Micro Systèmes n°98 juin 1989
Micro Systèmes n°98 juin 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°98 de juin 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 188

  • Taille du fichier PDF : 153 Mo

  • Dans ce numéro : choisir... logiciels intégrés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
M1CRD niGEST flIALITL Du PS au mainframe, IBM joue la carte de l'unité. Depuis l'annonce de l'Architecture Unifiée d'Application (AUA), les observateurs attendaient impatiemment un premier produit permettant de donner corps à ce concept. C'est désormais chose faite avec : OFFICE VISION : LA BUREAUTIQUE PORTABLE D ifficile pour IBM de s'affranchir de l'édition de logiciel : qu'il s'agisse de défendre ses systèmes d'exploitation « propriétaires » ou d'imposer un standard, Big Blue se doit de donner l'exemple. C'est en choisissant la voie difficile de la bureautique (créneau vertica- lisé et concurrentiel, avec des acteurs comme Digital, Wang ou Xerox) que la compagnie a choisi de soutenir l'architecture AUA (ou SAA en version originale). Concrètement, l'« Office Vision Family » se présente comme un ensemble de logiciels d'application ca- pable de tourner dans les différents environnements : PS/2 en réseau local sous OS/2 Communication Manager, micro-ordinateurs AS/400 et gros systèmes de la ligne 370. L'unité se retrouve dans l'utilisation d'une même interface graphique semblable à celle de Presentation Manager. Office Vision comporte aussi bien d'anciens programmes que des nouveaux, couvrant les applications de traitement de documents, de courrier électronique, de gestion de données et d'analyse de chiffres. Il ne s'agit pas d'un intégré au sens micro-informatique du terme, mais d'un ensemble modulaire offrant non seulement la même interface mais également une compatibilité complète au niveau des données. En ce qui concerne l'environnement micro, Office Vision fonctionne sous une nouvelle version de l'édition étendue d'OS/2, avec les gestionnaires Database Manager et Communication Manager et le serveur de réseaux Lan Server. Dans un proche avenir, certaines des fonctionnalités d'Office Vision devraient être accessibles à partir de stations de travail sous DOS, connectées au serveur OS/2. Un programme de communication, baptisé Personal Services/PC, permettra d'accéder aux documents et aux boîtes aux lettres sur minis et mainframes.L.D. RISC, SPARC, OPA, N10/i860, 486, Microstation Apple... tels sont les mots magiques qui ont marqué la NCGA, seconde manifestation américaine d'informatique graphique. Salon sérieux et lourd, la NCGA aura cependant vu des annonces du troisième type, propres à bouleverser le marché : Hewlett-Packard rachète Apollo et devient, sur le papier du moins, premier vendeur de stations graphiques (30,5% du marché) devant SUN (28%) Pansophic rachète Genigraphics. Concentration avant mutation d'un marché turbulent ? Probablement car les 486 et i860 d'Intel vont faire très mal ! NCGA : LA PEUR DU RISC I faut s'attendre dans les mois qui viennent à un bouleversement du marché dont personne n'a encore idée. Les chiffres des spécialistes et des grands instituts d'enquête pourraient bien être totalement faux. L'arrivée du 486 d'Intel s'accompagne en effet du 860 qui en multiplie l'efficacité et ouvre aux PC un terrain actuellement réservé aux stations de travail à 100 000 $ et 200 000 $. En conséquence, le marché des stations graphiques, déjà en croissance rapide (de 30% à 40% an) pourrait bien connaître une explosion notablement plus forte que ce qui a été annoncé. Et dans ce cas, les adversaires d'aujourd'hui, Sun, DEC, HP, Ardent, Allient... pourraient bien être les grands perdants. De même qu'une vague géante peut être surclassée par une vague encore plus monumentale, de même la mutation du phénomène PC 386 vers le 486 et le 860 pourrait bien mettre au rencart les actuelles Rolls de l'informatique graphique pour les remplacer par les Audi Quattro des stations PC. Devant ce phénomène imminent, certains pensent déjà à remplacer la définition actuelle des écrans PC par celle des futures normes de la télévision haute définition. Ecrans PC, magnétoscopes et télévisions auraient alors les mêmes caractéristiques : ce serait la fusion de trois mondes, et l'entrée définitive de l'informatique dans la vie quotidienne. Les nouvelles applications surgiraient alors en liaison avec les nouveaux supports vidéo. Tout cela arrive bien plus vite que prévu, même si la guerre des normes de la TDHV (Télévision Haute Définition) entre les Etats-Unis, le Japon et l'Europe ralentit quelque peu ce phénomène. HP rachète Apollo Apollo, disait-on, connaissait quelques difficultés. Il lui manquait l'assise financière permettant de réaliser les investissements nécessaires à son maintien et à sa croissance. C'est chose faite avec son rachat par HP, qui devient par là même, sur le papier du moins, le premier fournisseur de stations de travail graphi- 28 - MICRO-SYSTEMES Juin 1989
ques du marché avec 30,4% des parts (16,9% HP + 13,5% Apollo), devant Sun (28,3%) et DEC (18,6%). Ce rachat bouleverse le paysage, puisque DEC avait par ailleurs lancé une offensive en direction de SUN, qui se trouve désormais coincé entre deux compétiteurs féroces, bien décidés à lui ravir sa suprématie. Au coeur de cette lutte, les nouveaux composants joueront un rôle capital, puisque l'affrontement entre ces compagnies a depuis 1988 tourné au combat de rue. L'intensification s'est encore accrue avec cette consolidation HP-Apollo, conclue sur la base de presque 500 millions de dollars. HP a en effet accepté de payer 13,13 $ l'action pour chacune des 36,3 millions d'actions rachetées. HP possède désormais 51 des parts d'Apollo pour un montant exact de 476,4 millions de dollars. Parmi les autres compagnies ayant lutté pour acquérir Apollo, on cite principalement Bull HN Information Systems Inc., Siemens AG et Sony. « Nous avions besoin d'un grand frére avec de grandes poches », reconnaissent les dirigeants d'Apollo, dont la compagnie n'a dégagé que 2 millions de dollars de bénéfices en 1988, pour un chiffre d'affaires de 653 millions de dollars. Avec 4 500 employés, Apollo se consacre essentiellement aux réseaux, aux environnements Unix et aux stations RISC et CISC (Reduced Instruction Set Computers et Complex Instruction Set Computers). HP est environ vingt fois plus grand, avec 87 000 employés et un chiffre d'affaires de 9,83 milliards de dollars pour un bénéfice de 816 millions de dollars en 1988. A l'heure actuelle, les deux compagnies possèdent chacune leur propre gamme. Mais elles sont toutes les deux fondées sur les composants Motorola et bientôt elles intégreront le 68040. Prochainement, on s'attend donc à ce que les deux lignes de production fusionnent. Dans ce cas, HP pourrait bien garder le MPU RISC Prism d'Apollo. Juin 1989 L'usage de l'image de synthèse se généralise désormais dans tous les secteurs et permet à l'illusion de prendre le pas sur la réalité. Pour conserver la clientèle d'Apollo, HP devra également présenter bientôt un plan détaillé de fusion. En attendant, les OEM et les développeurs de logiciels pour Apollo portent tous un gros point d'interrogation anxieux suspendu au-dessus de leur tête... Apollo gardera-t-il sa spécificité ? Pansophic rachète la division systèmes de Genigraphics Représentée en France par Mécanorma, Pansophic, l'une des principales sociétés américaines spécialisées dans le graphisme, a également frappé un grand coup en rachetant la division systèmes de Genigraphics pour 19,5 millions de dollars. Fondé en 1974 comme filiale de la General Electric Company, Genigraphics a tout d'abord réalisé des produits graphiques à destination de la navette spatiale, dans le cadre de commandes effectuées par la NASA. Jusqu'à présent, Genigraphics fabriquait et commercialisait logiciels, stations graphiques et périphériques, tout en ayant une importante activité de service, orientée vers la réalisation graphique à partir de ses propres produits. Actuellement, Pansophic, société de logiciels graphiques employant plus de 1 600 personnes et disposant d'un parc de plus de 50 000 installations dans le monde sur plus de 15 000 mainframes, mini et micros, semble un partenaire adapté et complémentaire de Genigraphics. D'autant plus que l'évolution du marché, en forte croissance, se prête aux regroupements favorisant les économies d'échelles. Pansophic récupère en outre les bases européennes de Génigraphics, ce qui a semblé être un élément important dans les négociations. Le produitphare actuel de Pansophic, Studio- Works, se compose de six programmes principaux : Artwork, Pagework, ChartWork, Brushwork, VideoWork et FileWork. Ils couvrent l'ensemble des applications graphi- M ICRO-SYSTEM ES - 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 188