Micro Systèmes n°95 mars 1989
Micro Systèmes n°95 mars 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°95 de mars 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 200

  • Taille du fichier PDF : 163 Mo

  • Dans ce numéro : RNIS, l'avenir des réseaux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
11 PRESENTATION R:BASE POUR DOS DES RELATIONS A BON COMPTE Jusqu'alors commercialisé en dehors des Etats-Unis par Microsoft, le logiciel R:Base de Microrim est désormais distribué en France par Frame Informatique. Ce changement de partenaire s'accompagne d'un changement de version et d'un changement de nom...imaingimumiamaâni.zia=311111ffl IXT Affiche les données de toutes ou de certaines colonnes ilettent SELECT Aff lobe des lignes conportant dee données distinctes roup Dy SELECT Affiche les données des colon.s spécif hies. Calcule les valeurs de colonnes et regroupe des lignes LTER TAILE Ajoute une nouvelle colonne à une tableeistente INSERT Ajoute une nouvelle ligne de données à une table PDATE Remplace les valeurs des colonnes d'une tôle par de constantes ou par les résultats d'expressions ELETE Suai/rine les lignes spécit lées d'une table RAP Supprime une table, une me ou une clé NIT Octroie une autorisation d'accès à une tôleua Révoque une autorisation précédemment octroyée H I. Distinct SELECT GreMP Dy SELECT ALTER TARIE INSERT UPPATE itE DRAP GRANT REUD/Œ ESTI> COIMERCIALL GESTION DU F1191119 CLIENTS (2) GESTION DU FICHIER PRONŒTS (3) COITANDES (41 FACTURATION (S) REGLENENTS (fi) Miltiade DIVERSES ET STATISTIQUES'171 PIN DE TRAVAIL bolides= on traitement MEIR alter Supprimer Nadir ler Af f kher Imprimer Programme mas Gabarit Menu Rot de muse Quitter Ali. SELECT SELECT affiche lem demies contenues dans certaines colonnes d'une table ou d'une mie. Les lignes priant Lire triées en fonction des wiees d'une ou de plueleurs colonnes ou Usitées en nombre par des conditions. Mese : mem tôle ou une « odeurs produits entrepôt gehapt malutlI trime tes taprime primate 84 — MICRO-SYSTEM ES Comme son nom l'indique, R:Base est un système de gestion de base de données relationnelles, qui se positionne comme un concurrent de dBase IV et surtout de Paradox. Comme souvent, les limites du logiciel ne sont que théoriques, puisque les capacités du matériel ne permettent généralement pas de les atteindre : 80 tables (ou fichiers) et 800 colonnes (ou rubriques) par base de données. Le nombre d'enregistrements par base, quant à lui, ne dépend que de la capacité du disque dur. Comme Paradox (la comparaison n'est pas fortuite, les concepteurs de R:Base ont visiblement été très inspirés par le produit vedette de Borland), le logiciel dispose de trois niveaux d'utilisation. Le premier est appelé Prompt by Example (toute ressemblance avec le QBE ne pouvant être...). Concrètement, il s'agit d'un mode proche de l'« Assist » de dBase Ill+ : chaque commande est expliquée et peut être facilement sélectionnée dans un menu-barre, limitant ainsi l'utilisation du clavier au strict minimum. Le challenger aux fonctionnalités multiples Le deuxième mode est un langage de commandes procédural, comparable dans sa structure au Pal de Paradox ou à l'interpréteur dBase, mais évidemment compatible... avec lui-même. Sa richesse fonctionnelle réelle peut être exploitée par un ensemble d'outils puis- sants : CodeLock, transcripteur en langage binaire, RBedit, éditeur de programmes, et Runtime R:Base pour la diffusion d'applications. Le troisième mode, baptisé Express, se destine aux utilisateurs « intermédiaires » qui veulent développer des applications sans pour autant s'astreindre à l'apprentissage d'un langage de programmation. C'est sans doute là le point fort de R:Base, ce mode étant plus puissant que les « scripts » de Paradox, qui ne sont que des macrocommandes évoluées. Express est en fait constitué de plusieurs modules indépendants, qui peuvent être utilisés aux différents niveaux de la création d'une application. Ainsi, Définition Express est un programme de définition d'une base de données, avec la création des tables, des vues, des protections par mot de passe, des contrôles de sécurité sur les saisies, des zones calculées, des champs-mémos comme ceux de dBase. Forms Express, comme son nom l'indique, est le générateur de masques de saisies, ou de « formulaires » pour reprendre la traduction de l'expression américaine. Parmi les nombreuses fonctionnalités originales, signalons la possibilité de travailler sur cinq tables simultanément. La sortie des données, en consultation-écran ou sur imprimante, se fait à l'aide du générateur de rapports, Report Express. Celui-ci peut personnaliser les encadrements à l'aide d'une commande de dessin « Draw », incorporer l'heure et la date système dans les rapports, définir les ruptures (jusqu'à dix ni- veaux) avec totaux et calculs intermédiaires. Report Express peut utiliser jusqu'à 40 variables d'édition qui lui sont propres, celles-ci pouvant appeler des expressions ou des données complexes en provenance d'autres tables. Mais le véritable atout se nomme Application Express. Il s'agit d'un véritable générateur de programme, qui créé un « source » dans le langage de programmation de R:Base. Comme les autres modules, Application Express est entièrement piloté par menus, mais le code généré peut être modifié directement. Il s'agit donc d'un outil qui peut intéresser les programmeurs expérimentés, et même les professionnels, car il optimise largement les temps de développements. Developpers Express est un pseudocompilateur qui permet notamment de multiplier la vitesse d'exécution par un facteur trois. R:Base est donc un challenger potentiel face à dBase IV et Paradox. Il occupe d'ailleurs la troisième place dans de nombreux « charts » américains. La disponibilité d'une version sous OS/2 est intéressante, même si elle ne tire qu'assez peu parti des nombreuses possibilités de traitement multitâche et ne fonctionne pas encore dans l'environnement graphique Presentation Manager. La vitesse de développement des applications avec Express est sans doute l'atout le plus grand pour ce produit désormais distribué par l'éditeur qui a déjà fait l'énorme succès d'Open Access. Pascal Rosier Mars 1989
pcmillyr LES MAGASINS DE LA QUALITE PCW EXCLUSIF : MARS. 1989 La chaine PC Warehouse (PCW) est la filiale d'un groupe puissant implanté de longue date aux USA, puis au Canada, en Australie, maintenant en Angleterre, en RFA, la chaine PC Warehouse fait une entrée en force en France. Courant 1989, 30 points de vente seront à votre service pour vous fournir des micro-ordinateurs et des accessoires de très haute qualité « KENITEC » et « ARCHE ». Aucune autre organisation ne peut vous garantir une telle gamme de produits et de services sur tout le territoire. ifj DES PRODUITS « TOP NIVEAU » Fini les produits médiocres à prix cassés ! Pour quelques francs de plus, la gamme « KENITEC » vous apporte la qualité et la fiabilité. La gamme ARCHE apporte encore plus aux plus exigeants. Tous ces matériels sont constitués de sous-ensembles fabriqués dans les complexes industriels d'où sortent les plus grandes marques. Un sévère contrôle de qualité est opéré par une équipe de plus de 50 ingénieurs. L'assemblage et le test final sont effectués en France par nos techniciens dans notre usine de CERGY-PONTOISE. La revue PC Magazine (USA) de juillet 88 constate : La construction robuste et l'attention portée aux détails — tout est joliment fini à l'intérieur et à l'extérieur — inspirent confiance ». L'utilisation des technologies les plus récentes permet d'obtenir des performances meilleures que celles de e bien des produits concurrents. 1 R GARANTIE Garantie totale, pièces et main-d'oeuvre, en nos ateliers, Acheminement au centre PC Warehouse le plus proche à la charge du client Réparation immédiate si la nature du problème le permet. Durée 1 an pour la gamme » KENITEC » et marques diverses, Durée 2 ans pour gamme » ARCHE ». H I HOT LINE Assistance téléphonique immédiate sur toute la gamme de nos produits. Assurée en 1" niveau par chaque point de vente. Assistance 2'^'niveau au central : 16 (1) 34 25 01 15. MAINTEMMATUITE 1 AN Nettoyage et réglage des tètes de lecture de disquettes, Compression et déverminage » du disque dur, Dépoussiérage intérieur et vérification des contacts, Réglage du moniteur, Optimisation des paramètres système (suggéré). RÉPARATION COMPTOIR EXPRESS `1"..uula.eiVENEZ DÉCOUV RIR e LESSICAeA13% ORDI‘Ne E, 441-1E e ET 1(EMet me aer eu— eu me/Vos micro-ordinateurs de toute marque réparés sur le champ sous réserve qu'ils soient au « standard IBM* ('marque déposée). Réparation immédiate dans l'un des points PC Warehouse, dans la mesure où le type de panne le permet. Vérifiez par téléphone qu'un technicien vous attend. SERVICE-LECTEURS N°257 1 111



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 200