Micro Systèmes n°94 février 1989
Micro Systèmes n°94 février 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°94 de février 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 216

  • Taille du fichier PDF : 188 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... les logiciels de l'an 2000.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 120 - 121  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
120 121
Joli nom pour une tornade ! SGBD travaillant sous MS.OS/2, UNIX, MS-DOS, LIVIA introduit, en plus, des notions comme la séparation conceptuelle des schémas internes et externes d'une base de données. Pour décrire et générer un système d'information cohérent, LIVIA dispose du LDD (Langage de Description des Données) et du LDS (Langage de Description du Stockage). Le LDD regroupe la structure sémantique qu'offre LIVIA et permet la génération topographique de la base. Décrire les phénomènes qui vont se produire dans la réalité, créer des relations entre les objets de la base (systèmes relationnels, hiérarchiques et en réseau), définir les utilisateurs devant accéder à la base et ceux qui seront considérés comme les administrateurs du SGBD, telles sont les fonctions du LDD LIVIA. Le LDS définit les fichiers devant recevoir les réalisations, (la base de données peut atteindre 131.072 Mo), le mode d'implantation physique des objets-articles selon 3 méthodes (séquentielle, hash-code, clustered via set), le mode de représentation des objets-relations faisant l'objet de représentations physiques. Pour écrire les sources LDD et LDS, LIVIA dispose de l'éditeur de texte SPEED-WRITER. LIVIA permet de manipuler la base de données à travers 2 principes : le SQL LIVIA, langage de requête qui dispose de MACROS (plus de 80) et l'interface LMD LIVIA qui peut être relogé dans l'application. Le programme est écrit en langage évolué, COBOL, PASCAL,C, etc., et passe par cet interface pour « 1 «.11111 1111.1. Rn f *Mu. "'nen. Unnontt mer lantmelln num.. tanaIntiontint totunn, « Wennan.. attn dnt nawn'tt. » InonInt it= il « Li in In. Iltn on. ennneinnnynt accéder à la base de données. Recenser les accès à la base, effectuer des sauvegardes, restaurer la base, établir les ponts de reprises, telles sont, parmi tant d'autres, les utilitaires dont dispose LIVIA. UMM 11.111.11. MiMIME. 1111. SPEED-WRITER, MS-DOS, MS.OS/2, UNIX, sont des marques déposées. 16-22, rue Castagnary, 75015 PARIS SERVICE-LECTEURS N°216
Programmer sous Windows et OS/2 Premier traitement de texte à fonctionner sous Windows, Evolution 1.5 a immédiatement été traduit en neuf langues (Wintext de Palantir). Economiquement et techniquement, Windows, puis OS/2 et Windows Presentation Manager deviendront progressivement une nécessité. Pascal Pellier et Dominique Arridiau, de la société Priam, nous expliquent pourquoi et comment programmer sous Windows. Et pour OS/2 ? Nous avons demandé à Microsoft... E'. conomiquement, toutes les sociétés devraient programmer sous Windows. Les progrès étant irréversibles, il sera bien difficile de faire admettre aux utilisateurs qu'on peut désormais se passer d'environnement graphique. IBM l'a bien compris, et Apple encore mieux, qui engage un procès contre Microsoft pour copie de l'environnement du Macintosh. Windows reprend en effet tous les points forts de son rival, tout en accroissant la puissance globale des systèmes grâce aux avantages des 80286 et surtout du 80386. Cependant, avec des modes d'emploi de 1 500 pages, des normes rigoureuses et draconniennes, des fonctions qui se chiffrent par centaines et des subtilités difficiles à découvrir, il sera onéreux de se lancer dans une pareille aventure. Seules les sociétés possédant de solides assises financières pourront assumer les investissements nécessaires. En d'autres termes, la notion d'équipe prend, sous environnement Windows, une importante capitale. Février 1989 Une mutation de la façon de penser Il existe deux façons de programmer sous Windows : en adaptant des logiciels existants ou en développant directement sous Windows. Dans les deux cas, cela implique une mutation dans la façon de penser. Windows utilise une approche orientée objet. L'objet de base est la fenêtre, et ce concept est poussé dans ses derniers retranchements. Une application est une fenêtre, au même titre que le moindre bouton à l'intérieur d'une boîte de dialogue. Chaque fenêtre fonctionne selon les mêmes principes : elles sont toutes analogues de structure. Chaque fenêtre est associée à une procédure unique. Les messages qu'elle reçoit arrivent à cette procédure qui va les traiter. Elle réagit, comme douée d'une vie propre, en envoyant éventuellement d'autres messages à d'autres fenêtres (objets). Ces messages constituent ses seules relations avec Windows. Il peut exister des liens hiérarchiques entre fenêtres (parents/enfants). Dans ce contexte, pour donner sa cohérence au système, Windows joue le rôle de point de passage obligé pour toutes les fonctions (mémoire, affichage, clavier, souris). Il intercepte toutes les entrées-sorties. Seuls les appels DOS telles les manipulations de fichiers peuvent être réalisés directement. Pour le programmeur qui sort d'un environnement DOS, les différences sont énormes. Les habitudes acquises deviennent inutiles, voire pénalisantes. Windows possède des spécificités techniques d'autant plus difficiles à maîtriser que ses fonctions sont au nombre de 400 et que la documentation de base se compose de trois gros classeurs totalisant plus de 1 500 pages. Toute la philosophie de programmation ancienne est à revoir. La moindre créativité qui s'exprimerait aux dépens des normes se révélerait plus que dangereuse, suicidaire. De plus, comme lorsqu'on réalise un progrès, il devient ensuite psychologiquement très difficile de revenir en arrière. Or Windows offre au programmeur des avantages vraiment énormes. Des aides à la programmation considérables Techniquement, le programmeur bénéficie de la totalité de ce qui est livré sur les quatre disquettes de 1,2 Mo qui accompagnent le kit de développement Windows. Windows comprend des drivers pour tout type d'écran (Hercules, CGA, EGA, VGA, Etap, Genius, etc.). Les constructeurs livrent même désormais leurs écrans accompagnés de drivers sous Windows. Dès lors qu'un programme n'est pas buggé, il tourne automatiquement sur tous les écrans disponibles sur le marché. Même chose pour les imprimantes : Windows est livré avec 160 drivers d'imprimante, certains constituant de véritables programmes de plus de 100 Ko. L'imprimante est désormais conçue comme une imprimante virtuelle unique. Windows adaptera les traitements en fonction du type précis d'imprimante possédé par l'utilisateur et qu'il spécifiera comme un simple paramètre. Cela constitue un gain de temps phénoménal pour les développeurs. Postscript est évidemment inclus dans les drivers fournis. Le programmeur n'a rien à faire de particulier pour que son logiciel fonctionne sous Postscript, sauf à respecter les normes internes unifiées. Windows comporte également les drivers de souris (une dizaine) et les drivers de Les deux dirigeants de PRIAM. De gauche à droite : Paul PELLIER, Jean-Christophe MAURICE. MICRO-SYSTEMES — 121



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 182-183Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 184-185Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 186-187Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 188-189Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 190-191Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 192-193Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 194-195Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 196-197Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 198-199Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 200-201Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 202-203Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 204-205Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 206-207Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 208-209Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 210-211Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 212-213Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 214-215Micro Systèmes numéro 94 février 1989 Page 216