Micro Systèmes n°49 janvier 1985
Micro Systèmes n°49 janvier 1985
  • Prix facial : 24 F

  • Parution : n°49 de janvier 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 198

  • Taille du fichier PDF : 137 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur l'ordinateur biologique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 150 - 151  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
150 151
Où peut-on obtenir des mémoires 64 K dynamiques pour l'extension mémoire des ordinateurs IBM à 38,50F* ? Quelle est la fiche technique du 2 SA 1027 ? Seule la banque de données peut vous fournir ces informations et toutes celles dont vous avez besoin. * Prix par 1000 pièces. COMMANDE  : Je désire obtenir  : 1 une fiche technique, CD un fournisseur possible, CD un prix, CD une autre information, sur le produit suivant  : Référence exacte  : Utilisation prévue  : Je recevrai ces renseignements que je réglerai  : * à l'avance, par chèque de :.. X 40,00 F =...,00 F, établi à l'ordre de  : 15, parc de Béarn92210 St CLOUD * par contre-remboursement de :.. X 40,00 F =...,00 F + Port 14,80 F NOM  : PRENOM  : RUE  : VILLE  : CP  : TELEPHONE  : 150 - MICRO-SYSTEMES SERVICE-LECTEURS N°103 SANYO 16 BIT - GRAPHIQUE - COULEURS COMPATIBLE IBM-PC EN CADEAU I LOGICIELS IRES HAUT NIVEA.raiteeent de texte - Gestion de/icYler t Tableur 253 11•nes  : 2E5 colonnes. SOW LOWIE, ouwusu 4 fflell4fM1114. MONITEUR CI ce vert fLAVIERDETADAM epeoFT, 7. 99@ APPLE rel DRIVE 5 1/4 pouces standart 1 910 DRIVE 5 1/4 PROFESSIONNEL.. 2 201 MICRO -DRIVE 3 pouces 400 40 1 900 CARTE LANGAGE IR Po 495 CARTE 1 -80 coNoléte 550 CARTE 80 colcmnes 735 CARTE iaorinante 3/5 CARTE inoriunte• celle 495 CARTE lepria. buffer 16/6440 1 595 Controleur pour 2 drives 420 181d-card 475 Carte AS-232/série 495 Carte résicale 1 895 Générateur 91 fonctions 1 495 Socle Moniteur ORIENTA/1E 196 CLAVIER PROFESSICOMEL détaclx 1 397 Ventilateur 195 JOYSTICK luge 190 JOYSTICK super-luxe 210 JOYSTICKNADDLE 6 coNeandeu 349 Alaientation 5 autres 639 Cule UNITS CENTRALE 2 459 Coffret style ladeIe'599 Clevier.gad nua.•tches fctn 859 404ITEU4 vert 31 ce 990 et... TOUT CE OUI CONCERNE VILE 11APANANTESPECIALE NEW BRAIN APPLE M'ORDINATEUR AU VRAI STANDARD UNIVERSEL IL EST ARRIVE GRAPHIQUE - COULEUR SYNTHETISEUR OF SON STEREOPHONIOuP HIFI MSX ET AUSSI 1E F "C_Jes.1 PRIX TTC. it ! MW 1600._ : ?  : wvEsuok.  : , , Insuen.— 13.990 M4572040— 18-660 7201.0.MMEL.. 39-660 41ENO oF PHC-28 TTC995'(TOUS PRIX TTC) JOYSTICK 165 EXTENSION 64 lo'19, INTERFACE RS-2:2 649 F CRAYON OPTIOUE 1 249 F LECTEUR DE DISQUES 4 ln F modules enfichables,  : artoutnes 1 ulule... MSX apricot2/, 995 he.4111 Crencration Lm/Li/fixe TTC gr *a NOUVEAU 11,1 NOUVEAU SA NOUVEAU *5 NOUVEAU SI. APRICOT F-1.,-e1ii.695 et NOUVEAU NO NOUVEAU St NOUVEAU tt NOUVEAU let ET L'APRICOI PORTABLE FWVIM-r-Bà IMPRIMANTES RADIS SE• ^.4,„„ FRICTION - TRACTION - TOUS PAPIERS. PRO ALL. Si 6E1101 VRAIE M ITE COURRIER g.-.1x N 110... 3 560'DELTA 10... 5 695'Fr111) I X 10... 8 470'M 1 8 marguerite 4 990  : RPR. BO COLONNES E'tRALTUF 4 COULEURS... 5H5 DISTRIBUTEUR AGREE olivetti * M-21 m-x. M-14 ** IMPRIMANTES *** VICleR• 18.7@it TTC FROM° f*XD1Z. 9nJ F TTC LE TOUTATI8 DE MICROMOS EST DISPO  : SUPER 16 BIT ENTIEREMENT FRANCAIS *St 2 ECR.GRAPH. 960)(600pts. BOITES-CLASSEUR DISQ.5"  : pr 10 disquettes... 23 LUXE 100 d1sq. clé 249 MODEM ACOUSTIQUE 1 600 MONITEUR COULEUR 2 995 (ET TELEvISEUR) PHILIPS VG500C. 159iE * TOUS C88 PRIX SONT T-T-C- * PARTICIPATION AUX FRAIS DE PORT 35 F JUSQUE 4 KG (PTT) AU DESSUS DE 4 KG c ENVOI EN PORT DU PAR TRANSPORTEUR PAIEMENT JOINT A LA COMMANDE OU CONTRE-REMBOURSEMENT APPLE est une marque déposée de APPLE COMPUTER Comp. IH'E,,ACS coi.A N STANDAR'..IFFImAN SPECTRUM EXPEDITIONS TRÈS RAPIDES DANS TOUTE LA FRANCE. LOCATION-VENTE * CREDIT PROMOTIQUE 4 RUE DE CLICHY 75009 PARIS - AUTOBUS METRO TRINITE ouST-LAZARE PARKING FACILE le 280 44 905' `:.Z..'.°C:i. SERVICE-LECTEURS N°104
PROGRAMME UTILITAIRE Programmer symboliquement en langage machine sur son micro préféré est chose aisée avec ce logiciel qui tient exactement sur une carte mémoire de 4 K-octets du Canon X 07. de J. 011THIER Ordinateur  : Canon X 07 + une carte mémoire 4 Ko Langage  : Langage machine Z 80 Pour le néophyte comme pour le programmeur chevronné, la rédaction puis la mise au point des logiciels en code machine est souvent fastidieuse et décourageante, malgré toute la satisfaction que l'on peut tirer de ce langage qui permet, plus qu'aucun autre, l'exploitation complète de toutes les ressources (souvent insoupçonnées) dont peut disposer l'ordinateur et son microprocesseur. Pourtant, avec du courage et quelques utilitaires appropriés, la conception en est grandement facilitée. Il faut, en effet, signaler que les moyens dont disposent habituellement les interpréteurs.ne contribuent pas à la vulgarisation de ce type de programmation  : les traditionnels PEEK et POKE se révèlent bien vite insuffisants. De plus, la connaissance de la structure de la mémoire n'est pas facilitée par le mutisme dont font preuve la plupart des manuels. pourtant, s'il est une tâche dont l'ordinateur peut aisément se charger, c'est celle qui consiste à transformer les mnémoniques du langage d'assemblage en codes Z 80 correspondants. Cette action est appelée l'assemblage et c'est l'objet du logiciel que nous vous proposons ici. Avant de poursuivre plus avant, signalons que ces quelques lignes ne sont qu'une description des caractéristiques de l'assembleur  : il est indispensable, pour plus de détails, de se référer à des ouvrages spécialisés en matière de Z 80 (cf. bibliographie). L'avantage de la programmation en mnémoniques plutôt qu'en codes est évident  : beaucoup plus naturels et parlants qu'une série de chiffres, ils per- Janvier 1985 UN ASSEMBLEUR 2 PASSES QU I EST Cie'iL RAPPoRT£ À 3014 MU() Perte, PAPA... ? ! WhIMM (•'\C:C1• 7t76.4 mettent une plus grande clarté, et une compréhension plus aisée de l'organisation du programme. Toutefois, les possibilités offertes par l'utilisation d'un assembleur ne se limitent pas à cette seule tâche de traduction  : outre celle-ci, l'assembleur doit disposer de facilités qui réduisent au maximum les opérations ennuyeuses et répétitives pour le programmeur. Par exemple, l'utilisation de labels aide grandement à la programmation. Les caractéristiques et instructions d'aide à la mise au point sont généralement dénommées Pseudo-instructions (ou directives d'assemblages). Elles n'entrent pas dans le jeu des instructions classiques du processeur et ne se sont donc pas assemblables. Nous les examinerons plus en détail par la suite. Etant donné le grand nombre d'instructions du Z 80, un assembleur de ce type promettait d'être encombrant, de par la place mémoire requise habituel- lement. En effet, un assembleur « classique » se compose généralement de deux unités fonctionnelles  : • un mode éditeur qui est celui par lequel le programme est introduit ligne à ligne, est corrigé, édité, etc.• une section d'assemblage qui est la transformation en codes binaires après l'étape de la rédaction des mnémoniques euxmêmes. Le programme proposé diffère quelque peu des autres puisqu'il utilise rationnellement l'éditeur présent en ROM et ce, pour plusieurs raisons  : • les développements impliqués par la création complète d'un éditeur auraient rendu toute implantation sur carte à mémoire impossible ; or, un des avantages de ce programme est précisément l'autonomie sur une telle carte ; • un minimum d'espace mémoire devait être alloué aux programmes développés par l'utilisateur, ou pour une utilisation conjointe avec un désas- sembleur (paru dans Micro- Systèmes n°42) ou tout autre logiciel. L'entrée des mnémoniques sera donc effectuée à l'aide de l'éditeur Basic du X 07 auquel nous avons adjoint un moniteur de mise au point interactif. En effet, ceci s'avère être à la longue une facilité supplémentaire d'utilisation, le Canon disposant d'un éditeur plein écran très puissant et agréable à utiliser, dont il aurait été dommage de ne pas exploiter les possibilités, associées aux différents ordres Basic d'édition. De plus, il ne sera pas nécessaire au lecteur de se familiariser avec un nouvel éditeur. Les fonctions du moniteur en feront un outil commode de programmation. L'utilisation du logiciel Les mnémoniques seront, dans un premier temps, entrés comme de simples lignes Basic, à la différence que ceux-ci seront précédés de REM ou du caractère'. Un appel à l'assembleur générera le code à l'adresse choisie. Ce procédé permettra de mixer Basic et routines machine tout en laissant les mnémoniques accessibles et modifiables à tout moment. Afin de pouvoir différencier Basic et langage machine, une routine devra avoir la syntaxe suivante  : • Le symbole « [ » devra la précéder et elle devra se terminer par « J ». Ces symboles peuvent donc à ce titre être considérés comme des pseudo-instructions signifiant « début » et « fin » de routine.• Les lignes de mnémoniques se situeront entre ces symboles et auront le format suivant  : NUMERO DE LIGNE/REM OU'/INSTRUCTIONS (SEPAREES PAR « : ») Il sera donc possible de composer des lignes formées d'autant d'instructions que le permet l'éditeur du X 07. La totalité du jeu du NSC 800 est disponible. Cependant, MICRO-SYSTEMES — 151



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 1Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 2-3Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 4-5Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 6-7Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 8-9Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 10-11Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 12-13Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 14-15Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 16-17Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 18-19Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 20-21Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 22-23Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 24-25Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 26-27Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 28-29Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 30-31Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 32-33Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 34-35Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 36-37Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 38-39Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 40-41Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 42-43Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 44-45Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 46-47Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 48-49Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 50-51Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 52-53Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 54-55Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 56-57Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 58-59Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 60-61Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 62-63Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 64-65Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 66-67Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 68-69Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 70-71Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 72-73Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 74-75Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 76-77Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 78-79Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 80-81Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 82-83Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 84-85Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 86-87Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 88-89Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 90-91Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 92-93Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 94-95Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 96-97Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 98-99Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 100-101Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 102-103Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 104-105Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 106-107Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 108-109Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 110-111Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 112-113Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 114-115Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 116-117Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 118-119Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 120-121Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 122-123Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 124-125Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 126-127Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 128-129Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 130-131Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 132-133Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 134-135Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 136-137Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 138-139Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 140-141Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 142-143Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 144-145Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 146-147Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 148-149Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 150-151Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 152-153Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 154-155Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 156-157Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 158-159Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 160-161Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 162-163Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 164-165Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 166-167Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 168-169Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 170-171Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 172-173Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 174-175Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 176-177Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 178-179Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 180-181Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 182-183Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 184-185Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 186-187Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 188-189Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 190-191Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 192-193Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 194-195Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 196-197Micro Systèmes numéro 49 janvier 1985 Page 198