Micro Systèmes n°94 février 1989
Micro Systèmes n°94 février 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°94 de février 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 216

  • Taille du fichier PDF : 188 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... les logiciels de l'an 2000.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 130 - 131  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
130 131
PASCALISSIME : LE magazine mensuel des programmeurs PASCAL 11,.nua,+‘ me.s,w1 prt,arnene.e [j PASCALISSIME a pour vocation de publier des articles intéressant les programmeurs PASCAL. Tous les mois, nous présentons des techniques de base de programmation en PASCAL, des programmes d'utilisation de divers périphériques, des analyses d'autres langages, des évaluations de produits, des adresses de fournisseurs de produits PASCAL, des dates de stages, des coordonnées de clubs... Ainsi, dans le numéro de Février 1989, vous trouverez :.:rcn pré-processeur PASCAL objet par interruption Fr,rieu. encree ; ceteistc-.eet Bodand rharabi ! SOURCES 00 Février 1989 25 F Nurrxr, 2 SOURCES UN PRÉPROCESSEUR PASCAL OBJET : principes et avantages de la programmation objet - Exemple de programmes en programmation traditionnelle et en programmation objet - Les concepts d'héritage, d'héritage multiple, de polymorphisme, de surcharge d'opérateur et de généricité. En source : le pré-processeur PASCAL OBJET. GESTION DE RESIDENTS PAR INTERRUPTION - 2/n : chargement d'un programme ayant ses propres segments, appelé par une interruption indépendante du programme en cours d'exécution. — ÉDITEUR DE FONTES VECTORIELLES BORLAND : présentation du format des fontes CHR utilisables avec les drivers BGI. Programme d'analyse et d'affichage d'une fonte. Éditeur de fontes. — C DU CHARABIA : le langage C est supporté par un ramassis de mensonges soigneusement colportés : les compilateurs C sont plus rapides, les code généré est plus compact et plus rapide, le C est portable, il est nécessaire de programmer en C pour travailler sous Unix, C est le seul langage pour écrire des programmes système etc. A l'inverse de cesc..., il est vrai que C souffre de deux tares fondamentales : C n'est pas lisible et C n'est pas fiable. Nous ne programmons pas enC, simplement parce que programmer en C coûte trop cher. bibliographie de livres décrivant l'implémentation d'Unix : Tanenbaum, Bach, Corner, Silberschatz, Maekawa, Holt, Finkel, Joseph. Un lecteur nous a récemment conseillé de laisser tomber nos piques surC, et de plutôt nous intéresser au langage ML ou aux "paradigmes objet". Pour les piques surC, c'est fait : nous avons troqué en Février les piques qui faisaient un peu mesquin contre la hache d'abordage : c'est plus sérieux. Pour ML, c'est en cours : nous avons simplement expédié à Alix ALIX le bouquin de Wikstrom. Quant aux objets, la série d'artiçles a démarré dans le numéro 27. Au sommaire du numéro de Janvier 1989 : — programmes résidents gérés par Interruption 1/n : appel d'une procédure par interruption, résident appelé par interruption ; un résident permettant d'examiner le contenu de la mémoire. — indexation automatique de documents : constitution d'un index d'un texte (roman, texte technique...) avec sélection des mots figurant dans l'index. Description des techniques de lecture rapide des textes — PASCAL en Taupe : quel gâchis 2/2 : présentation et critique du programme d'informatique dans les classes préparatoires. — Turbo PASCAL version 5 2/n : présentation détaillée des formats d'affichage des variables surveillées. Surtypage de ces expressions. Au sommaire du numéro de Décembre 1988 : — la programmation de la carte EGA : comment afficher un point, modifier la palette des couleurs en haute résolution (640* 350) et en couleur. Programmation directe des registres, appel au BIOS. — le calcul matriciel formel : comment multiplier deux matrices (tableaux) ayant des coefficients symboliques, et simplifier les résultats en fonction des cellules de valeur nulle ou unitaire. — PASCAL en Taupe : quel gâchis 1/1 : critique du programme actuel. — analyse des livres sur la compilation : Pemberton, Terry, Aho, Leblanc, Welsh, Barron, Budd, Sippu, Yellin — Turbo PASCAL version 5 1/n : quoi de neuf par rapport à Turbo PASCAL 4 et description de l'utilisation du Débugger intégré Il est vrai que chez PASCALISSIME, nous ne paradigmons pas beaucoup. Ici, nous nous contentons de programmer. Du matin au soir, et, fort souvent du soir au matin. Pour notre plus grand plaisir. Ces programmes, nous en faisons des articles, qui vous expliquent par le menu détail ce que nous faisons, comment nous l'avons fait, comment nous aurions pu mieux le faire, et d'où nous tirons nos informations. Il faut dire que nous avons sous la mails la plus fabuleuse librairie PASCAL "in the world" : plus de 450 livres PASCAL, des livres sur la programmation par les contraintes, la programmation fonctionnelle, des sources de compilateur APL, d'interprètes PROLOG, des magazines US (Dr Dobbs, Computer Language, PC Tech)... Cette librairie d'ailleurs est aussi ouverte au public : vous pouvez y trouver et acheter les livres que nous avons cités, comme dans n'importe quelle FNAC. Pour ceux qui souhaitent examiner un exemplaire avant de s'abonner, nous ferons parvenir le numéro de Février avec, comme cadeau de bienvenue le GUIDEX Turbo PASCAL (guide de programmation). Il suffit pour cela de nous faire parvenir 25 F en timbres, avant le 15 Mars 1989. Pour ceux qui s'abonneront avant le 15 Mars 1989, nous ferons cadeau du même guidez. Allez, assez de baratin. Le numéro de Mars est sur le feu. Que contient-il ? Eh bien, pour le savoir, il vous suffit de tanner votre libraire ou votre buraliste favori à partir du 10 Mars... Ou bien, abonnez-vous ! Adressez votre commande accompagnée du règlement ou achetez directement chez : PASCALISSIME 26 Rue Lamartine 75009 PARIS Tel : (16-1) 42.85.10.82 abonnement de 12 numéros : 240 F TTC. abonnement de 12 disquettes 5"1/4 : 290 F TTC abonnement de 12 disquettes 3"1/4 : 380 F TTC abonnement de 4 disquettes trimestrielles 5" 130 F TTC abonnement de 4 disquettes trimestrielles 3" : 160 F TTC le numéro : 25 F TTC la disquette 5" : 40 F TTC la disquette 3" : 50 F TTC Port en Métropole compris. Corse et autres îles exotiques : + 20 F TTC par produit NOM ET ADRESSE : SERVICE-LECTEURS N°222 MS 02/89
INTELLIGENCE ARTIFICIELLE les modèles connexionnistes (2) Nous avons vu dans notre précédent numéro comment on peut apprendre à des réseaux à « apprentissage supervisé », à reconnaître des formes. Les réseaux neuronaux à apprentissage non supervisé « savent » et tentent d'élaborer eux-mêmes des réponses... La technique des cartes auto-organisatrices de T. Kohonen en est un exemple. Elle peut comprendre, comme les méthodes précedentes, une phase d'apprentissage et une phase de généralisation. Mais son apprentissage est dit « non supervisé » car les exemples sont proposés au réseau sans les réponses correspondantes. Cette méthode, proposée par T. Kohonen possède une propriété qui la rend intéressante pour la résolution de certains problèmes. Contrairement à ce qui se passe pour les méthodes à apprentissage supervisé, le réseau s'organise spontanément en fonction des entrées, et la représentation interne peut être interprétée car elle est directement liée à la représentation des informations en entrée. Pour chaque nouvel exemple, le réseau s'organise de manière à représenter la topologie d'aussi près que possible, par rapport au modèle. Le problème du voyageur de commerce Cette méthode est particulièrement adaptée à la reconnaissance de la parole avec laquelle on peut générer des cartes phonémiques (T. Kohonen), à la reconnaissance d'images d'électrophorèse par exemple (M. Keller, F. Fogelmann-Soulié) et au problème du voyageur de commerce (B. Angeniol). Prenons ce dernier exemple pour illustrer l'algorithme, implémenté à la Thomson CSF,'DSE. Quel que soit le Février 1989 Set 2 3 4 5 Fig. 1. — Evolution de l'anneau sur un ensembe de 30 villes proposé par D. Tank et J. Hopfield (1985). domaine d'application, le principe reste le même ; on constitue une « carte » de référence, et on cherche à appliquer les noeuds du réseau aux différents points de l'exemple. Dans le cadre du problème du voyageur de commerce, à chaque itération, les noeuds du réseau se rapprochent des villes, jusqu'à ce qu'à chaque noeud corresponde une ville (fig. 1) ; et le résultat est alors lisible sur le réseau. SoitM, le nombre de villes, de coordonnées (Xi, Yi). Initialement, un seul noeud est créé, de coordonnées dans le plan : Cl = 0, Cl'= O. Chaque a - All other algorithms 5,84 5,99 5,57 5,70 6,17 b - Elastic Net method noeud aura deux voisins. Un « tour » consiste à examiner toutes les villes, une à une. Pour une villei, on cherche le noeud jc le plus proche, de distance Dij minimale, avec Dij = (Xi - ci)2 + (Yi - Cj')2. On rapproche ce noeud jc et ses voisins de la villei, on prend alors : Cj = Cj + f (G,n). (Xi - Cj) et Cj'= Cj'+ f (G,n). (Yi - Cj') où la variation de distance est proportionnelle à la distance entre le noeud j et la villei, on a : n = inf - jc (modN), jc - c - Best selforganization 5,98 5,836 1 6,09 5 995 10 5,70 5 575 2 5,86 5 596 4 6,49 6 194 1 d - Ten tries a = 0.2 e - Average a = 0.2 f - Average a = 0.02 Résultats pour 50 villes distribuées de façon aléatoire sur un carré de 1 par 1 (R. Durbin et D. Willshow, 1987). a - meilleurs résultats de R. Durbin et D. VVillshow b - résultats obtenus par la méthode de « l'élastique » c - meilleur résultats obtenus par B. Angenid (Thomson-05F) par la méthode des cartes autoorganisatrices, avec le nombre de fois que ces résultats sont apparus sur 4 000 essais d - moyenne des meilleurs résultats sur 10 essais e - moyenne en un essai pour a = 0,2 f - moyenne pour a = 0,02 On constate qu'il est plus intéressant de prendre a grand (0,2), mais de faire 10 essais et de conserver le meilleur, que de prendre « petit (0,02) pour un seul essai, avec un temps de convergence similaire. 5,95 6,07 5,69 5,72 6,52 (modN)) où N est le nombre de noeuds. avec f (G,n) = (1/J2). exp (- n2/G2) Le gain G est un facteur important ; il détermine le nombre de noeuds qui se déplacent pour chaque ville, pour G > co, toutes les villes « bougent » ; pour G 0, seul le noeud le plus proche de la ville se déplace. Il est intéressant de prendre G = (1 - a). G, ainsi le gain décroît, et plus on se rapproche de la solution, moins les noeuds ont à bouger. Initialement, il existe un seul noeud, mais un noeud est dupliqué s'il a été choisi comme le plus proche de deux villes différentes durant le même tour. Le nouveau noeud a les mêmes coordonnées et devient le voisin de son'père'. On détruit un noeud qui n'a pas été choisi durant trois tours complets. La solution finale dépend de l'ordre dans lequel les villes sont examinées, et de la rapidité de convergence déterminée par a ; pour a petit, la convergence est lente, mais le résultat meilleur que pour a grand (voir tableau ci-dessous). 6,06 6,25 5,83 5,87 6,70 5,99 6,18 5,77 5,96 6,58 MICRO-SYSTEMES — 131



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 216