Micro Systèmes n°96 avril 1989
Micro Systèmes n°96 avril 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°96 de avril 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 236

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : Sicob... 3 itinéraires de visite.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 214 - 215  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
214 215
TECHNIQUE DX=nombre total de pages sur la carte Fonction 4 : Allouer des pages avant : AH-67 BX-nombre de pages après : DX=clé d'accès Fonction 5 : Lecture d'une page de la carte avant : AH-68 BX=numéro de page de la carte (0 à 63) AL=numéro de page du cadre de pages DX=clé d'accès Fonction 6 : Libération des pages du cadre de pages avant : AH-69 DX-clé d'accès Fonction 7 : Version de EMM avant : AH=70 après : AL-numéro de version en BCD (Decimal Code Binaire) Fonction 8 : Sauvegarde de la carte de pagination. avant : AH-71 DX=clé d'accès Fonction 9 : Restauration de la carte de pagination. avant : AH=72 DX=cle d'accès Fonction 10 et 11 : Réservées. Fonction 12 : Obtenir le nombre de clés d'accès avant : AH=75 après : BX=nombre de clés d'accès Fonction 13 : Nombre de pages associées à une clé avant : AH=76 DX=clé d'accès après : BX=nombre de pages associées à la clé Fonction 14 : Liste des clés d'accès et du nombre de pages avant : AH=77 après : ES, DI-adresse du tableau clés d'accès, nombre de pages, BX=nombre de clés d'accès. Fonction 15 : Mise à jour de la carte de pagination. C'est une fonction complexe utilisée par les systèmes d'exploitation multi-tâches. Evolation da standard Le fait que l'on adresse seulement 4 pages parmi toutes celles disponibles sur la carte oblige à des commutations assez fréquentes. De plus, plusieurs logiciels peuvent gérer en même temps la carte (clés d'accès différentes), ce qui diminue encore le nombre de pages adressables directement. Aussi, les gains de temps ne sont pas aussi spectaculaires que ceux espérés. C'est pour ces raisons qu'est apparu un second standard mis au point par Ast Quadram et Ashton Tate. Ce sont les Spécifications Améliorées de Mémoire Etendue ou EEMS (Expanded Enhanced Memory Specification). Cette technique permet de porter le nombre de pages dans le cadre de pages à 64 (au lieu de 4). Ces pages se trouvent alors dispersées dans les 1 Mb de mémoire conventionnelle et même dans les 640 Ko de mémoire utilisateur. Cela est très intéressant entre différents programmes. Avec l'arrivée de PC de plus en plus performants et de systèmes d'exploitation qui les utilisent au maximum de leurs possibilités, ces techniques, qui ont permis de contourner les limitations actuelles, ne devraient plus avoir lieu d'être. Ainsi, les machines à base de 80286 ou 80386 qui posséderont un système du type MS-DOS 5.0 ou OS/2 ne devraient pas avoir besoin des cartes de mémoire étendue. En effet, ces systèmes d'exploitation vont permettre d'utiliser la capacité d'adressage assez importante du microprocesseur (16 Mb et plus). Un des avantages du bus EISA par rapport à MCA sera de ne pas limiter la possibilité du microprocesseur 80386 en matière d'adressage : 4 Go pourront être accessibles directement par le micro (bus d'adresses sur 32 bits), ce qui devrait être largement suffisant pour toutes les applications à venir. MI Dominique Chabaud COMMAND.COM. C'est cette dernière poursuit à l'endroit où il avait été interrompu. LES INTERRUPTIONS LOGICIELS couche qui traduit les commandes DOS que Certaines fonctions peuvent nécessiter des Quel que soit le langage dans lequel vous vous entrez au clavier : copy, dir, cd.. ou qui paramètres d'entrées ou peuvent retourner programmez, il y a toujours une phase de vous affiche le fameux message : c:>. des valeurs de sorties. Ce sont les registres du traduction de vos programmes sources en l'appel à ces fonctions obéit à un standard, microprocesseur qui vont servir à ce transfert instructions compréhensibles par le ce qui permet notamment de préserver la d'information. Un appel à une fonction se fait microprocesseur. Cette opération de compatibilité des différents ordinateurs avec donc en trois phases : initialisation de certains traduction, encore appelée compilation, l'IBM. Ce standard est l'interruption registres avec les paramètres d'entrée de la traduit donc des instructions Basic, Pascal,C... logicielle : lorsque le microprocesseur fonction, appel à l'interruption correspondant en langage machine directement exécutable rencontre une demande d'interruption à la fonction demandée ; on récupère ensuite par le microprocesseur. De plus, il faut savoir logicielle (instruction en langage machine du les valeurs de sortie dans certains registres du que l'ensemble de votre machine est géré par type INT n), il interrompt le traitement du microprocesseur. deux grosses parties écrites en langage programme en cours pour aller exécuter une En réalité, c'est légèrement plus compliqué car machine : le BIOS et le DOS. fonction qui dépend de la valeurn. une interruption peut donner lieu à plusieurs le DOS est une couche logicielle au-dessus du De façon plus technique, il existe une table qui fonctions, le choix de la fonction se fait alors BIOS : les fonctions de très bas niveau du donne, pour chaque valeur den, une adresse en initialisant, avant d'appeler l'interruption, BIOS sont utilisées pour créer des fonctions où le microprocesseur va trouver les un des registres avec le numéro de la plus évoluées destinées à présenter une instructions de la fonction à exécuter. la table fonction. Cela permet de regrouper des machine praticable pour un utilisateur. Le DOS contient 256 entrées, ce qui permet d'accéder fonctions du même type sous une seule est en fait lui-même divisé en trois couches : à 256 interruptions différentes (certaines interruption : par exemple, l'interruption une interface avec le BIOS contenue dans le d'entre elles sont utilisées par les numéro 16 concerne toutes les fonctions fichier cache IBMBIO. COM, un noyau contenu périphériques afin d'avertir le d'entrée-sortie avec l'écran ; le numéro 103, dans le fichier cache IBM DOS.COM et un microprocesseur qu'un événement s'est qui nous intéresse ici, concerne toutes les interpréteur d'instructions situé dans le fichier produit). Une fois exécutée, le traitement se fonctions du gestionnaire EMM. 214 - MICRO-SYSTEMES Avril 1989
TECHNOLOGIE Mécanisme de pagination Mémoire Etendue il feY111'à 32 Mb Mémoirernnventionnelle 16 Kb1024 Kb Cadre de Pages 16Kb 16 Kb 14 16Kb 16Kb 16Kb 640 Kb 16 KbJ MECANISME D'ADRESSAGE l'adressage est la méthode qu'utilise le microprocesseur pour stocker ou récupérer des données dans une mémoire. Généralement, ces données sont des octets, données codées sur 8 bits. la mémoire se présente sous la forme d'une suite de « cases » consécutives ayant chacune un numéro qui est leur adresse. lorsque le microprocesseur veut faire une lecture d'une case mémoire, il doit mettre l'adresse de cette case mémoire sur le bus d'adresse, puis positionner correctement le bus de contrôle. Après un temps de réponse qui dépend du type de la mémoire, celle-ci va déposer la donnée stockée jusque-là dons la case demandée sur le bus de données, puis va avertir le microprocesseur qu'il peut lire le bus de données afin de récupérer la donnée. Pour le cas des PC par exemple, le bus d'adresses comporte 20 lignes, le bus de données en comporte 8. le nombre de lignes du bus d'adresse détermine le nombre de cases mémoires qui pourront être adressées : 2 puissance 20, soit 1 048 576 cases (ou octets), ou encore 1 Méga-octet. Supposons par exemple que le microprocesseur de notre bon vieux PC veuille lire le contenu de la case de mémoire située à l'adresse 50. Cette adresse est tout d'abord convertie en binaire sur 20 bits afin de pouvoir être déposée sur le bus d'adresse (de 20 lignes) : 50 décimal = 0000 0000 0000 0011 0010 binaire. Une fois convertie, cette adresse est donc déposée sur le bus d'adresse à raison d'un bit par ligne. le microprocesseur avertit alors la mémoire (grâce au bus de contrôle) qu'une lecture est demandée. la mémoire fait alors le travail inverse elle traduit l'état des lignes du bus d'adresse pour en déduire l'adresse sur 20 bits. Elle va ensuite chercher l'information qui se trouve à cette adresse. Cette information sur 8 bits est déposée sur le bus de données (de 8 lignes, vous l'aurez deviné). Il ne reste plus qu'à informer le microprocesseur que la donnée demandée peut être lue sur le bus de données, et cela se fait par le bus de contrôle. le microprocesseur une fois averti peut traduire l'état des lignes du bus de données pour en déduire une information sur 8 bits. C'est la donnée qu'il avait demandée. Avril 1989 MICRO-SYSTEM ES — 215



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 230-231Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 232-233Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 234-235Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 236