Micro Systèmes n°34 septembre 1983
Micro Systèmes n°34 septembre 1983
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°34 de septembre 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Parisienne d'Edition

  • Format : (203 x 271) mm

  • Nombre de pages : 422

  • Taille du fichier PDF : 325 Mo

  • Dans ce numéro : spécial guide du nouvel utilisateur de micro-ordinateurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 280 - 281  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
280 281
Le langage machine n'est qu'une suite d'octets binaires, Initiation hexadécimaux ou décimaux. mnémoniques est accompagnée de celle des octets correspondants et de leurs adresses, en décimal ou hexadécimal. Il s'agit donc de la présentation la plus complète possible, dont la figure 9 donne un exemple correspondant au programme de la figure 1. Pour sa part, la figure 10 reprend la même liste, mais en code hexadécimal. Une remarque importante est qu'à une même instruction peuvent correspondre un ou plusieurs octets, suivant la complexité de l'opération à réaliser. Lorsque plusieurs octets sont nécessaires, il est d'usage de les faire se suivre sur une même ligne. L'adresse indiquée en début de ligne est alors, bien sûr, celle du premier de ces octets. Une représentation conforme à celle de la figure 9 ne présente aucune ambiguïté pour un utilisateur de ZX-8 I  : on sait exactement où implanter chaque octet, et on dispose de la liste des mnémoniques pour étudier le détail du programme. Encore faut-il vérifier que le logiciel a bien été étudié pour un ZX-81 ! la même présentation peut être utilisée pour des routines destinées à d'autres machines dont le plan de mémoire, les périphériques et le contenu de la ROM sont incompatibles. Il serait infiniment plus complexe d'adapter un tel logiciel machine, qu'un programme écrit dans une version du Basic différente de celle dont sont équipés les ordinateurs SINCLAIR. Lorsque la présentation est conforme au modèle de la figure 10, on peut soit traduire les codes hexadécimaux en décimal au moyen de la figure 8 a, soit utiliser un programme chargeur effectuant lui-même la conversion. On quitte cependant là le domaine des simples programmes de chargement tenant en quelques lignes, pour aborder le domaine des logiciels d'aide à la programmation en Assembleur. Utilisation de logiciels de programmation machine Au pied de la lettre, le langage machine n'est qu'une suite d'octets binaires, hexadécimaux ou décimaux, alors que le langage Assembleur utilise les mnémoniques. En pratique, on emploie à peu près indifféremment les deux termes. Dans tous les cas, l'écriture ou l'assemblage à la main d'un logiciel machine d'une certaine ampleur est un travail long, délicat, et fastidieux  : il est impossible de se contenter, comme en Basic, d'affecter des valeurs à des variables en nombre illimité ou presque, puis de les rappeler à volonté. Il faut jongler astucieusement avec un nombre très limité de registres de l'unité centrale, et gérer directement tout l'espace mémoire. On ne dispose pas d'un éditeur de lignes permettant à tout moment d'ajouter une instruction oubliée  : il faut reprendre tout le travail pratiquement à zéro ! Dans ces conditions, il a été imaginé un certain nombre de programmes « utilitaires » destinés à offrir au programmeur machine des facilités se rapprochant autant que faire se peut de celles existant en Basic. Bien plus que de simples chargeurs, les programmes Assembleur (par exemple le ZXAS) font presque oublier les contraintes de la programmation machine  : ils autorisent le programmeur à entrer ses instructions directement par leurs mnémoniques, sans trop se soucier des adresses grâce à des repères ou labels librement choisis. C'est le programme qui se chargera de tous les calculs nécessaires, et qui fournira une suite d'octets implantés à l'adresse choisie. Les erreurs grossières seront signalées à l'opérateur, qui pourra alors les corriger. Par contre, les fautes plus subtiles passeront inaperçues, au risque de causer un blocage de la machine, donc une perte du logiciel assemblé, lors de sa première tentative d'exécution. Il est donc indispensable de sauvegarder sur cassette le résultat de l'assemblage avant toute tentative de lancement. En cas d'échec, on pourra recharger le code machine et, sans repartir à zéro, lui faire subir une sorte de « radiographie » au moyen d'un programme désassembleur ou « debugger ». Complément logique de l'assembleur, ce logiciel (par exemple le ZXDB) permet, à partir 6514 LD HL,16396 42 12 64 6517 LD B,23 6 23 6519 DEC HL 43 6520 INC HL 35 6521 LD A,(HL) 126 6522 CP 118 254 118 6524 JRNZ 16529 32 3 6526 DJNZ 16520 16 248 6528 RET 201 6529 LD(HL),128 54 128 6531 JR 16520 24 243 4082 LD HL,400C 2A OC 40 4085 LD 6,17 06 17 4087 DEC HL 2B 4088 INC HL 23 4089 LD A,(HL) 23 408A CP 76 FE 76 408C JRNZ 4091 20 03 408E DJNZ 4088 10 F8 4090 RET C9 4091 LD (H L),80 36 80 4093 JR 4088 18 F3 moniyuc, et des cndc. décim, Liste tics inncinonlyucs.,,rc,pondints 280 — MICRO-SYSTEMES Septembre 1983
Langage machine sur ZX-8 1 Initiation des octets de code machine, de remonter aux mnémoniques, comme en témoigne la figure 11, obtenue à partir de notre programme de la figure 1, préalablement « transporté » à l'adresse 8192 puisqu'il est relogeable. Les possibilités de ces programmes utilitaires s'étendent bien au-delà du simple désassemblage, et permettent toutes sortes d'interventions dans la substance même du programme machine. En général, il est possible de charger à la fois en machine un assembleur et un désassembleur, ce qui transforme le ZX-81 en un excellent système de développement pour le Z-80. Pour les experts, signalons que la firme britannique Comprocsys vend sous le nom d'ASZMIC une mémoire ROM qui, montée à la place ou en supplément de celle d'origine, rend disponible dès la mise sous tension de la machine un assembleur-désassembleur tout à fait exceptionnel, qui justifie largement le coût non négligeable de l'adaptation. Nous avons gardé pour la bonne bouche la description du type le plus confortable de logiciel d'aide à la programmation machine  : le compilateur. Un compilateur est un véritable bijou permettant la traduction automatique en langage machine d'un programme Basic ! Le principal avantage de la manoeuvre est un gain de rapidité pouvant atteindre un facteur 100. Le temps « perdu » lors des opérations de compilation se récupère au centuple lors de l'utili-'sation. On ne gagne guère, par contre, en encombrement mémoire, car l'écriture du programme machine est nettement plus maladroite qu'à la main. Par contre, quelle délivrance pour l'utilisateur ! On peut distinguer deux sortes de compilateurs pour ZX-81  : Les plus commodes d'emploi semblent a priori ceux qui se révèlent capables de traiter direc- =2000 2000 LHLD 2003 LD 20..05 DEC INC 2007 LD 2608 CP 200R JR 200C DJNZ 200E RET 200F LD JR NOP 4-00C 5,17 ; * HL HL R 75 ; NZ 200F 2006m.ses 2008 *G Fig. 11.- Résultat du Désassemblage sur ZXDB. Attention  : certains mnémoniques ne sont pas standards (LD HL devient LHLD)  : se reporter à la notice. tement un programme Basic disponible sur cassette. Cependant, il existe d'autres versions qui exigent que les instructions Basic soient frappées au clavier, à l'intérieur de lignes REM. Le procédé est nettement moins rapide, mais permet au compilateur de prendre en compte des instructions n'existant pas dans le Basic d'origine. Le compilateur anglais que nous avons eu l'occasion d'essayer, par exemple, dispose des fonctions DEEK, DOKE, TOP, WAIT, END, MOVE, et G ET. L'utilisation d'un compilateur représente sans doute la meilleure solution pour écrire sans apprentissage particulier des logiciels de jeux vidéo ultra-rapides, irréalisables en Basic. D'autres places pour du code machine Nous avons vu qu'une instruction REM placée en tête de programme constitue un excellent endroit pour ranger du code machine. En fait, la place est si bonne que les programmes utilitaires (assembleurs, désassembleurs, ou compilateurs) se l'approprient bien souvent pour leurs besoins propres ! Heureusement, il existe d'autres zones de la mémoire susceptibles de rendre des services comparables. — Utilisation d'une chaîne dimensionnée  : Il est important de noter que cet artifice ne fonctionne qu'en présence d'une extension mémoire, mais celle-ci est automatiquement présente dès qu'un utilitaire de quelque importance est mis à contribution. La méthode consiste à déclarer le plus tôt possible (en tête du programme), une chaîne dimensionnée A$ (N), N étant le nombre d'octets de code machine à stocker  : DI M A$(N). Ensuite, le chargement se fera au moyen d'instructions de la forme  : LET A$ (1) = CHR$ octet n°1 LET A$ (2) = CUIRS octet n°2 LET A$ (N) = CHR$ octet n°N Pour le lancement de la routine, on utilisera le fait que la chaîne A$ se trouve tout à fait en tête de la zone des variables c'est-à-dire que l'adresse de son premier caractère est obtenue grâce à la formule  : 6 + PEEK 16400 + 256 * PEEK 16401. L'instruction d'appel pourra donc être  : RAND USR (6 + PEEK 16400 + 256 * PEEK 16401). La chaîne A$ pourra être stockée sur cassette en même temps que les autres variables mais, après remise en mémoire, il faudra bannir l'ordre RUN qui l'effacerait irrémédiablement. On le remplacera donc par des GOTO appropriés. — Utilisation de RAMTOP  : La variable système RAM- TOP (PEEK 16388 + 256 * PEEK 16389) indique normale- Septembre 1983 MICRO-SYSTEMES — 281

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10-11 12-13 14-15 16-17 18-19 20-21 22-23 24-25 26-27 28-29 30-31 32-33 34-35 36-37 38-39 40-41 42-43 44-45 46-47 48-49 50-51 52-53 54-55 56-57 58-59 60-61 62-63 64-65 66-67 68-69 70-71 72-73 74-75 76-77 78-79 80-81 82-83 84-85 86-87 88-89 90-91 92-93 94-95 96-97 98-99 100-101 102-103 104-105 106-107 108-109 110-111 112-113 114-115 116-117 118-119 120-121 122-123 124-125 126-127 128-129 130-131 132-133 134-135 136-137 138-139 140-141 142-143 144-145 146-147 148-149 150-151 152-153 154-155 156-157 158-159 160-161 162-163 164-165 166-167 168-169 170-171 172-173 174-175 176-177 178-179 180-181 182-183 184-185 186-187 188-189 190-191 192-193 194-195 196-197 198-199 200-201 202-203 204-205 206-207 208-209 210-211 212-213 214-215 216-217 218-219 220-221 222-223 224-225 226-227 228-229 230-231 232-233 234-235 236-237 238-239 240-241 242-243 244-245 246-247 248-249 250-251 252-253 254-255 256-257 258-259 260-261 262-263 264-265 266-267 268-269 270-271 272-273 274-275 276-277 278-279 280-281 282-283 284-285 286-287 288-289 290-291 292-293 294-295 296-297 298-299 300-301 302-303 304-305 306-307 308-309 310-311 312-313 314-315 316-317 318-319 320-321 322-323 324-325 326-327 328-329 330-331 332-333 334-335 336-337 338-339 340-341 342-343 344-345 346-347 348-349 350-351 352-353 354-355 356-357 358-359 360-361 362-363 364-365 366-367 368-369 370-371 372-373 374-375 376-377 378-379 380-381 382-383 384-385 386-387 388-389 390-391 392-393 394-395 396-397 398-399 400-401 402-403 404-405 406-407 408-409 410-411 412-413 414-415 416-417 418-419 420-421 422


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 1Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 2-3Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 4-5Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 6-7Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 8-9Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 10-11Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 12-13Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 14-15Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 16-17Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 18-19Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 20-21Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 22-23Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 24-25Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 26-27Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 28-29Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 30-31Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 32-33Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 34-35Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 36-37Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 38-39Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 40-41Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 42-43Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 44-45Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 46-47Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 48-49Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 50-51Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 52-53Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 54-55Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 56-57Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 58-59Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 60-61Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 62-63Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 64-65Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 66-67Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 68-69Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 70-71Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 72-73Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 74-75Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 76-77Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 78-79Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 80-81Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 82-83Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 84-85Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 86-87Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 88-89Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 90-91Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 92-93Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 94-95Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 96-97Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 98-99Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 100-101Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 102-103Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 104-105Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 106-107Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 108-109Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 110-111Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 112-113Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 114-115Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 116-117Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 118-119Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 120-121Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 122-123Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 124-125Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 126-127Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 128-129Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 130-131Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 132-133Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 134-135Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 136-137Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 138-139Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 140-141Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 142-143Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 144-145Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 146-147Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 148-149Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 150-151Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 152-153Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 154-155Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 156-157Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 158-159Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 160-161Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 162-163Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 164-165Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 166-167Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 168-169Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 170-171Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 172-173Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 174-175Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 176-177Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 178-179Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 180-181Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 182-183Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 184-185Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 186-187Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 188-189Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 190-191Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 192-193Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 194-195Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 196-197Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 198-199Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 200-201Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 202-203Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 204-205Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 206-207Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 208-209Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 210-211Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 212-213Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 214-215Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 216-217Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 218-219Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 220-221Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 222-223Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 224-225Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 226-227Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 228-229Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 230-231Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 232-233Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 234-235Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 236-237Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 238-239Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 240-241Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 242-243Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 244-245Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 246-247Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 248-249Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 250-251Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 252-253Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 254-255Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 256-257Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 258-259Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 260-261Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 262-263Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 264-265Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 266-267Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 268-269Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 270-271Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 272-273Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 274-275Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 276-277Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 278-279Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 280-281Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 282-283Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 284-285Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 286-287Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 288-289Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 290-291Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 292-293Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 294-295Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 296-297Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 298-299Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 300-301Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 302-303Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 304-305Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 306-307Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 308-309Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 310-311Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 312-313Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 314-315Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 316-317Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 318-319Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 320-321Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 322-323Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 324-325Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 326-327Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 328-329Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 330-331Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 332-333Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 334-335Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 336-337Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 338-339Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 340-341Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 342-343Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 344-345Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 346-347Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 348-349Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 350-351Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 352-353Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 354-355Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 356-357Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 358-359Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 360-361Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 362-363Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 364-365Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 366-367Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 368-369Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 370-371Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 372-373Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 374-375Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 376-377Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 378-379Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 380-381Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 382-383Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 384-385Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 386-387Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 388-389Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 390-391Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 392-393Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 394-395Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 396-397Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 398-399Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 400-401Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 402-403Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 404-405Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 406-407Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 408-409Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 410-411Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 412-413Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 414-415Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 416-417Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 418-419Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 420-421Micro Systèmes numéro 34 septembre 1983 Page 422