Micro Systèmes n°96 avril 1989
Micro Systèmes n°96 avril 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°96 de avril 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 236

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : Sicob... 3 itinéraires de visite.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 174 - 175  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
174 175
CHOISIR fre un cycle d'attente de 0,7, le sx Compact 2 offre, à la même vitesse d'horloge, un cycle de l'ordre de 1.11 s'agit d'une des différences qui le séparent de son aîné. De la même façon, cette machine ne dispose pas du SCM. Il est vrai qu'elle n'a pas pour vocation de devenir un poste serveur mais est, en revanche, un poste de travail dans la droite ligne des autres machines de la gamme Tulip : carrosserie comptacte comparable à celle du PC2 ou de l'AT2. Le Compact 2 comporte cinq slots d'extension dont quatre sont sur 16 bits et deux sur 8 bits. A 25 500 F H.T., le sx Compact 2 est sensiblement moins cher que son grand frère. Comme ce dernier, il est livré avec MS-DOS version 3.30 et Windows 386. MACHINE TESTEE : Tulip AT 386 IX VGA 09/03/1989 1A : Affichage vidéo aléatoire (mode texte) 0 : 5:27 18 : Affichage vidéo séquentiel (mode texte) 0 : 1:65 1C : Affichage vidéo en insertion (mode texte) 0 : 8:51 1D : Affichage vidéo séquentiel (mode graphique) 0:25:92 IX : Mesure vidéo globale 0:41:35 2A : Génération d'un tableau de 600 réels en strings 0 : 0:99 2B : Tri linéaire du tableau 0:19:39 2C : Tri à bulles du tableau 0:10:Efe 2X : Mesure de calcul globale 0:31:26 3A : Ecriture fichier séquentiel sur floppy courant (2500 1.) 0:19:83 38 : Ecriture fichier séquentiel sur disque fixe (6000 1..) 0:13:40 3C : Lecture fichier séquentiel sur floppy courant (2500 1.) 0:19 : 0 3D : Lecture 4ichier séquentiel sur disque fixe (2500 1.) 0 : 8:29 3X : Mesure disques globale 1 : 0:52 4A : Calcul récursif du binôme de Newton (n=50/p=5/1f=33) 0:39:50 5A : Procédure de délai simple (déclaré pour 32 secondes) 0:29:93 XX : Mesure globale 3:23:11 OLIVETTI P500, MCA EN PLUS Notre constructeur transalpin préféré a décidé de lancer un 386 sx sur une architecture MCA. Une machine intéressante dont on se demande toutefois quel sera son avenir. En effet, le P500 n'accepte que les cartes d'extension au format MCA alors que l'on ne sait pas ce que deviendra le 386 sx à terme... S'il existait un benchmark de la modularité matérielle, le P500 d'Olivetti remporterait sans contest la palme sur ce créneau. La machine est composée d'éléments (disque dur, unité de lecture disquettes...) amovibles qui se démontent sans que l'opérateur ait a recourir à un tournevis. On voit sans mal l'intérêt de ce mode de fabrication, les coûts de maintenance se trouvent de fait sensiblement allégés. Fini le temps ou il fallait trois heures pour mettre à nu une carte mère. En cinq minutes, cette opération peut être aisément réalisée sur le P500. La machine est annoncée comme étant à zéro état d'attente (no wait state), ce qui est vrai dans certains cas de figure. Le P500 dispose de quatre connecteurs pour l'installation de la mémoire vive. En configuration standard, ces quatre connecteurs sont occupés par quatre barrettes de 256 Ko chacune. Le passage à 2 Mo se fait par le remplacement de la totalité de ces barrettes par deux barrettes de 1 Mo. Résultat, deux emplacements restent vacants, ce qui a comme conséquence de générer un état d'attente. Ceci est lié au fait que la mémoire est gérée en mode entrelacé. Normalement, alors que le système est en train de lire une première adresse, il prépare la lecture de la seconde sur une deuxième barrette. Pour revenir à un « no wait state » en cas d'extension de la RAM, il est nécessaire de passer à 4 Mo, dans ce cas la totalité des connecteurs sont occupés. MACHINE TESTEE : P 500/cache 1Mo 06/03/1989 lA : Affichage vidéo aléatoire (mode texte) 0 : 7:47 1B : Affichage vidéo séquentiel (mode texte) 0 : 2:36 1C : Affichage vidéo en insertion (mode texte) 0:10:16 1D : Affichage vidéo séquentiel (mode graphique) 0:27:35 IX : Mesure vidéo globale 0:47:34 2A : Génération d - un tableau de 600 réels en strings C) : 1:21 2E : Tri linéaire du tableau 0:25:82 2C : Tri à bulles du tableau 0:13 : 1 2X : Mesure de calcul globale 0:40 : 4 3A : Ecriture fichier séquentiel sur floppy courant (2500 1.) 0:22:36 3B : Ecriture fichier séquentiel sur disque fixe (6000 1.) 0:15:87 3C : Lecture fichier séquentiel sur floppy courant (2500 1.) 0:21:53 3D : Lecture fichier séquentiel sur disque fixe (2500 1.) 0 : 9:51 3X : Mesure disques globale 1 : 9:27 4A : Calcul récursif du binSme de Newton (n=50/p=5/1f=77) 0:46:13 5A : Procédure de délai simple (déclaré pour 32 secondes) 0:29:8e XX : Mesure globale 3:53:21 174 — MICRO-SYSTEMES Le choix MCA d'Olivetti. Avril 1989
Compatibilité MCA grâce au Zebra Kit La P500 dispose de six connecteurs d'extension au format MCA dont un est occupé par la carte contrôleur du disque dur. La compatibilité MCA est obtenue par l'utilisation d'un lot de puces fourni par Intel, le Zebra Kit. Ces composants VLSI sont au nombre de quatre. Ils regroupent le DMA qui contrôle les canaux d'accès à la mémoire, l'ABC dont le rôle est de gérer l'adressage du contrôleur de bus ; le BC, quant à lui, contrôle le bus. Enfin, c'est le FDS quirpend en charge la gestion des entrées/sorties. Parallèlement, les connecteurs sont au format MCA. Toutes ces rai : sons font que les seules cartes acceptées sont celles à la norme MCA. Avantage ou inconvénient ? C'est aux utilisateurs de décider. Quoi Haute définition et performances, le standard de demain ? qu'il en soit, un 386 sx sur MCA ne présente pas un grand intérêt actuellement au vu de l'état du marché et de la demande des utilisateurs. Du côté sécurité d'accès, le P500 dispose d'un système de protection sur plusieurs niveaux. L'utilisateur peut donc placer un mot de passe spécifiquement dédié aux fonctions réseau ou encore un autre qui bloque l'accès au clavier. Les paramètres des protections sont sauvegardées en mémoire C-MOS. Parmi les autres utilitaires livrés avec la machine, il faut citer le « Goslow/gof ast » qui permet de modifier la vitesse d'horloge, possibilité particulièrement utile avec les protections de logiciels tels que Lotus 1 2 3 par exemple. Notons pour terminer que le contrôleur vidéo est de type OVC, une norme propriétaire, compatible VGA. Cette compatibilité n'est assurée qu'à partir de la version 3.30 de MS-DOS. MACHINE TESTEE : CANON A-200TP/16 19/01/1988 APERCUS tt- HANOVRE7 lA : Affichage vidéo aléatoire (mode texte) 0 : 8:29 18 : Affichage vidéo séquentiel (mode te-te) 0 : 2:5Y IC : Affichage vidéo en insertion (mode texte, 0:12:41 ID : Affichage vidéo séquentiel (mode graphique) 0:22:57 lx : Mesure vidéo globale 0:50:86 2A : Génération d'un tableau de 600 réels en strings 0 : 1:10 28 : Tri linéaire du tableau 0:22 : 2 2G : Tri à bulles du tableau 0:11:54 2X : Mesure de calcul globale 0:34:66 3A : Ecriture fichier séquentiel sur +loppy courant (250e'1.i... 0:22:41 38 : Ecriture fichier séquentiel sur disque fixe (6000 1.) 0:16:20 3C : Lecture fichier séquentiel sur floppy courant (2500 1.) 0:21:48 3D : Lecture fichier séquentiel sur disque fixe (2500 1.) 0 : 8:24 3X : Mesure disques globale 1 : 8:33 4A : Calcul récursif du binôme de Newton (n=50/p=5/1f='3) 0:40:86 5A : Procédure de délai simple (déclaré pour 32 secondes) 0:30:26 XX : Mesure globale "':45.58 CANON A-200 fie 16 La palme de l'esthétique, toutes catégories confondues, revient aux nouveaux portables Canon. Plastique et métal (anodise) noir, écran plasma EGA avec inclinaison motorisée, un lecteur de disquettes 3,5" 1729 Ko/1,44 Mol, un disque dur de 20 Mo, le tout forme un parallélépipède, certes lourd — 9,3 kg avec son alimentation de 160 W mais dont l'effet sur les foules mérite sans doute un petit effort. l'appareil est doté en standard d'un équipement très complet : 2 Mo de RAM, des connecteurs pour une souris et pour un moniteur externe, DOS 4.0... En option, signalons notamment un support pour quatre cartes d'extension 16 bits. Nous avons obtenu d'excellentes mesures, notamment pour la rapidité d'affichage. Sans réserve, une machine très séduisante. Avril 1989 MICRO-SYSTEM ES - 175



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 230-231Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 232-233Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 234-235Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 236