Micro Systèmes n°96 avril 1989
Micro Systèmes n°96 avril 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°96 de avril 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 236

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : Sicob... 3 itinéraires de visite.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
mIcRn ni GEST NOUVEAUT ES C'est tout d'abord la bureautique et l'informatique de gestion qui remportent la palme, suivies de près par les solutions télématiques. Enfin sont proposés aux développeurs quelques outils de développement dont le petit nombre ne diminue en rien la valeur. C'est pourquoi, afin nous aussi de coller de plus près aux tendances de cette nouvelle édition de ce grand salon international, nous vous proposons trois parcours qui, selon vos préoccupations majeures, vous permettront de découvrir l'essentiel des nouveautés proposées par les constructeurs et les éditeurs de logiciel. LE PARCOURS DU CADRE Faisons tout de suite un sort aux produits de la gamme Atari. Dans le domaine de l'informatique professionnelle, cette marque ne représente en effet qu'une faible frange de la clientèle. Sur le stand Human Technologies vous découvrirez ZZ-IDEE, le premier processeur d'idées jamais réalisé sur ce matériel (à partir d'un 520 ST). D'un mode de fonctionnement fort proche d'IDEES+ ou de MORE, il permet de structurer ses notes en les classant par indentation. Chaque note principale, rédigée sous forme d'une phrase mémo, peut être développée sous forme d'un texte qui viendra s'y attacher. Présenté sur le même stand, VIDI-ST est un digitaliseur vidéo temps réel travaillant soit en 320 x 200 pixels, soit en 640 x 400. Combinant logiciel et boîtier de transmission, ce package permet de constituer une bibliothèque d'images qui pourront notamment être retravaillées à l'aide d'un illustrateur ou d'un logiciel de mise en pages. Toutefois, les images haute résolution sont très gourmandes en mémoire et l'on ne peut mettre guère plus de 120 images sur un Méga ST4. 56 - MICRO-SYSTEMES Auprès d'Upgrade Editions, vous admirerez Image Partner, un logiciel de dessin haute définition qui inclut un programme de scannage multitrame et un convertisseur de fichiers graphiques quasi universel, puisque acceptant les fichiers MacPaint, TIFF, ILBM, INC, GEM, ainsi que ceux provenant de l'Amiga. Complétant la chaîne de micro-édition commencée avec Publishing Partner (dont est présentée une version professionnelle), voici toujours au même endroit Reading Partner, un logiciel de reconnaissance de caractères permettant de transformer les documents imprimés ou dactylographiés en fichiers ASCII. Le document initial est une image obtenue à l'aide d'un scanner, image que Reading Partner analyse et épure de toutes les parties non-texte. Les caractères sont examinés, la police mémorisée puis sauvegardée. Dans le domaine de la CAO, GFA DRAFT Plus, distribué par Micro Application, est un outil 2D permettant de travailler sur des plans pouvant atteindre 1 300 x 1 300 mm. On dispose de 10 niveaux de calque, d'un traçage de lignes automatique avec contrôle de l'épaisseur de 0,3 à 4,5 mm, d'une grille de positionnement paramétrable et de fonctions avancées permettant notamment de définir une perpendiculaire à une droite, d'imposer à une droite un angle précis, d'arrondir les angles selon un rayon spécifique... Passons maintenant au monde IBM, certainement le plus fourni, en exa- SICOB 89 : LA REVOLUTION TELECOM Au fil des ans, le Sicob évolue plutôt bien. Après avoir banni la feue micro familiale, recentré sa cible sur la micro-informatique et les secteurs annexes, phagocité T89 pour mieux appréhender les mutations induites par l'essor des télécommunications, l'association de la place de Valois (le Sicob n'est en effet pas une entreprise commerciale) offre un reflet fidèle des préoccupations de l'entreprise. minant tout d'abord la situation matérielle, et jetons en premier lieu un coup d'oeil sur les portatifs. Le Walkom, présenté par TVF, est un portatif AT équipé d'un écran LCD paper-white. Cette technologie permet une lisibilité supérieure au plasma. La consommation réduite du Walkom autorise la cohabitation d'un disque dur de 20 ou 40 Mo et d'une batterie (autonomie 1 à 4 heures). Le PC-5541 de Sharp est doté d'un Intel 80C286 ayant une vitesse d'horloge programmable (6,8 et 12 MHz). Il offre l'émulation des modes MDA, MCGA, EGA et VGA et exploite 16 nuances de gris grâce à son écran rétro-éclairé et antireflet. Sa mémoire de masse (640 Ko) peut être étendue à 3,6 Mo et il dispose en standard d'un disque dur de 40 Mo. Enfin, l'Olyport 386-40 d'AEG Olympia est un portatif 80386 à 12 MHz offrant 2 Mo de mémoire, un disque dur de 40 Mo et un écran LCD 640 x 400 paper-white. L'offre des portables Signalons encore le compatible de poche Atari, petit PC ayant la taille d'un filofax. Ici, des cartes de mémoire format carte de crédit remplacent les disquettes et sont utilisées pour les programmes et les données. Disposant d'une autonomie de fonctionnement de 6 à 8 semaines grâce à trois piles crayon, il est fourni avec 5 logiciels : agenda, calculatrice, carnet d'adresses, éditeur de texte et tableur compatible Lotus. On ne dispose toutefois sur l'écran LCD que de 8 lignes de 40 caractères. Un bus d'extension permet le raccordement de ce « pocket » à un PC pour le transfert de données. Quant aux ordinateurs de bureau, ils évoluent résolument vers la gamme AT 386, le processeur SX étant mis en vedette. Ainsi en est-il de la machine 16 MHz proposée par Forum International, livrée avec MS- DOS 3.3, Unix 386/IX et Prologue 3. Elle peut recevoir jusqu'à 4 Mo de RAM sur la carte mère et est équipée d'un écran 14" monochrome ou couleur compatible VGA. Bien évidemment, le même constructeur propose une tour 386 à 25 MHz dont la mémoire peut être étendue à 8 MHz sur la carte mère. Le P90S5 de Triumph Adler, qui fonctionne à une fréquence de 20 MHz, prouve que les sociétés de bureautique ont parfaitement compris l'intérêt des 386. Il est proposé avec un écran 14" et est destiné à être exploité sous OS/2, DOS 3 ou 4 et SCO Xenix. Le V386S de Victor Technologies a également une fréquence de 20 MHz et dispose d'une mémoire vive de 2 Mo. A noter la fourniture de MS-Windows en standard et un emplacement pour le coprocesseur arithmétique 80387. Le Tandy 4000 LX est de la même lignée et dispose de 6 slots AT et 2XT, d'un coprocesseur 80287 et d'un bus mémoire 32 bits. Lui aussi est vendu pour tourner sous OS/2 et SCO Unix 386. Quant au 5000 MC, il s'agit d'un compatible PS/2 disposant de 2 slots 32 bits, 2 slots 16 bits et 1 slot graphique, tous compatibles Micro Channel. Le NS 70 de Normerel est également un compatible PS/2. Pouvant dialoguer avec trois cartes périphériques de par son bus MCA, il tourne à 20 MHz et dispose d'une interface SCSI. Il offre également un support pour les coprocesseurs arithmétiques 80387 et Weitek WTL 3167. Le 386 série 1000 d'Altos Computer Avril 1989
Systems fonctionne à 25 MHz, dispose d'une RAM de 4 Mo extensible à 16, d'une mémoire cache de 32 Ko, d'un disque dur de 80 à 300 Mo et d'un lecteur de cartouche 125/150 Mo via une interface SCSI. Utilisant Altos System V (compatible Unix/386 et Xenix) il peut gérer jusqu'à 16 postes de travail. Dirigeants, équipezvous ! L'ADD-X 386-25 d'ADD-X Systèmes offre la même fréquence d'horloge mais propose une RAM de 1 Mo extensible à 8 Mo sur la carte mère (norme LIM 4.0), et des disques rapides de 71, 150 et 300 Mo. Ce micro peut être équipé de cartes EGA ou VGA et se présente soit en châssis à plat, soit sous forme de tour. Quant au G50DX de SMT-Goupil, il s'agit d'une tour 386 à 25 MHz disposant de 4 Mo, d'une mémoire cache de 32 Ko et d'un contrôleur ESDI intelligente permettant de piloter des disques de 150 à 600 Mo. Enfin, la machine la plus curieuse est certainement l'Utec RX 32 d'Aniral UTEC qui combine un 68030 et un 80386, ce qui permet de tourner simultanément sous DOS et sous Unix. Deux mémoires vives différentes s'adaptent aux processeurs, l'une destinée à DOS offre 1 Mo extensible à 16, l'autre destinée à Unix offre 4 Mo en standard. Mais passons maintenant aux périphériques. Premier point à noter : on voit se multiplier les systèmes de disques durs amovibles. C'est le cas de l'Atari AT qui propose une amovible de 44 Mo. C'est aussi le son de cloche que l'on peut entendre sur le stand ACT Belgium dont les modèles Carry Pack destinés aux PC/AT, PS/2 offrent des capacités s'échelonnant de 20 Mo à 100 Mo et se connectant via une interface ST 506 ou SCSI. Le nouveau Disk Pack d'IEF est, quant à lui, non seulement rattachable à la gamme IBM mais aussi au Macintosh. Il autorise Avril 1989 l'échange de volumes de 21, 42, 85, 125 ou 200 Mo avec un temps d'accès de 13 ms. Dans le domaine des cartes d'extension, notons les cartes multivoies MCA de la gamme Hostess de Natis qui fonctionnent sous Unix, Prologue, OS/2, MOS, Concurrent DOS... Elles offrent 16 niveaux de mémoire tampon afin d'optimiser les performances. Quant aux cartes graphiques, elles sont dans l'orbite VGA. Ainsi que la carte VGA d'Hercules Computer Technology présentée sur le stand Softsel. Conçue pour fonctionner sur les AT et les PS/2 modèle 30, elle offre une fidèle émulation des modes VGA d'IBM. On trouve également nombre de moniteurs VGA sur le salon, ceux de NEC, et plus particulièrement le Multisync III D, écran 14" antireflet possédant une résolution maximale de 1 024 x 768, ce qui lui permet de supporter le mode 8514A d'IBM, ceux d'Oceanic tel le CHC 361, moniteur multifréquence compatible CGA/EGA/VGA, ou encore celui de Mercure Informatique et Télématique. Dans le domaine de l'impression, le salon se partage entre matricielles 24 aiguilles et laser. Très rapide, puisque qu'opérant à 432 cps, la Genicom 1040 offre de très nombreuses émulations. Le modèle SL230A1 d'Eurotec DATA INT. fonctionne à 231 cps en mode listing et à 77 en mode LQ. Sa résolution est de 360 x 360 dpi, supérieure donc à celle d'une laser. Dans ce secteur, voici la LZR 1260 de Dataproducts capable d'imprimer 12 pages/mn et disposant d'une émulation Post- Script via le contrôleur Atlas 68020 d'Adobe. Elle dispose également d'une émulation HP LaserJet Plus. La L24R d'Asap Périphériques fait du 24 pages/mn et utilise la technologie LED. En revanche, elle n'offre pas d'interpréteur PostScript. Dans les modèles moins rapides (6pp/m), on remarquera la Crystalprint Publisher de QUME, compatible PostScript et disposant de 3 Mo de RAM ainsi que 35 fontes résidantes. Elle emploie un processeur Risc Weitek et est compatible Mac et PC/PS. Mais le modèle qui fera certainement date est proposé par SMO Bureautique. En effet, la Printware est la première imprimante laser compatible PostScript offrant une définition de 1200 x 600 dpi. Elle est donc largement à même de rivaliser avec les photocomposeuses bas de gamme. Une pléiade de logiciels Passons maintenant aux logiciels et tout d'abord aux produits de gestion. ALS-IMMo d'Intermec Systèmes est un progiciel permettant de localiser et de gérer ses machines, meubles et autres immobilisations. Le produit se compose d'un soft implanté sur des terminaux portables, permettant de saisir par codes-barres les identification et localisation des biens immobilisés. Un second soft tournant sur PC permet de récupérer et de gérer ces informations, et d'éditer les états nécessaires. Distritel, de Davel System, s'adresse à la gestion de la grande distribution, et ce en temps réel. Elle traite l'activité du magasin et permet l'analyse rapide de son évolution. Chez Igop, retenons le module de gestion des immobilisations du progiciel comptable Khronos qui permet une tenue de l'historique de celles-ci, ainsi qu'une génération automatique des écritures. Dans un Les logiciels de gestion ne sont plus les parents pauvres de l'ergonomie. domaine plus vertical, puisqu'il s'agit de gestion hospitalière, ITBC présente Flo qui traite les entrées, la facturation 615 bis, l'hébergement, le tiers payant, les honoraires praticiens, la paie et la gestion du personnel, la comptabilité générale ainsi que les amortissements hôpital. Coralie, également chez ITBC, se consacre à la gestion des coopératives agricoles. Sous Unix, après Simonsays, premier intégré multifenêtre dans cet environnement, voici Simongraph proposé par Newlog, un logiciel de graphique de gestion qui s'apprend avec la même facilité qu'une application Macintosh. Au niveau gestion du personnel, notons le système Kodak K-VID permettant la réalisation de badges d'identité et de sécurité ainsi que Temporel développé par Bodet qui, utilisé avec l'horodateur BT 10.000, constitue un système de gestion des temps de présence pouvant gérer jusqu'à 1 200 personnes selon des horaires libres, fixes, multiples ou postés 2 x 8 ou 3 x 8. Pour la réalisation de devis, Devis-IA d'Informatique Appliquée s'adresse à l'artisan ou à l'entreprise de bâtiment. Restant dans le secteur libéral, Infirmières IA s'adresse aux paramédicaux exerçant en libéral et désireux d'opérer un suivi de leurs activités. Il gère les actes, le suivi des traitements des patients et celui des règlements, l'obtention des feuilles de soins, les tournées... Calipso de Prologue SA est une feuille de calcul électronique multifonction qui tourne sous le système d'exploitation multitâche Prologue et qui offre tous les éléments nécessaires à l'optimisation d'une analyse chiffrée. Gestion commerciale intégrée, ISD distribué par Elsi traite les commandes, les stocks, les tarifs, les achats, la facturation et les statistiques commerciales. Si vous vous ouvrez aux marchés arabes, voici Acil de Cimos, logiciel multilingue permettant de travailler MICRO-SYSTEMES - 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 230-231Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 232-233Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 234-235Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 236