Micro Systèmes n°93 janvier 1989
Micro Systèmes n°93 janvier 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°93 de janvier 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 182

  • Taille du fichier PDF : 160 Mo

  • Dans ce numéro : systèmes experts et psychologie cognitive.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
JOUEZ LA BONNE CARTE... zvec giLS DESIGN JNE EQUIPE COMPETENTE) UI VOUS PROPOSE : DES SOLUTIONS PROFESSIONNELLE DES MATERIELS ADAPTES A VOTRE BUDGET DES SERVICES (sous-traitance - support technique - formation) ONSULTEZ NOTRE SERVEUR MINITEL AU 16 (1) 46.04.53.42... ROUTEUR INTERACTIF OrCAD/PCB'AUTOMATIQUE/MANUEL Trick fbie C:112 TER 2 SERIGRAPHIE Cur LaLer. 1 Olaf* MI H : 318 Scale : 0.13350 Mem : 21114 AX. 11998 Ae. tan Ibis) EDITEUR DE FILM POUR ALS-VIEWTm PHOTOTRACEUR GERBER & IMPRIMANTE LASER A.L.S. DESIGN : [AC.A.O. ELECTRONIQUE DEMOCRATIQUE Représentant exclusif des produits ORCAD en France MARQUES DEPOSEES. ORCAD SYSTEMS CORP-MICROSIM Coupon réponse à renvoyer à : ALS DESIGN envoyez -moi gratuitement une disquette de démo + documentation omociété ue.P. Ville él orn Advanced Logic System DESIGN 38, rue Fessart. 02100 Boulogne (1) 46.04.30.47 SERVICE-LECTEURS e 243 ALIAS Publi
Un vidéodisque piloté par système expert ses 54 OiDO images par toue, le vidéodisque constitue une importante banque d'images fixes de toutes sortes (schémas, photos, images de microscopie électronique, radiographies, documents écrits...) et de séquences animées illustrent par exemple des procédés de fabrication, « tours de main », phénomènes dynamiques, comportements, modes de diagnostic et d'intervention... la gronde quantité d'informations qu'il est possible de stocker conduit le plus souvent à utiliser l'informatique pour la gérer efficacement. Toutefois, les logiciels « classiques » de pilotage de vidéodisque sont plus adaptés à une gestion documentaire de l'information qu'à une exploitation scientifique, industrielle ou réellement pédagogique leur formalisme et leur programmation procédurole leur interdisent le plus souvent une utilisation efficace dons un environnement de laboratoire ou de production. Cette contrainte a conduit le groupe CSI (Control System International) à développer, en collaboration avec UCP (Universal Communication Production, société spécialisée dons les applications du vidéodisque), un système original de gestion de vidéodisque par système expert SGVS. Grâce à ce système, le vidéodisque n'est plus seulement une base documentaire, mois devient un réel outil de travail ou service de la recherche, de l'industrie ou de la formation. Développé à partir du générateur de systèmes experts hybride Nexus de Mind Sof t légalement distribué par CSI(, SGVS est particulièrement bien adapté à Io gestion de documents sur vidéodisque, pour lequel il offre un puissant environnement de travail. En effet, pour être efficace, Io consultation de vidéodisque se fait généralement par recherche multicritère. Micro ees:1 Aussi, SGVS est-il à la fois un gestionnaire de bases de données proposant une description multicritère des images et un système expert Ide moteur d'inférence d'ordre 11 donnant une description des connaissances sous forme de règles de production simples telles que « si (conditions) alors Iconclusionsl ». L'interface d'interrogation en fronçais autorise des réponses simples, sans requérir aucune connaissance spécialisée, ni dons le domaine concerné par le vidéodisque ni en informatique : si l'on ne connaît pas les critères de recherche, le système guide l'utilisateur à travers un dialogue interactif, afin de lui permettre de trouver directement les images cherchées. Les applications de ce système vont de la gestion d'images scientifiques, destinées aux spécialistes de haut niveau - il s'agit alors de gérer la « mémoire » des laboratoires -, à la mise à Io disposition du grand public des trésors des musées, bibliothèques et autres documents, en offrant un accès convivial et ouvert à tous. les applications scientifiques, médicales ou artistiques peuvent également servir de support à l'enseignement, notamment la radiologie. Actuellement, des systèmes sont en cours de développement pour le musée du Louvre, un hôpital et un laboratoire d'étude des insectes. la configuration requise pour ce système est un lecteur de vidéodisque, ainsi qu'un IBM PC, PS/2 ou compatible, sur lequel tourne Nexus. la réalisation du système expert est relativement simple : ainsi, une moquette comprenant 15 règles a été réalisée en une demi-journée.C.R. Pour plus d'informations cerclez I Un nouveau-né Le numero I ou nouvel necao Joystick fait son apparition le 9 novembre 1988. Cette revue présente l'ensemble des jeux micro pour tous les standards. Il o deux buts : vous informer ou travers de h rubrique zoom et vous foire craquer » avec b rubrique jeux... Crack... Joystick Hebdo, c'est aussi un cours de programmation où débutants et confirmés apprendront à programmer leur propre jeu, c'est également des petites annonces... Le prix TEC 88 Lo tin au Carrefour europeen oes technologies et de la compétitivité o été marquée par Io remise du prix TEC 88, le 15 octobre 1988. Il a été décerné cette année à deux Français, un Allemand et un Chinois, et remis par l'Ecole supérieure de commerce de Grenoble. Ce prix récompense les PME et PMI oyant réussi à associer « Io perf ormance commerciale et l'innovation technologique ». La PME retenue est Compex, entreprise implantée à Annecy (Haute-Sovoie) et spécialisée dons la communication entre les équipements industriels. la société a investi, depuis sa création en 1982, une port considérable de son chiffre d'affaires en recherche et développement 61% en 1984, 28% en 1987, tout en poursuivant une croissance commerciale qui a pu atteindre un taux de 440%. L'Espace Micro CAP Sogeti formation et le groupe Sari annoncent la création d'une filiale commune l'Espace Micro. Cette dernière est née d'une réflexion globale sur les problèmes de l'insertion de lo micro-informatique dans l'entreprise. l'Espace Micro est une structure dans laquelle choque acteur de l'entreprise peut obtenir une formation personnalisée, ou choisir en toute connaissance l'outil micro-informatique ou logiciel adapté à ses besoins. Opérationnel dès à présent, dans des bureaux situés place de la Défense à Paris, il s'installera définitivement à partir du 14 juillet 1989 dans le cadre du CNIT, au sein d'Informot, centre d'expositions et marché permanent de l'informatique. Son originalité provient de l'intégration d'un espace libre-service. l'utilisateur choisit lui-même son module pédagogique et circule aisément. Ces prestations du centre sont diverses : le conseil, les sessions de formation, les conférences et journées thématiques. Dons le cadre de « l'Open Spoce », d'autres services personnalisés sont proposés aux professionnels : l'outoformotion individuelle, l'évaluation des progiciels, le monitorat permanent, le centre de documentation, le centre de production de documents, la présentation de matériels. les prix d'entrée sont de plusieurs ordres : une formule « abonnement » avec un droit d'entrée à 11 800 F TTC par an, plus 944 F TTC par demi-journée de formation, des carnets de 10 séances (chaque séance 11/2 journée) revenant à 1 180 F TTC), etc. l'abonnement offre la possibilité de suivre des conférences gratuites de présentation et d'information, ainsi que des réductions de 20% sur des cornets de tickets, etiou de 10% sur les sessions de formation. Pour plus d'informations cerclez 2 LE GONCOURT EN BRAILLE La fondation Frédérik R. Bull - soutenue par la société Bull, mais totalement indépendante - s'intéresse aux incidences de l'informatique et des techniques nouvelles sur la société, y compris pour les handicapés. Elle s'est associée à la société lnovatic pour présenter le premier système de lecture automatique, offrant ainsi à la presse une traduction en braille de l'ouverture du prix Goncourt 1988, quelques minutes seulement après son annonce au restaurant Drouant. Le principe est simple : l'ouvrage imprimé est introduit dans un scanner MS 300 commandé par un Bull Micral pour l'occasion. Divers terminaux spécialisés, et le logiciel Readstar 6, permettent quatre formes de sorties : - une sortie sur papier braille classique ; - un terminal braille à affichage ephémère, équivalent tactile d'un écran cathodique sur le- quel le non-voyant fait défiler le texte à lire. Ce dispositif, d'une autonomie de trente heures, permet d'enregistrer un livre complet : d'un poids de 1,3 kg. L'aveugle peut aisément transporter « son livre » et le consulter n'importe où ; - une sortie sur papier ordinaire, l'alphabet braille est alors imprimé en relief avec une encre spéciale ; - une synthèse vocale qui sera la solution la plus appréciée chez les non-voyants, la majorité d'entre eux n'étant pas initiés au langage braille. Pour environ 60 000 F, ce système « version moderne de la lectrice » offrira aux aveugles la possibilité de lire toutes les oeuvres de leur choix, la presse au quotidien (il faut six mois pour traduire le journal du jour en braille...) ou encore de pénétrer sans intermédiaire les méandres de la paperasse administrative. Janvier 1989 MICRO-SYSTEMES — 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 182