Micro Systèmes n°93 janvier 1989
Micro Systèmes n°93 janvier 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°93 de janvier 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 182

  • Taille du fichier PDF : 160 Mo

  • Dans ce numéro : systèmes experts et psychologie cognitive.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 170 - 171  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
170 171
. PRIX EXCEPTIONNELS - COMPAREZ,., u SUB D MALES ou FEMELLES A SOUDER, TOUS TYPES DE CONNECTEURS - HE 10 POUR EE 9 contacts... 5,80 F Capots 5,50 F ICABLES EN NAPPE - ENCART/181.ES A SOUDER SUR Cl PROMO 15 contacts... 6,50 F Capots 26, quai des Carrières 5,70 F - ENCARTABLES AUTODÉNUDANT - Nous consulter 23 contacts... 23,00 F Capots 10,00 F pour prix et disponibilité. 94220.HARENTON 25 contacts... 6,50 F Capots 6,00 F Prise lecteur disquette ATARI 35,00 F DATA -T- SWITCH (Au fond d i porche a gauche) SUE D MALES ou FEMELLES A SERTIR Prise moniteur ATARI 27,00 F PERMETTANT 9 contacts 26,50 F - Métro : C harenton-Ecoles DE COMMUTER 15 contacts 33,70 F PRISES AUDIODIN 1 ORDINATEUR Tél. 43 78 8 33 - Tlx 264 092 25 contacts 29,50 F 3 contacts 6,00 F ET 2 IMPRIMANTES Télécopi, ur : 43 53 23 01 HE 10 MALES ou FEMELLES 5 contacts 8, 90 F SUB D femelle 10 contacts 6,10 F 6 contacts 7,50 F Ouvert d i lundi au samedi 14 contacts 8,00 F 7 contacts 25 pts 320,00 F 7,50 F de 9h a 12 h 3c et de 13 h 30 a 18 h 30 16 contacts 9,30 F 8 contacts 10,50 F, IMPRI- Par correspondance 20 contacts 11 » F I MANTE - Minimum com mande 200 F 26 contacts 13,00 F CONNECTION PERI-INFORMATIQUE - Paiement par : heque a la commande 34 contacts 14,00 F DATA -X- SWITCH - Contre-rembt'5% a la commande CENTRONICS A SOUDER câble parallèle IMP/PC 2 m 78,00 F PERMETTANT 36 contacts mâle avec capot - Frais de port 10 F 18,00 F 36 contacts femelle avec capot 32,00 F DB 25 M/Cen troncs i 36 M DE C OMMUTER Administrations acc eptees. 2 ORDINATEURS 36 contacts femelle sans capot 22,00 F PROLONGATEURS V24IRS 232 ET 2 IMPRIMANTES Prix par quantitt nous consulter. 2 DB 25 M CENTRONICS A SERTIR 195,00 F Nos prix. donné s à titre indicatif, peu- 36 DB 25 M/DB 25 F 195,00 F SUB D femelle contacts mâle 24,00 F vent être modifi is sans préavis. 36 contacts femelle, 26,50 F 2 DB 25 F 195,00 F 25 pis 470.00 F - Tulipe 8 points 14 points 16 points 18 points 20 points 22 points 24 points 28 points 40 points 64 points - Double lyre 8 points 14 points 16 points 18 points 20 points 22 points 24 points 28 points 40 points 64 points CO S UPPORTS PC DATA- T-SINTl'Cli Dm- X-SWITCH Centronics terne n IMPRI- IMPRI- NECTIOUE CABLES NOUS FABRIOUONS A LA DEMANDE 36 pts 540.00 F MANTE MANTE DES CABLES DE TOUTES LONGUEURS 1,30 F 2,20 F 2,60 F Z90 F 3,20 F 3,50 F CABLES RONDS - Non blindes 4 conducteurs, te mètre 4,80 F 6 conducteurs, le mètre 7,00 F 10 conducteurs. le mètre 12,70 F 12 conducteurs, le métre 15,20 F 18 conducteurs, le mètre 21,60 F - Blindés 4 conducteurs, le mètre 11,20 F 6 conducteurs. le mètre 14,40 F 10 conducteurs, le métre 20,20 F 12 conducteurs, le mètre 23,10 F 3,80 F 4,50 F 6,40 F 10,20 F 18 conducteurs, le métre 25,00 F 0,60 F 1,00 F 1,10 F 1,30 F 1,40 F 1,50 F 1,70 F ZOO F 2,80 F 4,50 F CABLES PLATS GRIS - 10 brins.. 5,50 F - 25 brins 13,50 F - 14 brins. 7,10 F - 26 brins 14,55 F - 16 brins... 8,70 F - 34 brins 15,60 F - 20 brins... 11,00 F - 40 brins 21,80 F CABLES PLATS COULEUR - 10 brins 12,20 F - 25 brins 31,20 F - 14 brins 17,10 F - 26 brins.. 31.70 F - 16 brins.. 19,50 F - 34 brins. 41,40 F - 20 brins. 24,40 F - 40 brins 48,80 F DATA-T- GABLE PERMETTANT DE RELIER 2 ORDINATEURS ET 1 IMPRIMANTE PAR L'INTERMEDIAIRE DE CABLES ET D'UN COMMUTATEUR - Três faible encombrement 2 SUB D 25 Fil centronics 36m... 320,00 F 2 SUB D 25 Fit SUB D 25 320,00 F ADAPTATEURS Bottier DB 25 M/DB 9 F Câble 20 cm DB 25 MIDB 9 F. MINI PC 2 lecteurs 3'112, 720 Ko 10 MHZ avec mémoire 256 Ko Clavier AZERTY Poids : 4 kg H.T. 6 737 F T.T.C. 7 990 F Moniteur monochrome Ambre H.T.1 140 F T.T.C. 1 352 F En option : mémoire extensible à 640 Ko Disque dur externe 20 Mo 77,00 F 58,00 F. BOITIER DE CONNECTION entre une IMPRIMANTE ET 4 ou 8 COMPUTERS IMPRI- MANTE Le smart-switch. garantit une utilisation optimale de vos périphériques. Il permet le raccordement à une impri- - mante d'un maximum de 8 computers. Le commutateur électronique sélectionne les données les unes après les autres. La commutation est automatique des qu'une donnée est prête à l'envoi vers l'imprimante Un indicateur par LED vous indique quelle entrée demande accês. - 1 entrée. 4 sorties.. 1 620,00 F - 1 entree 8 sorties 2 160.00 F CONVERTISSEURS D'INTERFACE Le convertisseur d'interface série/paralièle. parallèle/série permet d'augmenter la distance de transmission éliminant les désavantages de la transmission parallèle 8 vitesses de transmission sont disponees par l'utilisation d'un DIP-Switch extérieur. CENTRONICS M 36 pts/DB F 25 pts.. 890,00 F DB F 25 pts/CENTRONICS M 36 pts... 890,00 F SERVICE LECTEURS N°280 Nouveau ! SMALLTALK/V SUR MAC est arrivé PORT HT 40 F AMAiÀ Systèmes informatiques AmAA Z.I. St-Etienne 64100 BAYONNE Tél. 59.55.10.01 Fax : 59.55.34.45 SERVICE-LECTEURS N'281
Revue de presse internationale Qu'ont en commun George Bush, Margaret Thatcher et Jean-Paul Il ? Ils travaillent tous à la maison ! Pourquoi pas vous ?... neuf millions d'Américains ont, paraît-il, franchi le pas, ce qui fournit des lecteurs à la revue Home Office Computing. Elle profite de son numéro anniversaire pour présenter 17 exemples de travail à domicile. Ceux qui multiplient les handicaps sociaux parce qu'ils sont noirs, de sexe féminin, ou les deux à la fois, trouvent parfois grâce à la puissance et à l'anonymat du PC (Fax, modems), un nouveau tremplin pour s'exprimer. En France, cette étude aidera les femmes qui désirent élever leurs enfants à convaincre leur patron que le travail à domicile est statistiquement plus efficace que le travail au bureau. Même les administrations américaines commencent à accepter les compromis : deux jours à la maison et trois au bureau. Ensuite, bien sûr, on négociera pour le contraire... Trois jours à la maison et le reste à quoi faire ? A lire Micro-Systèmes pendant que les robots feront notre travail. Bush, Thatcher et Jean-Paul Il travaillent tous à la maison Home Office Computing consacre ses articles aux neuf millions d'Américains qui travaillent depuis leur domicile grâce à l'ordinateur. Comment convaincre votre patron de vous laisser travailler à domicile ? II faut d'abord ignorer délibérément le poids de la tradition ! En 1985, un cadre supérieur licencié sur 12,5 (?) créait sa propre affaire. Courant 1988, c'est un sur six qui tente l'aventure. Mais grâce aux PC, aux modems et aux Fax, toute une tradition nouvelle s'ouvre aux aventuriers qui ne souhaitent plus faire les aller-retour deux heures par jour, entre leur domicile et leur bureau. Les mères de famille sont parmi les premières bénéficiaires de ce style de travail dont l'efficacité est démontrée : on travaille plus efficacement chez soi ! Alvin Toffler, l'auteur du Choc du Futur (traduit en 30 langues : 500 000 exemplaires vendus en Chine) et de La Troisième Vague, raconte : « Dans mes conférences, je cite une anecdote à propos Nen14 baie ameingwea% or le Sot Nur.. Home Officet COMPUTING The New Dream : Your Own d'une personne qui passe trois semaines au bureau en essayant vainement de faire un « boulot », puis ramène son travail à la maison et le fait en une semaine. Cette histoire provoque toujours une réaction prévisible : des murmures et des rires de confirmation. Chacun sait que c'est vrai ! » Parmi les 19 exemples de travail à domicile réussi, cités par Home Office Computing, beaucoup concernent des femmes, des Noirs, ou des femmes noires. Le travail à domicile semble être une issue pour des groupes subissant un handicap social, et les femmes qui élèvent des enfants trouvent là une structure idéale pour faire coexister harmonieusement la vie de famille et le travail. Marketing, lettres confidentielles (40 000 aux Etats-Unis !), sous-traitance, consultants et activités de conseil sont les principales professions représentées. Mais certains fonctionnaires ont également réussi à faire admettre ce principe à leur administration et réalisent un compromis : deux jours au bureau, trois jours à la maison. Grâce au modem et au Fax, le « boulot » est fait et envoyé immédiatement : c'est clair, simple, vérifiable et, affirme Home Office Computing, très efficace. Et comme le dit Donna Koehler, employée au service des taxes par l'Etat de Californie : « Cela me permet de m'occuper de mes chevaux arabes... » L'exemple le plus intéressant concerne peut-être Marie Caldwell, une jeune femme noire de 40 ans qui a tout perdu dans cette activité, même son mari. Dans un second temps, elle a créé sa propre entreprise et regagné un autre mari. « Avec douze ans d'ancienneté dans ma société, j'ai demandé une augmentation à mon patron. Bien qu'entièrement d'accord sur le fait que ma demande était justifiée, il affirmait que la société n'était cependant pas en mesure de réaliser cet effort financier. Comme je gérais pour lui un budget de 20 millions de dollars, je pensais différemment ! Quand je lui ai annoncé que, sans rancune, je le quittais pour fonder une société de peinture pour les chantiers du bâtiment, il m'a gentiment fait remarquer que si ce métier était dur pour une femme, pour une femme noire, c'était carrément du suicide ! J'ai subi une incompréhension totale de la part de tous les gens qui m'entouraient, y compris de celle de l'homme avec qui je vivais alors. Heureusement, la loi américaine prévoit que 5% à 10% des projets gérés par des fonds gouvernementaux doivent être attribués aux minorités, et 5% aux femmes. Aujourd'hui, j'ai 15 employés. J'ai engagé un chef de chantier mâle (sans rancune pour son sexe). Je vais deux fois par semaine visiter chacun des chantiers. Je ne parle jamais aux ouvriers du travail en cours. Si quelque chose ne va pas, je prends à part le responsable, et c'est lui qui transmettra à ses ouvriers. Les hommes doivent se faire " engueuler " par des hommes... Pour me tenir au courant, j'utilise Lotus 1- 2-3, un IBM PS/2 50, et divers logiciels spécifiques au bâtiment. Sans ordinateur, j'en serais encore à plaindre mon patron de ne pouvoir m'augmenter. » Quand Walt Disney enseigne l'image aux chirurgiens Les studios Walt Disney ont développé un système informatique qui permet aux étudiants en médecine d'obtenir des images 3D d'os et d'organes sous n'importe quel angle. Pour capturer les images, les chercheurs utilisent des méthodes traditionnelles. Ils gèlent les organes avant de les découper en fines tranches, « comme un salami » puis entrent ces photos dans le système d'animation avancée, développé par Pixar. L'ordinateur calcule alors les interpolations et attribue les couleurs. Le résultat Janvier 1989 MICRO-SYSTEMES - 171



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 182