Micro Systèmes n°96 avril 1989
Micro Systèmes n°96 avril 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°96 de avril 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 236

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : Sicob... 3 itinéraires de visite.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 138 - 139  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
138 139
BANC D'ESSAI II qui accompagnent un texte sont également gérés. Pour les textes de grande taille, il existe une option de consolidation qui permet de créer un index commun à l'ensemble des fichiers séparés. Evolution II gère les notes en bas de page, chaque note étant rattachée à un mot. Les notes sont frappées à l'intérieur de fenêtres distinctes. Leur numérotation est automatique, de même que la gestion de leur taille, en liaison avec leur influence sur la présentation globale. Les numérotations de notes utilisent les options « Arabe, Romain, Alphabétique, Etoile », en majuscules ou minuscules. Leur style peut être prédéfini (gras, italique, exposant, indice). Des séparateurs sont également disponibles. Lors de l'impression ou de la vue en pleine page (vue réduite), les notes apparaîtront en bas de page, juste audessus du bas tel que défini par l'utilisateur. Pour les modifier, il suffit de cliquer sur le numéro de la note. Publipostage et programmation Outil d'intégration, Evolution II propose des fonctions de publipostage. Les critères de sélection utilisent les opérateurs logiques ((,), <>, =, <, >, <=, >=, ET, OU). Ces derniers s'utilisent comme lors des recherches dans les bases de données. Des fonctions de calcul peuvent être intégrées. Elles utilisent les quatre opérations de base (+, 1, 1. Les opérations peuvent également affecter des chaînes de caractères, et jouer sur les opérateurs logiques ou opérateurs de tests. Il s'agit là de mécanismes sophistiqués s'apparentant à un langage. Parmi les termes disponibles, on disposera de « chercher », « ouvrir », « lire », « fermer », « écrire », « écrire-comme », « entrer », « choisir », « alerte », « inclure », « finfichier », « fermer », « test », « si », « sinon », « finsi », « tantque », « fintantque »... On créera des phrases de programmation du type'TEST = FINFI- CHIER FILE1. Si le résultat de l'ac- 138 — MICRO-SYSTEMES Fichier Edition Uers Style PagellEal Outil lue ? L:11 C:11 N EILSTION Il 1 C:\TDE(2 W1.111 hie : I 1 RENtESENUTICII DE Li NOTE [11 1 r ol Du r de del le Numéretatioa : Séparateurs : Style : ùf.àBEi.c.. :) 1.1 : riliti d i ts. : 11.1:11.1iimi IL111r.1:111iii.1 111 Liii...1:11. ttb.'igi M'Eu VI:.1 11 1 [I 1 I.J.11 olf.lindli E p T ilim Lignes séparatrices : Avant notes : Lliitillu *Près notes : HUA E MM. 1 ; M1 1 ! ! " 1.‘.. Lie Il - - f : r : ":1 › g, La gestion des notes en bas de page a été automatisée. Elle bénéficie notamment de nombreuses options particulièrement efficaces. s ; s e a s et. tion est vrai, on exécute une partie du programme ; s'il est faux, on exécute une autre partie. Ces instructions permettent de lire et d'agir à partir de fichiers de données au format ASCII, dBase 2 et dBase 3. Une gestion d'erreur accompagne ce langage. Dans le cas d'un publipostage, les mécanismes sont au choix automatiques ou semi-automatiques, ce qui permet d'intervenir directement au cas par cas. Le glossaire enregistrable facilite l'insertion des termes répétitifs. Plusieurs glossaires étant définis par l'utilisa teur, le choix de celui que l'on désire utiliser se fera à partir du menu de sélection « autre fichier », parmi les extensions.GLO. En liaison avec l'usage de macroinstructions, l'option de recherche et remplacement a été sophistiquée. Par exemple, on peut stipuler simultanément plusieurs opérations de remplacement, en utilisant une syntaxe de type remplacer : « vache » en « cheval », « vaches » en « chevaux » et « Monsieur » en « Monsieur ». On peut non seulement intervenir au niveau des libellés, mais encore au niveau de l'enrichissement, y compris la taille des caractères. Il n'y a pas de limitation du nombre d'opérateurs en dans une ligne de commande, ce qui permet de faire subir plusieurs transformations à une expression. Si on écrit (« Trai- tement » en gras) puis (« de » en italique) puis (« texte » en souligné), l'expression « traitement de texte » verra le mot « traitement » mis en gras, « de » en italique et « texte » en souligné, tout cela en une seule opération. Mais, dans le béta-test, cette fonction sophistiquée posait encore quelques problèmes lors des tests les plus compliqués. Il faudra vérifier son bon fonctionnement lors de la sortie du produit. Un produit ouvert Evolution II accepte sans modifications, et en conservant les enrichissements (gras, souligné, présentations diverses), les formats DCA, Word, Multimate, Framework 2 et Sylk. Si le texte est d'un autre format, une fenêtre de dialogue apparaît, à partir de laquelle on choisira un des formats proposés : ASCII, ANSI, WordPerfect, Word- Star 3.4, Framework 1, Textor. Un programme appelé « convertisseur » réalise alors la transformation. Les convertisseurs sont des fichiers exécutables (extension.EXE). D'autres seront développés dans l'avenir. Mais, dans le cas d'une mémoire RAM insuffisante, il serait également possible de réaliser les conversions de façon externe à Evolution grâce au programme CONVERT, livré dans le même pa- ckage. Les formats Evolution 1.0 étant différents des formats Evolution antérieurs, ces derniers sont automatiquement adaptés et transformés : les règles type sont remplacées par des styles de règles, et une feuille de style contenant toutes les informations est créée. Cela permet d'adapter les formats anciens aux améliorations nouvelles, sans travail supplémentaire. Les feuilles de style portent l'extension.STY. Dans l'autre sens, les textes écrits avec Evolution II pourront être codés dans un format différent. Cela signifie que si l'utilisateur désire communiquer par modem ou réseau avec un collaborateur utilisant un traitement de texte différent, il pourra demander une sauvegarde au type d'un des treize formats connus par Evolution II (Evolution, ASCII, ANSI — version Windows uniquement —, Word, Write, DCA, WordPerfect, Framework 1, Framework 2, WordStar 3.4, Multimate, Textor 2, Sylk, et bientôt WKS afin de communiquer avec les tableaux de type Lotus 1-2-3). Pour ceux qui désirent empêcher que des yeux indiscrets n'aient accès à leurs documents, un mot de passe peut être placé sélectivement sur certains textes. Un texte protégé par un mot de passe est crypté, ce qui empêche sa relecture par un utilitaire d'examen des secteurs d'un fichier. Globalement, Evolution II rassemble les caractéristiques des meilleurs produits du marché. La taille du mode d'emploi n'empêche pas une utilisation intuitive du produit. Cependant, comme pour d'autres monuments, ce n'est qu'après plusieurs kilomètres de pratique que l'on pourra commencer à tirer parti des avantages cachés : ceux qui apparaissent lorsque l'on met en liaison tous les avantages disponibles. Evolution II conviendra aussi bien aux secrétaires souhaitant un traitement de texte simple et rapide (sous Windows, cela dépend surtout de la machine !) qu'aux fanatiques de dBase 2 et 3, d'Excel (et très bientôt de Lotus). Jacques de Schryver Avril 1989
PRIX DE LANCEMENT* 1295 F. Version anglaise r'PERSEINAL COMPL7i0., AYLEADI, aae WINNER BVii 1988 1988 WINNER "Ce produit est vraiment révolutionnaire et démontre que Walter Bright, responsable du développement chez Zortech, est sûrement un des meilleurs programmeurs du monde." Personal Computer World C c'est super C++ c'est superrr Zortech C++, le premier vrai compilateur C++ sous MS-DOS. Avec Zortech C++, plus besoin d'investir dans un compilateurC. C++ de Zortech, comprend : un compilateur C++, un compilateurC, un éditeur de lien, un gestionnaire de projet et de librairies, un environnement d'édition, une aide en ligne résidente, un manuel de plus de 600 pages, et LA LIBRAIRIE GRAPHIQUE LA PLUS RAPIDE DU MARCHE. Utilisé en tant que compilateurC, Zortech C++ gagne en rapidité par rapport aux meilleurs produits du marché, génère des fichiers obj compatibles Microsoft C et TurboC, et optimise votre code exécutable, le rendant jusqu'à 30% plus performant. Zortech C++ est compatible avec la norme ANSI. Maintenant vous pouvez convertir votre code MSC, ou TurboC, vers C++, grâce à la compatibilité fonctionnelle des librairies ! Zortech C4-4- est compatible avec le debugger, codeview, mais vous pouvez dès à présent utiliser notre nouveau Zortech Debugger plus puissant et plus simple. ENTREZ DANS LE MONDE DE LA PROGRAMMATION ORIENTEE OBJET OUI Débutants ou professionnels, apprenez ou utilisez au plus vite les envoyez- ‘'ressources de la programmation orientée objet. moi vite C++ 14, SHOP La boîte à outils C++ comprend le code source d'une col- e lection de classes de base, telles que : gestion de ta - » t bleaux binaires ou dynamique, gestion de fenêtre'V D C++ : 1295 F HT (1535,87 F TTC) texte, gestion de mémoire virtuelle..., soigneusement étu- D C++ Tools : 995 F HT (1180,07 F TTC) diées, pour assurer un haut degré de maintenance, de portabilité, ete, C++ et C++ Tools : 1795 F HT de fonctionnalités pour vos futures applications. (2128,87 F TTC) D Une documentation complète\La documentation complète de 450 pages est également un vé- ee sur les produits Zortech et C Shop. ritable guide d'enseignement pour tous ceux qui souhaitent aborder simplement la programmation orientée objet. e Nom Adresse Zortech C++ est disponible dès aujourd'hui. e Tél. C c'est bien, mais C++ c'est vraiment mieux e Envoyez ce coupon accompagné de votre règlement par chèque à : Toutes les marques ou noms de produits sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. e DISTRIC 19, rue Jean Dussourd — 92600 Asnières — Tél. 47.50.24.18 *Offre valable jusqu'au 30 avril 1989 e e e Zs.%9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 230-231Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 232-233Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 234-235Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 236