Micro Systèmes n°95 mars 1989
Micro Systèmes n°95 mars 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°95 de mars 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 200

  • Taille du fichier PDF : 163 Mo

  • Dans ce numéro : RNIS, l'avenir des réseaux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 138 - 139  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
138 139
ggiaeia 121 Feuille imprimée Tambour photoconducteur Faisceau laser Surtout, les imprimantes d'aujcard'hui ne font pas vraiment la même chose que celles d'hier. Le problème semble être le même depuis toujours : ne s'agit-il pas, en fin de compte, de noircir, — variante récente : colorier — du papier ? Certes. Mais en y regardant de plus près, la demande n'a cessé d'évoluer. Puisque l'on n'avait au départ que quelques caractères, on a d'abord voulu en avoir plus (minuscules, accentués). Ensuite on a réclamé des petits et des gros, des maigres et des gras, et même un choix de polices de caractères ! Puis on s'est mis à demander aux imprimantes de tirer des traits, des ronds, de dessiner, quoi ! Et aux dernières nouvelles, nous voulons mettre des images dans nos pages. Caractères hier, graffiti aujourd'hui De fil en aiguille, la distance entre le triste listing d'hier et ce que le laser permet à un PageMaker de produire est devenue telle qu'il n'était plus possible de concevoir les imprimantes du futur en restant dans la logique de celles d'hier. Les ordres donnés à l'imprimante devaient changer de nature, les concepts eux-mêmes devaient diverger. Un programme pilotant une télétype s'adressait en quelque sorte à une machine à écrire robotisée. « Tape un F, tape un I, tape un N, va à la ligne... », lui disait-on. Et l'animal appuyait à notre place sur les bonnes touches à l'aide de ses électroaimants. Les choses se compliquèrent ensuite avec les boules, cylindres et autres marguerites, et un peu plus encore avec les caractères reconstitués par une mosaïque de points. Mais la plus belle des imprimantes à aiguilles ou à jet d'encre fait semblant d'imprimer les caractères un à un. Très logiquement, puisqu'on ne leur demandait rien de plus, les imprimantes ont commencé par écrire des ca-.7 V Lentille C‘ Lentille Miroir tournant polygonal Commande laser Laser semi-conducteur La xérographie ou impression laser : un procédé maîtrisé. ractères et rien que des caractères, tous de même dimension, de gauche à La reine laser droite. Une fois la ligne terminée, deux « caractères spéciaux » permettaient de sauter à la prochaine ligne ment frustrant de brider, pour cause Il était temps, car cela devenait vrai- (new fine) et de faire revenir le « chariot » à son point de départ (cardage rieures, les possibilités offertes par les de compatibilité avec les notions anté- return). Cette sorte de géométrie en nouvelles technologies d'impression, forme de peigne était parfaitement particulièrement l'impression laser. Le adaptée à la mécanique qui faisait le nom de l'une des plus remarquables travail derrière. Lorsque, après ces inventions à tout faire de ce siècle est « imprimantes caractère », arrivèrent resté pour désigner la reine des imprimantes. Parce que le mot était les « imprimantes ligne » de la grande informatique, imprimant comme leur « vendeur », mais aussi parce que le laser, dont on sait se passer aujourd'hui, nom l'indique chaque ligne d'un seul coup, ou lorsque l'on commença à introduire des caractères de tailles dif- imprimantes ayant recours à l'électro- a le premier permis de construire des férentes, on fit comme si de rien photographie, procédé découvert par n'était, pour ne pas bousculer les habitudes : caractères de gauche à droite, développé avec bonheur, comme cha- l'américain Chester Carlson en 1938 et retour chariot, etc. cun sait, par Xerox. La xérographie, Mais nous sommes depuis quelques comme on l'appelle désormais, repose années entrés dans l'ère des « imprimantes page » et le déguisement deconducteur (le plus connu est le sélé- sur l'utilisation d'un matériau photovenait difficile à porter. Un nouveau nium, mais de nombreux substituts concept a fait son apparition, introduisant un nouveau type de rapports entance varie en fonction de l'éclaire- sont utilisés), c'est-à-dire dont la résistre logiciel et imprimante, le « langage ment. Plus précisément, la surface du de description de page ». Grâce à tambour d'une imprimante comme PostScript, propulsé norme de fait en d'une photocopieuse xérographique trois ans, l'imprimante cesse enfin de est isolante dans l'obscurité mais devient conductrice sous l'influence de se prendre pour une machine à écrire et reçoit des ordres dignes de ses possibilitésrée. Si l'on a la bonne idée de charger la lumière, et donc là où elle est éclai- Il s'agit de véritables programmes électriquement le tambour avant de structurés recourant à des primitives l'exposer, à l'aide d'une électrode portée à très haute tension (le fameux co- de tracés, de construction et de transformation d'éléments typographiques, rona), il devient possible de « dessiner » une image électrostatique sur graphiques, etc. sa 1 38 — MICRO-SYSTEMES Mars 1989
surface. En effet, les régions que l'on éclairera deviendront sélectivement conductrices, permettant aux charges électriques de s'échapper dans la masse du cylindre. Une photocopieuse exploite ainsi cet effet en projetant sur le cylindre l'image de l'original à l'aide d'un éclairage puissant et d'un dispositif optique à défilement. L'imprimante laser, elle, « dessine » la page à imprimer en « balayant », façon télévision, le cylindre en rotation avec le faisceau du laser, dûment modulé en intensité et dévié le plus souvent par un miroir tournant. Dans les deux cas, on se retrouve avec une « image latente » constituée de zones chargées et déchargées, que nos yeux sont bien incapables de voir. Il s'agit donc d'un « révéler ». C'est là qu'intervient le célèbre toner, une encre en poudre sensible à l'électricité statique, qui a donc le bon goût de se précipiter sur les régions chargées comme les poussières sur un microsillon que l'on vient d'écouter. Le voyage n'est pas terminé puiqu'il faut encore transférer l'image du tambour au papier, ce qui s'obtient en appliquant le second préalablement chargé (deuxième corona) sur le premier. Il ne reste plus qu'à fixer ce toner sur le papier, généralement par cuisson entre deux cylindres chauffant, et à nettoyer le tambour. Cinquante ans de xérographie On imagine les acrobaties auxquelles a dû se livrer Chester Carlson dans sa cuisine du Queens pour obtenir la première image xérographique le 22 octobre 1938. Dans les photocopieuses et imprimantes laser d'aujourd'hui, les six étapes de ce processus, on s'en doute, sont effectuées en parallèle : la rotation du tambour photoconducteur amène chaque point de sa circonférence successivement devant les six « postes de travail ». Charge, exposition à la lumière, révélation par le toner, transfert, fixation, nettoyage s'effectuant successivement. La méca- Les imprimantes à cristaux liquides offrent une alternative efficace au laser. nique a eu le temps d'être huilée depuis la Xerox 914 de 1959. Et il faut encore attendre 1973, soit quatorze ans de plus, pour la voir mise en oeuvre comme procédé d'impression par le même Xerox. Pendant dix ans, le procédé restera cantonné dans les rôles haut de gamme. Son côté « sans impact » le prédestine aux grandes vitesses - IBM dépassera les 200ppm (pages par minute) -, la finesse du pinceau laser permet d'offrir la « qualité courrier » et les graphiques en prime, mais à un prix longtemps inabordable. Le véritable coup d'envoi du laser pas cher est donné en 1983 par Canon, qui met sur le marché son « cœur » d'imprimante à laser LBP-CX dérivé d'une photocopieuse déjà vendue à l'époque 6 000 F au détail. On le retrouvera sur la LaserJet de Hewlett- Packard, numéro un au hit parade, et sur la LaserWriter d'Apple, vedette plus huppée - parce qu'elle contient un interpréteur PostScript, particulièrement adapté aux besoins graphiques de la micro-édition. Commande à cristaux liquides Tête à cristaux liquides Nettoyage "/Obturateur à cristaux\liquides Lentille U I) Y Tambour photoconducteur Fixation Station de développement Mars 1989 MICRO-SYSTEM ES - 139



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 95 mars 1989 Page 200