Micro Systèmes n°96 avril 1989
Micro Systèmes n°96 avril 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°96 de avril 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 236

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : Sicob... 3 itinéraires de visite.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 160 - 161  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
160 161
ÇYhutnee LE SERVICE, LA QUALITÉ, LES PRIX 172 Rue Jeanne d'Arc- 75013 PARIS - METRO Saint-Marcel Té I. 43 36 40 18 45 35 13 25 c 33, Horaires d'ouverture : du Mardi au Samedi 10 h 30 à 13 h et 14 h à 19 h PC XT* TURBO 1 boîtier métallique pro 2 390 F 1 alimentation 150 Watts T. T.C. 1 carte mère turbo 4,77/8 Mhz 0 Ko de Ram extensible à 640 Ko 1 lecteur de disquettes 360 Ko ent. direct avec son contrôleur 360/720 Ko 1 clavier azerty 84 touches (prévoir 9 Rams de 256 Ko) A partir de cette version de base, vous pouvez ajouter tous les éléments décrits plus bas (l'assemblage est gratuit) PACK XT* BUREAU 8 990 F Modèle identique au PC XT Turbo avec en plus : T. T.C. - 256 Ko de Ram sur la carte mère - Carte multifonctions (sorties parallèle, série, joystick et horloge sauvegardée) - 1 disque dur 20 Mo avec son contrôleur - 1 carte vidéo haute résolution Hercules - 1 écran monochrome 12" TTL - 1 imprimante 80 colonnes qualité courrier compatible Epson-IBM, avec son câble CARTES MÈRES (sans Ram) Carte mère XT 10 Mhz Carte mère AT 12 Mhz, O wait state Carte mère AT 386 20 Mhz EXTENSIONS MÉMOIRE Lot de 9 Ram 256 Ko (256 Ko) Lot de 18 Ram 256 Ko (512 Ko) Extension de 512 Ko à 640 Ko Extension de 512 Ko à 1 Mo Ram de 1 Mo (le lot de 18 donne 2 Mo de Ram sur nos cartes AT) Crédit immédiat sur tout le magasin à partir de 1 500 F Taux en algue. au 1'07 : 88 18,76 990 F 2 990 F Il 990 F 850 F I 700 F 810 F I 700 F 360 F LECTEURS DISQUES/DISQUES DURS PC AT* 286 TURBO 1 boîtier Baby AT 5 490 F 1 alimentation 185 Watts T. T.C. 1 carte mère AT 286, 6/10 Mhz, 0 wait state Mémoire 0 Ko extensible à 4 Mo Horloge sauvegardée 1 lecteur de disquettes 1,2 Mo ent. direct avec son contrôleur 1 clavier azerty étendu 102 touches PC AT* 286 PRO 1 boîtier AT pro Lecteur 5-114 360 Ko ent. direct 750 F Lecteur 5.114 1,2 Mo ent. direct I 090 F Lecteur 3.1/2 720 Ko + Kit 5"1/4 I 250 F Lecteur 3-1/2 1,44 Mo 1 450 F Carte contrôleurlloppy 360/720 Ko 190 F Contôleur 360 Ko/1,2 Mo pour AT 590 F Contrôleur floppy/disque dur AT fonctionnant sur 16 bits 1 240 F Contrôleur disque dur XT 650 F Disque dur 20 Mo 2 350 F Kit disque dur 20 Mo + contrôleur 2 690 F Kit disque dur 30 Mo XT 3 390 F Disque dur 40 Mo Seagate 4 490 F Disque dur 80 Mo Seagate N.0 It IBM, XT et AT sont des marques déposées. 9 990 F 1 alimentation 200 Watts T. T.C. 1 carte mère AT 8/12 Mhz, 0 wait state (indice de rapidité allant jusqu'à 16 Mhz) Mémoire de 512 Ko, extensible à 4 Mo 1 carte monochrome graphique Hercules 1 lecteur de disquettes 1,2 Mo ent. direct avec son contrôleur 1 disque dur 20 Mo avec contrôleur 16 bits 1 clavier azerty étendu 102 touches -ix—x Wide. tuber jyr ; eirrerrierrel t2 ; 22'. PROMO AT* EGA 15 690 F Modèle identique au PC AT 286 Pro avec en plus T. T.C. - 1 carte entrée-sortie (série/parallèle) - 1 carte EGA multisynchroautoswitch - 1 écran EGA/CGA, pitch 0,31, sur socle - 1 souris compatible Microsoft avec son logiciel graphique MONITEURS Moniteur 12" mono.composite Moniteur mono. 12" TTL compatible Hercules (ambre ou blanc) Moniteur mono. 12" TEL bi-fréquence compatible Hercules et CGA Moniteur idem. au précédant mais en 14" Moniteur couleur 14" compatible CGA (640 x 200) sur socle Moniteur couleur 14" couleur compatible EGA et CGA, pitch 0,31 sur socle Moniteur couleur multisyncluo compatible EGA/CGA/VGA INTERFACES Carte interface parallèle 150 F Carte interface série 1 port+ & Opt. 230 F Multifonction XT (horloge sauvegardée, série parai., joystick et cont. floppy) 550 F Multifonction AT (série, parallèle, joystick) 390 F Souris compatible Microsoft 550 F Modem Kortex EXCEL II I 990 F PC AT* 386 16 990 F Boîtier - Alimentation AT Carte mère 386, 32 bits allant T. T.C. à une vitesse de 27 Mhz (Landmark) 1 Mo de Ram extensible à 8 Mo 1 lecteur de disquettes 1,2 Mo ent. direct 1 contrôleur gérant 2 lecteurs de disquettes et 2 disques durs 1 carte vidéo bi-mode (Hercules et CGA) 1 clavier azerty 102 touches PC AT* 386 TOWER 24 450 FH Modèle identique au PC AT 386 avec en plus : 28 998 F T. T.c - Boîtier Tower avec afficheur LCD - Disque dur 40 Mo Seagate - 1 carte EGA multisynchroautoswitch - 1 écran EGA/CGA, pitch 0,31, sur socle CARTES VIDÉO Carte graphique (CGA) avec port parallèle Carte mono. (Hercules) avec port parallèlle Carte bi-mode (Hercule et CGA) Carte EGA multisynchro(compatible EGA. CGA et Hercules) autoswitch Cade compatible VGA 830 F 890 F 990 F 1 190 F 2 490 F 3 990 F 5 790 F BOITIERS/ALIM/CLAVIERS 410 F 490 F 750 F 1 890 F N.0 Boîtier look AT avec RESET et commutateur Turbo en façade 390 F Boîtier Baby AT + Alim 1 090 F (+ 150 F sur version PC XT Turbo de base) Alimentation 150 Watts 550 F Alimentation 200 Watts 650 F Clavier azerty 84 touches 550 F Clavier azerty 102 touches 650 F (+ 150 F sur version PC XT Turbo de base) IMPRIMANTES Plug S 100, 80 col., 120 cps I 690 F Plug S 160, 80 col., 160 cps 2 190 F Plug S 160L, idem en 132 col. 3 750 F Plug S 480, 80 col., 480 cps 4 850 F Plug 5 24, 80 col., 24 aiguilles 3 450 F Plug E 2410, idem en 180 cps 3 950 F Plug E 2415, idem en 132 col. 6 550 F Epson LX 800, 80 col., 180 cps 2 790 F Introducteur feuille à feuille 1 050 F Câble imprimantes parallèle 199 F Nombreux autres modèles d'imprimantes ainsi que papier listing et rubans encreur disponibles en magasin - Nous consulter, Aoe%taga, ebtiaec2 uréen sus. pour les us cartes sont facturés en sus du prix N.0 PROMOTIONS DU MOIS Carte multifonction XT 550 F 350 F Carte vidéo dual (Hercules et CGA) 750 r 510 F Lecteur de disquette 3" 1/2 720 Ko 1 250 F 890 F Boîtier Baby AT + Alim 200 Watts 1 310 F 990 F Disque dur 20 Mo 2 350 F 1 990 F Souris Genius GM6 comp. Microsoft avec son logiciel graphique 5.5Q—P 390 F Carte mère AT 12 Mhz, 0 wait state 3 420 F 2 690 F BON A DÉCOUPER ET A RETOURNER A MICROSTORY 172, rue Jeanne d'Arc - 75013 PARIS Nom Adresse Code Postal Je vous commande Prénom Ville Ci-joint un chèque de Carte Bleue N°à l'ordre de MICROSTORY. Date exp. `r. Signature : g Offres valables dans la limite des stocks disponibles. Les prix sont donnés à titre indicatif, sous réserve d'erreurs typographiques. SERVICE-LECTEURS N°249
CHOISIR SGBDR : SIMPLES TABLES OU METASTRUCTURES Puissants mais complexes, les SGBDR imposent à l'utilisateur de comprendre les idées clés qui conditionnent leur emploi. Après cet investissement indispensable, il devient possible de se comporter en « donneur d'ordres », le système docile exécute alors des tâches chronophages. Exemple d'application. Avril 1989 Convaincus que la frontière entre micro et mini et entre mini et mainframes ne cesse de s'amincir, les développeurs de logiciels s'efforcent, lorsqu'ils en ont les moyens, de préparer des produits suceptibles de tourner du micro au mainframe. C'est le cas des grosses bases de données relationnelles, qui valaient des fortunes (souvent autour du million de francs) et que l'on peut acheter aujourd'hui sur micro pour des sommes variant de 5 000 F à 20 000 F. Les principaux best-sellers sont souvent des monstres tenant sur un grand nombre de disquettes, tels Ingres, The SQL System ou Oracle sous Windows, livré avec 19 disquettes et qui exige 2 Mo RAM minimum et 8 Mo disque pour fonctionner confortablement. Mais des produits tels SuperBase Pro sur PC ou Atari sont disponibles à bien moindre volume. Remarquons qu'entre le vrai et le faux relationnel, la différence est parfois difficile à établir. Dans un article daté de 1985, Codd constatait à regret qu'aucun SGBDR n'offrait plus de 46% des fonctions définissant ce terme et que la plupart des systèmes commercialisés atteignaient à peine 10% des caractéristiques exigées. Cela signifierait qu'aucun SGBDR n'existe actuellement, et cela met fin à la querelle des « vrais » et des « faux » SGBDR. La (re)quête de la simplicité Dans les SGBDR, les fichiers sont redéfinissables. On peut ajouter un ou plusieurs champs. Il est également possible de modifier la structure elle-même, index compris. Les mécanismes utilisés s'appuient non sur des variables incluses dans un programme où elles sont figées, mais sur des définitions paramétrées qui sont stockées sous forme de fichiers. Contrairement à des applicatiôns précises de type « vertical », les SGBDR fonctionnent selon des principes souples reposant sur une logique intermédiaire. Ils bénéficient d'une « métastructure » qui n'affecte pas leur logique sous-jacente mais en simplifie la gestion en s'adaptant non pas à la résolution d'un problème particulier, mais à celle d'une famille de problèmes. Du fait de l'analogie avec la gestion de tableaux, beaucoup d'ordres disponibles ressemblent fortement à ceux des tableurs. Ces fonctions intégrées supplémentaires permettent de traiter par exemple des opérations statistiques telles que somme ou moyenne. Les SGBDR actuels sont censés permettre de demander ce qu'on désire en langage clair et de l'obtenir avec une garantie de cohérence. Cela n'est vrai qu'en partie, surtout lorsqu'ils portent le nom de « jointure », « équijointure », « produit cartésien » ou autre... (voir lexique). La tendance est donc au mariage des SGBDR avec l'interface intelligente de type hypertext ou hyperdoc — qui offre une aide en ligne relativement riche — et au QBE (Query By Example) — qui permet d'expliquer ce que l'on désire en donnant un exemple à partir duquel le système va comprendre la structure de la demande, la généraliser et suggérer une vérification en proposant éventuellement une paraphrase. L'utilisateur confirme alors sa demande telle que le QBL l'a traduite en clair, ou la reformule à l'aide d'un exemple plus précis. Mais ces systèmes sont encore balbutiants. Le mariage de l'hypertext et des SGBDR, alliant interface graphique et techniques d'Intelligence Artificielle, s'il est dans la logique des choses, n'existe pas vraiment en dehors de quelques applications expérimentales et confidentielles. Définir le relationnel Il existe trois types de bases de données : le modèle hiérarchique, le modèle réseau et le modèle relationnel. Les fondements théoriques du modèle relationnel sont proposés par T.E. Codd en 1970. Codd est alors chercheur chez IBM, au centre de San José, qui fournira ensuite le SQL, avant qu'un autre centre IBM ne fournisse un peu plus tard le MICRO-SYSTEMES - 161



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 230-231Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 232-233Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 234-235Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 236