Micro Systèmes n°34 septembre 1983
Micro Systèmes n°34 septembre 1983
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°34 de septembre 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 422

  • Taille du fichier PDF : 325 Mo

  • Dans ce numéro : spécial guide du nouvel utilisateur de micro-ordinateurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 318 - 319  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
318 319
CLASS new ; title PILE ; fields'(stack) ; asfollows ! push  : el [stack <— stack cons  : el] pop ; a [empty ["pile vide" print [[a <— stack car.stack<—stack cdr.a] empty [stack nul)] 1 ? toto <— pile new ! REPRESENTANT DE LA CLASSE:" PILE U ENVCHAMPS  : ((STACK) (NIL)) U ENVCLASSE  : NIL ? toto push machin ! # MACHIN ? toto push chose ! # CHOSE ? toto empty ! D FALSE ? toto pop # CHOSE ? toto push truc ! il TRUC ? riri <— pile new l (lundi mardi) ! ll REPRESENTANT DE LA CLASSE  : PILE If ENVCHAMPS  : ((STACK) (LUNDI MARDI)) iF ENVCLASSE  : NIL ? riri empty ! # FALSE ? toto pop ! # TRUC ? riri pop ! # LUNDI ? toto pop ! # MACHIN ? toto- pop ! # "PILE VIDÈ" ? titi pop ! MARDI Fig. 3. - La programmation en Smalltalk consiste à définir des classes puis créer des objets de cette classe, et enfin à activer ces objets par l'envoi d messages. Ici. une structure de donnée particulière. une pile. a été définie à l'aide d'une variable.stack'sur laquelle opèrent des méthodes »  : push, pop et empty. Toto et riri sont deux piles particulières. Il est possible de constater qu'une fois créées. elles s'avèrent totalement indépendantes l'une de l'autre. L'intérêt des langages d'acteurs vient aussi de leur syntaxe extrêmement réduite. Il suffit de savoir comment envoyer un message pour être à même de programmer. Des notions élémentaires prennent ainsi un sens nouveau. Par exemple, l'expression'4+5'n'est plus évaluée à l'aide d'un interpréteur complexe qui vérifie l'exactitude de la syntaxe. Pour les langages d'acteurs,'4'est un objet de la classe des entiers, et'+'est un message qui lui est envoyé. Lorsqu'un entier reçoit le message'+', il regarde l'élément qui suit. S'il s'agit d'un entier, il l'ajoute à lui-même et retourne le résultat  : ici, la valeur 9. La concaténation de chaînes de caractères « bon » + « jour » s'effectue selon le même principe. Ici, le message'+'est interprété par « bon » comme une opération de concaténation avec l'élément suivant, « jour ». Pour ajouter un opérateur au langage, nul besoin de modifier l'interpréteur. Il suffit de créer une nouvelle classe. Par exemple, il serait possible de construire la classe'élément-chimique'pour laquelle'Ag + NO3'signifie la composition de deux constituants. L'intérêt des langages d'acteurs est donc à la fois de simplifier la tâche du programmeur, mais aussi d'augmenter sa capacité à créer en définissant non pas une syntaxe et une sémantique strictes et contraignantes, mais seulement un moule général sur l'organisation des objets et leur activation par envois de messages. Depuis ces précurseurs, la gamme des langages d'acteurs s'est élargie, incorporant à chaque fois des particularités nouvelles pour les rendre mieux adaptés à leur tâche. Formes, créé par P.Cointe etX. Rodet a été spécialement conçu pour la recherche musicale et la création « d'objets sonores ». Il contient, de ce fait, des mécanismes très élaborés de gestion de plusieurs processus fonctionnant en parallèle. Mering, développé par J. Ferber, s'inscrit dans l'optique de la représentation des connaissances. Modéliser une histoire, construire un analyseur de langage naturel, formuler les mécanismes d'interaction qui ont lieu lors de l'élaboration des systèmes experts sont quelques-uns de ses champs d'action. Act 1, créé dans la foulée de Plasma, est aussi « très à l'aise » pour décrire des processus parallèles. Même Lisp s'y est mis. Les nouvelles versions ont été étendues pour incorporer les propriétés des langages d'acteurs. Qu'ils s'agissent des « flavors » de la Machine-Lisp ou des'clans'que P.Cointe a introduits dans Vlisp, l'une des versions (française) les plus puissantes de Lisp, la notion Les implantations des langages La plupart des langages cités au cours de cet article sont des langages de recherche. Ils n'ont pas toujours été implantés sur des systèmes disponibles pour tous publics. De plus, les spécialistes de l'Intelligence Artificielle s'avèrent parfois de piètres commerçants, et, s'ils savent bien défendre leur produit devant un public d'experts, il n'en est pas de même lorsque leurs interlocuteurs viennent d'horizons différents. Là, l'incommunicabilité semble être de mise ! (Un comble pour des concepteurs de langages d'acteurs.) Néanmoins, avec l'engouement pour les micro-ordinateurs, des versions satisfaisantes de ces langages commencent à apparaître sur le marché. Lisp, pendant longtemps, ne disposait pas de bonnes versions sur micro-ordinateur. Seul Mu- Lisp de Microsoft sous CP/M pouvait prétendre à l'appellation légitime de Lisp. Sur Apple, pourtant, existent deux Lisp  : PLisp et App-L-isp, malheureusement aussi pauvres l'un que l'autre. Heureusement, l'école française veillait. P.Greussay, professeur à l'université Paris-X, créa une version VLisp, vraiment performante du langage, qu'il implanta sur de nombreux ordinateurs  : PDP, VAX, etc. Il le plaça même sur un TRS 80, et la petite histoire raconte que ce fut à la demande de l'un de ses amis. Il a depuis réécrit l'interpréteur VLisp enC, afin de le rendre portable sur de nombreux systèmes d'exploitation, dont Unix. De son côté, l'un de ses plus brillants élèves, J. Chailloux, conçut un autre modèle de Lisp  : Lelisp. Cette version s'avère plus puissante que les meilleurs Lisp américains ! Le langage est portable et fonctionne à l'heure actuelle sur la majorité des systèmes construits autour d'un microprocesseur 68000, et se trouve même implanté sous CP/M  : une version sur Apple « tourne » avec l'aide de la Softcard. Malheureusement, ces langages ne sont pas vraiment commercialisés, bien que des négociations dans ce sens soient en cours. VLisp ou Lelisp seront vraisemblablement bientôt commercialisés. En revanche, un Prolog écrit par Colmerauer, M. Van Caneghem et H. Canoui, est déjà disponible pour l'Apple. Cette version est complète, et s'avère donc très intéressante pour tester les possibilités du langage. Malheureusement, à cause de la faible capacité de mémoire de l'Apple, l'interpréteur utilise un système de mémoire virtuelle ralentissant terriblement les opérations, et n'est donc pas utilisable dans un environnement professionnel. Les autres langages ne sont pas commercialisés. P.Cointe a écrit un Smalltalk en VLisp, et il est probable qu'il sera un jour en vente publique.C. Pomian et J.-L. Durieux ont réalisé, à l'université de Toulouse, le. meilleur interprète Plasma mondial ; mais ce langage est un peu tropésotérique pour trouver des débouchés autres que dans la recherche. 318 — MICRO-SYSTEMES Septembre 1983
Je.ire jour dans les systèmes de grande diltusion. Le dernier-ne d Apple. Lasa, utilise une souris et un 11111111 tcnevrage dynamique qui ont été développés à l'origine lors de l'élaboration du langage Smalltalk au laboratoire de recherche de Xerox en Californie. (Doc Apple/Seedrin.) d'acteur est maintenant parfaitement connue des spécialistes de l'Intelligénce Artificielle. Il reste maintenant à tous les programmeurs à se mettre à la page. L'histoire de l'informatique est pleine de ces rebondissements, de ces retournements de points de vue. Gageons qu'ici aussi elle saura intégrer rapidement dans ses schémas les notions d'objets, de classes et d'envois de messages. Parler au futur De quoi l'avenir des langages de programmation sera-t-il fait ? Il semble certain dès à présent que le champ de la discussion tourne autour du point suivant  : les langages doivent-ils être « orientés objets » et présenter une caractéristique procédurale, ou bien prendre la forme de listes de clauses logiques et aborder àinsi la programmation sous une forme relationnelle et déclarative ? La question est loin d'être tranchée. Avec l'apparition de Logo dans les lycées, et peut-être bientôt de « super-Logo » disposant d'acteurs, le camp procédurai semble bien se porter. Il faut, de plus, noter qu'il est tout à fait possible de créer des procédures en Lisp, Logo ou Smalltalk, pour faire du Prolog dans ces langages-là. Les deux systèmes fonctionnent alors « la main dans la main », échangeant leurs informations au gré des souhaits du programmeur. Le futur semble être, de toute façon, dans une résolution de cette polémique entre ténants de langages procéduraux et déclaratifs. Peut-être une synthèse verra-t-elle le jour ? Quoi qu'il en soit, pour l'instant, cette séparation demeure. ■ Le cas Logo Logo n'est pas, à proprement parler, un langage de l'Intelligence Artificielle. Pourtant, ses attaches avec ce domaine sont nombreuses. De fait, pour un puriste, Logo n'est rien de plus qu'un Lisp dont on a simplifié la syntaxe et ajouté un élément graphique, la tortue. Ses origines sont là pour le démontrer. Logo a été créé par S. Papert, pour servir comme outil de pédagogie active sur des enfants en bas âge. A cet effet, il créa une « tortue » mécanique qui laissait une trace de son passage sous forme de traits sur une surface de papier. Pour la manipuler, il avait besoin d'un langage. Professeur au laboratoire d'Intelligence Artificielle du M.I.T., il était placé mieux que- personne pour connaître l'efficacité du langage Lisp. Il décida donc de supprimer les aspects déroutants de Lisp (grand nombre de parenthèses, mots clefs obscurs...), tout en lui gardant ses capacités (programmation fonctionnelle, interactivité, traitement de listes...). Depuis, Logo a été implanté sur de nombreux micro-ordinateurs. L'intérêt de Logo est donc de fournir un langage idéal pour l'apprentissage des notions de base en Intelligence Artificielle. Bien évidemment, dans ce cas, ce n'est plus la tortue qui est utilisée mais les primitives de traitement de listes. Grâce à la vaste diffusion de ce langage, il est à parier que l'éducation informatique entraînera l'acquisition de tous les mécanismes fondamentaux qui sont à la base de la programmation en Intelligence Artificielle. Nous reviendrons, dans le cadre de notre rubrique Artefact, sur ces algorithmes de base et nous les présenterons généralement en Logo  : il vous sera alors possible de les introduire dans votre micro-ordinateur, de les exécuter et ainsi d'être mieux à même de comprendre les problèmes qui ont été soulevés en Intelligence Artificielle et les solutions qui leur ont été apportées. Septembre 1983 MICRO-SYSTEMES — 319

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10-11 12-13 14-15 16-17 18-19 20-21 22-23 24-25 26-27 28-29 30-31 32-33 34-35 36-37 38-39 40-41 42-43 44-45 46-47 48-49 50-51 52-53 54-55 56-57 58-59 60-61 62-63 64-65 66-67 68-69 70-71 72-73 74-75 76-77 78-79 80-81 82-83 84-85 86-87 88-89 90-91 92-93 94-95 96-97 98-99 100-101 102-103 104-105 106-107 108-109 110-111 112-113 114-115 116-117 118-119 120-121 122-123 124-125 126-127 128-129 130-131 132-133 134-135 136-137 138-139 140-141 142-143 144-145 146-147 148-149 150-151 152-153 154-155 156-157 158-159 160-161 162-163 164-165 166-167 168-169 170-171 172-173 174-175 176-177 178-179 180-181 182-183 184-185 186-187 188-189 190-191 192-193 194-195 196-197 198-199 200-201 202-203 204-205 206-207 208-209 210-211 212-213 214-215 216-217 218-219 220-221 222-223 224-225 226-227 228-229 230-231 232-233 234-235 236-237 238-239 240-241 242-243 244-245 246-247 248-249 250-251 252-253 254-255 256-257 258-259 260-261 262-263 264-265 266-267 268-269 270-271 272-273 274-275 276-277 278-279 280-281 282-283 284-285 286-287 288-289 290-291 292-293 294-295 296-297 298-299 300-301 302-303 304-305 306-307 308-309 310-311 312-313 314-315 316-317 318-319 320-321 322-323 324-325 326-327 328-329 330-331 332-333 334-335 336-337 338-339 340-341 342-343 344-345 346-347 348-349 350-351 352-353 354-355 356-357 358-359 360-361 362-363 364-365 366-367 368-369 370-371 372-373 374-375 376-377 378-379 380-381 382-383 384-385 386-387 388-389 390-391 392-393 394-395 396-397 398-399 400-401 402-403 404-405 406-407 408-409 410-411 412-413 414-415 416-417 418-419 420-421 422


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 1Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 2-3Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 4-5Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 6-7Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 8-9Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 10-11Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 12-13Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 14-15Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 16-17Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 18-19Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 20-21Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 22-23Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 24-25Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 26-27Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 28-29Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 30-31Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 32-33Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 34-35Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 36-37Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 38-39Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 40-41Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 42-43Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 44-45Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 46-47Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 48-49Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 50-51Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 52-53Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 54-55Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 56-57Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 58-59Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 60-61Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 62-63Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 64-65Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 66-67Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 68-69Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 70-71Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 72-73Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 74-75Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 76-77Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 78-79Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 80-81Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 82-83Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 84-85Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 86-87Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 88-89Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 90-91Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 92-93Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 94-95Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 96-97Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 98-99Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 100-101Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 102-103Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 104-105Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 106-107Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 108-109Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 110-111Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 112-113Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 114-115Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 116-117Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 118-119Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 120-121Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 122-123Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 124-125Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 126-127Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 128-129Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 130-131Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 132-133Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 134-135Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 136-137Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 138-139Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 140-141Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 142-143Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 144-145Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 146-147Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 148-149Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 150-151Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 152-153Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 154-155Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 156-157Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 158-159Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 160-161Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 162-163Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 164-165Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 166-167Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 168-169Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 170-171Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 172-173Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 174-175Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 176-177Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 178-179Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 180-181Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 182-183Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 184-185Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 186-187Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 188-189Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 190-191Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 192-193Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 194-195Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 196-197Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 198-199Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 200-201Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 202-203Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 204-205Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 206-207Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 208-209Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 210-211Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 212-213Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 214-215Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 216-217Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 218-219Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 220-221Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 222-223Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 224-225Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 226-227Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 228-229Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 230-231Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 232-233Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 234-235Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 236-237Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 238-239Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 240-241Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 242-243Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 244-245Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 246-247Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 248-249Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 250-251Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 252-253Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 254-255Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 256-257Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 258-259Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 260-261Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 262-263Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 264-265Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 266-267Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 268-269Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 270-271Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 272-273Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 274-275Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 276-277Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 278-279Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 280-281Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 282-283Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 284-285Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 286-287Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 288-289Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 290-291Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 292-293Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 294-295Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 296-297Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 298-299Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 300-301Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 302-303Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 304-305Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 306-307Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 308-309Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 310-311Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 312-313Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 314-315Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 316-317Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 318-319Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 320-321Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 322-323Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 324-325Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 326-327Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 328-329Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 330-331Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 332-333Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 334-335Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 336-337Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 338-339Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 340-341Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 342-343Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 344-345Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 346-347Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 348-349Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 350-351Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 352-353Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 354-355Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 356-357Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 358-359Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 360-361Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 362-363Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 364-365Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 366-367Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 368-369Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 370-371Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 372-373Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 374-375Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 376-377Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 378-379Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 380-381Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 382-383Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 384-385Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 386-387Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 388-389Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 390-391Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 392-393Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 394-395Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 396-397Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 398-399Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 400-401Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 402-403Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 404-405Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 406-407Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 408-409Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 410-411Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 412-413Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 414-415Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 416-417Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 418-419Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 420-421Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 422