Micro Systèmes n°94 février 1989
Micro Systèmes n°94 février 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°94 de février 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 216

  • Taille du fichier PDF : 188 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... les logiciels de l'an 2000.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 170 - 171  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
170 171
Face à face : deux écrans universels Choisir aujourd'hui un moniteur de type « multisynchrone » apparaît comme étant la solution la plus intelligente face à l'évolution rapide des standards d'affichage graphique. Parmi la dizaine de modèles disponibles, nous avons choisi de comparer une référence en la matière, le Nec MultiSync 1l, et le nouveau Sony Multiscan, référencé CPD-1402E, qui emploie la technologie Trinitron.ntroduit par Nec il y a maintenant plus de trois ans, le principe du multisynchrone a pour principal avantage la iconservation des investissements matériels en matière d'affichage. Malgré un coût relativement élevé au départ, ce type de moniteur a « traversé » les standards graphiques mis successivement sur le marché par IBM : CGA, EGA, PGA, puis MCGA et VGA. Un moniteur multisynchrone s'impose par conséquent comme la meilleure solution à l'élargissement des modes d'affichage offerts par les contrôleurs vidéo actuels. Pour résumer, le fonctionnement d'un moniteur multisynchrone repose sur un dispositif d'adaptation automatique des fréquences de balayage de l'écran (horizontal et vertical), à celles du contrôleur vidéo utilisé. La résolution utilisable sera d'autant plus grande que ces fréquences seront élevées, tandis que le support des multiples standards d'affichage sera fonction de l'étendue de ces fréquences. La « compatibilité » du moniteur peut donc se mesurer à la plage de fréquences qu'il supporte. De ce point de vue, le Sony l'emporte, tout du moins sur le papier, puisque nos tests en affichage graphique ne portaient que sur le mode VGA 16 couleurs (640 x 480 pixels, carte Quadram), supporté sans problème par les deux écrans. En effet, le CPD- 1402E s'avère apparemment plus souple que le Nec pour ce qui concerne les résolutions verticales qu'il est susceptible d'accepter (jusqu'à 100 Hz). Toutefois, il faut souligner 170 - MICRO-SYSTEMES que, malgré une définition « annoncée » de 800 x 560 points, le modèle Nec a déjà fait ses preuves avec des cartes dont la résolution était de l'ordre de 1 024 x 768 pixels. Pour la commutation entre mode texte et modes graphiques, le Sony CD-1402E est légèrement plus rapide à « l'accrochage » que le MultiSync II. Une différence chromatique très subjective... Mais « supporter » des résolutions élevées ne veut pas dire pour autant que tous les points d'une image soient affichés nettement. Ainsi, tant le Sony MultiScan que le Nec Multi- Sync II ne s'avèrent que suffisants en résolution horizontale. Les lignes verticales d'un pixel d'épaisseur ont en effet tendance à se confondre dans les modes VGA (et EGA). Nos essais donnent un léger avantage au MultiSync II, sans toutefois qu'il soit déterminant. Le défaut le plus sensible, mais difficilement corrigeable, est la différence de résolution horizontale que présentent les deux moniteurs entre le centre et les bords de leur écran. Ni le MulitSync II ni le Sony SPD 1402E ne produit de « scintillement » de l'image qui soit perceptible, même en mode VGA. Les images produi- Tableau comparatif des deux moniteurs Spécifications NEC MultiSync Il Sony CPD 1402E Type écran CRT sphérique CRT cylindrique Diagonale écran (cm) 34 34 Résolution maxi (H x V) 800 x 560 NC (H)15,5 à 35 kHz Synchroautomatique (v) 50à 80 Hz 15 à34 kHz 50 à 100 Hz Mode monochrome oui non Analogique oui oui Numérique oui oui Connecteurs 9 pins 9 pins Socle orientable oui option Prix HT 6500 6800 tes sont très stables et ne provoguent a priori aucune fatigue visuelle. La principale différence entre les deux moniteurs réside dans l'aspect géométrique et colorimétrique des images. Ainsi, le Sony MultiScan tire un net avantage du célèbre tube « cylindrique » Trinitron, une technologie qui a déjà largement fait ses preuves : l'affichage obtenu est d'une orthoscopie remarquable, les images paraissant même au départ convexes, tant les écrans sphériques classiques nous sont habituels. L'appréciation du rendu des couleurs est bien évidemment beaucoup plus subjective. Nous avons constaté principalement que le tube du Multi- Sync II fournit une image nettement plus « chaude » et moins contrastée que celui du Sony, et qu'il a apparemment moins de difficultés à différencier certaines teintes obtenues par tramage en mode VGA (logiciel PC PaintBrush). Par ailleurs, le CPD 1402E dont nous disposions présentait ce qui nous a semblé être un effet « d'écho » : ce défaut consiste en quelque sorte en une ligne verticale plus claire, apparaissant près du bord droit de certains aplats de couleur. Un autre aspect important est celui des réglages disponibles. Passer d'un mode graphique à l'autre produit en effet des différences sensibles quant à la géométrie des images qui sont ainsi obtenues. Aussi, chacun des deux moniteurs présente-t-il les indispensables potentiomètres de Février 1989
C) 00 fru SONY CPD 1402E NEC MULTISYNC II 00 MM 00 MM m iinui I MU 111.91. iii.u... MW 11 Mardi 1111111 1° Une projection d'une remarquable orthoscopie. 4° La sphéricité de l'écran influence légèrement la définition sur les bords. 00 MI Il In Ul OC) EMIN 2° Une excellente définition au centre de l'écran. 5° Une différence subjective malgré tout. lépertolre de C 071111111 P/111.011 CM/JIM 40/1 10103 CII MUSII 4771/MM 0411 £11512 Mit GIM111. PM un PM 1171 PI11 DOM PM 111246 PAI. 111111 FIT RIOM MT 1111014 MT 111110110 nrt 1111716/WC 7044 ICI MO ICI 1042 10/P723 ICO P322 ICI/3121 ICO 11.418 ICI CMVERT Mt/MEM MG 1131111 ICI FI2107 222 P1101111 NI COM MIT 111011 011812 11111011 150001 PIL 111101111 OVL 15CV(111 OTT W III 10 OVL UV ICI 111 KY POO 1101 C1I1 101 CM MI CM PLV 171111111 FPI 12341111104 71v (73001111 £10 223010101 712 MOU TIN gnou MO 113018.1/PM MIME PIM MM » PM 111318 PIO Man PIN 11111C01.01 PIM IMIET PlN 11115112 MI MC FP/MIMAI MN 01117111 PM 011111320 CM 0111141 PM OUM 110 011111 111 011270111 PPY 0111271111 71/1111111MT 710 11159 PI 1111011/PMI 111311111 PM 11111101 PPR 31116111 PIF 11147/11 111 1111117 117 manu/PT DM 7111 OUM MT UMM FIT MMU11/nit MM MT 7132110 MT 10111 MT 1111M1711 Mt PU Mort ta cairnrcx tielIMM ru gaz EU MM Pa PMU PCX 72 71M0011o) 1753531 slets dIsmoIbleo le,. toi re. ÔC.01111U. 7111111 t7t PR mn cors MIOS COI ? MME MM U111. TOI. DEM 7o1. 710110 OUI. 111171141 OUI. 11716 PM. MEM Mt 111010 TNT oonnis TNT 0111114 MT 11116716 MIT 1111016/III/614 1E0 7041 1CO 701/ICOrm170 7122 170 732/7 FCO P61111 Ira FromMI ME MEM Et% MUN/ICI 7030TOP FOC PRINTERS DIT 71113 DOT MI MEI DR MU 111010rriCilERT 110/01T1 OUI. 11E07E1T1 117 EGO NEP OUI 1110 DEU 000 HM 07V Tte OEV CII1 IEV CII8 DEV 0111 DEV MIOMil POU 075041X0 700 EM0N.11 PM 0710X.11. POU EPSOM./POU MI00111 MM Er:MOU POU £71011110 PDV CESOMMI POU 1113110 700 HPLASEI MM 111.01.01 POU MUET PIM 11111417. MU NEC 700 011111.07 ro 07 11111 PIM 0111043211 POO 00191114 700 0 011111 PM MON PM 011/100 POU 01112181111 PDV PIIMJET PIM URSS PM 10111141 100 Torsossuu POU COSMO FM 11116X14 POT IITSXR FIT 1111E11 111 COMPIITFR FIT MIRO MIT 01111 PMT LTROPMENT 011141.191 MT 11151X11 MT SCRIPT 741 7131111/OIT PRINT RIT P1110 EX CRTT PCX C110112 PCX L MIME PCC MIXEZ FF 10111/01 MIME PCX 12 firhirrIel 59.15I6 oriels d lepoollilre cssrmionur 57osi11910 3° En mode texte... 6°... et en mode texte. Février 1989 ESSAI réglage des dimensions et positions, horizontales et verticales. On préférera de ce point de vue le principe adopté par Nec, qui regroupe tous ces réglages en face avant, dissimulés sous une trappe, facilement accessibles. Le MultiSync présente, contrairement au Sony, un commutateur pour l'affichage en monochrome, blanc chaud, ambre ou vert. Les molettes d'ajustage de la brillance et du contraste sont disposées en face avant sur l'un comme sur l'autre. A l'arrière des deux modèles, on trouve le connecteur vidéo (9 broches, des câbles ou adaptateurs sont fournis le cas échéant pour les différents types de contrôleurs vidéo), ainsi que les commutateurs permettant de passer en mode digital (non automatique) : 8 ou 16 couleurs RGB et position « IBM CGA/MDA/EGA » pour le Sony MultiScan 8, 16 et 64 couleurs, ou nuances de gris sur le Nec MultiSync II. « Capot ouvert », le Sony CPD 1402E laisse apparaître une construction apparemment plus robuste que celle du Nec : un large cadre métallique protège en effet toute la réalisation, et offrira une garantie certaine contre les chocs dans la partie arrière. Le montage des cartes et des composants s'avère quant à lui très soigné sur les deux modèles. En résumé, nous avons testé deux moniteurs d'excellente qualité, dont la différenciation reste subjective. On pourra préférer le Sony CPD 1402E pour son image très « plane », le Nec MultiSync pour ses équipements plus complets (commutateur monochrome, socle orientable en standard). Beaucoup de leurs caractéristiques sont comparables, y compris leur encombrement. Question fiabilité, le MultiSync II a déjà largement fait ses preuves, tandis que Sony jouit d'une très bonne réputation dans le domaine de la vidéo professionnelle... Le choix définitif dépendra donc des impératifs des utilisateurs, puisque les prix de ces deux moniteurs sont presque identiques. Les photos qui accompagnent cet article permettront de juger (de façon très relative) des différences dans les rendus de couleurs, ainsi que de la définition effective au centre et sur les bords de chacun des écrans mis en jeu. MICRO-SYSTEMES — 171



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 216