Micro Systèmes n°93 janvier 1989
Micro Systèmes n°93 janvier 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°93 de janvier 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 182

  • Taille du fichier PDF : 160 Mo

  • Dans ce numéro : systèmes experts et psychologie cognitive.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
686 L Ja ! Auer 831/Y318AS - 08311AI — ZL V10 V9 V8 V7 V6 V5 V4 V3 V2 P2 DCLK A22 A21 A20 A18 Al 7 A16 Al 5 A13 Al2 GND MHz OSC GND GND GND B V1 KEY 01 + 5 Vdc + 12 Vdc MADE 24 A07 A06 A04 A02 A01 IRQ 04 ARB 00 IRQ 07 RES RES CHCK GND 22 23 24 + 5 Vdt DO1 D02 CHRESET RES RES KEY 33 37 38 41 42 GND ARB/— GNT — 50 DO7 Extension vidéo (sur 1 slot seulement) Section 8 bits D09 GND 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 D10 Dll D14 + 12 Vdc D15 RES IRQ10 IRQ11 IRQ12 GND — CD DS 16 + 5 Vdc — IRQ14 — IRQ15 RES RES RES RES D17 D18 D19 D27 D28 + 5 V TR32 78 79 80 + 12 V + 12 V RES RES GND M4 D24 D26 RES BE3 MA< CMD Section 16 bits KEY KEY DO8 + 5 Vdc D12 D13 GND — SBHE 11... -.. + 12 V D23 + 5 V GND D25 GND RES GND CD DS 32 GND RES RES MMC M1 01 mémoire A31 RES GND HSYNC P4 GND P3 P6 GND EDCLK GND E VIDEO Pl GND PO P7.—..-AUDIO GND A CD-SETUP AUDIO 02 GND RES 03 59 RES 14,3 Al 1 RES 04 60 GND 05 Al 0 GNIY... 61 GND A23 06 A09 RES 62 + 5 Vdc GND 07 63 08 A08 D16 64 09 65 10 66 A19 GND D20 11 67 + 5 Vdc 12 A05 D22 68 D21 13 69 A03 RES 14 70 15 71 16 72 17 73 Section 32 bits A14 D30 A00 D29 18 74 19 75 20 ADL 6E0 76 GND 21 PREEMPT BE1 77 IRQ 09 BURST BE2 IRQ 03 — 12 Vdc GND 25 ARB 01 A24 81 A26 IRQ 06 27 12 Vdc GND 83 A28 IRQ 05 26 ARB 02 A25 82 A27 28 ARB 03 A29 84 + 5 V 29 85 GND 51 CMD M/— 10 30 TC GND 86 RES RES 31 87 32 88 34 CHRDYRTN 35 + 12 Vdc CD SFDBK 36 CD CHRDY GND 000 D03 39 + 5 Vdc RES M5 D04 40 DO5 M MCR M2 GND Extension cycles GND D06 43 02 44 DS 16 RTN 03 GND 45 — REFRESH 46 KEY —/. ESYNC VSYNC P5 BLANK Fig. 1. — Les connecteurs du bus MCA et leur brochage.
Les caractéristiques L'espace des entrées/sorties est de 64 Ko et permet des échanges de données sur 16 bits avec les périphériques. L'espace mémoire adressable peut aller jusqu'à 16 Mo pour les sections 8 et 16 bits et jusqu'à 4 Go pour l'extension 32 bits. Les échanges de données entre processeurs et mémoire peuvent se faire indifféremment sur 8, 16 et 32 bits à partir de n'importe quelle adresse, c'est-à-dire indépendamment de l'alignement de l'opérande. Il est organisé en banques mémoire de 8 bits de données (deux pour le MCA 16 bits et quatre pour le MCA 32 bits). L'activation de chacune de ces banques se fait à partir des signaux classiques des 286 et 386 (fig. 2). Un arbitrage autorise à plusieurs maîtres de se partager les ressources du Micro Channel. Huit canaux DMA sont présents pour assurer les transferts de données entre mémoire et périphériques. Le système de gestion des interruptions comprend 16 lignes physiques dont la surveillance se fait sur niveau logique. Un mécanisme logiciel, le POS, supprime la nécessité de positionner interrupteurs et cavaliers sur les cartes d'extension, la configuration de celles-ci étant assurée par le positionnement de registres propres à chaque carte. Enfin, une caractéristique qui n'a pour l'instant pas été en faveur du bus MCA : la noncompatibilité avec le bus des machines IBM PC, XT et AT. Les signaux du Micro Channel L'électronique des cartes d'extension pour les machines PS/2 devient sensiblement plus complexe qu'elle ne l'était pour les compatibles PC. On comprend aisément, dans la mesure où plusieurs processeurs maîtres peuvent coexister sur le même bus, où ces derniers se partagent des lignes d'interruption hiérarchisées et où chacun d'entre eux, si compliqué que puisse être son rôle dans le système, doit pouvoir répondre à des règles de configuration et d'identification que nous ne connais sions pas encore sur des machines de ce type. La difficulté de développement s'accentue lorsque l'on sait le nombre de protections juridiques et de brevets en tous genres qu'IBM a mis en place autour du Micro Channel. Soulignons, pour en finir sur ce point, que pour qu'un constructeur de cartes périphériques puisse proposer des extensions MCA à son catalogue, il devra tout d'abord en rendre compte juridiquement, financièrement et techniquement au numéro un de l'informatique. L'analyse sommaire des signaux MCA ainsi que celle de quelques-unes des caractéristiques citées plus haut vont nous permettre d'y voir un peu plus clair. Signaux 16 bits AO-A23. Lignes trois états de génération d'adresses mémoire. Elle autorisent donc l'adres- sage direct de 16 Mo de mémoire. Les 16 premières (AO à A15) sont également utilisées pour adresser des entrées/sorties, et le décodage d'adresses de celles-ci doit se faire sur toute l'étendue de ces 16 bits. Les adresses générées par le microprocesseur maître du bus ne sont pas latchées. Ce sera aux différents canaux de le faire si besoin est. DO-15. Lignes trois états de données. DO à D7 représentent l'octet bas du mot de 16 bits présent sur le bus, alors que D8 à D15 en représentent l'octet haut. Les cartes nécessitant un transfert sur 8 bits devront exclusivement se servir des sept premières lignes. La validité des données sur le bus est assurée par le signal CMD. ADL. Active au niveau bas et trois états, cette ligne est pilotée Le marché des compatibles P5/2 est loin d'être aussi simple juridement que celui des PC.//DO-07 MEMOIRE 80386 D8-D15 MEMOIRE AO - SBHE a) MEMOIRE D8-015 4-1› MEMOIRE 80386 D16-D23 MEMOIRE 4 D24-D31 MEMOIRE BE 3 - BE 2 - BE 1 - BE 0 b) Fig. 2. — Sélection sur bus de données : a) 16 bits, b) 32 bits. ANALYSE par le microprocesseur maître du bus et sert à indiquer sur son front descendant la validité de l'adresse présente sur les lignes AO à A23. Ce signal sera utile pour déclencher un latch d'adresse qui sera de préférence transparent. CD DS 16 (n). Ce signal est généré par la sortie totem-pole d'une logique de décodage d'adresses correspondant à un canal particulier, qu'il s'agisse d'une mémoire, d'une entrée-sortie ou d'un canal DMA. Actif bas, il signifie que le canal adressé communique avec le système par mots de 16 bits. Le (n) indique qu'il existe une ligne particulière à chaque connecteur. Le processeur peut alors adapter la largeur de son bus de données en fonction du canal avec lequel il communique. De la même façon, la ligne CD DS 32 (n) signale un transfert de données sur une largeur de 32 bits. DS 16 RTN. De même nature que CD DS 16, il devient actif lorsque ce dernier l'est lui-même. Il s'agit en quelque sorte d'un retour vers le bus du signal CD DS 16 et qui est destiné à d'éventuels processeurs maîtres présents sur un canal afin qu'ils puissent, de la même manière que le processeur système, opérer à une adaptation du bus ou pas (fig. 3). SBHE. Utile aux canaux 16 bits, SBHE sert à indiquer et à valider un transfert de données sur les lignes D8 à Dl 5. MADE 24. Lorsqu'une adresse est présente sur le bus et qu'il s'agit d'une adresse mémoire, ce signal indique que l'adresse en question est inférieure à 16 Mo. MADE 24 doit être pris en compte dans toute logique de décodage. M/10, SO, Sl. Ces signaux n'étonneront pas les connaisseurs des processeurs Intel. Ils représentent respectivement les classiques fonctions d'indication d'accès mémoire ou entrée-sortie et du type de cycle de bus en cours de déroulement. Ces trois signaux devront être totalement décodés par les cartes présentes sur le bus, conformément au tableau 1. CMD. Durant les cycles de trans- Janvier 1989 MICRO-SYSTEMES — 73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 182