Micro Systèmes n°93 janvier 1989
Micro Systèmes n°93 janvier 1989
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°93 de janvier 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 182

  • Taille du fichier PDF : 160 Mo

  • Dans ce numéro : systèmes experts et psychologie cognitive.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 106 - 107  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
106 107
b4 : vert secondaire b5 : rouge secondaire Ce registre détermine la couleur du bord de l'écran. Color Plans Enale Register : 12h, port 3CO 3 écriture. b0 à b3 : bit de validation. Ce registre permet de valider l'affichage des Bits Plan correspondants. b4, b5 : bits de sélection de couleur MUX. Ces deux bits permettent de sélectionner les couleurs qui seront envoyées vers les bits 4 et 5 du registre de Status (36A/3DA). 3C0 36A/3DA b5 b4 b5 b4 00 R B 0 1 b V 1 0 r V inutilisé tion dans les programmes d'application. Les variables système en mémoire vive La plupart des registres de la carte EGA sont uniquement à écriture. Toutes les fonctions de l'interruption, 10h sauvegardent en mémoire les valeurs des registres qu'elles modifient. Ces variables mémoire sont donc le seul moyen de restituer le contexte lorsque un logiciel utilise ses propres valeurs. Quelques programmes d'application En conclusion de cet article, nous vous présentons quelques programmes d'application manipulant les registres internes de la carte EGA par l'intermédiaire des ports d'E/S. Lepremier (grafmod.com (fig. 3)), n'a d'autre intérêt 0000:0410 0000:0449 0000:044A 0000:044C 0000:044E 0000:0450 à 045F 0000:0460 0000:0461 0000:0462 0000:0463 0000:0465 0000:0466 0000:0484 0000:0485 0000:0487 0000:04A8 à 04A9 0000 04AA à 04AB 0000:04AC à 04AD 0000:04AE à 04AF b4, b5 Mode d'affichage par défaut Mode vidéo courant Nombre de colonnes de caractères visibles Taille d'une page d'écran Offset dans le buffer vidéo de la page courante Adresse des curseurs dans les 8 pages possibles Ligne de début du curseur Ligne de fin du curseur Numéro de la page courante Adresse du port du CRTC (3B4 ou 3 D4) Copie du registre du CRTC Mode Control Copie du registre de palette CGA Nombre de lignes moins une de l'écran Longueur de la matrice de caractères courante b0 EGA en mode émulation blMoniteur monochrome b2 Interruption de synchroen cours b3 Moniteur EGA b5, b6 Taille de la RAM vidéo b7 Bit 7 du mode Table des paramètres vidéo C000 Adresse de la table des patterns des caractères en mode alpha Adresse de la table des patterns des caractères en mode graphique Horizontal Pel Panning Register : indice 13h, port 3CO3 écriture. b0 à b3 : bits de glissement. Ces bits déterminent le nombre de pixels sur lesquels l'affichage est glissé vers la gauche. Ces registres permettent d'utiliser les 64 couleurs disponibles avec la carte EGA. Nous donnons un exemple d'utilisa- 106 — MICRO-SYSTEM ES que de résumer, par une démonstration graphique rapide, un long discours sur les divers rôles et utilisations des trois modes d'écriture du microprocesseur sur la mémoire vidéo de la carte (mode Register de contrôleur graphique). L'utilitaire setpalet.com (fig. 5) permet d'accéder directement aux 64 couleurs disponibles à partir du DOS. En effet, en lui affectant un numéro de palette (0-15) en premier paramètre, et un code couleur (0-63) en second, on peut constater que la palette concernée n'affiche plus la couleur standard, mais une des 48 autres variantes disponibles (par exemple : setpalet 0 38). Enfin, le dernier programme que nous vous proposons est un utilitaire de capture/restitution d'écran EGAHi (640*350 pixels). La capture, comme la restitution, sont résidentes et utilisent l'interruption 5 (touche Print Screen) du DOS comme moyen d'activation. Ceci vous permet, par exemple, de capturer une image graphique produite par n'importe quel logiciel de DAO travaillant en mode 640*350, et de la restituer sous un éditeur graphique quelconque (tel que GED de Microsoft), afin d'y apporter vos propres modifications. Il se présente sous la forme de deux programmes snap.com (fig. 6) et switch.com (fig. 7). Le premier est un exemple relativement classique de programme résident. Après avoir été installé (C:> snap nomfic), il répondra à toute sollicitation de la touche Print Screen en sauvegardant l'image actuellement présente en mémoire vidéo (en mode EGA), sous la forme de quatre fichiers nomficOb.dat, nomficOv.dat, nomficOr.dat et nomficOi.dat, représentant les quatre plans : bleu, vert, rouge et intensité de la RAM vidéo. Le chiffre 0 sera ensuite remplacé par 1, 2... au fur et à mesure des captures d'écrans, vous garantissant ainsi les captures successives de dix écrans graphiques sans modification de paramètre. Les images sauvegardées peuvent aisément être restituées à l'écran en basculant par switch.com l'indicateur de tâche de snap.com. L'activation : C:>switch nomfic0, par exemple, provoquera la restitution des quatre plans précédemment sauvegardés à cha- que appel de la fonction Print Screen (à condition que l'écran soit actuellement en mode graphique 16). Chaque ligne de commande : C:>switch param bascule l'indicateur de tâche et substitue le nouveau paramètre à l'ancien. Un nouvel appel C:>snap désinstallera snap.com et vous restituera de cette manière la fonction initiale de Print Screen. A vos claviers Toutes les routines décrites ici sont proposées en langage assembleur 8088/8086. Pour les transformer en programmes exécutables, il faut bien sûr disposer d'un assembleur normalisé. Nous avons utilisé MASM 86 pour nos compilations. Nous vous rappelons la séquence d'instructions pour obtenir un résultat utilisable. Masm nom routine.asm Le texte qui aura été suivi avec n'importe quel traitement de texte et stocké dans un fichier ASCII est compilé et transformé en un code-objet placé dans un fichier de nom nom routine.obj. Pour obtenir un code exécutable, il convient alors d'effectuer l'édition de lieu, où les adresses externes sont résolues. Pour ce faire, la commande est : link nom routine.obj. qui crée un fichier nom routine.exe. Pour faire une commande de ce programme exécutable, il faut exécuter alors : exe2bin nom routine.exe nom commande.com. Les cinq programmes que nous vous décrivons ici vous donneront les premiers éléments pour créer vos propres applications graphiques. Lisez bien les commentaires des listings et lorsque vous vous sentirez inspiré, n'hésitez pas... D. Chabaud S. Bric Janvier 1989
LA LIBERTY EST AU BOUT DE VOS IDES ! "La gamme pour toutes les gammes" Septembre 1988 Au coeur de vos décisions, MEMSOFT revendique pour chacun le choix de la rentabilité, de la pérennité de l'investissement, des droits à choisir sa stratégie. Liberté de choisir votre configuration : monoposte sous DOS ou 05/2, multipostes sous 05/2 ? Réseau local ou multipostes ? Liberté du choix d'investissement. Liberté de choisir dans la gamme économique des logiciels MEMSOFT : La COMPTA, la FACTURATION et le STOCK, la PAYE ; des outils destinés aux PME, artisans et commerçants. Convivialité, complémentarité, une norme MEMSOFT, au service des utilisateurs. Allez au coeur de vos besoins, MEMSOFT y est déjà. MEMSOFT Un choix délibéré. SERVICE-LECTEURS IV'269 MEMS FT DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI 62, Boulevard Davout 75020 PARIS Tél : 43 56 31 50



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 1Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 2-3Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 4-5Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 6-7Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 8-9Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 10-11Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 12-13Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 14-15Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 16-17Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 18-19Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 20-21Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 22-23Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 24-25Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 26-27Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 28-29Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 30-31Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 32-33Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 34-35Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 36-37Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 38-39Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 40-41Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 42-43Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 44-45Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 46-47Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 48-49Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 50-51Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 52-53Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 54-55Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 56-57Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 58-59Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 60-61Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 62-63Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 64-65Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 66-67Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 68-69Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 70-71Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 72-73Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 74-75Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 76-77Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 78-79Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 80-81Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 82-83Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 84-85Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 86-87Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 88-89Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 90-91Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 92-93Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 94-95Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 96-97Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 98-99Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 100-101Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 102-103Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 104-105Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 106-107Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 108-109Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 110-111Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 112-113Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 114-115Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 116-117Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 118-119Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 120-121Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 122-123Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 124-125Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 126-127Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 128-129Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 130-131Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 132-133Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 134-135Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 136-137Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 138-139Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 140-141Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 142-143Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 144-145Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 146-147Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 148-149Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 150-151Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 152-153Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 154-155Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 156-157Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 158-159Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 160-161Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 162-163Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 164-165Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 166-167Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 168-169Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 170-171Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 172-173Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 174-175Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 176-177Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 178-179Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 180-181Micro Systèmes numéro 93 janvier 1989 Page 182