Micro Systèmes n°97 mai 1989
Micro Systèmes n°97 mai 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°97 de mai 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 220

  • Taille du fichier PDF : 186 Mo

  • Dans ce numéro : imprimantes laser et traitements de texte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
MICRri-r-IIGEST UN FRANÇAIS DIRIGE L'ELECTRONIQUE FINLANDAISE Dynaster, le mensuel des Echos, présente dans son numéro de mars 1989, une société informatique nordique. Premier fabricant européen d'écrans d'ordinateurs, la firme Nokia est aussi le premier producteur scandinave de micro-ordinateurs, de terminaux et de systèmes informatiques. Mais Nokia couvre en réalité la totalité de l'Europe. Les postes de téléphone mobiles Radiocom 2000 de Matra sont en réalité, pour l'essentiel, des produits Nokia. L'achat de la division systèmes informatiques Ericson, pour quelque 1,5 milliard de francs, a ainsi conduit la société finlandaise à installer le QG de sa division informatique à Stockholm. L'achat d'Océanic, filiale d'Ericson et de la société allemande SEL, filiale d'Alcatel, a provoqué le regroupement de l'ensemble des activités électroniques grand public de Nokia au sein d'une société unique dont le siège est fixé à Genève et dont la responsabilité a été confié au Français Jacques Noels. Actuellement, Nokia fabrique 800 000 téléviseurs par an et à livré 400 000 moniteurs à IBM mais aussi à Olivetti et à Bull. Nokia réalise également des écrans sophistiqués pour la CAO et la FAO, tout en se préparant au marché de la télévision numérique. Entre ces différentes applications existent de multiples synergies technologiques, et même commerciales, souligne Jacques Noels, qui voit s'ouvrir toutes grandes les portes de la « domotique ». Toujours dans le même numéro, Dynaster analyse le phénomène des technopoles, à travers le parc international de recherche de Sophia Antipolis, Meylan, Nancy Brabois. Historique, principe, réalisations, avenir... les technopoles possèdent même désormais leur club européen. C'est ce qu'on appelle l'hypercommunication. 74 - MICRO-SYSTEMES MIPS ET MICROROBOTS L'INFORMATIQUE EST TOUJOURS EN MOUVEMENT De nouveaux composants surpuissants, des Mips qui dansent la gigue, de nouvelles normes pour les traitements de texte, voilà de quoi conserver à l'informatique ses attributs de technique de pointe... Et pour égayer tout cela, les microrobots pointent le bout de leurs antennes ! Supereadres les salaires du risque virus technopole a France vue d'Allemagne tisse sa toile L'Amerique latinos L'art L'AVENIR DES MICROROBOTS Les applications ne manquent pas pour les microrobots de l'avenir. Déjà AT&T vient de mettre au point une minuscule turbine à air d'un diamètre de 1,2 mm. La nouvelle technologie de la microrobotique promet des applications tournées vers le médical, où on imagine déjà des petits nettoyeurs débarrassant les vaisseaux sanguins de leur cholestérol. Les laboratoires Bell, le MIT, l'université de Californie, Standord et plusieurs laboratoires japonais travaillent à la miniaturisation extrême de ces robots. Bien que balbutiantes, ces recherches n'en sont pas moins poussées par la nécessité de disposer de petits outils afin de réaliser des tâches de maintenance à l'intérieur de machines plus grosses. Deux étudiants du MIT ont réussi l'exploit d'intégrer quatre censeurs infrarouges liés à un composant à l'intérieur d'une voiture miniature qui évite les obstacles en naviguant au radar. Le système envoie des impulsions infrarouges et analyse la réflexion des ondes en fonction des obstacles rencontrés grâce au microprocesseur. Ce dispositif sera ensuite intégré à un petit robot baptisé Seymour. D'autres équipés envisagent de réaliser de minuscules implantations capables de délivrer drogues et signaux à l'intérieur du corps, en fonction de la concentration de produits rencontrés. Ces pompes pourraient par exemple libérer l'insuline contenue dans un réservoir donnant au patient environ deux mois d'autonomie. Il pourraient également intervenir afin de libérer des produits très concentrés dans le cas de troubles psychologiques. Dans l'hypothèse de scénarios plus noirs, verra-t-on des criminels dangereux câblés, robotisés, et susceptibles de se déclarer irresponsables, exigeant l'aide de la Ligue des droits de l'homme ? Mail 989
... » 1 71 NUM Siiittle : PCseileops outff spaca Highlech Kealtli Fous : }3.7eres:14'4.4 appened to eatnttlligence ? PC COMPUTING : UNE DIMENSION BIBLIQUE Nouvelles dimensions dans l'étude de la Bible ! Tel est le titre d'une publicité parue dans PC Computing de mars, en page 216. Accès instantané à n'importe quel verset de la Bible. Pour 199,95 $, les acheteurs de Bible Research Systems pourront même avoir accès, en multif enêtre, aux différentes versions et traductions disponibles, ainsi qu'à des textes hébreux et grecs. Un index géant permet de s'y reconnaître quelque peu. Les textes sont interfaçables aux traitements de texte classiques. Outre ses chroniqueurs prenant un malin plaisir à se faire les avocats du diable, PC Computing offre en mars un dossier sur l'Intelligence Artificielle, sur l'usage des portables à la NASA, sur le CD-1 et le VD-1 et sur la montée des nouvelles sociétés de programmation asiatiques. L'AVENIR DES FRACTALES La revue Discover de mars 1989 présente une nouvelle technique de compression des images utilisant le principe des fractales. Actuellement, les techniques de compression disponibles commercialement permettent de réduire la taille des images dans un rapport variant de un à cinquante, sans perte excessive de détails, ce qui permet notamment d'améliorer la vitesse de transmission par Fax. Mais une compagnie d'Atlanta baptisée Iterated Systems vient d'introduire une nouvelle technique permettant de faire beaucoup mieux. L'inventeur, Michael Barnsley, est en congé sabbatique du Georia Institute of Technology. Spécialiste des fractales, il a décidé de représenter les images vidéo comme une collection de fractales. Popularisées par Benoît Mandelbrot, Français travaillant au centre Thomas Watson d'IBM, les fractales ont été utilisées entre autres par les équipes d'effets spéciaux de Lucas Film dans La guerre des étoiles, afin de créer des paysages fantastiques très réalistes. L'originalité des travaux de Barnsley a été de découvrir un moyen de représenter des paysages réels à base de fractales. Dans la mesure où chacune d'entre elles peut être générée par une opération mathématique simple, on peut désormais coder les instructions permettant de régénérer l'image. Malheureusement, ces opération de description ne sont pas encore automatisables, et il faut un opérateur entraîné. Son travail consiste à trouver le modèle qui convient pour chaque objet ou groupe d'objets de l'image. Le système comporte d'origine une bibliothèque de modèles préétablis. Avec l'image d'une feuille, il s'agit de découvrir quelle est la partie de la feuille qui pourrait permettre de décrire l'ensemble. L'approche choi- HE RESTLESS BRAIN Muges ottbe MIN ils Met » 4 FIRST LOOK d'UR 0-ROBOTS H OF THE NTS ALS IN FUTURE sie, lorsqu'elle sera automatisée, sera utilisée dans un ensemble de domaines comprenant la transmission d'images par satellites et la télévision haute définition. Reste à déterminer dans quel mesure les appauvrissements ainsi réalisés pourront être supportables. LA SUPRACONDUCTIVITE SERA-T-ELLE POLLUANTE ? Pour la Science (avril) analyse les conditions d'utilisation réelle de la supraconductivité qui, au delà des laboratoires, ne semble pas actuellement connaître d'applications concrètes rentables. Depuis la découverte récente de nouveaux matériaux supraconducteurs par Alex Miller et Georg Bednorz du Centre de recherche IBM de Zurich, le monde industriel et scientifique déborde d'enthousiasme devant les possibilités théoriques de ces céramiques. Malheureusement, les très basses températures nécessaires à un fonctionnement efficace de cette supraconductivité pose des problèmes que l'on ne sait pas encore résoudre. Les applications non encore envisagées pourraient être plus importantes que les applications déjà connues. Dès les années 1960 la découverte du fait que le niobium-3- étain et le nobium-titane restaient supraconducteurs lorsqu'ils étaient traversés par des courants électriques, dans des champs magnétiques notables, avait provoqué une série de recherches chez IBM. Le seul domaine où la supraconductivité fonctionne quotidiennement et de façon tout à fait satisfaisante est l'imagerie médicale, avec la résonance magnétique nucléaire. Les détecteurs de champ magnétique SQUID (Superconducting Quantum Interference Device) détectent les champs magnétiques induits par l'activité du cerveau. Le principal atout consiste dans le fait que, contrairement aux champs électriques, les champs magnétiques ne sont pas déformés par le crâne. Pour la Science analyse également les conditions de rentabilité de ces nouveaux matériaux que les laboratoires du monde entier s'efforcent de mettre au point, afin de gagner des marchés dont on a du mal à imaginer l'importance... Sur un plan purement économique, pourquoi les matériaux nouveaux supraconducteurs à 77 kelvins sont-ils plus intéressants que les supraconducteurs à 4 kelvins ? Les liquides réfrigérant coûtent cher et s'évaporent rapidement. Des fuites thermiques d'un watt seulement évaporent 1,4 litre d'hélium liquide ou 0,016 litre d'azote par heure. A raison d'environ 30 F le litre d'hé- lium liquide et environ 2 F le litre d'azote, les pertes thermiques coûtent respectivement 400 000 et 300 000 F par an. En aéronautique, les supra-conducteurs permettraient de réaliser des électro-aimants plus légers ; un seul kilogramme gagné pendant la vie d'un avion permet d'économisr 6 000 F. Sur une fusée en orbite basse, l'économie atteint 40 000 F. Mais, en ce qui concerne les espoirs de stockage de l'électricité grâce à ces nouvelles techniques, les écologistes pourraient bien avoir le dernier mot : le principal inconvénient des systèmes proposés aux Etats-Unis et au Japon est leur champ magnétique de fuite supérieur au champ terrestre, jusqu'à plusieurs kilomètres. L'Europe n'acceptera sans doute pas une telle pollution. Mail 989 MICRO-SYSTEMES — 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 220