Micro Systèmes n°97 mai 1989
Micro Systèmes n°97 mai 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°97 de mai 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 220

  • Taille du fichier PDF : 186 Mo

  • Dans ce numéro : imprimantes laser et traitements de texte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
MICRri nuGEST REVUE DE PRESSE PC MAGAZINECALCULE Les scientifiques, les hommes de marketing et les statisticiens se régaleront avec ce numéro de mars de PC Magazine consacré aux packages d'analyses statistiques aux outils graphiques et aux solveurs d'équations. 80 packages d'analyses statistiques et numériques sont présentés. Les principes de la visualisation scientifique y sont explicités, enfin les difficultés spécifiques à la résolution d'équations y sont passées au crible. Presque 200 pages de lecture. MD 1 Inside theWarld Of Numbers Powerful Tools Gr Comm. Probkm RECHERCHE PUBLIQUE : LE BILAN DE 01 01 Informatique présente dans son numéro du 27 mars 1989 (1053) l'état de la recherche publique en France. Du CNRS à L'INRIA en passant par les technopoles et l'AN- VAR, le rôle des chercheurs du secteur public dans le dépôt de brevets et le transfert de technologies est mis en évidence, chiffres à l'appui. 85 contrats de licence, 107 dépôts de brevets, 399 demandes de dépôts à l'étranger portant sur 59 brevets, tels sont les chiffres de 1988. En matière de transfert de technologies, deux cas de figure se présentent. Lorsqu'il se situe dans le cadre d'une coopération avec l'induStrie, le CNRS laisse le soin au partenaire privé de déposer luimême le brevet. En contrepartie, il demande une redevance sur l'exploitation de ce brevet, calculée en fonction des apports intellectuels et financiers. Deuxième cas de figure, les brevets, fruits des propres recherches du CNRS, sont concédés sous forme de licences aux entreprises qui souhaitent les exploiter. Pour l'INRIA, la collaboration avec les entreprises portent sur la réalisation de matériel ou de logiciels expérimentaux, ou encore au fait de résoudre les problèmes complexes des utilisateurs : application de la vision stéréoscopique à la réalisation de modèles numériques de terrain chez Spot Image, utilisation de logiciels de robotique pour la réparation de la centrale nucléaire de Chinon avec EDF... Pour ceux qui ont du vague à l'âme, des soucis à oublier, des revanches à prendre, voici, toujours dans 01 Informatique n°1053, un dossier sur la sécurité informatique dont le plus beau fleuron est certainement l'Anthologie des sinistres, sous-titrée impitoyablement Des cas concrets. Signé RPB pour René Pierre Balme, ces trois pages de désastres exemplaires sont extraites du rapport Apsaird/clusif, qui les catégorie : détournements de fonds et de biens ; risques matériels divers ; sabotages ; détournement d'informations ; erreurs de saisie et de transmission ; erreurs de conception et de réalisation. En voici quelques fleurons : — dans une entreprise spécialisée dans la recherche minière, un programme produit frauduleusement un rapport favorable qui permet par la suite de réaliser pour 80 MF d'opérations immobilières douteuses ; — à la suite de fausses prévisions météorologiques, des agriculteurs achètent pour 2,9 MF d'un produit antiputréf action qui se révèle inutile. La collusion avec le fournisseur est prouvée ; — modification des seuils d'alarme d'une centrale de surveillance dans un hôpital : deux décès ; — destruction des bibliothèques sources et objets dans une société financière. Le module de sauvegarde avait été saboté. Pertes estimées à 100 MF ; — un pirate détourne un fichier bancaire d'aide à la décision d'accords de crédit. Il menace les sociétés en difficulté de divulguer l'information à leurs fournisseurs et clients et obtient 2,5 MF de rançon. INTEL CONTRE MOTOROLA En annonçant son N-10, encore baptisé 860. Intel s'efforce de concurrencer Motorola sur son propre terrain, celui des composants graphiques à architecture RISC. Longtemps un adversaire du RISC, Intel se voit néanmoins contraint d'intégrer cette architecture à ses composants afin de pénétrer dans le monde des stations graphiques, dont le chiffre d'affaires, selon une étude de Dataquest, devrait atteindre 5 milliards de dollars en 1990. Actuellement, Motorola fournit 60% des microprocesseurs des stations, tandis qu'Intel tient le haut du pavé sur PC. Mais le 860, composant ultrarapide, présente bien des avantages qui ont de quoi inquiéter Motorola. Alors que le 88000 de Motorola, basé sur une architecture RISC, coûte environ 1000 $ et offre 17 Mips, le 860, quant à lui, annoncé à 750 $, présente des avantages au P Z7-7M, : LU= a. 7,7 jailli. » INT-AAA 101.61. - usuess ek BASE Its Emerging Economic Clout in East Asia moins équivalent auxquels il faut ajouter deux coprocesseurs ultrarapides destinés aux opérations en virgule flottante (Mflops). Déjà, IBM travaille à sa carte Wizard, équipée d'un Intel 860, destinée à accélérer les performances de son PS/2. La différence entre PC haut de gamme et les premières stations graphiques s'estompe rapidement. Data General Corp vient d'annoncer une station équipée de 88000 de Motorola. Avec 17 Mips pour un prix de 7 450 $, cette machine est deux fois moins chère que le PMax de Dec, qui déjà cassait les prix afin de tenter de prendre à Sun Microsystems son leadership sur le marché des stations graphiques. D'autres constructeurs tels Sanyo et Stratus suivent la même voie. On n'attend plus que les logiciels tournant sur ces machines. LE SGML EST-IL UN FUTUR STANDARD ? Le simple codage ASCII pourrait bien, dans un avenir proche, être remplacé par le SGML. Sous cet acronyme barbare se cache le « Structured Generalised Markup Language », une nouvelle norme descriptive qui définit les enrichissements et les informations structurelles de la présentation des textes, de façon standardisée. Actuellement, le SGML correspond à une norme ISO. Il est appliqué par des groupes tels que le Graphic Communications Association, l'Association of American Publisher (AAP), le DOD (American Department of Defense). De façon officielle, tous les documents émis en 1989 dans le cadre du DOD devront être compatibles avec l'ISO 8879, en d'autres termes avec le SGML. Si ce mouvement se poursuit, les traitements de texte de l'avenir ne connaîtront plus le terme « communiquer » : ce dernier sera devenu implicite, effacé par la force de sa propre évidence. Jacques de Schryver 76 — MICRO-SYSTEMES Mail 989
AutoCompta 3* AutoPaye* 650 Fh.t. 850 Fh.t. Comptabilité Générale Multi-sociétés Saisie assistée Appel de compte par son numéro ou son libellé. Création en temps réel des comptes. Prépositionnement par défaut dans la colonne débit ou crédit en fonction du type de journal. Modification des écritures des journaux Editions paramétrables Plan comptable, balance, grand livre, journaux, journal général, bilan, compte de résultat. Choix des plages de date et/ou de comptes. Caractéristiques 100 sociétés, 32 000 comptes par société. 64 000 écritures annuelles par société. Plan comptable de 5 à 9 chiffres. Autocompta 3 Plus Saisie des dates d'échéances, échéancier balance âgée. NIA 3, rue Ruhmkorff 75017 PARIS Tél. : (1) 45 72 17 38 Télex : 642 255 Paye multi-sociétés aux normes 19E Tous types de paye permanents et intermittents, mensuels ou horaires, et aussi semaine, cachet, jour. Définition très ouverte des rubriques rubriques de gain/retenue, de cotisations, et non-soumises. 4 modes de calcul, planchers, plafonds, totalisateurs, constantes. Préparation des bulletins souple et rapide conserve par défaut le bulletin précédent, modification des éléments variables, édition préparatoire avant clôture. Editions complètes journaux, cotisations, paiements à effectuer... Etats annuels : DADS, fiche individuelle... Liaison avec AutoCompta 3 Support téléphonique gratuit, fichiers récupérés après coupure de courant, sauvegardes intégrées. Nécessite un compatible PC/XT/Ar ou un PS/2* avec une mémoire centrale de 512 K, MS/DOS'Livré avec manuel en français. En cas de non satisfaction dans les quinze jours. SOMMA France vous rembourse (moins 70 F pour frais par produit). SERVICE-LECTEURS N" 232 Marques déposées 0 0 0 0 0 e : e : e : e : e : 8228 X88 So. M CI î 11) CL CL E E cve, 00Ô ej g -o.m.= De O 0 0 g 0'5'5'5513'5'e4 4 aea8 CODE D o É 2 0 z E MS 05/89 4) 9 o CN o D Total par chèque joint QuickSCREEN 695 Ft.t.c UN GENERATEUR D'ECRANS CONVIVIAL. Couleurs, cadre, taille et position de chaque écran.. Ajout, déplacement ou suppression des libellés, des zones de saisie ou des cadres.. Enregistrement et modification des écrans. UNE BIBLIOTHEQUE DE ROUTINES. Ouverture et fermeture des écrans. Affichage et superposition d'écrans.. Saisie contrôlée (selon type : mini, maxi, caractères interdits...) d'une ou plusieurs zones ou d'un écran entier Effacement et déplacement des écrans avec réaffichage automatique des écrans antérieurs. = A A : — : vaa, gv QuickTOOLS* 595 Ft.t.c Gestionnaire d'écrans et séquentiel indexé pour QuickBASIC UN PUISSANT SEQUENTIEL INDEXE Fichier de 64.000 enregistrements 1 à 255 champs par enregistrement 1 à 5.000 caractères par enregistrement 12 clés triées en temps réel par fichier (B- Tree) Clé reproductible ou non reproductible Gestion automatique des suppressions Recherche par clé ou portion de clé Gestion des erreurs. OPTION RESEAU QuickRESEAU permet de gérer en outre les verrous au niveau de l'enregistrement pour tous les réseaux locaux compatibles Net-Bios. Supporte toutes les versions du QuickBASIC (à préciser lors de la commande). Programmation aisée au moyen de CALL< Procédure ((paramètres))> Livré avec manuel en français et des exemples de programmes. Pas de redevance sur les applications développées. Support téléphonique gratuit. 3, rue Ruhmkorff 75017 PARIS'Marques déposées Tél, : (1) 45 72 17 38 Télex : 642 255 SERVICE-LECTEURS No 233 BON DE COMMANDE 0 0 LLL.L.. Ili Li- W.) o O U) N-'O O ô Lu 0 kal C7i 0 W 0 < DC 0‘) CD -1‘ 2 2 à à à ar co cl ri E MS 05/89 o O o N°version du'Quick Total par chèque joint : w Je désire recevoir une documentation



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 220