Micro Systèmes n°97 mai 1989
Micro Systèmes n°97 mai 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°97 de mai 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 220

  • Taille du fichier PDF : 186 Mo

  • Dans ce numéro : imprimantes laser et traitements de texte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 184 - 185  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
184 185
FENETRE SUR temps à connaître le schéma organisationnel ou le circuit de décision. Ne parlons même pas des gestions de fichiers, qui sont paradoxalement utilisées en « doublon » avec un système plus traditionnel (un répertoire par exemple). Car, si l'on n'a pas toujours un ordinateur sur soi, le carnet d'adresses, lui, se glisse dans n'importe quelle poche ! bref, si les banques et les importantes bases de données laissent présager de l'avantage qu'elles pourraient procurer, elles pèchent par un manque de simplicité d'utilisation unanimement reconnu par les utilisateurs (« maintenant, je sais m'en servir ; mais il m'en aura fallu, du temps », entend-on dire souvent). L'Hypertexte ne remplace cependant pas les bases de données. Les produits sur PC Guide 2, seconde version d'un produit lancé par Frame Informatique en juillet dernier en France, est le plus abordable des logiciels Hypertexte pour PC. Il s'utilise simplement, aussi bien en consultation qu'en création, puisqu'à l'inverse d'autres produits il ne requiert aucune programmation. Guide utilise quatre « boutons » de fonction : le bouton de note, le bouton de remplacement, le bouton de référence et le bouton de commande. Le « bouton » désigne un emplacement dans le document, texte ou graphique,qui « cache » un second niveau de lecture. On reconnaît cette partie de texte à la transformation du curseur lorsque celui-ci se pose dessus : un bouton de note change la petite flèche du curseur en une grosse étoile, le bouton de remplacement apparaît comme une croix, le bouton de référence comme une grande flèche hachurée, et le bouton de commande comme une grosse flèche pleine. Pourquoi cette appellation de bouton ? Simplement parce que ces parties sensibles de l'écran réagissent lorsque l'on appuie sur le bouton de la souris en montrant un autre niveau de lecture. Concrètement, le bouton de note provoque l'ouverture d'une petite fenêtre en haut à droite de l'écran. Celle-ci affiche alors un texte, plus ou moins bref, qui remplit le rôle exact de son équivalent sur support papier, la note en bas de page. C'est la possibilité de préciser certains points du document sans alourdir son apparence à l'écran. Le bouton de remplacement pro- 184 - MICRO-SYSTEM ES pose, quant à lui, la substitution d'un élément de texte par sa représentation graphique et inversement. Intéressant par la préoccupation de plus en plus fréquente de présenter un document de la meilleure façon selon la ou les personnes à qui il s'adresse, le bouton de remplacement permet aussi de choisir parmi plusieurs fragments de texte ou plusieurs types de représentations graphiques, de la même manière qu'un terme peut faire l'objet de plusieurs définitions dans un dictionnaire ; la différence étant que, au lieu de les juxtaposer toutes, on choisit évidemment la plus opportune en fonction de la situation. Si le bouton de remplacement propose un fonctionnement arborescent qui s'apparente au principe des poupées gigognes, la réalité est beaucoup plus complexe : certes, en passant d'une poupée à l'autre, on crée une arborescence. A noter que les expressions « créer une arborescence » ou « créer un lien », couramment utilisées s'agissant d'Hypertexte, font référence au chemin tracé entre les données ou les documents, dans l'ordre de la consultation et par le simple fait de les consulter. Il est possible à tout instant de casser cette arborescence : un bouton de référence peut être accessible à partir d'une partie de document « remplacée »... Le bouton de référence permet d'établir un lien entre deux documents à partir d'un élément commun (à propos de tel sujet, voir aussi tel document). La grande originalité de ce bouton est de fournir une souplesse fonctionnelle. Quelleque soit la nature de l'élément commun et où que soient les documents dans lesquels il figure, la liaison est aussi aisée que le geste de tourner la page d'un livre à la lecture de l'indication « voir page suivante ». Cela, c'est l'outil informatique qui le permet. Signalons que 32 documents peuvent être ainsi chaînés et ouverts simultanément. Cette fonction apporte une facilité de recherche primordiale pour l'utilisateur désirant approfondir un sujet particulier. A l'inverse, les niveaux de lecture étant « cachés », il est possible d'obtenir une vision synthétique du type de celle fournie par le sommaire d'un livre. Dernier bouton, qui fait de Guide 2 une sorte d'infrastructure de travail, le bouton de commande permet, sans quitter le programme, de faire appel à n'importe quel autre logiciel tournant sous Windows (traitement de texte, tableur, base de données...) afin d'utili- ser les informations choisies pour un autre traitement. Essentiel, Guide 2 tourne sous Windows. Il est en effet indispensable, pour l'utiliser, de pouvoir ouvrir plusieurs fenêtres de travail. Frame a prévu de le livrer avec un runtime Windows, de sorte qu'il puisse s'en passer en consultation. En effet, Guide 2 est proposé en deux versions : la première est le produit complet qui autorise à la fois la création d'un Hypertexte et son exploitation ; la deuxième n'offrant que sa consultation. Cette dernière option est destinée aux applications de démonstration. Lorsqu'un Hypertexte est réalisé dans l'intention d'informer des personnes tierces, il n'est pas recommandé qu'elles puissent accéder pour modifier le contenu du document. La consultation est un outil suffisamment - et tellement - riche ! Un des grands atouts de Guide réside dans la possibilité de modifier l'Hypertexte beaucoup plus simplement que n'importe quel logiciel de recherche documentaire. Le processus est le même que pour sa création. Le texte contenu du document créé peut provenir d'un quelconque traitement de texte : on l'importe en ASCII. Le graphique, quant à lui, est importé par une fonction couper-coller. Mots et dessins ou parties de dessins peuvent être enrichis d'une définition. Il suffit pour cela de sélectionner le mot ou de définir une zone dans un dessin, en l'entourant d'un cadre. L'Hypertexte en version « professionnelle » Guide 2 est disponible depuis décembre dernier en français. Cinq cents exemplaires environ ont été vendus en France, 10 000 en Grande- Bretagne et 100 000 aux Etats-Unis, selon les responsables de Frame Informatique. Il est commercialisé au prix de 3 950 F HT en version de création. Celle-ci tourne sur un PC-AT avec 512 Ko de RAM, requiert l'utilisation de Windows. Ecrit en langageC, le noyau du logiciel occupe 50 Ko en mémoire vive. Frame devrait sortir, au quatrième trimestre 1989, une version de Guide permettant de structurer une base de données en Hypertexte. Hyperdoc est diffusé par Geci International, société dont l'essentiel des activités est exercé dans les secteurs de l'aéronautique, de l'industrie automobile, ferroviaire et électronique. Hyperdoc semble, dans un tel contexte, arriver à point nommé pour Mai 1989
résoudre d'importants problèmes de documentation technique, traditionnellement liés à ces secteurs. D'ailleurs, les premiers gros clients d'Hyperdoc sont l'Agence Spatiale Européenne, Boeing... afin d'agencer et de modifier l'immense documentation qui se rapporte à ces produits de haute technologie. Hyperdoc est un logiciel haut de gamme qui demande certaines compétences techniques : créer un Hypertexte avec Hyperdoc nécessite un mi-" nimum de programmation. Le volume d'informations traitées est beaucoup plus important que celui que propose Guide 2, qui par comparaison serait plutôt à ranger dans la catégorie de l'Hypertexte « vulgarisé » : il s'agit d'un outil particulièrement confortable d'utilisation pour les applications courantes de tout un chacun. A l'inverse, Hyperdoc se destine à une utilisation véritablement professionnelle. Outil de constitution et de consultation de bases d'information, il utilise, comme support d'information, le disque dur magnétique, bien sûr, mais aussi le CD-ROM, le vidéodisque... Langage de macrocommandes Comme avec Guide 2, les documents papier sont numérisés via un scanner et transformés en fichiers graphiques ou en fichiers textes après être passés par un système de reconnaissance optique de caractères. Les fichiers magnétiques sont soumis à Hyperdoc au travers de convertisseurs adaptés à chaque cas particulier, comme les fichiers de CAO. Dans le cas de fichiers textes, ils sont lus en ASCII. Les séquences vidéo et sonores sont lues, quant à elles, à partir de vidéodisques qu'Hyperdoc pilote exactement comme s'ils faisaient partie intgrante de la base de données. D'autres données peuvent être assimilées, lorsqu'elles proviennent, par exemple, de logiciels bureautiques courants du type dBase... Lorsque toutes les données sont rassemblées, il reste à établir entre elles des liens correspondant à la conception que l'usager a de son Hypertexte et à l'utilisation qu'il projette d'en faire. A l'instar de Guide, Hyperdoc propose des outils (souris, icônes, interface graphique) permettant l'établissement de liens de plusieurs natures entre les éléments recensés. De plus, un langage de macrocommandes propose une cinquantaine d'instructions paramétrées. C'est à partir de ce langage que les éléments de la base ainsi constituée sont rendus « actifs » : tout point, tout mot, toute partie d'un document graphique ou textuel peut être associé à une action, contenue dans un « fichier objet » sous la forme d'un déroulement de procédures. Le caractère complexe d'Hyperdoc vient précisément de ses outils de développement, la catégorie des docu- ‘'l P a ASCII GRAPHISMES NOYAU gin IMPRIMANTE COULEUR 4, CONSULTATION CONVERT ISSEUR COMPRESSEUR MI XRGEi -111111,. ; liMMIIMRPAPIER DISQUE 5:7-) CONVERTISSEUR VI DEO MONITEUR e="-A à ** D BASE Mai 1989 MICRO-SYSTEMES - 185



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 220