Micro Systèmes n°95 mars 1989
Micro Systèmes n°95 mars 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°95 de mars 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 200

  • Taille du fichier PDF : 163 Mo

  • Dans ce numéro : RNIS, l'avenir des réseaux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
il PRESENTATION II BERNOULLI BOX POUR MACINTOSH, LA COMPATIBILITE EN PLUS Après avoir fait ses armes sur PC et compatibles, Ioméga s'ouvre à l'univers Macintosh avec le Bernoulli Box IL II permet d'échanger des données avec les machines MS-DOS. L'effet Bernoulli mis en avant par loméga n'aura pas toujours été bien perçu par le public et les utilisateurs. Car il faut dire que si l'idée de base de loméga mérite qu'on s'y arrête, effet de sustentation du disque par une force aérodynamique, les premières réalisations ne furent pas. toujours à la hauteur des attentes. D'où sans doute la réputation mitigée qui accompagna quelque temps les disques Bernoulli. Aujourd'hui les choses semblent être rentrées dans l'ordre, et le disque Bernoulli est considéré comme un support de travail et de sauvegarde comme ses congénères, avec toutefois quel ques petites différences. L'atout le plus décisif du disque Bernoulli est, avant même de parler de son mode de fonctionnement qui assure un minimum de complications mécaniques, son amovibilité. En effet, le lecteur Bernoulli Box pour Macintosh accepte des « disquettes » 5"1/4. Alors que ce format est traditionnellement qualifié de souple sur machines compatibles, la disquette de loméga est rigide. Elle évite ainsi un des défauts souvent décrites sur les disquettes 5"1/4, à savoir leur relative fragilité. La disquette Bernoulli, on parle en fait de cartouche chez loméga, est facilement transportable et se présente grosso modo comme une disquette 3"1/2 : une coupe en plastique rigide protège deux disques souples contre les chocs et les poussières de toute sorte. L'immense avantage de cette cartouche est donc de se comporter comme une disquette, bien qu'elle soit un peu plus volumineuse que cette dernière, tout en ayant les ca- ractéristiques d'un disque dur. En effet, le Bernoulli Box permet de stocker 20 Mo. On parle déjà d'une prochaine version qui permettrait de stocker jusqu'à 40 Mo... Disque dur ou sauvegarde ? L'autre avantage de Bernoulli Box est de fonctionner indifféremment comme un disque dur classique et comme un moyen de sauvegarde rapide et efficace. Avec un temps d'accès de moins de 40 millisecondes, la cartouche remplit très bien son rôle de support de travail. Lors de l'introduction d'une cartouche dans un des lecteurs du Bernoulli Box, une icône apparaît sur le Finder du Macintosh. Les fonctions qui sont accessibles sont celles que l'on rencontre classiquement avec une disquette ou un disque dur. L'utilisateur peut renommer son disque, l'ouvrir par un double clique sur l'icône, le déplacer sur le bureau, etc. La seule différence par rapport à une disquette 3"1/2 réside dans le driver que l'on doit, avant toute utilisation, placer dans le dossier système. Hormis cette petite manipulation que l'utilisateur doit réaliser à l'installation, la fonction du Bernoulli Box ne diffère pas de tout autre support. En configuration double lecteur, il offrira un second avantage de poids. Outre le fait de mettre à disposition une capacité de 40 Mo, le double lecteur, Bernoulli Box II, permet des sauvegardes rapides d'un lecteur sur l'autre. Deux méthodes sont envisageables pour les sauvegardes, en fonction du temps dont dispose l'utilisateur et aussi du type de sauvegarde envisagé. La méthode la plus rapide dans le cas de quelques fichiers dûment identifiés consiste à faire une copie de fichiers d'une cartouche sur l'autre. Il suffit pour cela de déplacer les icônes concernées, et le processus est mis en route. Cette méthode artisanale ne convient que si l'on a que peu de documents à sauvegarder. En revanche, dans le cas d'une multitude de fichiers à sauvegarder selon plusieurs critères, on préférera avoir recours aux utilitaires livrés avec le ou les lecteurs. Ainsi, MegaCopy réalise des sauvegardes paramétrables sur plusieurs critères. Les sauvegardes incrémentales ne prennent en compte que les fichiers modifiés depuis la dernière sauvegarde. En fait, les spécificités du Bernoulli Box pour Macintosh par rap- port à son homologue pour PC sont relativement limitées. Les responsables de Ioméga ne s'y sont d'ailleurs pas trompés, et ils ont fait en sorte de développer les possibilités d'échange entre Macintosh et PC. Ce parti s'explique de lui-même dès que l'on sait que le parc installé de Bernoulli Box dans le monde PC s'élève à près de 300 000 lecteurs auxquels il faut ajouter plus de 2 millions de cartouches vendues. Autant dire que le produit est déjà largement utilisé et qu'il a tout à gagner à exploiter cet acquis. C'est ce qu'il fait en offrant aux utilisateurs Macintosh, contre argent, un programme de transcodage des données. De la sorte, les données créées sur un PC peuvent être relues et exploitées par des applications Macintosh. loméga s'offre ainsi les moyens de travailler sur les deux tableaux, PC compatibles et Macintosh, à son plus grand avantage et aussi sans doute pour celui de l'utilisateur. Ce nouveau type de support connaîtra-t-il enfin l'avenir qui lui était promis ? La solution Bernoulli Box présente actuellement un certain nombre d'avantages. Mais il reste que le lecteur lui-même est encore un peu volumineux ; en revanche, le prix des cartouches en fait un support qui devrait s'imposer. Frédéric Lorenzini Bernoulli Box de Ioméga pour Macintosh Distribué en France par P.Ingénierie Connexion sur le port SCSI Temps d'accès : 40 ms Lecteur double : 24 900 F HT Lecteur simple : 15 900 F HT Hauteur : 8 cm, largeur : 36 cm, profondeur : 38 cm Pack de 3 cartouches : 2 250 F HT 92 — MICRO-SYSTEMES Mars 1989
LA LIBERTY EST AU BOUT DE VOS IDES ! "La gamme pour toutes les gammes" Septembre 1988 Au coeur de vos décisions, MEMSOFT revendique pour chacun le choix de la rentabilité, de la pérennité de l'investissement, des droits à choisir sa stratégie. Liberté de choisir votre configuration : monoposte sous DOS ou 05/2, multipostes sous 05/2 ? Réseau local ou multipostes ? Liberté du choix d'investissement Liberté de choisir dans la gamme économique des logiciels MEMSOFT : La COMPTA, la FACTURATION et le STOCK, la PAYE ; des outils destinés aux PME, artisans et commerçants. Convivialité, complémentarité, une norme MEMSOFT, au service des utilisateurs. Allez au coeur de vos besoins, MEMSOFT y est déjà. MEMSOFT Un choix délibéré. MEMS FT DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI SERVICE-LECTEURS le 261 62, Boulevard Davout 75020 PARIS Tél : 43 56 31 50



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 200