Micro Systèmes n°97 mai 1989
Micro Systèmes n°97 mai 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°97 de mai 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 220

  • Taille du fichier PDF : 186 Mo

  • Dans ce numéro : imprimantes laser et traitements de texte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 174 - 175  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
174 175
STATION CAO SAISIE DE SCHÉMA ET ROUTAGE DE CIRCUIT IMPRIMÉ e ce -ngu‘e.‘ UN GRAND COUP DANS I. ! * PAYSAGE INFORMATIQUE FRANÇAIS GIX introduit aujourd'hui des solutions multipostes sous UNIX qui vont bouleverser votre environnement informatique. LA STATION COMPREND : AT 286, 10 MHz, Disque dur 20 Mo + MONITEUR 14" EGA + SOURIS + TABLE TRAÇANTE A 3 + HIWIRE + HIWIRE + — Saisie de schéma, extraction de nomenclatures et de listes d'équipotentielles. — Routage de circuits imprimés, grille, dimension des pastilles et des pistes, programmables en millième de pouce, travail sur 256 couches permettant de traiter les composants CMS et les circuits multicouches, vérification automatique d'isolements et contrôle automatique schéma, routage. AGIX offre une puissance incomparable : Processeur Intel 80366-20 Coprocesseur arithmétique WEITECH. Carte cache disque ESDI, temps d'accès 1 ms, taux de transfert de 4 MB/s. Contrôleur d'Entrée-Sortie intelligent de B à 64 voies série. AGIX propose un système évolutif : Augmenter la configuration de votre système en fonction de vos besoins ; Connexion de 4 à 64 terminaux. Disque dur de 40 à 1200 méga. Mémoire vive de 2 à 16 méga. AGIX, un service performant : AGIX, fort de son expérience UNIX vous propose aussi toute connexion réseaux (TCP/IP), la réalisation de vos applications vidéotex, la connexion de vos PC en émulation. AGIX, une implantation nationale : Paris. Lille, Marseille, Lyon. 8900F HT (10544,40F TTC) En option : — Routage automatique pour HIWIRE + 8900F HT (10544,40F TTC) — Driver Gerber pour HIWIRE + 4800F HT (6307,09F TTC)C.D.F. S.a.r.I. 198, bd Saint-Denis - 92400 COURBEVOIE Tél. : 47.89.84.42 - Fax : 47.88.25.32 (Métro. Pont de Levallois) SERVICE-LECTEURS Al'284 11\\-\11, av. Marius Franay 92210 SAINT-CLOUD Tél. 49.11.05.69 Télex 632 398 F Fax (1) 46 02 21 77 1.t : 1 h 1 low,. »,1 SI RVICE I FC [ELMS N 28.f
FENETRE SUR FONCTIONNALITES TRAVAIL LAISSÉ AUX PROGRAMMES LES SGBD : AU-DELA DU RELATIONNEL Conçus à l'origine pour gérer des fichiers, les SGBD ont vu leurs fonctionnalités évoluer pour aboutir, dans les années 1980, au modèle relationnel. Ce dernier, dominant le marché actuel, cornmence néanmoins à montrer des signes de faiblesse, liés à la taille et à la complexité croissante des fichiers. Pour y faire face et admettre des données hétérogènes, une nouvelle génération de SGBD, intégrant les objets et la logique, se prépare pour 1990. I rir,101JE 3e GENERATION ET VilEr, oPTIKATioil riEr,riEour-r-, CHOIX FILE (1-',E1,411e, D'ADC.,Ft, -.40 2e GENERATION (relationnel) OPAAN1r,ATION fIC,111FP,r, -41.1 re GENERATION TYPES D'APPLICATIONS L'accroissement des fonctionnalités des SGBD permet de réduire le travail laissé au programmeur. une base de données est un ensemble d'informations structurées et organisées sous forme de fichiers, ayant pour but de faciliter l'accès à une information ou à un groupe d'informations spécifiques. Un système de gestion de bases de données (SGBD) est constitué par l'ensemble des programmes permettant la manipulation et la maintenance de la base. Agissant comme une interface entre l'utilisateur et les données, le SGBD a pour fonctions de regrouper des informations hétérogènes, issues de différentes bases de données, de créer une description de ces données et de faire évoluer celles-ci en fonction des besoins et des applications : autoriser l'utilisation de ces données par extraction, modification, suppression, conformément à cette description ; rechercher, afficher ou éditer une information de différentes manières et sous différentes formes (tableaux, graphiques, rapports, étiquettes...) ; effectuer automatiquement des calculs sur les données numériques de la base, incorporer les résultats obtenus dans des rapports imprimés ou les stocker dans la base pour une utilisation ultérieure ; veiller à l'intégrité de la base et la protéger contre tout incident. Bref, gérer toute une « mémoire », celle d'une entreprise, par exemple. Comparables à des langages de programmation très évolués, avec leurs macrocommandes, ces logiciels, apparus depuis une quinzaine d'années, ne sont disponibles sur micro-ordinateurs que depuis cinq ou six ans, et encore leurs fonctionnalités étaientelles limitées. L'exemple type de ce genre de logiciel est constitué par la famille dBase d'Ashton Tate. Etre ou ne pas être relationnel Les SGBD ne sont pas dédiés à une application spécifique ou à un type d'application. Ils sont caractérisés par la manière dont ils structurent les données suivant un « modèle ». Dans les premiers modèles, hiérarchique ou réseau (également appelé Codasyl), les données sont structurées sous forme arborescente. Ensuite est apparue une nouvelle catégorie de SGBD, à laquelle est associée la notion de « relationnel » (SGBDR). Né en 1970, au moment de l'apparition des premiers SGBD sur le marché, le modèle relationnel n'a abouti à des produits industrialisés que dix ans plus tard : SQL/DS, commercialisé en 1981 par IBM, suivi par DB2 (IBM), Oracle (Oracle Corp.), Ingres (Relational Technology Inc.)... les années suivantes. Conçus d'abord pour les mini et gros systèmes, les SGBDR sont progressivement portés, depuis 1987, sur ordinateurs personnels haut de gamme (AT et compatibles, PS), tandis que de nouveaux produits investissent le marché de la micro-informatique (dBase IV, Paradox, RBase...). L'idée de Edward F. Codd (Centre de recherche IBM à San Jose, Etats- Unis), l'inventeur du modèle relationnel, était de gérer de manière dynamique les liens entre fichiers. Intégrant souvent des boîtes à outils très sophistiquées, notamment des langages de quatrième génération (L4G), pour faciliter le développement d'applications, les SGBDR jouent en quelque sorte le rôle d'ateliers-de génie logiciel. Aujourd'hui, le relationnel est devenu quasiment une nécessité, bien qu'il soit assez gourmand en mémoire et en puissance de traitement. Mai 1989 MICRO-SYSTEMES — 175



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 220