Micro Systèmes n°96 avril 1989
Micro Systèmes n°96 avril 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°96 de avril 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 236

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : Sicob... 3 itinéraires de visite.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
MICRD—nI GEST A CTUALITE S Avec le lancement d'OS/2, les professionnels de la micro-informatique ont peut-être trouvé un peu vite leur solution universelle. Le choix du standard de l'industrie n'est pas encore définitif comme le prouve LE SUCCES DE LA CONVENTION UNIX L e fameux système d'exploitation que l'on dédiait volontairement aux applications scientifiques profite du bégaiement d'OS/2 pour se faire une place au soleil dans le monde de la micro-informatique. Très certainement en avance, dans le temps, sur OS/2 par ses fonctionnalités inhérentes (multi-utilisateur et multitâche), il lui manquait deux dimensions pour réussir ce pari : la convivialité à travers une interface utilisateur digne de ce nom et une certaine puissance. Le succès du microprocesseur d'Intel, le 386, arrive à point nommé pour relever ce défi. Il semblerait qu'aujourd'hui tous les ingrédients soient réunis pour démocratiser Unix. De nombreux constructeurs en ont fait le pari. Cette tendance s'affirme tant du côté des fabricants de micro-ordinateurs que du côté des fabricants de stations de travail. Les pourvoyeurs de logiciels n'hésitent plus à offrir traitement de texte, tableur, agenda... qui étaient l'apanage de la micro. Bataille pour un standard d'interface utilisateur La convivialité ? Lacune prononcée pour Unix, qui devrait être comblée cette année par une pléthore d'annonces non disponibles encore sur, le marché. Les plus remarquées sont celles de SCO (Santa Cruz Operation, connue pour son système d'exploitation Xenix) et de l'Open Software Foundation, OSF. 28 - MICRO-SYSTEMES Toutes les deux partent du principe qu'il faut s'allier le monde de la micro-informatique et être compatible avec DOS et OS/2. Toutes les deux émanent de la technologie de plusieurs constructeurs. SCO s'est associé avec DEC, Locus Computing, Relation Technology et Tandy pour définir en commun toutes les particularités d'une interface graphique qui sera identique sous Xenix et DOS. Open Desktop est un produit essentiellement commercialisé par SCO qui intègre plusieurs technologies en une seule : il s'appuie sur OSF/Motif, tout en exploitant essentiellement les avantages du micro-processeur 80386 et l'Unix V/386. Il offre une base de données SQL (Structured-Query-Language) ouverte, et une connectivité de réseau totale avec toute une variété de systèmes d'exploitation et de configurations de matériels différents (produit livrable au cours du troisième trimestre 1989). Le premier constructeur à bénéficier de ce produit sera Tandy, mais déjà une liste d'une cinquantaine de sociétés se déclarent prêtes à supporter ce produit : ATT, Compaq, DEC, Zenith, HP, NEC, NCR, Olivetti... sans oublier Unix International et OSF. SCO, après avoir créé son siège européen en Angleterre, vient de créer sa première filiale en France, dont la responsabilité revient à Bernard Moitel. Environ 10 000 licences Xenix SCO ont déjà été vendues en France sur une masse globale de 350 000 dans le monde. Détenant le leadership d'Unix sur micro, la société commercialise d'ores et déjà des produits phares du monde de la micro-informatique : Word 3.0, Lotus 1-2-3, Multiplan ou encore Accell. OSF/Motif, l'interface sélectionnée par OSF, devrait en revanche tourner sur une plus grande gamme d'architectures que lés PC : basé sur Presentation Manager de HP et Microsoft lui est associé le langage de programmation IUL de DEC (sur le marché en juin 1989). ATT annonce (depuis Uniforum à San Francisco) la livraison en standard d'Openlook avec la version 4 d'Unix System V pour la fin de l'automne 1989. Sun, de son côté, propose OpenWindows, environnement basé également sur Openlook mais implémenté d'une part sur News et d'autre part sur X11. Tous ces produits ont la particularité de s'appuyer sur X11, développé par le MIT et qui est devenu un standard de fait. OpenWindows sera disponible en juillet 1989. Sun a annoncé une collaboration avec les (firmes japonaises Fujitsu, Toshiba, Figi-Xerox pour développer une version japonaise d'OpenWindows. Des progiciels sous Unix Sun, leader dans la vente de stations de travail, est le premier constructeur à développer une offre micro sous Unix avec le 386 d'Intel. Son approche logiciel est d'autant plus intéressante qu'elle est similaire à l'offre qui a fait le succès du Macintosh : MacWrite, MacPaint et MacDraw. Développé par Islands Graphics, Sun vient de lancer une gamme de progiciels inhabituels dans le monde Unix : SunWrite, SunPaint et SunDraw. Ritme International, dans son service de commercialisation de logiciels « en direct des Etats-Unis », à la demande, propose des produits pour stations de travail Sun : Publisher (édition graphique et scientifique) ou le fameux traitement de texte scientifique TEX. La société commercialise également Elan/Express, troff sous XWindows avec visualisation Wysiwyg, au prix de 3 250 F HT. D'origine française, de bons traitements de texte se dégagent sous Unix. Grif, développé par Vincent Quint et Irène Vatton (INRIA- et Laboratoire de Génie Informatique de Grenoble), est un puissant outil de mise en page. Totalement « wysiwyg » sur écran haute définition, il intègre un éditeur mathématique Avril 1989
permettant d'écrire des formules scientifiques de façon interactive. La taille et l'emplacement des symboles s'adaptent automatiquement au contexte. Grif est distribué par GIPSI. Puissance-T est un logiciel bureautique intégré comprenant trois modules : un traitement de texte, un tableur et un agenda électronique. Ces différents modules peuvent s'interfacer aisément avec des produits de type bases de données ou applications de gestion. Le constructeur français Forum International l'a choisi pour son offre bureautique sur micro-ordinateur Unix/386. Développé par Telnos, il a été proposé par AT&T, pour répondre à un appel d'offre de l'US Air Force. Telnos est la SSII française qui devrait fournir dans les années à venir les 22 000 logiciels destinés à équiper en bureautique l'US Air Force. Après une telle référence, Telnos s'oriente vers un nouveau marché porteur sous Unix : la PAO. Graphotexte, de la société Jacquard, est également un logiciel français d'édition électronique pour stations de travail. Il se compose de six modules : bureau, éditeur de texte, éditeur graphique, éditeur photo à l'aide de scanner, éditeur de tableaux et éditeur de documents avec feuille de style, numérotation automatique de paragraphe, création automatique de pages. Axis Digital, spécialisé dans la formation sous Unix et dans la vente des principaux Unix pour micro (Microport V/386, Sco Xenix et Interactive 386ix), commercialise également les produits de bureautiquue Twin 386 (tableur compatible Lotus 1-2-3), Wordperfect 386 et Axenda (agenda électronique). Pléthore de sociétés se sont constituées sur ce nouveau créneau. Les constructeurs ne manquent pas de s'adapter à ce processus. Nos deux constructeurs français de micro-informatique, Goupil et Forum International, sont également de la partie. il UNIX ET LE 386 L'implication de Microsoft dans le monde Unix de la « PCtique » date déjà de la version Unix System III d'AT&T : Xenix commercialisé par SCO sur XT puis sur AT. Le produit a ensuite évolué parallèlement à l'Unix System V d'AT&T. Suite au succès de Xenix, Microport a été créé pour développer un Unix System V sur 286, puis sur 386. L'implantation d'AIX de IBM sur RT 6150 a été réalisée par Interactive Systems. Dès que le 80386 a été disponible, AT&T et Intel ont sous-traité, à Interactive Systems, l'implémentation de Unix Sys. V.3 sur ce processeur. Lorsque ce travail a été certifié par AT&T, en août 1987, c'était la première fois qu'un vrai Unix travaillait en mode 32 bits sur un PC. A ce moment-là, bien que la bataille face à SCO ne fût pas simple, Interactive décida de créer la ligne 386/ix et de la commercialiser. Ses succès, tant aux USA qu'en Europe, ont entraîné une alliance entre AT&T et Microsoft, qui ont décidé de les faire converger. Cette tâche est confiée par AT&T à une équipe mixte de Microsoft et Interactive Systems. L'objectif est d'intégrer le noyau Unix 386 tout en gardant la compatibilité Xenix pour conserver les nombreuses applications écrites pour Xenix sans avoir à les recompiler. Cette version unifiée a vu le jour en octobre 1988 avec la version 3.2 d'Unix Syst. V/386. Avec l'apparition de cette version, SCO perd la distribution exclusive d'Unix dans le monde de la micro. En effet, Microsoft autorise Interactive Systems à devenir également distributeur de ce produit. Avril 1989 1111111111111111111111111111111111111111 * BIDOUILLE PLUS OU MOINS ASSISTEE PAR ORDINATEUR 111.C.I.F LE N°1 DU CIRCUIT IMPRIMEC.I.F est reconnu comme l'un des premiers spécialistes de ce secteur d'activité en pleine expansion. Sa gamme de produits, de machines à insoler et à graver en fait le n°1 des circuits imprimés. L'étude de ceux-ci passe désormais par l'ordinateur. PC OU MAC :C.I.F VA PLUS LOIN Que vous travaillez sur PC ou Macintosh,C.I.F vous propose un éventail de logiciels adaptés aux problèmes posés par l'étude du schéma, la simulation, l'implantation, le routage et le phototraçage des circuits imprimés. De l'étude à la production, du prototype à la série,C.I.F a sélectionné, pour vous, à partir de 1 150 F/HT, les meilleurs programmes de CAO et de DAO sur PC ou sur Macintosh. Et commeC.I.F connaît parfaitement les circuits imprimés, demandez la documentation « logiciels CL », vous êtes certain de ne pas vous tromper. APPLE est une marque déposée d'Apple Computer Inc. IBM est une marque déposée de IBM Corporation. I DUC aseemeuurefPG.7nataz PAy\lesnis di) D U I - 11. rue Charle-Michels 92220 BAGNEU>1- T'EL 1611145 47 48.00 - Far. 16-0)-45-49-1611 r Veuillez me faire parvenir votre documentation « LogicielsC.I. » NOM Adresse `MS 04/89



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 230-231Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 232-233Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 234-235Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 236