Micro Systèmes n°98 juin 1989
Micro Systèmes n°98 juin 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°98 de juin 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 188

  • Taille du fichier PDF : 153 Mo

  • Dans ce numéro : choisir... logiciels intégrés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 104 - 105  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
104 105
BANC D'ESSAI o OPUS 1 - IIAISONS.ODF : Info Générale DEI fichier Edition Uue Organisation Création Impression Recalc. Uue Erec. ID Propriétaire Coût Date de Uentet 1 101 Nicolas, Paul et Marie 420.000E 14/01/85 2 102 420.000F 3 103 Charles, Alain et Louise 420.000F 01/03/86 4 104 Daniel, Jean et Sarah 540.000E 15/02/86 5 201 Michel, François et Elisabeth 420.000F 12/10/85 6 202 420.000E 7 203 Carlos, Roger et Marie 420.000F 31/01/86 8 204 Denis, Stéphane et Alexandra 540.000F 02/05/86 9 301 Christophe, Marc et René 420.000E 12/03/86 10 302 Laurent, Jean-Paul et Linda 420.000F 04/02/86 11 303 Antoine, Maurice 420.0110F 15/06/86 12 304 420.000F 13 401 Yves, Marcel 420.000E 03/04/86 14 402 420.000E 15 403 Olivier, Jonathan et Patricia 420.000E 14/07/86 16 404 540.000F 17 501 420.000F Houu Une représentation des enregistrements en tableau. Lorsque le fichier est créé, il est naturel d'inscrire des données dans les enregistrements ! Pour ceci, on sélectionne d'abord une forme, afin de faire apparaître les champs à compléter. Deux formats de visualisation sont ensuite possibles : en « Forme », où les fiches apparaissent individuellement, ou en « Tableau » où chaque ligne représente un enregistrement. Pour créer de nouvelles fiches, il suffit de se positionner sur le dernier enregistrement du fichier, qui est toujours vide, et d'inscrire les données voulues dans les champs. Ceci peut se faire en représentation forme ou tableau. Le nouvel enregistrement est ajouté au fichier, et un autre enregistrement vide est créé. Les données introduites sont automatiquement mises au format de leur champ respectif. La modification de fiche se fait selon le même principe que la création. Un enregistrement peut être sélectionné directement par son champ « ID », ou en feuilletant le fichier à l'aide d'ascenseurs. Les options d'édition « sélectionner », « couper », « copier », « coller », communes à toutes les applications Windows, sont bien sûr disponibles pour compléter les champs. Des informations peuvent être importées ou exportées avec d'autres logiciels, comme par exemple dBase III, en utilisant un format ASCII ou DIF. Un fichier peut contenir au maximum 10 000 enregistrements. Le nombre de champs par enregistrement est limité à 100. Un champ de type texte peut au plus avoir 1 023 caractères, et un champ numérique 15 décimales. On compléta ensuite par une représentation graphique... La particularité d'Opus I est de permettre une symbolisation graphique des fichiers : sur une figure, des objets sont assignés à des enregistrements. On peut alors faire référence à une fiche en sélectionnant l'objet qui lui est associé et inversement. Ceci est très pratique pour visualiser d'un seul coup d'oeil un fichier complet. On peut, par exemple, imaginer un fichier où chaque enregistrement fait référence à une maison d'un nouveau lotissement. Le dessin d'ensemble montre les différents pavillons avec leur emplacement respectif. Pour construire une image, l'option « Dessin » du menu « Création » offre un éditeur graphique couleur complet, qui fonctionne en mode vectorisé : un dessin est composé d'un ensemble de figures élémentaires (traits, rectangles, cercles...). L'avantage de cette solution, par rapport au point par point, est d'offrir une plus grande souplesse dans la modification du dessin : chaque objet graphique peut à tout moment être sélectionné pour modifier sa taille, sa couleur, sa position, ou même le détruire. Le fonctionnement de cet éditeur graphique est comparable à celui n d'autres logiciels comme Draw, Graph Plus ou Designer. Le menu « Outils » propose les instruments de base pour la construction des figures élémentaires : ligne droite, ligne courbée, rectangle, camembert, ellipse, texte... Le menu « Ligne » permet de sélectionner le type de trait, et le menu « Remplir » la trame et la couleur de coloriage. Lors de l'ajout de texte, la taille, la police et le style des caractères sont à choisir parmi des listes assez complètes. Afin de faciliter le travail de l'utilisateur, une douzaine de symboles déjà dessinés est proposée : un homme, un avion, un ordinateur, un bateau, une voiture... Si ces figures ne conviennent pas, il est possible de les remplacer par d'autres, mais le nombre total de symboles doit toujours être de douze au maximum. Lorsque le dessin est terminé, les objets concernés sont à sélectionner et à assigner à leur enregistrement respectif. Ainsi, lorsque l'utilisateur sélectionnera un de ces objets, il pourra directement accéder à l'enregistrement associé. Il est également possible de programmer un objet pour qu'il exécute une suite d'actions lorsque l'utilisateur « clicke » dessus : ouverture d'un autre fichier, lancement d'une impression, démarrage d'un tri, mise en évidence de certains objets... Il est à noter que la complexité de l'image n'est pratiquement pas limitée puisque des possibilités de zoom sont disponibles à la fois lors de la création et de l'utilisation du dessin ! La création d'un dessin constitue la phase la plus longue de la construction d'un fichier. Cependant, si le graphique est bien pensé, cela permet d'accélérer et de faciliter énormément l'exploitation du fichier. Cet éditeur graphique peut également servir à la création de figures pour les champs de type graphique. Un gestionnaire informatique de données offre l'énorme avantage de pouvoir extraire très rapidement d'un fichier les enregistrements satisfaisant à certains critères. Il permet également une classification aisée d'informations. 104 - MICRO-SYSTEMES Avec Opus I, les enregistrements peuvent être sélectionnés de plusieurs façons. Une première méthode consiste à donner le contenu du champ ID pour accéder directement à la fiche unique associée. Une autre solution est de faire une sélection manuelle en visualisant les enregistrements en représentation forme, tableau ou graphique. Mais la façon la plus intéressante de procéder est d'opérer une sélection multicritère en imposant des contraintes aux contenus de certains champs. L'utilisateur indique dans une fiche type les conditions auxquelles doivent satisfaire les enregistrements recherchés : contenu d'un champ égal, différent, inférieur ou supérieur à une valeur fixée, ou même compris à l'intérieur d'un intervalle. Les caractères spéciaux « ? » et « * » remplacent respectivement un caractère unique quelconque ou une séquence de caractères. Ceci permet des recherches sans imposer de conditions rigides. Les contraintes des différents champs peuvent être liées par les opérateurs logiques « ET » ou « OU » pour resserrer ou élargir la recherche. Les critères de sélection peuvent être sauvegardés sous la forme d'une macro afin d'être réutilisés. Ce qui permit une exploitation des informations... Lorsque des enregistrements sont sélectionnés, il est possible de mettre en surbrillance, ou inversement de cacher, les éléments graphiques associés sur le dessin du fichier. Pour classer des enregistrements, il suffit de sélectionner sur une fiche type les champs qui rentrent en compte pour le classement. Le champ le plus prioritaire est sélectionné en premier, puis éventuellement en second champ, un troisième... Pour chaque rubrique, l'ordre de classement peut être croissant ou décroissant. Pour des questions de sécurité d'utilisation, des mots de passe peuvent être définis, afin de verrouiller l'accès aux fichiers. Un mot de Juin 1989
passe permet, au choix, de contrôler uniquement les modifications du dessin, ou celles du fichier et du dessin. Ceci est bien pratique pour installer des fichiers utilisables seulement en consultation ! Et enfin on obtint des écrits... Un gestionnaire de fichier, aussi performant soit-il, n'offre guère d'intérêt sans possibilité d'édition des données sur papier. Toutes les possibilités d'impression d'Opus I sont regroupées dans le menu « Impression ». Pour vérifier la construction d'un fichier, l'ensemble des champs avec leur type associé peut être listé. Une fiche particulière peut être sortie sur imprimante avec une présentation identique à celle de l'écran. Il est possible d'éditer le dessin, même en couleurs si le périphérique de sortie le permet. Mais les deux points forts d'Opus I sont la création de « rapports » et l'édition d'étiquettes d'adresse. Un rapport est tout à fait comparable à la représentation en tableau du fichier. Les champs à imprimer et la présentation sont à redéfinir par l'utilisateur. Lorsque le modèle de rapport est créé, il peut être sauvegardé sur disque pour pouvoir être réutilisé. Plusieurs rap- Date : 18/3/89 Heure : 15:06 ID Propriétaire OPUS I HAISONS.00F : Info Générale Fichier Edition Uue Organisation Création Impressi n Recalc Alloué à l'enregistrement 5 : 201 iiWWWWW11.. WWWWWWWW WWWWWWWWWWWW WWWWWWWWWWWWW WWWWWWWWWWWWW WWWWWWWWWWWWW 1,10WWWWWW WWWWWWWWWWWWW AAMAINNAWAN 0 ee WWWWWWWWW AA111e NNAWWWWW WWWWWWWW 0111 wWWWWAIN11 ee mmewooe AAN1WWWWWWWWWWY WWWWWWWWW. WWWWWWWWWW WWWWWWWWWWW 00 WWWWWWWWWWW WWWWWWWWWWW 111WWWWWW WWWWWWWWWWW WWWWWWWWWWW WWWWWWWWWWWW 00 WWWWWWWWWWWW WWWWWWWWWWWWW WWWWWWWWWWWW WWWWWWWWWWWWWW 1.WWWWWWWWWWv 111111111111 WWWWWWWWWe ›WWWWWW1 N111111e WWNANNWA WWWWWWWWWWW WWWWWWWWWWWW 11111111111 Maisons Vertes 11111111111 WINNWWWWWW 1111111WWWWW WWWWwwwWWWWW ports, mettant chacun en avant des données précises du fichier, peuvent ainsi être créés et sauvegardés. Il est cependant dommage que la taille et le format des champs ne soient pas repris par défaut. Pour réaliser des étiquettes d'adresse, il est tout d'abord nécessaire de sélectionner les informations utiles : certains champs du fichier sont à associer aux rubriques standards de l'étiquette (nom, adresse, ville...). Les résultats de cette manipulation sont mémorisés LOTISSEMENT "Maisons Vertes" Date de Vente Coût Les possibilités de représentation graphique du fichier sont nombreuses. avec le fichier. Il n'est donc possible de réaliser qu'un seul format d'étiquettes par fichier. Lors du lancement de l'impression, certains paramètres de présentation doivent être précisés : nombre d'étiquettes par ligne et largeur des marges et des étiquettes. La version 2.08 d'Opus I dont nous disposions est francisée au niveau du programme. Malheureusement, la documentation fournie est encore en anglais, ce qui oblige à faire constamment la liaison entre Taux d'intérét Vendu Page 1 Valeur Marchande 101 Nicolas, Paul et Marie 14/01/85 420.000F 9,75% oui 1.140.000F 102 420.000F 1.260.000F 103 Charles, Alain et Louise 01/03/86 420.000F 9,50% oui 1.170.000F 104 Daniel, Jean et Sarah 15/02/86 540.000F 9,50% oui 1.440.000F 201 Michel, François et Elisabeth 12/10/85 420.000F 9,75% oui 1.158.000F 202 420.000F 1.260.000F 203 Carlos, Roger et Marie 31/01/86 420.000F 9,75% oui 1.170.000F 204 Denis, Stéphane et Alexandra 02/05/86 540.000F 9,00% oui 1.470.000F 301 Christophe, Marc et René 12/03/86 420.000F 9,50% oui 1.238.000F 302 Laurent, Jean-Paul et Linde 04/02/86 420.000F 9,50% oui 1.140.000F 303 Antoine, Maurice 15/06/86 420.000F 8,75% oui 1.170.000F 304 420.000F 1.500.000F 401 Yves, Marcel 03/04/86 420.000F 9,00% oui 1.134.000F 402 420.000F 1.260.000F 403 Olivier, Jonathan et Patricia 14/07/86 420.000F 8,75% oui 1.200.000F 404 540.000F 1.500.000F 501 420.000F 1.260.000F Oue Préc. les menus en anglais du manuel et ceux en français du logiciel ! Une aide en ligne (en français !) est à tout moment accessible par le menu système de la fenêtre. Il est également possible d'accéder directement, depuis Opus I, au panneau de contrôle et au presse-papier de Windows. Mais attention à la version anglaise de Windows, car seul un fichier CLIPBRD.EXE et non PRESS- PAP.EXE est recherché ! OPUS I offre, pour moins de 4 000 F HT, une application facile d'emploi grâce à l'environnement Windows, ce qui permet de créer rapidement des fichiers personnels. Les possibilités de représentation graphique des données permettent la consultation et la modification de fichiers par des simples utilisateurs non informaticiens. La création de la structure du fichier doit être laissée à quelqu'un de plus habitué. Cependant, pour une utilisation plus professionnelle, certaines limitations apparaissent : pas de vraie gestion multifichier, possibilité de n'ouvrir qu'un seul fichier à la fois. Norbert Duparc..ombre d'Enreg.. 17 Juin 1989 Voici la sortie imprimante d'un rapport établi à partir d'Opus I. OPUS I Version 2.08 Distributeur : ISTA Prix : 4 000 F MICRO-SYSTEMES — 105



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 98 juin 1989 Page 188