Micro Systèmes n°48 décembre 1984
Micro Systèmes n°48 décembre 1984
  • Prix facial : 24 F

  • Parution : n°48 de décembre 1984

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 246

  • Taille du fichier PDF : 187 Mo

  • Dans ce numéro : MSX... un nouveau standard ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 96 - 97  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
96 97
MSX ou la recherche de la compatibilité perdue depuis l'aube de l'informatique. Dossier micro-ordinateurs n'ont pas été construits à partir du même type de microprocesseur. Les machines différaient donc dans leurs circuits et dans leur structure, ainsi que dans leurs langages. D'où leur incompatibilité qui se traduit par l'impossibilité de faire marcher sur un matériel Y un programme conçu pour une machineX. Lorsque le Basic s'imposa comme langage « universel » dans les ordinateurs individuels, on aurait pu croire que la situation allait être simplifiée, du moins pour les utilisateurs. Or l'illusion de simplicité ne fut que de courte durée, car chaque constructeur, pour exploiter au mieux les capacités de sa machine, et notamment tirer profit des possibilités sonores, effets graphiques et autres raffinements tels que la couleur, dût développer ses propres « dialectes » Basic, qui ne tardèrent pas à proliférer. Sans parler des périphériques, des formats de disquettes, etc., qui ne sont pas interchangeables entre les différents modèles d'ordinateurs. Cette situation a connu une crise particulièrement aiguë au Japon. En effet, dans ce pays, tous les six mois pratiquement une dizaine de nouveaux modèles d'ordinateurs individuels voient le jour, et pas moins de 700 modèles différents luttent pour se faire une place, chacun d'eux ayant ses spécificités. D'où une incompatibilité de logiciels entre les différentes machines. A noter également le fait qu'un modèle devient périmé peu de temps après sa sortie. Une telle situation décourageait les velléités de développer des logiciels importants pour des matériels aussi éphémères. C'est ainsi qu'un grand constructeur tel que Fujitsu a connu un véritable échec avec son micro FM8 pour lequel, pendant la première année, il n'existait même pas de système d'exploitation. Si les Japonais eux-mêmes, friands d'informatique individuelle et gros consommateurs de produits électroniques (un million d'ordinateurs personnels ont été fabriqués au Japon en 1983), se contentent de cet état de choses, leurs matériels n'ont guère de chance de franchir les frontières et rivaliser avec les produits américains et européens qui disposent, dès leur sortie, d'une bibliothèque logicielle plus ou moins importante. A la recherche de la compatibilité Pour mettre fin à cette anarchie des standards, une florissante maison d'édition japonaise et le « numéro un » du Basic ont uni leurs efforts et ont créé ASCII/Microsoft, filiale japonaise de la célèbre firme améri- caine Microsoft Corporation. Le premier partenaire était déjà bien implanté sur le marché intérieur, tandis que le second avait, comme chacun sait, bâti sa réputation sur ce qui est sans doute le seul standard de fait du Basic, le MBasic ou Basic Microsoft, déjà adopté par de nombreux constructeurs du monde entier. Ainsi a été conçu, au début de 1983, un système d'exploitation grand public pour les ordinateurs domestiques. Mais le langage seul ne suffit pas à fournir la solution. Des problèmes d'incompatibilité se posent dès que certaines caractéristiques propres à tel ou tel appareil sont mises en jeu, notamment les périphériques. En tout état de cause, il est donc impossible de garantir qu'un programme écrit en MBasic pourra tourner sur n'importe quel micro. Les deux partenaires eurent donc l'idée géniale d'établir, en association avec les plus grandes firmes de micro-informatique japonaises, les spécifications d'un ordinateur personnel, portant aussi bien sur le logiciel que sur le matériel. Ces spécifications sont assez larges pour que chaque constructeur puisse y ajouter ses caractéristiques propres, le noyau restant compatible, pour tous les fabricants, de sorte qu'ils puissent tous utiliser un même système d'exploitation. C'est ainsi qu'a été conçu le standard MSX, dont la naissance officielle fut annoncée au Japon le 16 juin 1983. Le protocole est, à l'heure actuelle, signé par seize firmes dont quatorze japonaises. Outre les plus grandes sociétés d'informatique et d'électronique : NEC, Fujitsu, Hitachi, Toshiba, Mitsubishi, Matsushita, Kyocera, Sony, Sanyo et Canon, des firmes plus modestes, voire absentes jusqu'alors de l'informatique. voient dans MSX une opportunité d'entrer sur le marché des micro-ordinateurs. Ce sont par exemple JVC (Japan Victor Company), bien connu des consommateurs français de vidéo pour avoir créé le format VHS des magnétoscopes, ou Yamaha. qui se consacrait jusque récemment à la fabrication de synthétiseurs. Les spécifications MSX Le microprocesseur choisi par MSX est déjà l'un des mieux implantés sur le marché mondial de la micro-informatique personnelle et familiale : il s'agit du Z80 de Zilog. Le système d'exploitation a 96 — MICRO-SYSTEMES Décembre 1984
MSX Dossier CIRCLE dessine des cercles et des ellipses COLOR sélectionne l'une des seize couleurs DRAW trace des lignes et des figures LINE relie d'un trait les points dont les coordonnées sont précisées LOCATE permet le positionnement de caractères sur l'écran PAINT remplit des surfaces avec une couleur déterminée PUT SPRITE définit les attributs des figures graphiques (lutins) VPOKE inscrit des valeurs dans la mémoire vidéo SOUN D inscrit des valeurs dans la mémoire audio KEY attribue un rôle spécifique aux touches de fonction MOTOR contrôle le moteur de la cassette Tableau I. - Quelques instructions propres au Basic MSX. ABS ERROR AND EXP ASC ATN FIX AUTO FOR FRE BASE BEEP GOSUB B1N$ GOTO BLOAD BSAVE HEX$ CALL IF CDBL IMP CHR$ 1NKEY$ CINT INP CIRCLE INPUT CLEAR INPUT# CLOAD IN PUT$ CLOAD ? INSTR CLOSE INT CLS INTERVAL COLOR ON/OFF/STOP CONT COS KEY CSAVE KEY LIST CSNG KEY ON/OFF CSRLIN KEY ON/OFF/STOP DATA DEF FN LEM DEF USR LEN DEFDBL LET DEFINT LINE DEFSNG LINE INPUT DEFSTR LINE INPUT# DELETE LIST DIM LLIST DRAW LOAD LOCATE ELSE LOG END LPOS EOF EQV ERASE ERL ERR LPRINT LPRINT USING MAXFILES MERGE MID$ MOD MOTOR NEW NEXT NOT OCT$ ON ERROR GOTO ON... GOTO ON... GOSUB ON INTERVAL GOSUB ON KEY GOSUB ON SPRITE GOSUB ON STOP GOSUB ON STRIG GOSUB OPEN OR OUT PAD PAINT PDL PEEK PLAY POINT POKE POS PRESET PRINT PRINT USING PRINT# PRINT# USING PSET PUT SPRITE READ REM RENUM RESTORE RESUME RETURN Tableau 2. - Liste des composants des instructions du Basic MSX RIGHT$ RND RUN SAVE SCREEN SGN SIN SOUND SPACE$ SPC SPRITE ON/OFF/STOP SPRITE$ SQR STICK STOP STOP ON/OFF/STOP STRIG STRIG ON/OFF/STOP STRINGS STR$ SWAP TAB TAN THEN TIME TRON TROFF USR VAL VARPTR VDP VPEEK VPOKE WAIT WIDTH XOR &B &H &O Illus tration : 1-L. Dusong reçu le nom de MSX-DOS. Il est fonctionnellement équivalent au MS-DOS de Microsoft, et peut lire des fichiers créés avec ce dernier système. MSX-DOS a été conçu pour fonctionner sur des ordinateurs bon marché, munis de circuits graphiques et sonores normalisés. Le Basic MSX, très semblable au Basic Microsoft (MBasic), est enrichi d'un certain nombre d'instructions permettant notamment de tirer parti de ces ressources graphiques et sonores (tableau 1). La liste complète des instructions du Basic MSX est donnée au tableau 2. Bien entendu, pour son clavier, MSX n'oublie pas ses origines nippones et propose, comme alternative au standard Qwerty ou Azerty, un clavier japonais comportant les diverses sortes de caractères : Katakana (caractères phonétiques servant à transcrire les mots étrangers), Hirakana (également phonétiques) et Kanji (idéogrammes d'origine chinoise). Sur les machines européennes, les caractères japonais ont été remplacés dans la mémoire morte par les minuscules accentuées. L'ensemble des spécifications matérielles du standard MSX est décrit au tableau 3 et illustré Décembre 1984 MICRO-SYSTEMES — 97



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 1Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 2-3Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 4-5Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 6-7Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 8-9Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 10-11Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 12-13Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 14-15Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 16-17Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 18-19Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 20-21Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 22-23Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 24-25Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 26-27Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 28-29Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 30-31Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 32-33Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 34-35Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 36-37Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 38-39Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 40-41Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 42-43Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 44-45Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 46-47Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 48-49Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 50-51Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 52-53Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 54-55Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 56-57Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 58-59Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 60-61Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 62-63Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 64-65Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 66-67Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 68-69Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 70-71Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 72-73Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 74-75Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 76-77Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 78-79Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 80-81Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 82-83Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 84-85Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 86-87Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 88-89Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 90-91Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 92-93Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 94-95Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 96-97Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 98-99Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 100-101Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 102-103Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 104-105Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 106-107Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 108-109Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 110-111Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 112-113Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 114-115Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 116-117Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 118-119Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 120-121Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 122-123Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 124-125Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 126-127Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 128-129Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 130-131Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 132-133Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 134-135Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 136-137Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 138-139Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 140-141Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 142-143Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 144-145Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 146-147Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 148-149Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 150-151Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 152-153Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 154-155Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 156-157Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 158-159Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 160-161Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 162-163Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 164-165Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 166-167Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 168-169Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 170-171Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 172-173Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 174-175Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 176-177Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 178-179Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 180-181Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 182-183Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 184-185Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 186-187Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 188-189Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 190-191Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 192-193Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 194-195Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 196-197Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 198-199Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 200-201Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 202-203Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 204-205Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 206-207Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 208-209Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 210-211Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 212-213Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 214-215Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 216-217Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 218-219Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 220-221Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 222-223Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 224-225Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 226-227Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 228-229Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 230-231Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 232-233Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 234-235Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 236-237Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 238-239Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 240-241Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 242-243Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 244-245Micro Systèmes numéro 48 décembre 1984 Page 246