Micro Systèmes n°51 mars 1985
Micro Systèmes n°51 mars 1985
  • Prix facial : 24 F

  • Parution : n°51 de mars 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 246

  • Taille du fichier PDF : 212 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur le programme Esprit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 154 - 155  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
154 155
FICHE IIC + 5 V courant de Al vers A2 47011 puis ka g Fil volant 4,7 kit puis 470 U r imam 10011 Thyristor TIC 126 Courant de A2 vers Al LJ al -11" _fL G A2 i4e 470 TIC 126 b) Fig. 12a - Brochagè et application d'un thyristor courant à la commande d'une LED. Le fonctionnement-type s'obtient avec 4709 sur gâchette et 100 SI sur la LED. 12b - On ne reproduit avec le moteur CC le fonctionnement type, qu'à condition d'avoir une charge auxiliaire (LED ici) qui maintient un minimum de courant. Passage à zéro Alim. redressée Courant utilisé Allumage Extinction Temps Secteur Fig. 13.- Application à la commande d'un courant redressé (ex.  : transfo de train électrique). La gâchette établit le courant, qui s'interrompt au prochain passage à zéro si on relâche la commande. 154 — MICRO-SYSTEMES Fig. 14. - Schéma conventionnel d'un triac. Il est recommandé d'envoyer des impulsions de commande de même sens que les alternances du courant commandé. Après extinction, il faut une nouvelle impulsion positive sur la gâchette pour rallumer le thyristor. Le thyristor a donc un cycle d'utilisation à trois temps  : • allumage par une petite impulsion sur la gâchette ; • conduction auto-entretenue ; • extinction par la chute de consommation ; Avec un moteur à courant continu Si l'on substitue à la LED le moteur à courant continu (fig. 12), on observe un phénomène imprévu  : le moteur s'arrête dès que l'on déconnecte la gâchette. Pourtant, le courant consommé par ce moteur est bien supérieur à celui que nous avions dans la LED. L'explication est élémentaire (Watson)  : si le moteur cesse de tourner c'est que le courant est coupé, ne serait-ce que fugitivement, quand le moteur tourne. Ce qui désamorce notre thyristor, CQFD. En effet, un moteur à courant continu comporte des contacts rotatifs vis-à-vis de frotteurs (les « balais »). Il y a des plages isolantes entre ces contacts, et à chaque demi-tour le courant est brièvement interrompu. Il suffit de mettre notre LED en parallèle sur le moteur pour maintenir une consommation minimale et, dans ces conditions, le moteur ne s'arrête plus une fois que le thyristor a été excité via la gâchette. En courant alternatif Le thyristor trouve ses applications pratiques dans la commutation du cou- rant alternatif, c'est-à-dire du secteur EDF, ou de la tension du secteur transformé... par l'intermédiaire d'un transformateur. En effet, le courant alternatif, par définition, est une succession d'impulsions de courant, avec des passages par zéro. Le « 220 » passe ainsi 100 fois par seconde de ± 220 V à 0 V. Un thyristor est un moyen idéal de commander un tel courant alternatif puisque les conditions d'une extinction sont réunies... 100 fois par seconde, lors des retours à zéro. Tant que la gâchette est actionnée, le thyristor conduit chaque alternance ; si elle est relâchée, le thyristor se désamorcera au plus tard 1/100'de seconde après (fig. 13). Le triac En fait, nous avons un peu triché cidessus en « redressant » le courant alternatif avant usage. Le thyristor n'est en effet conducteur que dans un seul sens (quant à la tension). On fabrique d'autres sandwiches de semi-conducteurs qui sont, pratiquement, deux thyristors tête-bêche (fig. 14). C'est-à-dire qu'un triac est apte à commander, sous contrôle de la gâchette, la circulation du courant alternatif « brut » dans une charge. La physique du triac n'est pas très simple. On peut toutefois retenir à ce propos une recommandation simple  : bien qu'il puisse être excité par des impulsions de gâchette de sens quelconque, on obtient le meilleur fonctionnement en envoyant sur la gâchette des impulsions de même sens que l'alternance commandée. Mars 1985
LE TIGRE EST LACHÉ. Vous recherchez une imprimante pour votre micro  : Elle doit être simple de mise en oeuvre et d'utilisation (manuels en français, sélection des paramètres par clavier, mémorisation permanente des paramètres - gestion par ligne). Elle doit être multifonctions et vous permettre de passer de la qualité listing (180 CPS) à la qualité courrier et traitement de texte (35 CPS). Elle doit être connectable et immédiatement compatible avec votre micro... quel qu'il soit. Elle doit être le parfait outil de reproduction de vos programmes graphiques (tête d'impression 9 aiguilles). Elle doit être très fiable, avoir une probabilité moyenne de panne seulement tous les 18 mois et être cependant supportée par un réseau national de service après-vente. Elle doit être immédiatement disponible au travers d'un réseau national de distributeurs et de revendeurs compétents et à votre écoute. Elle doit faire partie d'une gamme compatible, évolutive et complète (80 col., 132 col., graphique, couleurs, feuille à feuille manuel et automatique, scientifique, APL, etc.). Elle doit toujours s'inscrire dans le cadre de votre budget pour vos besoins actuels et ceux de demain. Elle doit être conçue, mise au point, produite et commercialisée par le PLUS GRAND CONSTRUCTEUR MONDIAL INDÉPENDANT D'IMPRIMANTES... VOTRE CHOIX EST FAIT.. 111111111111111111111 111.11.11111111.1111.11111111 SÉRIE SPG 8000"PAPER TIGER" Dataproducts DATAPRODUCTS - ZA - Bâtiment Evolic 2. Route du Bua 91370 VERRIÈRES-LE-BUISSON ou téléphonez.au (6) 920.77.91



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 1Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 2-3Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 4-5Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 6-7Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 8-9Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 10-11Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 12-13Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 14-15Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 16-17Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 18-19Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 20-21Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 22-23Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 24-25Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 26-27Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 28-29Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 30-31Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 32-33Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 34-35Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 36-37Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 38-39Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 40-41Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 42-43Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 44-45Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 46-47Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 48-49Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 50-51Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 52-53Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 54-55Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 56-57Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 58-59Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 60-61Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 62-63Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 64-65Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 66-67Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 68-69Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 70-71Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 72-73Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 74-75Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 76-77Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 78-79Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 80-81Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 82-83Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 84-85Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 86-87Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 88-89Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 90-91Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 92-93Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 94-95Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 96-97Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 98-99Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 100-101Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 102-103Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 104-105Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 106-107Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 108-109Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 110-111Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 112-113Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 114-115Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 116-117Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 118-119Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 120-121Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 122-123Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 124-125Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 126-127Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 128-129Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 130-131Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 132-133Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 134-135Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 136-137Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 138-139Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 140-141Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 142-143Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 144-145Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 146-147Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 148-149Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 150-151Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 152-153Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 154-155Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 156-157Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 158-159Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 160-161Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 162-163Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 164-165Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 166-167Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 168-169Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 170-171Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 172-173Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 174-175Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 176-177Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 178-179Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 180-181Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 182-183Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 184-185Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 186-187Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 188-189Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 190-191Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 192-193Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 194-195Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 196-197Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 198-199Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 200-201Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 202-203Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 204-205Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 206-207Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 208-209Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 210-211Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 212-213Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 214-215Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 216-217Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 218-219Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 220-221Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 222-223Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 224-225Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 226-227Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 228-229Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 230-231Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 232-233Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 234-235Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 236-237Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 238-239Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 240-241Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 242-243Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 244-245Micro Systèmes numéro 51 mars 1985 Page 246