Micro Systèmes n°97 mai 1989
Micro Systèmes n°97 mai 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°97 de mai 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 220

  • Taille du fichier PDF : 186 Mo

  • Dans ce numéro : imprimantes laser et traitements de texte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 154 - 155  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
154 155
CHOISIR reautiques ont été incorporées dans les menus Outil. Notons un bon utilitaire de création automatique de cadres en fonction des tabulations, qui fait gagner beaucoup de temps. Les formules de calcul peuvent s'appliquer à deux nombres, mais également à des colonnes, avec un fonctionnement de type tableur. En ce qui concerne la récupération de données issues d'autres logiciels, Sprint est parfaitement au point : outre le format Ascii, les principaux traitements de texte peuvent être reconnus, ainsi que les données Reflex, Paradox et dBase. L'export est plus restreint, puisqu'il n'est possible d'obtenir que de l'Ascii et du format Word. Word de son côté récupère facilement un certain nombre de données de logiciels extérieurs. C'est le cas par exemple avec les données de Multiplan ou d'Excel qui communiquent parfaitement avec Word. Il est vrai que l'on n'en attendait pas moins de Microsoft : la moindre des choses que puissent faire ses produits est bien de communiquer entre eux. En ce qui concerne les imports et exports de façon générale, bien que Microsoft précise que Word est « capable de traiter des documents en provenance de diverses sources », il est tout de même à conseiller de commencer par mettre au format Ascii le document à importer. Il en est de même pour l'exportation. La gestion des cadres est en revanche finement réalisée par le programme. Si l'imprimante qui est utilisée sait traiter les caractères graphiques d'IBM, le logiciel utilise les codes Ascii allant de 179 à 218. Sinon, les cadres sont tracés avec des traits d'union et des barres verticales. WordPerfect n'est pas très orienté vers la bureautique. Ainsi, la fonction de mailing, simple fusion entre deux documents texte, manque quelque peu de souplesse et de convivialité. En revanche, les fonctions mathématiques sont nombreuses et peuvent opérer sur des lignes ou des colonnes de chiffres, un peu à la manière d'un tableur. Enfin, la conversion, en import comme en ex- 154 - MICRO-SYSTEMES port, des documents, est assurée par un programme externe proposant en entrée comme en sortie les formats reconnus par le marché. Mise en page Les fonctions de mise en page concernent les possibilités de multicolonnage, la gestion de l'interlignage, les enrichissements typographiques, ou encore les drivers d'imprimantes disponibles, notamment laser et PostScript. Malgré de très nets progrès, les traitements de texte ne sont pas encore capables de détrôner les logiciels de microédition pour la sophistication des mises en page. Travaillant en mode texte, il leur manque le fameux Wysiwyg pour cela. Mais presque tous sont désormais capables d'offrir du « Wygimolwyw », néologisme pour « what you get is more or less what you want ». Même s'il n'est pas Wysiwyg, Manuscript n'en offre pas moins de puissantes fonctions de mise en page. Certes, interlignages, graphiques et enrichissements typographiques (gras, italique, simple ou double soulignement, petites capitales, combinaisons...) ne sont visibles qu'à l'impression ou à la prévisualisation. Mais leur mise en oeuvre est très facile, comme celle du multicolonnage. Comme pour la plupart des commandes de Manuscript, il suffit de modifier quelques paramètres sur un tableau de commandes pour indiquer le nombre de colonnes (de 1 à 9), la taille et le type de séparateur (blanc, trait simple, double ou large), leur délimitation dans le document (bloc, section, document entier, index). Le logiciel détermine alors automatiquement la largeur de ces colonnes, y intègre des graphismes sans problème et assure leur alignement en bas de page. Pas plus Wysiwyg que ses ancêtres et comme beaucoup de ses concurrents, WordStar se rattrape en permettant une visualisation constante des codes de commandes activés à l'intérieur d'un texte. Pour entrer en mode multicolonne, WordStar requiert la délimitation g./FLECHE I WPG — FLECHE2 WPG MAPMONDE WPG ROSEVENT WPG MARTEAU. WPG GLOBE WPG SABLIER. WPG PAPICRAY WPG HORLOGE WPG TELPHONE WPG PC.WPG IVRE. WPG TROPHEE.WPG IVRE2 WPG PENSEUR. WPG MAIN. WPG WordPerfect permet d'intégrer les graphismes dans le texte. des fins de blocs avant de pouvoir laisser la place à la rédaction du texte de la deuxième colonne. De la même façon, les capacités d'interlignage de WordStar sont assez limitées : uniquement visibles à l'édition, ces interlignes commencent à l'endroit où le curseur était situé au moment de l'activation de la commande. Les manipulations typographiques du texte permettent quant à elles de jouer sur le graissage, le soulignement, le passage en italique, la taille et la police de caractères, ces dernières pouvant soit faire partie de la liste agrémentant le driver d'imprimante, soit être téléchar- gées, par le truchement du programme utilitaire HPFONT. Comme son nom l'indique, celui-ci se limite aux polices en émulation HP Laser- Jet, le téléchargement d'autres polices requérant l'installation dans le pilote du driver concerné. WordPerfect 5.0 est aujourd'hui l'un des traitements de texte les plus sophistiqués en ce qui concerne la mise en page. S'il dispose des classiques attributions de feuilles de style (définition d'une mise en page type qui sera automatiquement affectée à un document donné) ou du multicolonnage, en mode journal (le texte serpente d'abord dans la première colonne, puis dans la Mai 1989
deuxième...) ou en mode parallèle (le texte remplit la première ligne de toutes les colonnes, puis la seconde...), il présente des originalités séduisantes. La principale nouveauté est la possibilité d'incorporer du graphisme dans le texte. Si le micro-ordinateur dispose d'un affichage haute résolution, celui-ci sera même visualisé à l'écran. Le principe de fonctionnement consiste à réserver un cadre, en définissant ses dimensions, puis à importer un fichier graphique, sur lequel seront possibles quelques opérations simples. Word- Perfect est également capable de changer de driver d'imprimante sans quitter le document en cours et même d'imprimer un texte en plusieurs couleurs, sur une imprimante le permettant. Dans ce domaine, Textor fait encore preuve d'une grande discrétion. De multicolonnage, point. La solution préconisée consiste à jouer sur la largeur de la page et à imprimer un texte sur plusieurs colonnes en plusieurs passes. En revanche, la société Talor préserve le savoirfaire qui la caractérise depuis longtemps en matière de drivers d'imprimantes. La version 4 intègre en particulier l'un des pilotes d'impression laser les plus performants du moment, capable de gérer efficacement les ruptures. Sprint a visiblement été conçu dans un environnement typographique, tant les possibilités d'enrichissement sont nombreuses : outre le menu « Caractère » qui propose toutes les mises en valeur standards et le menu « Enrichissement » qui permet de définir des pavés, des adresses et des exergues, il est possible de placer des commandes dans le texte correspondant aux codes de contrôle des périphériques d'édition, dont la plupart sont proposés en drivers sur deux disquettes de 360 Ko. Sprint offre également un multicolonnage avec gestion de la gouttière et la possibilité de réserver de la place pour l'intégration de graphismes, en mode PostScript uniquement. A Word reste immanquablement Mai 1989 Les traitements de texte sont pris dans un dilemme complexe : concilier facilité d'utilisation et richesse fonctionnelle. Tous n'y parviennent pas. attachée la notion de feuille de style. Il est vrai que le traitement de Microsoft fut très novateur en la matière et qu'aujourd'hui encore il garde ce qu'il est convenu d'appeler une bonne « maîtrise technologique » dans ce domaine. Les feuilles de style deviennent de plus en plus intelligentes. Celles de Word, par exemple, permettent quelques manipulations tout à fait intéressantes. Ainsi l'utilisateur peut s'être trompé de feuille de style et en avoir employé une en lieu et place de celle qui devait être utilisée. Dans ce cas, l'erreur est facilement rattrapable Word dispose d'une fonction chercher/remplacer qui agit sur l'ensemble du texte pour remplacer une ou plusieurs feuilles de style. Gros documents Traiter des gros fichiers (plus de 50 Ko) soulève généralement deux problèmes. Le premier concerne la baisse des performances. C'est ainsi le cas des déplacements dans Sprint, qui se traînent lamentablement dès que le document dépasse une vingtaine de pages. La faute en incombe tout simplement à l'incrémentation du compteur de lignes, pas véritablement optimisé. Inversement, WordPerfect approche de la perfection en ce domaine. Naturellement rapide, WordPerfect ne perd pratiquement pas de vitesse, quelle que soit la taille du document. Mais un texte de 4 000 lignes ne se traite pas comme un simple courrier. Le traitement de texte doit posséder des outils permettant, par exemple, d'indexer automatiquement les mots clefs de l'ouvrage ou de créer une table des matières. Un autre outil très efficace est l'outliner ou processeur d'idées. Inspirés d'un programme baptisé Think Tank (littéralement réservoir de pensées), les outliners fonctionnent comme une table des matières écrite avant le document. A chaque tête de chapitre correspond une partie du document, ce qui permet de réorganiser un texte très long en ne travaillant que sur les titres. Sprint ne dispose hélas ! pas d'un tel outliner. En revanche, outre un gestionnaire d'index puissant, ce logiciel offre une possibilité rarement disponible : les références croisées. Cette fonction permet, par exemple, de mentionner « pour plus de détails, voir page 25 » sans se soucier d'une éventuelle modification de la pagination. La gestion de la table des matières se fait automatiquement pour tous les titres et sous-titres numérotés. Signalons également la bonne maîtrise des notes en bas de page et des renvois, comme le montre la documentation de Sprint réalisée avec Sprint. Dans le domaine de la gestion de gros documents, WordStar présente un bilan paradoxal. La taille des documents n'est limitée que par celle de l'espace disque, en théorie, et les vitesses de déplacement au sein d'un document, même important, sont étonnamment rapides. De son côté, le placement de notes, très facile à réaliser, s'effectue en bas de page ou en fin de document, où elles sont automatiquement rejetées si le document comporte des colonnes multiples. La création de la table des matières et de l'index, ainsi que la mise en place des références croisées, nécessitent le passage par le module Séiaratiortnez lanast =Icone* st trappert.RC 5 Suivi du projet4 cucu Intégral : Néant Contour. : Double Gouttière haut : Gouttière bas : 0,010 " 0,000 " neuve4 4 Oireçtta 4 Etudste,s, Olnia et 4 Haut : Double architec Gauche : Double IntérieUr : Aucun Droite : Doubie Sao : Double Urbanism 4 Relie lem blocs ? Oui Génie ci 4 INS pour utiliser lem paramètres affichée Relations publiques* Os X* Gestion du chantier « 04 X4 ManuScnpt de Lotus ne cache pas sa prédilection pour les gros documents. MICRO-SYSTEMES — 155



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 97 mai 1989 Page 220