Micro Systèmes n°96 avril 1989
Micro Systèmes n°96 avril 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°96 de avril 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 236

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : Sicob... 3 itinéraires de visite.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 112 - 113  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
112 113
DOSSIER RANK XEROX : AUJOURD'HUI, C'EST DEMAIN Pour Michel Politis, directeur Recherche et Développement du secteur informatique et bureautique de Rank Xerox, l'avenir est certain. Dans les laboratoires de recherches du PARC, les ingénieurs travaillent d'ores et déjà sur les machines de demain, entre stations de travail et micro-ordinateurs. Des machines plus « évolutionnaires » que révolutionnaires. « La principale mutation dans les années 1990 sera l'avènement des architectures parallèles, déclare Michel Politis, qui, seule, permettra de tirer parti de la puissance des unités centrales. Aujourd'hui, cette technologie n'est pas parfaitement maîtrisée ! » N'est-ce pas d'ailleurs le principe de base des microordinateurs actuels ? « Xerox travaille sur le multiprocessing depuis trois ans. Nous avons développé dans nos laboratoires de recherches une architecture de bus 32 bits « multi-flux », ce qui signifie que nous sommes capables de faire réellement du multiprocessing et d'assurer la compatibilité avec toutes les cartes 32 bits, qu'elles soient MCA, EISA ou autres. Aujourd'hui, on a donc technologiquement toute la puissance requise, même si elle est parfois gâchée. » De ce point de vue, Windows sur un PC 8086 est une aberration en valeur absolue. VOUS AVEZ DIT CONVIVIALITE ? Michel Politis est, bien avant Bill Gates (ses premières déclarations sur le sujet remontent à 1974), l'un des zélateurs d'une interface homme-machine plus conviviale : graphisme, multifenêtrage et multitâche. « De telles interfaces existent, sur des machines comme le Star, le Usa ou les stations Documenter de Xerox, mais la puissance nécessaire en fait des machines au-dessus des prix du marché. Seuls quelques utilisateurs dont les besoins sont réels peuvent consentir de tels investissements. » Mais, au-delà de la seule interface, les mutations doivent concerner les applications proprement dites et l'implication du graphisme. « La mutation viendra d'un changement des comportements lorsque, en bureautique, on passera du traitement de données aux traitements de documents, pour lesquels l'utilisateur demandera non seulement de la puissance de calcul, mais aussi de la définition graphique et de la couleur. » Couleur qui, pour Michel Politis, n'est pas encore maîtrisée « Aujourd'hui, la gestion de la couleur ne permet pas de reproduire sur l'écran la définition d'une nuance à partir des couleurs fondamentales. Il faudra dix ans pour qu'on sache reproduire la quadrichromie sur un ordinateur ! » Mais, même si la technologie n'est pas parfaitement maîtrisée, vendre des applications couleur est un impératif marketing. Au niveau des applicatifs, les nouveaux systèmes d'exploitation vont introduire deux évolutions. « En premier lieu, les applications vont réellement tirer parti du graphisme. Il ne s'agit pas des logiciels spécifiques comme la Publication ou la Présentation Assistée par Ordinateur, mais d'une intégration réelle du graphisme, comme sur le Macintosh. Ensuite, la transmission de l'information, télécommunication, télécopie, RNIS, vont prendre leur essor grâce aux environnements multitâches. » LES MA CHINES DE 1992 les grandes orientations qui vont, à terme, modifier le paysage informatique, sont à peu près connues. A l'horizon de l'an 2000, des ordinateurs technologiquement capables de fonctionner selon la conception de « navigation de la connaissance » prôné par Apple verront sûrement le jour. Mais, pour l'utilisateur, la question est de savoir ce qui trônera sur son bureau dans trois ans. Une question à laquelle Michel Politis apporte une réponse précise. « Dans trois ans, pour un prix avoisinant 35 à 50 000 francs (le prix actuel d'un PC 3861, les grands constructeurs proposeront un poste de travail disposant des caractéristiques suivantes : écran monochrome de 1 024 x 1 024 points, 4 à 8 Mo de mémoire vive et un disque magnétique de 300 Mo. Les processeurs de base seront les 32 bits que l'on connaît aujourd'hui ou la génération suivante : Motorola 68030 et 68040, Intel 80386 et 80486.1Iserait improbable que les architectures parallèles soient opérationnelles, en dehors des coprocesseurs arithmétiques déjà utilisés actuellement. En revanche, les possibilités d'optimisation des performances, telles les antémémoires, vont se généraliser dans un premier temps. Sous trois ans, il ne faut pas penser à des changements radicaux des technologies actuelles. Chez Rank Xerox, la division des systèmes informatiques n'a toujours pas dépassé celle des produits bureautiques traditionnels, notamment les photocopieurs. Inutile de dire que le monde du bureau reste au coeur des préoccupations de Michel Politis : « La dimension communication est sans doute la plus importante différence entre le microordinateur et le poste de travail. Rank Xerox a fait du " GroupWare " bien avant que le terme existe avec Ethernet. En 1992, les stations de travail devront intégrer modem, télécopie, télétex, RNIS... » Si l'on en croit le directeur R&D de Rank Xerox, ceux qui annonçaient une stabilisation des matériels micro-informatiques pour des raisons de sagesse industrielle se trompaient. l'évolution des machines n'en est encore qu'à son premier stade. Même sans remettre en cause les architectures (à l'horizon 1992, on ne parle pas vraiment de RISC ou de Transputers) et en se contentant de suivre la montée en gamme des composants, la puissance exploitable permettra de mettre en place une manière différente de vivre l'ordinateur. Pascal Rosier 112 - MICRO-SYSTEMES Avril 1989
(F) Joli nom pour une tornade ! SGBD travaillant sous MS.OS/2, UNIX, MS-DOS, LIVIA introduit, en plus, des notions comme la séparation conceptuelle des schémas internes et externes d'une base de données. Pour décrire et générer un système d'information cohérent, LIVIA dispose du LDD (Langage de Description des Données) et du LDS (Langage de Description du Stockage). Le LDD regroupe la structure sémantique qu'offre LIVIA et permet la génération topographique de la base. Décrire les phénomènes qui vont se produire dans la réalité, créer des relations entre les objets de la base (systèmes relationnels, hiérarchiques et en réseau), définir les utilisateurs devant accéder à la base et ceux qui seront considérés comme les administrateurs du SGBD, telles sont les fonctions du LDD LIVIA. Le LDS définit les fichiers devant recevoir les réalisations, (la base de données peut atteindre 131.072 Mo), le mode d'implantation physique des objets-articles selon 3 méthodes (séquentielle, hash-code, clustered via set), le mode de représentation des objets-relations faisant l'objet de représentations physiques. Pour écrire les sources LDD et LDS, LIVIA dispose de l'éditeur de texte SPEED-WRITER. LIVIA permet de manipuler la base de données à travers 2 principes : le SQL LIVIA, langage de requête qui dispose de MACROS (plus de 80) et l'interface LMD LIVIA qui peut être relogé dans l'application. Le programme est écrit en langage évolué, COBOL, PASCAL,C, etc., et passe par cet interface pour.accéder à la base de... oe. données. Recenser les I.A.. IMM. mg...1J. Imen, 8./L.J. am.1 ‘uniMeemeeme dà.11111. ballY 111111Mr.61br.w.wn. 4111IMMO. Une. « NU —le le le lelor.-1 accès à la base, effectuer des sauvegardes, restaurer la base, établir les ponts de reprises, telles sont, parmi tant d'autres, les utilitaires dont dispose LIVIA. 11:=I à tri Ils. 1.1., MiMEM2=7.,U.. M.II a MM 111 LIVIA, SPEED-WRITER, MS-DOS, MS.OS/2, UNIX, sont des marques déposées. 16-22, rue Castagnary, 75015 PARIS (1) 45.33.59.71 SERVICE-LECTEURS AI° 223



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 216-217Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 218-219Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 220-221Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 222-223Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 224-225Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 226-227Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 228-229Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 230-231Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 232-233Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 234-235Micro Systèmes numéro 96 avril 1989 Page 236