Micro Systèmes n°96 avril 1989
Micro Systèmes n°96 avril 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°96 de avril 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 236

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : Sicob... 3 itinéraires de visite.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 172 - 173  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
172 173
CHOISIR configuration standard, se situent dans une fourchette allant de 3:23:11 à 4:33:91 (minutes), cependant que le Mitac 286/16 (dont l'importation ne devrait pas tarder) descend jusqu'à 3:23:83... De plus, l'analyse comparée de chacune des mesures constitutives du chiffre global ne révèle pas, en général, de disproportion flagrante : les différences concernent tantôt la rapidité d'affichage, tantôt la vitesse de calcul, mais dépassent très rarement 10% de la moyenne des différences globales. C'est donc uniquement grâce aux nombreuses possibilités intrinsèques de l'architecture 32 bits interne que le 80386 sx se démarque des 286 actuels. Il s'agit là probablement de la principale raison qui justifie l'acquisition d'un ordinateur à base de sx. Nettement plus rapide que les 286 classiques, le sx permet, entre autres, de travailler plutôt confortablement sous OS/2, avec tout ce que cela suppose de traitements multitâches... Prospectives Même si l'offre logicielle capable d'exploiter pleinement les immenses ressources des 80386 demeure encore assez limitée (et devrait le rester jusqu'au début des années La place du 386 sx dans la gamme Intel. 172 - MICRO-SYSTEMES 1990), il va de soi que les machines à base de sx pourront faire face aux besoins futurs des utilisateurs. Bien que l'on attende déjà le 80486, le sx dispose d'une marge de plusieurs années avant l'obsolescence, alors que les 286 apparaissent désormais comme des machines du passé. Compromis sur le plan de la technologie, les machines à base de 80386 sx le sont également en termes de rapport coût/performances. Proposées à des prix situés aujourd'hui entre ceux des 286 rapides et ceux des 386 standards, elles constituent pour l'heure une alternative raisonnable à l'achat d'un ordinateur de très haut de gamme dont, en tout état de cause, on ne peut encore vraiment tirer parti. Cela étant, le marché évolue très vite, et l'on observe déjà les signes d'une tendance à la baisse pour ce qui est des 386 standards à 16 MHz. La logique économique qui prévaut depuis les premiers temps de la micro-informatique paraît donc devoir jouer encore : l'acheteur potentiel devrait assez vite avoir le choix entre des machines de grande marque, positionnées à des prix cohérents par rapport à leur gamme, et des compatibles « blancs » pour lesquels les contraintes de marketing entrent peu en ligne de compte. LE COMPAQ DESKPRO 386s : INNOVATION ET HOMOGENEITE L'annonce, en juin dernier, du Deskpro 386s, premier ordinateur à base de 386 sx, a permis à Compaq d'établir la référence en la matière tout en asseyant un peu plus sa réputation d'innovateur. La machine présente une esthétique plutôt agréable. Avec un clavier étendu très compact, dont les LED de verrouillage sont intégrées aux touches correspondantes, et une unité centrale de dimensions réduites (401 x 149 x 375 mm), l'ordinateur pourra prendre place sur le bureau sans trop l'encombrer. Qualité américaine Le démontage du capot (verrouillable) laisse apparaître une grande rigueur de construction : un premier châssis en tôle conductrice épaisse englobe les différents modules en blindant l'ensemble, tandis qu'un second sert de berceau aux unités de disque. On notera également l'emploi généralisé de la technologie CMS (composants montés en surface) qui, malgré quelques câbles un peu incongrus, garantit un taux de pannes réduit. La carte mère, en fond de caisse, se présente en deux parties superposées tête-bêche, ce qui, ajouté au volume et à la compartimentation de l'appareil, n'améliore pas l'accessibilité aux éléments internes. Quatre connecteurs d'extension classiques sont disponibles, tous au format 8/16 bits. Innovation intéressante, un cinquième connecteur spécifique permet aux cartes mémoires maison de fonctionner à 16 MHz, fréquence du 386 sx. La machine comprend en standard 1 Mo de RAM, un floppy 1,2 Mo et un disque dur de 20 Mo. Suivant les ajouts, qu'il s'agisse de mémoire, d'unités de disques ou de cartes, la machine se reconfigure à l'aide de microswitches en boîtiers soudés sur la carte mère. On regrettera l'emploi d'une pile au lithium, alors que des piles bâton classiques coûtent sensiblement moins cher et surtout n'explosent pas. Le moniteur possède son propre câble de connexion analogique solidaire pour éviter les erreurs de polarité. Nous avons pu tester le modèle VGA 14", en option, dont les possibilités (256 couleurs simultanées sur 256 000) nous ont permis d'apprécier au mieux le rendu des circuits graphiques intégrés. Outre qu'ils ne mobilisent pas de connecteur d'extension, ces circuits accélèrent l'affichage de manière tout à fait sensible, facteur déterminant des performances de l'ensemble. Notre protocole de tests met le fait en évidence : le Compaq 386s Avril 1989
s'y révèle à ce niveau le plus rapide parmi les machines en compétition, avec une avance moyenne d'environ 30%. Les autres mesures témoignent d'un comportement général sans faiblesse, qui place la machine dans le peloton de tête des ordinateurs à base de 386 sx. Soulignons par ailleurs la valeur relative du chiffre global : 3:31:58. C'est, par exemple, une seconde de plus seulement, que l'IBM PS/2 70. En conclusion, le Compaq Deskpro 386s constitue un ensemble homogène, tant au regard de ses performances que de la qualité de sa construction. Deux réserves cependant : le ventilateur, des moins reposants, et l'absence de poussoir de reset sur la face avant. MACHINE TESTEE : COMPAQ 396s 20Mo 15/03/1989 IA : Affichage vidéo aléatoire (mode texte) 0 : 4:18 18 : Affichage vidéo séquentiel (mode texte) 0 : 1:37 IC : Affichage vidéo en insertion (mode texte) 0 : 6:1C> 1D : Affichage vidéo séquentiel (mode graphique) 0:27:19 IX : Mesure vidéo globale 0:38:84 2A : Génération d'un tableau de 600 réels en strings C> : 1:10 2B : Tri linéaire du tableau 0:22:84 2C : Tri à bulles du tableau 0:11:92 2X : Mesure de calcul globale 0:35:86 3A : Ecriture fichier séquentiel sur floppy courant (2500 1.) 0:19:94 38 : Ecriture fichier séquentiel sur disque fixe (6000 1.) 0:15:55 3C : Lecture fichier séquentiel sur floppy courant (2500 1.) 0:19 : 5 3D : Lecture fichier séquentiel sur disque fixe (2500 1.) 0:10 : 6 3X : Mesure disques globale 1 : 4:6C> 4A : Calcul récursif du binôme de Newton (n=50/p=5/1f=33) 0:41:24 5A : Procédure de délai simple (déclaré pour 32 secondes) 0:30:49 XX : Mesure globale 3:31:58 TULIP AT 386 sx, LA FINE FLEUR Quelques astuces technologiques pour ce 386 sx qui lui assurent une bonne tenue globale. Entre poste de travail et poste serveur, cet AT se classe dans la catégorie des 386 sx multiservices. Afin de bien marquer sa place sur le créneau des AT architectures autour du processeur 386 sx, Tulip Computers a, d'entrée de jeu, décidé de mettre deux machines sur le marché. Elles se différencient toutefois sur des points sensibles. La première, le Tulip AT 386 sx, est une machine qui fonctionne à 16 MHz avec une mémoire vive de 1 Mo en standard qui est extensible sur la carte à 5 Mo. Un utilitaire livré en standard avec la machine permet de transférer en RAM, le BIOS, la ROM vidéo... ce qui est intéressant avec les applications grosses consommatrices de calcul. Avec le chargement en RAM, ces applications peuvent bénéficier de traitements deux fois plus rapides. Le System Control Manager (SCM) est un module d'affichage LCD placé sur la face avant de la machine. Il fournit, à l'utilisateur, un certain nombre d'indications, dont la vitesse d'horloge. Son utilité apparaît en fait surtout quand on utilise Avril 1989 l'AT en poste serveur dans une configuration en réseau. Il est alors possible d'affecter à la machine serveur toute une série de protections hiérarchisées par mots de passe. Ainsi, on pourra désactiver entièrement le clavier par une procédure totalement logicielle. Ceci présente l'avantage de se préserver de toute intrusion sur le serveur dédié. De Le 386 sx, un choix stratégique pour le constructeur hollandais. plus, il est possible de paramétrer l'extinction du poste de travail quatre heures à l'avance avec ce même procédé. Enfin, précisons que l'AT 386 sx peut être mis en veille par une suite de touches au clavier. Dans ce cas, il faut connaître la combinaison pour relancer la machine. Serveur et protégé Il prouve aussi son intérêt dans les situations ou une démonstration tournante est installée sur une machine, et que l'on veut être sûr qu'aucune main malicieuse ne vient l'interrompre. L'indicateur SCM sera utile en outre quand la vitesse d'horloge est amenée à changer. En effet, la machine est capable de modifier automatiquement cette dernière dès lors que son lecteur détecte un programme dont la protection requiert une vitesse d'horloge à 8 MHz. Au total, pour 32 00 F H.T., on dispose, avec l'AT 386 sx de chez Tulip Computers, d'une machine offrant un bon rapport qualité/prix en configuration de base qui intègre un disque dur de 40 Mo, un lecteur de disquettes 5"1/4 de 1,2 Mo et un écran monochrome de 12 pouces. Le sx Compact 2, une machine de bureau de faible encombrement. Alors que l'AT 386 sx à 16 MHz of- MICRO-SYSTEM ES - 173



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 230-231Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 232-233Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 234-235Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 236