoles... du clavier au charbon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 114 - 115  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
114 115
BANC D'ESSAI pour chaque classe de confidentialité. Les actions permises ou refusées sont la création, la suppression, la modification et l'indexation de dossiers. Les droits des utilisateurs sur le thésaurus sont définis indépendamment de ceux sur les dossiers : autorisation d'ajouter ou de supprimer des mots clés. Les possibilités de SACADO en matière de droits d'accès sont très complètes. Mais on peut se demander si elles sont vraiment nécessaires, étant donné que, dans sa configuration actuelle, le logiciel ne peut fonctionner qu'en monoposte et qu'aucune utilisation en réseau n'est prévue dans un avenir proche. Attention cependant à ne pas égarer le mot de passe du superviseur, sans quoi certains droits sur la base pourraient disparaitrent. Le thésaurus : l'indexation des dossiers Le thésaurus comprend la totalité des mots clés qui permettent de constituer la notice des dossiers. Ces mots clés sont regroupés par thèmes dans des rubriques. Le nombre de rubriques n'est pas limité et il peut y avoir jusqu'à 32 700 mots clés par rubrique ! Un mot clé comporte au maximum 24 caractères et peut contenir des espaces. Au sein d'une rubrique, des liens hiérarchiques de généricité, spécificité ou synonymie peuvent être établis entre les mots clés. La généricité permet d'englober sous un même terme un ensemble de mots clés. Par exemple, le mot clé EU- ROPE, qui appartient à la rubrique PAYS, peut être défini comme générique des termes FRANCE, ITALIE, ESPAGNE... Ainsi, lors d'une recherche dans la base, si on demande que la rubrique PAYS contienne le mot clé EUROPE, le logiciel sélectionnera bien sûr tous les dossiers où le terme EUROPE est explicitement spécifié, mais également ceux dont la rubrique PAYS comporte les mots clés FRANCE, ITALIE, ESPAGNE... La spécificité est l'inverse de la généricité : EUROPE est générique 114 - MICRO-SYSTEMES de FRANCE et FRANCE est spécifique d'EUROPE. Lorsqu'un lien de généricité est établi, les liens de spécificité associés sont automatiquement créés par le logiciel. La synonymie permet de définir des mots clés équivalents : employer l'un ou l'autre lors de n'importe quelle opération entraînera les mêmes résultats. Ceci permet de rendre plus souple la consultation de la base : pourquoi distinguer les mots clés HOLLANDE et PAYS-BAS alors qu'ils désignent le même pays ? Lorsqu'on utilise la synonymie, il est nécessaire de désigner un terme vedette qui remplacera les différents mots clés synonymes dans les notices des dossiers. L'utilisation du thésaurus est très agréable. La fenêtre est divisée en cinq parties : un cadre pour les rubriques, un autre pour les mots clés de la rubrique sélectionnée et trois zones plus petites réservées aux termes spécifiques, synonymes et génériques du mot clé sélectionné. Le thésaurus n'est pas figé, mais peut à tout moment être modifié, même lorsque la base comporte déjà un nombre important de dossiers. Il est également possible de modifier des liens hiérarchiques. Dans tous les cas, les rectificatifs sont apportés dans la notice des dossiers concernés de la base. Afin de conserver une trace écrite, les rubriques avec leurs mots clés et leurs liens hiérarchiques peuvent être éditées sur imprimante. C'est au niveau du thésaurus que sont créés les administrateurs et les utilisateurs. En effet, une rubrique particulière, dénommée UTILISA- TEUR, contient comme mots clés les identificateurs des personnes autorisées à utiliser la base. Deux autres rubriques spéciales sont également créées automatiquement par SACADO : une rubrique CLASSE, où les mots clés sont les classes de confidentialité, et une rubrique DATE, qui contient les dates de création des différents dossiers. Pour chaque nouveau dossier, ces trois rubriques sont indexées dans la notice par le logiciel. Lors de la création d'une nouvelle base, il est nécessaire de définir avec le plus grand soin les différentes rubriques avec leurs mots clés. De même, les liens hiérarchiques doivent être employés avec la plus grande prudence. Il faut constamment garder à l'esprit que le principal intérêt des notices est de permettre une recherche sélective des dossiers dans la base. La fenêtre « dossiers » permet de sélectionner et de visualiser les dossiers existants et d'en ajouter de nouveaux. Un dossier est composé de plusieurs parties. Une notice comporte les rubriques et les mots clés qui indexent le dossier. Une zone commentaire, composée d'au plus 1000 caractères, donne la possibilité à l'utilisateur de mémoriser des informations complémentaires. Des documents peuvent compléter le dossier. Ceux-ci doivent être stockés sur support magnétique. Lors de la consultation du dossier, le contenu du fichier apparaît explicitement à l'écran s'il est au format ASCII, ou Textor, s'il s'agit d'un texte, ou au format EYESTAR+ ou TIFF pour une image numérisée. Les fichiers avec un autre format ne peuvent pas être visualisés et sont symbolisés par un logo en forme de point d'interrogation. La base peut être consultée de plusieurs façons. Après avoir fait une sélection générale, un feuilletage séquentiel permet de consulter les dossiers un à un, même si cela peut sembler fastidieux ! Lors de sa création, chaque dossier reçoit un numéro qu'il conserve tout au long de l'existence de la base. Il est cependant plus intéressant de chercher des documents par une méthode d'interrogation : l'utilisateur indique les rubriques et les mots clés qui doivent se trouver dans la notice des dossiers recherchés. Il dispose des opérateurs logiques « ET », « OU », « SAUF », », et « > » ainsi que d'un caractère de troncature pour affiner ou élargir sa recherche. Le logiciel sélectionne les dossiers qui vérifient les contraintes imposées. Un feuilletage séquentiel permet alors de consulter les dossiers sélectionnés, l'un après l'autre. Grâce à une organisation astucieuse de la base (technique du B-ARBRE), la recherche est extrêmement rapide. Chaque dossier, avec tout ou partie des documents qu'il contient, peut être édité sur imprimante. Une possibilité intéressante du produit est de permettre d'effectuer des « vidages » et des « rechargements » totaux ou partiels au niveau du thésaurus et des dossiers. Ceci autorise d'une part de faire des sauvegardes de la base, et d'autre part d'échanger des dossiers entre des bases installées sur différents postes. Espérons que la nouvelle documentation qui est en cours de réalisation sera plus complète que celle fournie actuellement, qui est pour le moins succincte. Dommage, car ce qui est expliqué l'est très clairement ! A noter cependant la très bonne initiative du distributeur de proposer une journée de formation sur son produit. SACADO offre une solution accessible aux non-informaticiens pour résoudre les problèmes de gestion de documents. La dénomination du produit rappelle l'accessoire du randonneur, à l'utilisateur de transformer sa gestion fastidieuse en balade de plaisir... Norbert Dulac SACADO Distributeur : MTE Développeur : SYSECA Matériel : compatible PC-AT ou PS2 sous MS-DOS Configuration minimale : 2 lecteurs de disquettes (disque dur ou D.O.N. recommandé) RAM de 640 Ko, écran graphique sous Windows Compatibilité : scanners Microtek, scanners format TIFF (version disponible en juin), disques optiques numériques (D.O.N.) ISI 525 WC Maxtor RXT 800S Prix : 13 500 F HT pour le logiciel, 4 500 F HT la journée de formation Juillet/Août 1989
PRIX DE LANCEMENT 1295 F HT EllSONAt ORPUIEll 1WARDS 1988 WINNER BVii 1988 1988 WINNER "Ce produit est vraiment révolutionnaire et démontre que Walter Bright, responsable du développement chez Zortech, est sûrement un des meilleurs programmeurs du monde." Personal Computer World C c'est super I C++ c'est supere Zortech C44, le premier vrai compilateur C-1-1- sous MS-DOS. Avec Zortech C++, plus besoin d'investir dans un compilateurC. C++ de Zortech, comprend : un compilateur C++, un compilateurC, un éditeur de lien, un gestionnaire de projet et de librairies, un environnement d'édition, une aide en ligne résidente, un manuel de plus de 600 pages, et LA LIBRAIRIE GRAPHIQUE LA PLUS RAPIDE DU MARCHE. Utilisé en tant que compilateurC, Zortech C++ gagne en rapidité par rapport aux meilleurs produits du marché, génère des fichiers obj compatibles Microsoft C et TurboC, et optimise votre code exécutable, le rendant jusqu'à 30% plus performant. Zortech C++ est compatible avec la norme ANSI. Maintenant vous pouvez convertir votre code MSC, ou TurboC, vers C++, grâce à la compatibilité fonctionnelle des librairies ! Zortech C++ est compatible avec le debugger, codeview, mais vous pouvez dès à présent utiliser notre nouveau Zortech Debugger plus puissant et plus simple. A LAIDE Support technique le support technique est assuré du lundi ou vendredi, de 10h à 17h, comme pour tous les produits distribué par le C SHOP, spécialiste du langage C ENTREZ DANS LE MONDE DE LA PROGRAMMATION ORIENTEE OBJET e OUI% Débutants ou professionnels, apprenez ou utilisez au plus vite les e envoyezressources de la programmation orientée objet. moi vite C++ SHOP La boîte à outils C-1-7 comprend le code source d'une col lection de classes de base, telles que : gestion de ta-% ‘ bleaux binaires ou dynamique, gestion de fenêtre/El C++ : 1295 F HT (1535,87 F TTC) texte, gestion de mémoire virtuelle..., soigneusement étu- D C++ Tools : 995 F HT (1180,07 F TTC)% diées, pour assurer un haut degré de maintenance, de portabilité, et e pc++ et C++ Tools : 1795 F HT de fonctionnalités pour vos futures applications. e (2128,87 F TTC) ❑D Une documentation complète%%, s, F -5) La documentation complète de 450 pages est également un vé- sur les produits Zortech et C Shop. zc, ritable guide d'enseignement pour tous ceux qui souhaitent e aborder simplement la programmation orientée objet. e Nom Adresse Zortech C++ est disponible dès aujourd'hui. Tél. C c'est bien, mais C++ c'est vraiment mieux Envoyez ce coupon accompagné de votre règlement par chèque à : Toutes les marques ou noms de produits sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. DISTRIC 19, rue Jean-Dussourd - 92600 Asnières - TéL 43.56.07.90 21-23, rue des Grands-Champs - 75020 Paris - Tél. 43.56.07.90



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 99 jui/aoû 1989 Page 188